Politique américaine

Publié le 08 mars, 2018 | par Equipe de Pleinsfeux

0

FRUSTRATION DES AMÉRICAINS

Par Ron Ewart – Le 14 février 2018

Une solution puissante à la frustration des Américains envers leur gouvernement.

Mes amis, l’Amérique fredonne vraiment ces jours-ci avec Donald Trump et les républicains à la barre.  Bien, en quelque sorte.  Les emplois et les salaires augmentent.  Le marché boursier est en hausse constante depuis que Donald Trump a remporté les élections en novembre 2016, à l’exception d’une récente correction importante.  La nouvelle loi sur la réduction et la réforme des impôts redonne plus d’argent aux Américains moyens.  Les sociétés ramènent les entreprises manufacturières en Amérique et rapatrient leurs milliards de dollars détenus à l’étranger en raison des taux d’impositions américains élevés qui ont été abaissés.  L’administration des anciens combattants travaille enfin à servir les anciens combattants avec le respect et la dignité qu’ils méritent.  Nous avons placé un « bon gars » de plus à la Cour Suprême des États-Unis et des juges plus conservateurs remplissent nos tribunaux inférieurs.  Donald Trump semble gérer notre politique étrangère avec plus de détermination et de force que les précédents présidents et l’État Islamique serait en fuite … malgré les défauts un peu irritants de Donald Trump.

Il y a de l’optimisme en Amérique ces jours-ci, surtout après les tambours ternes des huit ans de l’administration de Barack Obama.  Mais, ne soyez pas dupes. Cet optimisme repose sur une fausse prémisse en considérant que le fondement même de la sécurité financière et de la liberté américaines vacille au bord d’une falaise, basculant quasiment vers un abîme socialiste et en faillite.  Avec la dette nationale s’élevant à $20,6 trillions, le Congrès vient d’y ajouter précipitamment l’accord budgétaire actuel (1,2 trillion de dollars de déficit pour 2018) et les droits à la dette depuis des décennies sont poussés dans les nuages où la plupart des électeurs à faible information ont leurs têtes.

Et, la dette nationale insoluble n’est qu’un des nombreux problèmes auxquels sont confrontés l’Amérique et les Américains aujourd’hui.  En raison de politiques d’immigrations insensées, principalement défendues par la gauche, l’Amérique souffre d’une invasion illégale d’espèces étrangères et de drogues. Toute tentative de réparation par ces politiciens ignorants irrationnellement compatissants (amnistie) consiste à encourager plus d’étrangers illégaux à traverser la frontière et à se cacher dans les entrailles de l’Amérique, pour ne plus jamais être revus, sauf au bureau de l’aide sociale, ou jusqu’à ce qu’ils tuent, tirent, écrasent ou volent un citoyen américain légal et se font prendre.

Alors, bien sûr, il y a les soins de santé, pour lesquels Barack Obama et les démocrates ont foiré royalement et ont fait une « solution » presque impossible, politiquement. Si les Démocrates aidaient les Républicains à « réparer », ou à les abroger et à les remplacer (ce qu’ils ne feront pas), les Démocrates devraient admettre qu’ils ont fait une énorme et coûteuse bévue qui a coûté et qui coûte encore aux Américains des milliards de dollars en primes qui ne couvrent rien parce que les franchises sont trop élevées.  Pendant ce temps, les Américains productifs à revenu moyen, qui ont pratiquement perdu leurs assurances santé sous ObamaCare, paient les taxes qui paient pour les soins de santé des personnes à faible revenu qui reçoivent gratuitement leurs soins de santé.

Nous serions ridicules si nous ne mentionnions pas l’éducation publique américaine et le monde universitaire qui ont réussi à transformer l’éducation objective en un endoctrinement intense pour le collectivisme, le multiculturalisme, le politiquement correct, le socialisme, l’écologisme radical, un seul ordre mondial et d’autres charabia non-américains.  Les dirigeants de l’éducation ont réussi à soumettre leur population étudiante à l’idéologie progressiste pendant des décennies.  La force d’une majorité à tendance libérale, la presse, les professeurs progressistes et la violence pure et simple, ont effectivement fait taire les pensées et les idées conservatrices.

Depuis les années 1960, les politiciens américains, surtout les démocrates, ont donné au « beurre » une plus grande priorité que la défense nationale.  65% du budget fédéral va à l’aide sociale, à la santé, aux retraites et à l’éducation.  (2,645 milliards de dollars en 2018)  Seulement 22% du budget va à la défense dans ce qui est devenu un monde très dangereux qui semble destiné à se lancer dans une guerre totale à tout moment.  (886 milliards de dollars)  La Russie et la Chine nous testent tous les jours et la Corée du Nord et l’Iran ont des armes nucléaires. Mais, il y a très peu de votes dans la défense, seulement des pressions du lobbying.  Cependant, il y a des dizaines de millions de votes démocrates dans l’aide sociale, les soins de santé, les retraites et l’éducation.

L’écologisme radical national et international, maintenant enseigné en tant que culte religieux dans les écoles et les collèges publics, a convaincu la part du lion que le réchauffement de la planète est une réalité et que la protection de l’environnement l’emporte sur les droits à la propriété constitutionnellement protégés.  C’est devenu tellement mauvais que les propriétaires ruraux sont devenus des citoyens de seconde zone sans aucun droit.

Et, ce n’est que la moitié.  L’Amérique a généré un système politique où c’est la queue qui fait remuer le chien.  « L’État Profond », qui est composé d’employés du gouvernement, principalement de la gauche, a maintenant le pouvoir d’orienter les politiques publiques de l’intérieur et de faire échouer toute politique (ou enquête) qu’ils n’aiment pas.  Ils ont le pouvoir d’établir des règles ayant force de loi que le Congrès ne voit jamais.  Mais, en vertu de l’article 1, section 1 de la Constitution des États-Unis, seul le pouvoir législatif a le pouvoir de légiférer.

Au cours d’une période récente, le Congrès a adopté 214 lois.  Au cours de la même période, les bureaucraties fédérales ont adopté plus de 3000 règles.  La plupart de ces règles ont un programme socialiste ou environnemental et la plupart d’entre elles sont inconstitutionnelles, mais, ne sont jamais contestées.

Et, c’est devenu pire.  Ce même environnement politique a mis en place un système de butins, et ces butins vont à des politiciens « de l’establishment » où les partis politiques et les lobbyistes sont fusionnés en une grande entreprise de racket géante.  Le « je vais vous frotter le dos, si vous frottez le mien » a été monté à de nouveaux sommets, secrètement caché sous l’apparence d’un soi-disant gouvernement représentatif.  Quiconque tente de briser ce racket politiquement enraciné trouvera rapidement que ses atouts, sa réputation et sa vie même sont en danger imminent.

La plupart des politiciens ne se soucient pas de l’Amérique ou du bien-être des Américains, ils ne se soucient pas non plus des principes constitutionnels de la liberté.  Ils se soucient seulement de faire partie de la cabale du racket, du butin qui vient avec le bureau et de se faire réélire afin qu’ils puissent continuer à récolter leurs gains mal acquis, gains qu’ils tirent de la sueur, du sang et des larmes des Américains.  Il y a des exceptions bien sûr.

Un de nos lecteurs a écrit en réponse à notre récent article sur la corruption :

« La corruption est si mauvaise et elle dure depuis si longtemps que les gens l’acceptent comme normale.  Personne ne fera rien à ce sujet tant qu’ils peuvent se remplir le ventre, conduire leur voiture, vivre dans une belle maison et avoir un peu de temps libre. »

« Jusqu’à ce que cela soit enlevé, je ne vois personne faire quoi que ce soit à ce sujet et c’est pourquoi ils ont imprimé de l’argent bidon pendant si longtemps pour continuer la mascarade.  Tout est un spectacle de chien et de poney. »

« Le problème est que ceci a conduit à une dette impossible à rembourser s’élevant à $125.000.000.000.000 (incluant les passifs non financés) et ceci continue à augmenter.  Quelqu’un sera obligé de se fâcher. »

Ils peuvent devenir fous, mais vont-ils faire quelque chose à ce sujet ?

Ceux qui ont un quelconque intellect et qui savent exactement ce qui se passe, semblent incapables de l’arrêter.  Tout ce qu’on entend, ce sont des gémissements et des lamentations, avec plus d’un million de livres, d’essais et d’articles, décrivant ce qui ne va pas en Amérique, mais, n’offrant aucune solution.  Beaucoup d’individus et de groupes bien intentionnés à travers l’Amérique essayent de faire la différence, mais, séparés et divisés et sans ressources financières suffisantes, ils n’ont aucun pouvoir contre « l’État Profond », « l’establishment » ou la mentalité de la majorité progressiste/socialiste qui s’est emparée de la nation depuis cent ans.  Leurs séparations et leurs divisions les empêchent de mettre en œuvre une solution viable.

La grande question est de savoir comment démanteler pacifiquement ce racket puissant de « l’establishment » et de « l’État Profond », et reconstruire une République constitutionnelle américaine ?  Ce n’est pas une tâche facile sans déchirer la nation et l’envoyer dans le chaos.

Beaucoup de sagesse conventionnelle dit qu’il n’y a aucun moyen de restaurer ce qui est devenu un système politique américain corrompu, sans agitation massive, sans une guerre civile, ou même sans une révolution.  Nous ne sommes pas dans ce camp.  Le problème de l’Amérique est parallèle à la façon de convertir les islamistes radicaux en islamistes pacifiques, mais pas aussi extrêmes.  En Amérique, le problème est, comment est-ce que vous dés-imprimez un peuple qui est devenu progressiste/socialiste, avec le retour à la liberté de penser, avec des Américains indépendants de Dieu, et avec des droits inaliénables ?

Peu importe comment vous le découpez, le problème et la solution sont générationnels.  Cependant, de nombreux Américains patriotes, soucieux de satisfaction immédiate, ne veulent pas attendre une génération ou deux et ils sont impatients de tirer le premier coup.  Malheureusement, une fois le premier coup tiré, le bilan personnel sera dévastateur et le résultat imprévisible.

La plupart des gens ont négligé une autre solution viable parce qu’elle implique la tâche difficile de changer les cœurs et les esprits d’une grande partie de la population.  Ce n’est jamais facile et il faut toujours une idée puissante et une quantité de temps que la plupart des gens ne veulent pas supporter.

Rappelez-vous que la liberté n’a pas été facile pour les colons, mais, la liberté est née néanmoins en cette année fatidique de 1776.  Le fondement de la liberté vit aujourd’hui en raison de leur sacrifice et des sacrifices de millions d’Américains qui ont donné leurs vies pour que la liberté puisse survivre, quoique quelque peu diminuée.

Le Christianisme, qui a maintenant plus de 2000 ans, a traversé des périodes de tourmente, de conflits et d’évolution, mais le Christianisme est encore assez fort aujourd’hui.  La plupart des religions de l’autre monde ont évolué vers la reconnaissance pacifique du caractère sacré de la vie et des vertus puissantes, positives et pratiques d’un comportement humain honorable … c’est tout sauf une religion.

La liberté et le Christianisme sont la personnification et la manifestation d’une puissante idée.  Chacun a son symbole individuel qui fournit une image indélébile de cette idée.  Le drapeau américain est le symbole de la liberté américaine.  La Croix est le symbole du Christianisme.

Malheureusement, l’idée de la liberté a été enterrée sous le faux drapeau du progressisme qui a commencé il y a plus de 100 ans et, maintenant, des millions d’Américains n’ont aucun concept de ce que la liberté signifie réellement.  Ils ignorent les problèmes auxquels l’Amérique est confrontée et que nous avons décrits dans cet article.  Ils doivent en venir à croire qu’ils sont des « sujets » du gouvernement et que c’est la voie naturelle parce qu’ils n’ont aucune autre perspective ou point de référence sur lequel changer leur croyance.  Il leur faudrait une idée émotionnellement puissante pour défaire ce qu’ils perçoivent à tort comme une réalité.  Y a-t-il une telle idée avec autant de pouvoir ?  Oui !

Il y a deux choix pour ceux qui se soucient de la préservation de la liberté individuelle.  Nous acceptons le statu quo comme des « sujets » d’un gouvernement américain désespérément corrompu qui ne remplit pas ses obligations de préserver, protéger et défendre la Constitution des États-Unis et défendre la liberté individuelle, où nous libérons le pouvoir d’une idée qui était enterré par le progressisme pour réclamer notre droit d’aînesse naturel, donné par Dieu, à la vie, à la liberté, à la propriété et à la poursuite du bonheur.  Tout ce qui manque est l’esclavage qui évolue lentement.  Nous sommes à mi-chemin.

Et, s’il y avait une « solution puissante à la frustration des américains envers le gouvernement ? »  Si vous êtes aussi frustrés que nous par le fait qu’il semble n’y avoir aucune solution aux maux de l’Amérique, nous vous encourageons fortement à prendre quelques minutes pour jeter un œil à « CRYSTAL BALL » et découvrez ce qui se passe … si nous ne faisons rien.  Puis, explorez notre idée qui possède le pouvoir et les éléments pour sauver l’Amérique d’une blessure fatale et auto-infligée.

Source : News With Views 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics