Terrorismes en Amérique

Publié le 26 août, 2019 | par Equipe de Pleinsfeux

0

INCURSIONS CUBAINES 

Par Jim Kouri – Le 9 août 2019

Des incursions nationales cubaines dans l’ouest du Texas, affirme un expert d’Intel.

Selon un rapport de M. Lyle Rapacki, expert en collecte de renseignements et en analyse du renseignement, il est prouvé que des ressortissants cubains connus traversaient la frontière sud des États-Unis dans la région ouest du Texas.

Rapacki, qui a fondé et exploite la société de sécurité Sentinel Intelligence Service, LLC, a annoncé mardi que son dernier rapport avait été distribué aux spécialistes de l’application de la loi, du renseignement et de l’évaluation des menaces, en particulier en Arizona, compte tenu des risques d’intrusions de Cubain Nationaux à la frontière sud.

« Les ressortissants cubains se joignent à de nombreux autres pays, dont des pays du Moyen-Orient, connus pour abriter des éléments hostiles à l’égard de l’Amérique », explique le Dr Rapacki.

Le rapport affirme que des gangs hostiles et des groupes terroristes ont infiltré les caravanes d’immigrants d’Amérique centrale qui tentaient de traverser la frontière sud des États-Unis au Texas, en Arizona, à San Diego et au Nouveau-Mexique.

« Des indicateurs forts démontrent que ces groupes hostiles et terroristes n’ont pas l’intention d’arriver en Amérique pour une vie meilleure, mais pour rejoindre des éléments déjà existants, tels que des renforts.  Les agents de la patrouille frontalière des États-Unis agissent au-delà de l’appel du devoir de la manière la plus exceptionnelle et la plus professionnelle », a noté le rapport de Rapacki obtenu par le chercheur Jim Kouri de l’Association nationale des chefs de police.

Le 1er août 2019, le poste de patrouille frontalière de Presidio a rencontré et arrêté neuf ressortissants cubains faisant partie d’un groupe plus important de  « Give Ups ».  (Remarque : Les « Give Ups » sont des immigrés qui franchissent la frontière américaine et se rendent immédiatement aux agents de la police des frontières ou d’autres agences de la force publique des États-Unis afin qu’ils puissent commencer le processus d’autorisation de rester dans le pays.)

Les services de renseignement du secteur El Paso ont diffusé des bulletins faisant référence au nombre croissant d’incursions nationales cubaines actuellement organisées à Ciudad Juarez, dans la région de Mexico.  Ils sont considérés comme « agressifs ».  De plus, il est de plus en plus évident que des prisonniers cubains pourraient être inclus dans ces groupes de ressortissants cubains.

En 2017, l’administration Trump a mis en place un contrôle accru pour les réfugiés, en invoquant des problèmes de sécurité.  Cela a ralenti le processus d’admission, selon Migration Policy Institute.

« Le président Trump a réduit le nombre de réfugiés que les États-Unis acceptent chaque année, en ramenant à 50.000 le niveau initialement fixé à 110.000 par l’administration Obama, puis à 45.000 pour l’exercice 2018 et à un niveau record de 30.000 pour l’exercice 2019.  Environ 15.000 réfugiés ont été réinstallés au cours des sept premiers mois de l’exercice 2019 (du 1er octobre 2018 au 30 avril 2019). »

Drainer le marais

Au cours des trois dernières années, le FBI a été présenté comme un véritable  « outil » du parti démocrate, en particulier de ceux qui poursuivent activement les objectifs de « l’État Profond ».

Les noms de James Comey, Andrew McCabe, Peter Strzok et d’autres ont été associés à un complot présumé visant à détruire la présidence Trump.  Utilisant un plan illégal présumé pour livrer Donald Trump entre les mains d’un parti démocrate dérangé et de leurs cohortes dans les industries de l’information et du divertissement, de nombreux Américains ont constaté à quel point les ennemis de Trump iraient loin pour renvoyer quelqu’un avec qui ils pourraient être en désaccord.

Cependant, avec un certain nombre de changements déjà mis en œuvre au sein du Département de la Justice, du FBI, du Département d’État et d’autres bureaucraties renégates, les dirigeants du gouvernement américain dans les forces de l’ordre et les services de renseignement doivent retourner à leurs fonctions principales : Protéger la nation, ses citoyens et leurs propres fonctionnaires, agents et officiers.

La sécurité intérieure est essentielle aux efforts du Federal Bureau of Investigation (FBI) pour protéger les États-Unis.  En tant qu’agence chargée de la contre-ingérence, de la lutte contre le terrorisme, de la cybercriminalité et des enquêtes criminelles majeures, le FBI est une cible prioritaire pour la quasi-totalité des services de renseignement, organisations terroristes, groupes terroristes et individus hostiles et par ailleurs amicalement opposés au gouvernement américain.

La nature de la menace posée par ces différents groupes et individus est fonction de leur intention et varie donc avec le programme particulier de chacun.  Les groupes criminels, par exemple, bénéficient de la connaissance des détails des enquêtes en cours.  La connaissance opportune de qui fait l’objet d’une enquête, des lignes de communication surveillées ou qui fournit des informations au gouvernement peut effectivement paralyser une affaire en cours.

En raison de sa forte visibilité en tant qu’élément bien connu du gouvernement américain, de nombreux groupes terroristes considèrent le FBI comme une cible souhaitable pour une attaque.  En raison de ces menaces, le directeur du FBI a pris des mesures immédiates pour consolider et centraliser la gestion des programmes de sécurité en plaçant la responsabilité et l’autorité de tous ces programmes sous sa division de sécurité relativement nouvelle.  Le programme de sécurité sera élargi au cours des cinq prochaines années, guidé par une philosophie de changement évolutif plutôt que révolutionnaire.  Il assume un rôle de surveillance dans la gestion des programmes de sécurité qui étaient auparavant contrôlés par les bureaux extérieurs et les divisions du siège du FBI.  La FBI reconnaît que toutes les menaces, les vulnérabilités et les risques en matière de sécurité doivent être identifiés, évalués et gérés selon un processus systématique et rationnel dans le cadre d’une stratégie opérationnelle continue.

Les professionnels de la sécurité et du contre-espionnage conviennent généralement que la menace la plus grave pour la sécurité interne d’une entreprise est la trahison par un initié de confiance.  Une personne ayant un accès légitime qui choisit de trahir la confiance du FBI est particulièrement préjudiciable car la compromission des informations peut durer très longtemps et englober un large éventail de programmes.

Pire encore, l’initié peut cibler ses activités pour compromettre les informations les plus pertinentes par rapport aux besoins de l’adversaire.  Si elle n’est pas détectée au cours d’une période donnée, une personne peut accéder à un poste de direction au sein d’une organisation à partir de laquelle elle peut influer sur les politiques.

Pour renforcer les mesures de lutte contre ces menaces, le FBI a élaboré, mis en œuvre et étendu ses programmes de divulgation financière et de polygraphie de sécurité du personnel.  Ces mesures ont déjà minimisé la menace, mais des mesures supplémentaires sont nécessaires pour protéger davantage le FBI et le pays.

La prolifération des technologies de l’information au cours des dernières années a entraîné de profonds changements dans l’environnement des menaces. L’explosion du traitement des données électroniques a profondément modifié la manière dont la plupart des organisations modernes, y compris le FBI, gèrent les informations.  Bien que la technologie moderne permette de stocker, de déplacer et de récupérer de grandes quantités de données au profit des enquêteurs et des analystes, elle permet également, en l’absence de mesures de sécurité hautement sophistiquées, de voler à la vitesse de l’éclair de grandes quantités d’informations, ou de paralyser les réponses aux capacités en temps de crise.

L’expérience a montré que la cyber menace est généralement un problème humain et non un problème technique.  Même s’il est vrai que les systèmes et réseaux d’information offrent des cibles attrayantes, c’est toujours l’élément humain de ces systèmes qui les rend exploitables.  Les systèmes et réseaux d’information ont une implication humaine tout au long du cycle de vie du système.  Ils sont vulnérables lors de la construction, de l’expédition, de l’installation, de l’exploitation, de la maintenance et de l’élimination.

Les solutions technologiques avancées à elles seules ne résoudront pas le problème.  L’approche doit être multidisciplinaire et couvrir le cycle de vie complet des systèmes d’information, des données et des interventions humaines. Pour faire face à ces menaces, le FBI a développé et mis en place un processus de certification et d’accréditation qui a été intégré au cycle de vie des investissements et du développement en technologies de l’information de l’organisation, y compris à tous les systèmes existants.

Cependant, des mesures supplémentaires sont nécessaires pour protéger davantage le FBI de la compromission de ses systèmes informatiques.

La position unique occupée par le FBI au sein du gouvernement américain et dans la conscience publique en fait une cible prioritaire pour les groupes terroristes à la recherche de publicité, pour les organisations criminelles souhaitant intimider ou exercer des représailles, ainsi que pour les mécontents isolés avec des griefs spécifiques.  Aucune autre agence du gouvernement fédéral ne traite aussi directement, de manière presque toujours accusatoire, de la variété et du nombre de groupes sujets à la violence, à l’instar du FBI.

Les menaces à la bombe et les menaces d’actions violentes impliquant les installations et le personnel du FBI, bien que peu communes, se produisent assez fréquemment pour susciter une inquiétude croissante.  Il existe un nombre croissant de menaces dirigées contre des agents individuels et leurs familles sous forme d’intimidation ou de vengeance pour des activités menées dans l’exercice de leurs fonctions officielles.

Source: News With Views 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG 

 

Mots clés: , , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics