Guerre

Publié le 27 janvier, 2015 | par Equipe de Pleinsfeux

0

FUITE DES PALESTINIENS

Les Palestiniens fuient le Hamas et demandent à Israël de les emprisonner.

Par Khaled Abu Toameh – Le 12 décembre 2014

« Je suis triste d’être de retour dans la Bande de Gaza.  J’ai passé des moments heureux en détention en Israël, où j’avais des aliments, le calme, un bon travail, bien que je ne recevais pas de salaire.  Ce sont des journées inoubliables où j’ai eu des plats délicieux que nous n’avons pas dans la Bande de Gaza. »  Rabi, 16 ans, qui a franchi la frontière de Gaza et a été maintenu en détention pendant trois mois avant d’être retourné à la maison.

Des jeunes Palestiniens préfèrent passer du temps dans une prison israélienne que de vivre dans la Bande de Gaza contrôlée par le Hamas.

Au cours des deux derniers mois, plus de 20 palestiniens ont été arrêtés alors qu’ils tentaient de passer de la Bande de Gaza vers Israël, selon des sources palestiniennes.  Un certain nombre de Palestiniens ont également été tués ou blessés au cours de leurs tentatives d’infiltrations.

L’augmentation du nombre de Palestiniens qui tentent d’infiltrer Israël intervient alors que l’Égypte continue à garder fermé le passage frontalier de Rafah.  Ceci se produit également pendant que la lutte de pouvoir entre le Hamas et le Fatah s’intensifie, ce qui entrave les efforts internationaux visant à reconstruire la Bande de Gaza et à améliorer les conditions de vie des Palestiniens à la suite des affrontements militaires de l’été dernier avec Israël.

La situation est devenue tellement misérable dans la Bande de Gaza que certains jeunes Palestiniens sont prêts à mettre leurs vies en danger en s’approchant de la frontière avec Israël.

Des sources palestiniennes notent que 12 Palestiniens ont récemment réussi à traverser la frontière de la Bande de Gaza vers Israël.

Le site palestinien de nouvelles, Al-Watan Voice, a interviewé deux des jeunes qui se sont lancés dans cette aventure dangereuse.  Les deux jeunes hommes ont déclaré qu’ils préféraient le « confort » des prisons israéliennes à la vie dans la Bande de Gaza contrôlée par le Hamas.

Ahmed al-Rai, 19 ans, n’a jamais réussi à se rendre en Israël.  Alors qu’il approchait de la zone tampon de sécurité, le long de la frontière entre Israël et la Bande de Gaza, il a été tiré et légèrement blessé par des militaires des Forces de Défense d’Israël.  Ahmed Al-Rai a perdu une jambe et est maintenant couché dans son lit de l’hôpital Nasser dans la Bande de Gaza.

« Je voulais m’échapper vers Israël afin d’y être emprisonné, » a-t-il raconté. « Ceci aurait été un soulagement pour moi et mieux que les problèmes dans la Bande de Gaza.  Je pensais que ce serait facile de m’infiltrer à la frontière, mais, maintenant, ma vie est devenue encore plus misérable. »

Le deuxième jeune, qui a été identifié comme Rabi, âgé de 16 ans, a été plus chanceux.  Après avoir réussi à franchir la frontière vers Israël, il a été placé en détention pendant trois mois avant d’être renvoyé à la maison.

« Je suis triste d’être de retour dans la Bande de Gaza », a dit Rabi.  « J’ai passé des moments heureux en détention en Israël, où j’avais des aliments, le calme et un bon travail, bien que je ne recevais pas de salaire.  Ce sont des journées inoubliables où j’ai eu des plats délicieux que nous n’avons pas dans la Bande de Gaza. »

Il a dit que lorsqu’on lui a demandé la raison pour laquelle il voulait s’en aller en Israël, il a répondu : « La situation dans la Bande de Gaza est très difficile.  Mon père, qui a déjà travaillé en Israël, m’a dit que c’était beau là-bas. »

La dernière guerre entre le Hamas et Israël a entraîné une forte augmentation du nombre de Palestiniens cherchant à s’échapper de la Bande de Gaza.  En septembre dernier, des dizaines de migrants palestiniens cherchant à fuir la Bande de Gaza, sont morts lorsque leur bateau a chaviré en Mer Méditerranée au large des côtes du Nord de l’Égypte.

Mais, la fermeture du poste frontalier de Rafah et les mesures strictes de sécurité de l’Égypte dans le Sinaï, après une vague d’attentats terroristes contre les soldats égyptiens, ont forcé des Palestiniens à chercher du travail et une vie meilleure en Israël.  Des milliers de Palestiniens restent bloqués des deux côtés du poste frontalier de Rafah en dépit des appels répétés aux autorités égyptiennes pour empêcher une catastrophe humanitaire.

Une source militaire égyptienne a annoncé cette semaine que l’armée égyptienne avait détruit plus de 60 tunnels de contrebande le long de la frontière avec la Bande de Gaza depuis le 28 octobre.  Ces opérations ont également aggravé la situation dans la Bande de Gaza, en particulier parce que ces tunnels étaient également utilisés pour faire passer clandestinement de la nourriture et d’autres besoins fondamentaux, et pas seulement des armes.

Le Hamas affirme qu’il n’existe pas de phénomène de Palestiniens fuyant vers Israël.  Un porte-parole du Ministère de l’Intérieur contrôlé par le Hamas a déclaré que les forces de sécurité de la Bande de Gaza s’emploient à empêcher les Palestiniens d’entrer en Israël.

Mais, ce que le Hamas n’est pas prêt à admettre, c’est qu’il est responsable de la misère des Palestiniens qui vivent sous son règne dans la Bande de Gaza.  Plus de trois mois après la confrontation militaire avec Israël, le Hamas n’a pas réussi à offrir aux Palestiniens un quelconque espoir.

« Le Hamas a détruit les rêves des jeunes Palestiniens, » fait remarquer un vétéran journaliste palestinien de la Bande de Gaza.  « Le Hamas a détruit l’avenir des jeunes gens d’ici. »

Non seulement le Hamas ne veut pas accepter une quelconque responsabilité, mais, il continue de tenir tout le monde, sauf lui-même, responsable de la situation tragique dans la Bande de Gaza.  Le Hamas continue à tenir Israël, l’Autorité Palestinienne et l’UNRWA responsables des problèmes des Palestiniens.

Au lieu de travailler à améliorer les conditions de vie de ses habitants, le Hamas continue à préparer sa prochaine guerre contre Israël.  Au cours des dernières semaines, le Hamas a augmenté ses essais vers la mer de tirs de roquettes et de mortiers, selon une source militaire israélienne.

Le cas tragique des deux jeunes Palestiniens qui ont dit préférer les prisons israéliennes à la vie dans la Bande de Gaza montre que certains Palestiniens ne sont plus disposés à tolérer l’oppression et les aventures meurtrières du Hamas.  C’est pourquoi les semaines et les mois à venir pourraient voir une augmentation du nombre de Palestiniens frappant à la porte d’Israël et demandant à être emprisonnés plutôt que de retourner dans la Bande de Gaza.

Source : http://www.gatestoneinstitute.org/4948/palestinians-israeli-jails

Traduit par PLEINSFUX.ORG

 

Mots clés: , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics