Partager avec les autres

Big blue prend une longueur d’avance sur ses concurrents : grâce aux progrès de sa technologie, le fondeur affirme avoir réussi à produire la première puce à 7 nanomètres du monde.

Par  Jean Elyan avec IDG NS – Le 10 juillet 2015

Aujourd’hui, les fondeurs arrivent à produire des puces gravées à 14 nm. Le prochain objectif d’Intel et d’autres fabricants de puces est de produire des puces à 10 nm, si bien que l’annonce faite hier par IBM vient bouleverser l’industrie. « Une puce de 7 nm peut contenir dans le même espace près de quatre fois plus de transistors qu’une puce gravée à 14 nanomètres », a déclaré Richard Doherty, directeur de recherche de Envisioneering, une société d’évaluation des technologies et d’études de marché. En terme de développement de processeurs, la firme de Armonk « déplace brusquement la limite », a-t-il déclaré. Lire la suite …

Source : LE MONDE INFORMATIQUE

PLEINSFEUX.ORG

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »