INJECTIONS MORTELLES POUR LES NOURRISSONS

INJECTIONS MORTELLES POUR LES NOURRISSONS

Partager avec les autres

Pfizer demande l’approbation d’injecter aux nourrissons des injections mortelles de thérapie génique.

Le 28 mars 2022

Parce que certains êtres humains se soucient de leurs enfants, le VAERS a été créé en 1990 en tant que système d’alerte précoce pour identifier les réactions négatives et les effets secondaires de la vaccination, ce qui est logique.

Mais, il y a un problème majeur. Il est géré par la FDA et le CDC, ce qui explique pourquoi la base de données VAERS nécessite une classe pour apprendre à trouver quoi que ce soit.

Prendre le temps de déposer un rapport est volontaire et de peur de perdre son emploi ou d’être considéré comme un « anti-vaccin », personne ne veut dire du mal du très saint vaccin, et encore moins faire un rapport officiel.

On estime que seulement 1% des blessures causées par les vaccins sont signalées au VAERS. Cela signifie donc que lorsque le VAERS signale plus de 44.000 effets indésirables et 90 décès, on peut s’attendre à ce qu’il y ait jusqu’à 4,4 millions d’effets indésirables et 9.000 décès. Et ces chiffres ne concernent que le groupe d’âge 5-17 ans.

Les chiffres conservateurs le situent à 10%, soit un demi-million d’enfants qui ont été blessés et tués par une injection de thérapie génique expérimentale inutile et indésirable sur laquelle on nous a menti à chaque étape du processus.

Grâce au projet OpenVAERS, qui s’appuie sur les données du VAERS, le public peut facilement rechercher ces rapports et voir par lui-même : Les gens signalent des effets indésirables tels que des douleurs chroniques, une perte de l’ouïe et du goût, des charabia et des passages à l’actes agressifs. Et ce ne sont que les cas bénins.

Il y a un tsunami de lésions cérébrales majeures, de maladies cardiaques majeures et de décès. Edward Dowd a analysé les données et a signalé une augmentation de 84% des décès chez les 25 à 44 ans, soit le même nombre de vies perdues à cause de la guerre du Vietnam.

Toby Rogers estime que Big Pharma tue deux fois plus de personnes qui sont mortes pendant la Seconde Guerre Mondiale, chaque année.

La presse l’ignore car ce n’est pas suffisant. Ils veulent aussi vos nouveau-nés. Pfizer fait pression pour que des enfants aussi jeunes que six mois reçoivent une injection dont nous savons qu’elle est potentiellement mortelle, même si les enfants n’ont jamais été à risque et ne le sont toujours pas.

Les États-Unis injectent de force aux nourrissons et aux enfants des vaccins expérimentaux depuis des années et maintenant, ils veulent ce fameux caillot.

Grâce à la complaisance des mères, certains enfants ont déjà été contaminés dans l’utérus, ce qui entraîne des fausses couches, des morts-nés et des décès dus à l’allaitement au lait maternel toxique et génétiquement modifié.

Pfizer prévoit de soumettre une autre demande d’autorisation d’utilisation d’urgence début avril. C’est environ 18 millions d’enfants de moins de 5 ans qui pourraient être sacrifiés sur l’autel de la Big Pharma et du politiquement correct.

Si Pfizer peut obtenir une protection permanente contre la responsabilité de la FDA, qu’ils contrôlent, ils peuvent alors ajouter le vaccin de thérapie génique par ARNm au programme de vaccination infantile, où il bénéficiera d’une protection permanente contre la responsabilité, en vertu de la loi nationale de 1986 sur les blessures causées par les vaccins pour l’enfance.

Ces mêmes escrocs nomment un juge à la Cour Suprême qui défend ouvertement la clémence envers les crimes impliquant le viol d’enfants.

Ils viennent chercher vos enfants et ils ne s’arrêteront pas.

Si vous vous souciez toujours de la race humaine et que vous cherchez quelque chose que vous pouvez faire dès maintenant, vous pouvez aller sur TobyRogers.substack.com et lire son « Appel urgent à l’action » pour plus d’informations.

Source

Traduit par PLEINSFEUX

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité


Translate »