Changement Climatique

Publié le 15 avril, 2015 | par Equipe de Pleinsfeux

0

INSTABILITÉ ET TROUBLES DANS UN MONDE CHANGEANT RAPIDEMENT !

« Alors s’étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit : Femme, où sont ceux qui t’accusaient ?  Personne  ne t’a-t-il condamnée ?  Elle répondit : Non, Seigneur.  Et Jésus lui dit : Je ne te condamne pas non plus ; Va, et ne pèche plus. »  Jean 8:10-11

« Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point ; Mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas.  Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.  Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu’il nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable ; Et nous sommes dans le Véritable, en son Fils Jésus-Christ.  C’est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. » I Jean 5:18-20

« Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. »  I Jean 4:4

Par Samuel David Meyer – Avril 2015

Dans ce bulletin, nous allons étudier attentivement les événements récents qui indiquent que les gens de ce monde sont confrontés à des troubles, qui semblent seulement se multiplier de toutes parts pendant ces jours périlleux.  Le monde tel que nous le connaissons continue d’évoluer rapidement directement devant nos yeux au point où il est devenu presque méconnaissable pour ceux qui ont vécu assez longtemps pour se souvenir comment les choses étaient auparavant.  En particulier, les États-Unis d’Amérique ont connu une érosion monumentale des libertés depuis le début du siècle, et les événements récents indiquent que cette tendance se poursuivra.

En 2010, une nouvelle loi a été adoptée aux États-Unis.  Cette loi, qui est intitulée officiellement, « Loi sur les soins abordables », et est aussi appelée « Obamacare », oblige chaque citoyen américain à acheter une assurance santé où faire face à une pénalité fiscale du Service Interne du Revenu pour chaque année qu’ils ne sont pas assurés.  Ce système socialiste, qui est officiellement entrée en vigueur en 2014, est considéré comme une des principales réalisations de Barack Obama, qui, selon lui, permettra à tous les Américains d’obtenir une assurance abordable.  Cependant, des rapports récents suggèrent que cette assurance n’est pas aussi abordable que le déclarent  Obama et ses subordonnés.  En fait, le Bureau du Congrès pour le Budget a averti que les primes d’assurance maladie pourraient augmenter de plus de 8 pour cent par année jusqu’en 2018.  En outre, près de 8 millions d’Américains à faible revenu pourraient perdre les subventions fédérales qui les aident à payer pour leur assurance santé.  La Cour Suprême des États-Unis envisage que ces subventions sont illégales dans les états qui n’ont pas mis en place leurs propres échanges d’assurance maladie où leurs résidents peuvent acheter une assurance.  La Cour Suprême devrait se prononcer sur l’affaire en juin 2015.  Nous commençons maintenant à voir ce à quoi cette loi, qui a été imposée au peuple américain il y a environ cinq ans, ressemble vraiment. Curieusement, il semble que beaucoup de législateurs démocrates qui ont voté en faveur de la Loi sur les soins abordables en 2010 ne savaient même pas sur quoi ils votaient.  C’était l’ancienne présidente des représentants de la majorité de la Chambre des États-Unis, Nancy Pelosi, qui a bien dit à l’époque, « Mais, nous devons passer le projet de loi afin que vous puissiez découvrir ce qu’il contient loin de la controverse ».

Et c’est ainsi que les circonstances nous ont amenés à ce point de l’histoire où la population des États-Unis est maintenant obligée de souscrire à une assurance maladie, qu’elle le veuille ou non, et le gouvernement décide même quelle sorte d’ampoules nous pouvons avoir.  Ces développements pourraient amener les gens à se demander ce que le gouvernement va faire ensuite.  Étonnamment, l’agence gouvernementale connue comme l’Environmental Protection Agency, ou EPA, a financé l’élaboration d’un dispositif sans fil qu’ils espèrent pouvoir utiliser pour savoir combien de temps les clients des hôtels aux États-Unis passent sous la douche.  Selon le texte de la subvention donnée à l’Université de Tulsa, dans l’Oklahoma, ce projet est entrepris avec l’espoir qu’un tel dispositif encouragera les clients des hôtels à limiter leur consommation d’eau et à raccourcir leur temps dans la douche.  « Les hôtels consomment une quantité importante d’eau aux États-Unis et dans le monde.  La plupart des hôtels ne contrôlent pas l’utilisation individuelle de l’eau par les clients et, par conséquent, des millions de litres d’eau potable sont gaspillés chaque année par les clients des hôtels.  Le travail proposé vise à développer un nouveau dispositif sans fil à faible coût pour surveiller l’utilisation de l’eau dans les douches des chambres des clients des hôtels.  Ce dispositif sera conçu pour s’adapter à la plupart des dispositifs nouveaux et les dispositifs existants des douches des hôtels et pour transmettre sans fil les données d’utilisation de l’eau des clients de l’hôtel à un système central de comptabilité de l’hôtel », déclare le texte.  Je ne peux pas m’empêcher de me demander dans combien de temps l’EPA voudra-t-elle mettre ces appareils sans fil dans nos maisons également.  Il est suffisamment mauvais que notre vie privée aux États-Unis ait déjà été empiétée, et maintenant, Big Brother veut savoir combien de temps nous nous douchons !

Au cours des dernières semaines, nous avons vu des déclarations farfelues de politiciens de premier plan, y compris Barack Obama.  S’exprimant lors d’un rassemblement pour un groupe civique à Cleveland, en Ohio, Obama a dit aux personnes présentes qu’il estimait que voter aux élections devrait être obligatoire. « Je ne pense pas avoir jamais dit cela publiquement, mais, je vais aller de l’avant et le dire maintenant.  En Australie, et certains autres pays, il y a le vote obligatoire.  Ce serait une grande transformation si tout le monde votait, ce qui pourrait contrecarrer l’argent plus que tout », a déclaré Obama.  Il est allé plus loin en disant, « Si tout le monde votait, ça changerait complètement la carte politique dans ce pays ».  Ce serait certainement une loi particulière pour un pays qui se réfère souvent à lui-même comme « le pays de la liberté ».

Pendant ce temps, l’ancienne Première Dame Hillary Clinton, qui sera probablement une candidate à la présidentielle de 2016 aux États-Unis, a fait la déclaration, en mars 2015, que le peuple américain n’avait pas assez de plaisir et a proposé une solution assez étrange pour ce problème.  « En vieillissant, j’ai décidé que nous avions vraiment besoin de camps pour les adultes.  Et, que vous allez tous diriger.  Vraiment.  C’est un projet très sérieux.  Terminer les complications de la vie … seulement plus de plaisir.  Je pense que nous avons un énorme déficit d’amusement en Amérique.  Et nous devons  comprendre comment combler ce déficit de plaisir, certainement pour nos enfants, mais aussi pour le reste d’entre nous », a dit Mme Hillary Clinton.  Ce qui demeure obscur, c’est ce que signifie l’ancienne première dame par plaisir.  En tout cas, je préfère ne pas me retrouver dans un des camps d’Hillary Clinton pour les adultes.

Dans certains cas, les règles et les réglementations oppressives sont également appliquées par les gouvernements des états et des municipalités.  C’est le cas dans la ville de Lake Worth, en Floride, où le gouvernement de la ville est en train de sévir contre les églises non autorisées.  Selon un rapport publié en mars 2015, les officiels de la ville ont envoyé un agent pour enquêter sur une congrégation Baptiste du Sud qui avait organisé des réunions dans un café.  Le policier a alors présenté un rapport aux officiels municipaux qui stipule : « Je suis retourné au café et j’ai été en mesure de visualiser, à mon avis, ce qui semblait être un ministère en cours. »  Le rapport déclare également que l’agent avait vu « des gens portant ce qui semblait être des Bibles ou des livres religieux et quelqu’un portait une croix ».  Les officiels municipaux ont justifié leurs actions et ont dit que l’établissement en question ne disposait seulement que d’une licence pour opérer un café, et n’avait pas la licence requise pour fournir des services religieux. « Nous devons traiter tout le monde de la même manière.  Nous ne pouvons pas accorder un traitement préférentiel aux églises par rapport aux autres entreprises » a déclaré le directeur de la collectivité durable, William Waters.  Les détails de cette histoire ressemblent plus à quelque chose qui pourrait se produire dans la Chine communiste où son gouvernement athée réprime régulièrement les églises sans permis.  Malheureusement, ceci s’est passé aux États-Unis d’Amérique.

C’est certainement troublant de voir les libertés dont jouissait autrefois ce pays s’envoler lentement.  Je crois que cette oppression continuera à s’intensifier et à s’aggraver à mesure que nous arrivons toujours plus proche du retour de notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ.  Pourtant, malgré la peine que nous voyons dans ce monde, nous pouvons toujours avoir cette liberté remarquable qui vient en connaissant la vérité.  Dans Jean 14:6, Jésus nous dit : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie.  Nul ne vient au Père que par moi. »  De la même manière, Jean 8:32 nous dit : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. »  Connaître la vérité c’est connaître Jésus-ChristCe faisant, nous trouvons une liberté qu’aucun homme ou gouvernement ne pourra jamais nous enlever.  Si vous désirez avoir cette liberté et n’avez pas encore entièrement consacré votre vie à Dieu, je vous invite à le faire maintenant.

Le Pape François gagne en popularité !

Comme c’est devenu typique depuis son ascension à la Papauté, le Pape François a continué de recueillir les manchettes positives dans les médias de nouvelles.  En fait, des rapports récents indiquent que la popularité du pape actuel est en plein essor, et pas seulement parmi les catholiques.  Un sondage réalisé par Pew Research en mars 2015 a révélé que 90 pour cent des catholiques aux États-Unis voient le Pape François sous un jour favorable.  Bien que ce fait ne soit pas particulièrement surprenant, il est un peu étonnant que 70 pour cent de tous les Américains, y compris les non-catholiques qui ont répondu à l’étude, approuvent également le Pape François.  Cela comprend 68 pour cent des répondants qui affirment n’avoir aucune appartenance religieuse.  Ce regain de popularité, en particulier chez les non-religieux, a été surprenant pour la chercheuse de Pew, Jessica Martinez.  « C’était un peu surprenant car, il y a deux ans, juste après l’élection du Pape François, seulement 4 personnes sur 10 avaient une opinion favorable » a déclaré Martinez.

Le fait que le Pape François soit si attrayant pour tant de personnes devrait en fait lever un drapeau rouge.  En fait, c’était Jésus lui-même qui a déclaré dans Luc 6:26, « Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous, car c’est ainsi qu’agissaient leurs pères à l’égard des faux prophètes ! »  La popularité du Pape François semble être ancrée dans son message d’inclusion et d’acceptation de n’importe qui et de tout le monde indépendamment de leurs croyances.  Il a fait des ouvertures aux athées, il a prié et a rencontré les dirigeants islamiques, et il a souligné un « évangile » social qui enseigne l’unité à tout prix.  Dans une homélie du 15 février 2015, le Pape François a dit à son auditoire, « Pour Jésus, ce qui importe avant tout, c’est de tendre la main pour sauver ceux qui se sont éloignés, de panser les plaies des malades, et de ramener tout le monde à la famille de Dieu. »  Tandis que ce message semble agréable à l’oreille, nous devons nous rappeler que tout le monde ne fait pas partie de la famille de Dieu.  La partie la plus cruciale et vitale du message de Jésus est la prédication de la repentance, parce que sans la repentance nous n’avons pas le salut.  Oui, Jésus est compatissant, lent à la colère, et miséricordieux ; Pourtant, il avait reçu des instructions simples pour la femme qui avait été accusée d’adultère dans Jean, au chapitre 8 : « Va, et ne pèche plus ».  Il est intéressant de noter que le Pape François a dîné avec des homosexuels dans une prison de Naples, en Italie, le 21 mars 2015.  Cet événement établira probablement des comparaisons avec le fait que Jésus mangeait avec les publicains et les pécheurs comme enregistré dans les Écritures.  Cependant, nous savons que Jésus a fait cela en appelant de tels hommes et de telles femmes à la repentance.  Je doute que le Pape François ait dit à quiconque de se repentir pendant cette rencontre.

Au milieu de toute cette popularité, il est maintenant affirmé que le Pape François peut accomplir des miracles.  Cette hypothèse est fondée sur le fait que le sang asséché de Saint Janvier s’est à moitié liquéfié lorsque le Pape a touché et embrassé le récipient qui contient le sang.  S’exprimant lors de l’événement, qui a eu lieu le 21 mars 2015 à Naples, l’Archevêque Crescenzio Sepe a dit au public, « Le sang s’est a moitié liquéfié, ce qui démontre que Saint Janvier aime notre Pape et Naples. »

Curieusement, le populaire Pape François a prédit que son pontificat ne serait pas de longue durée.  « J’ai le sentiment que mon pontificat sera bref, quatre où cinq ans ; Je ne sais pas, même deux ou trois.  Deux sont déjà passés.  C’est une sensation un peu vague » a dit le Pape en mars 2015.  Il est allé plus loin en disant : « Le Seigneur m’a placé ici pour une courte période, et rien de plus ».  Dans une autre déclaration récente, le Pape François a dit qu’il avait accepté la possibilité qu’il pourrait être assassiné.  « La vie est entre les mains de Dieu.  Je l’ai dit au Seigneur : Prenez soin de moi.  Mais, si c’est votre volonté que je meurs ou que quelque chose m’arrive, je ne vous demande qu’une seule faveur : Que çà ne fasse pas mal.  Parce que je suis une vraie mauviette quand il s’agit de douleurs physiques » a-t-il dit.  Compte tenu de l’extrême popularité du Pape François, çà semble une possibilité très réelle qu’il puisse effectivement être assassiné ; Ceci pourrait conduire à une guerre, peut-être même, une guerre mondiale s’il était tué par des agents associés à des organisations islamistes.  Dieu seul sait ce que l’avenir nous réserve, mais, il est de la plus haute importance de continuer à veiller et à prier !

Des nations s’élèveront contre des nations !

Dans Matthieu 24:7, notre Sauveur nous avertit que dans les jours qui précéderont son retour, « Une nation s’élèvera contre une nation et un royaume contre un royaume. »  De nos jours, nous voyons cette même situation se dérouler directement devant nos yeux alors que l’agitation et le tumulte engloutissent une grande partie de notre monde.  Une des menaces la plus largement connue du monde d’aujourd’hui est une organisation qui s’appelle l’État Islamique et qui est parfois connue comme ISIS où ISIL.  Ce groupe violent, qui adhère aux enseignements les plus extrêmes de l’Islam radical, a émergé dans le sillage d’un vide du pouvoir causé par la défaite de Saddam Hussein en Irak et par l’instabilité en Syrie, provoquée par une longue guerre civile.  Il est largement admis par de nombreuses personnes en Irak que ce groupe a été effectivement créé par la CIA, selon un rapport publié l’an dernier par le New York Times.

Depuis sa montée en puissance, ISIS a fait des ravages en Irak et en Syrie avec des rapports qu’ils ont abattu des multitudes de chrétiens et d’autres qui ne respectent pas les croyances de l’État Islamique.  Étonnamment, le groupe violent s’est avéré très efficace pour rallier des partisans à leur cause et a même recruté un nombre important d’enfants.  Selon les rapports, au moins 400 enfants en Syrie ont rejoint les rangs de l’État Islamique depuis le début de 2015.  Cette branche particulière de l’État Islamique est connue comme al-Khilafah Ashbal, qui signifie « Enfants du Califat ».  Le recrutement d’enfants est une stratégie centrale du groupe.  « Ils sont au cœur de la stratégie médiatique d’ISIS afin d’essayer de recueillir l’indignation et de choquer le monde.  Tout cela fait partie de la tentative d’ISIS pour se montrer comme un état en fonctionnement avec un bon système d’éducation » a déclaré Charlie Winter, chercheur connu comme Quilliam.  Charlie Winter a également continué à discuter sur la manière dont ces enfants ont le cerveau lavé.  « Je pense que de parler des enfants rejoignant ISIS n’est pas une bonne façon de le montrer.  Même s’ils ont l’impression du choix, ce n’est pas un choix.  Si vous êtes un mineur et endoctriné dès le plus jeune âge, vous n’avez pas le pouvoir de faire un choix sérieux » a déclaré Winter.  L’État Islamique a également montré une capacité à aller bien au-delà des frontières de l’Irak et la Syrie.  En fait, des rapports ont fait surface qui indiquent que de nombreux citoyens américains ont cherché à rejoindre ISIS, y compris des enfants aussi jeunes que 15 ans.  « Il y a des personnes là-bas qui sont inspirées par le message des groupes terroristes et ils encouragent les membres de la famille, y compris leurs enfants, à suivre cette voie » a déclaré Michael Steinbech, chef de la division antiterroriste au Federal Bureau of Investigation, ou FBI.  Michael Steinbech a également noté qu’ISIS avait réussi à recruter des femmes.  « Le recrutement des femmes par ISIS est beaucoup plus significatif que ce que nous avons vu auparavant par une organisation terroriste. Nous avons tout vu d’une combattante féminine, des groupes dédiés de femmes combattantes, et ceux qui sont venus pour soutenir les combattants étrangers en les mariant », a déclaré Michael Steinbech.

En septembre 2014, les militaires des États-Unis ont commencé à mener des frappes aériennes contre l’État Islamique en Syrie.  Depuis ce temps, un nombre croissant d’Américains ont indiqué qu’ils seraient favorables à l’envoi de forces américaines sur le terrain en Irak et en Syrie.  Selon une enquête menée par l’Université Quinnipiac, 62 pour cent des répondants ont indiqué qu’ils croyaient que des troupes terrestres devraient être déployées pour combattre contre ISIS.  Si un tel déploiement devait devenir une réalité, les troupes américaines pourraient se retrouver dans une position plutôt délicate en combattant aux côtés des troupes Iraniennes.  Selon le New York Times, un commandant des Gardes de la  Révolution Iranienne Islamique, connu sous le nom Qassem Suleimani, a été photographié et filmé près de la ville de Tikrit, en Irak.  En réponse, le ministre irakien de la défense Khalid al-Obeidi a loué les Iraniens pour leur soutien et a déclaré que leur rôle dans les combats a été « très positif ».  Le ministre al-Obeidi a également été cité comme disant, « La situation est acceptable pour nous.  Nous sommes en état de guerre ».

Dans l’intervalle, le président américain Barack Obama a travaillé ardemment à établir un accord avec le gouvernement iranien en ce qui concerne leur programme nucléaire.  Dans un message vidéo pré-enregistré, publié au peuple iranien le 19 mars 2015, Obama a déclaré ce qui suit : « Comme je l’ai dit à maintes reprises, je crois que nos pays devraient être en mesure de résoudre ce problème pacifiquement, avec diplomatie.  Le guide suprême, l’Ayatollah Khamenei, a émis une fatwa contre le développement d’armes nucléaires, et le président Rouhani a déclaré que l’Iran ne développerait jamais d’armes nucléaires.  Ensemble, avec la communauté internationale, les États-Unis ont déclaré que l’Iran devrait avoir accès à l’énergie nucléaire pacifique, conformément aux obligations internationales de l’Iran.  Donc, il y a un moyen pour l’Iran, si elle est prête à prendre des mesures vérifiables significatives, de rassurer le monde que son programme nucléaire est, en fait, à des fins pacifiques. »  Le président iranien Hassan Rohani a signalé qu’il était ouvert à un accord et estimait que les négociations avaient fait des progrès.  « A cette ronde de négociations, des vues partagées sont apparus sur certains points où il y avait des divergences d’opinion, ce qui peut être la base d’un accord final.  Toutefois, certaines différences demeurent.  Je crois que parvenir à un accord est possible.  Il n’y a rien qui ne peut être résolu.  L’autre partie aux négociations doit également prendre une décision finale » a déclaré Rouhani dans un communiqué publié à la mi-mars 2015.  Le guide suprême de l’Iran, l’Ayatollah Khamenei,  n’était cependant pas aussi conciliant dans son ton.  S’adressant à une foule à Téhéran, en Iran, Khamenei était d’accord avec ceux dans le public quand ils ont commencé à crier « Mort à l’Amérique ».  Dans sa réponse, il dit à la foule, « Bien sûr que oui, mort à l’Amérique, parce que l’Amérique est la source originale de cette pression. Ils insistent pour mettre la pression sur l’économie de notre cher peuple.  Quel est leur but ?  Leur objectif est de mettre les gens contre le système.  La politique de l’Amérique est de créer l’insécurité. »  Notez ce que Ali Shirazi, un représentant de l’Ayatollah Khamenei, a déclaré à l’auditoire lors d’une cérémonie iranienne le 26 février, 2015, « Nous n’allons pas nous reposer tant que nous n’aurons pas placé le drapeau de l’Islam sur la Maison Blanche ».

Même si Obama travaille sans relâche pour établir un accord avec l’Iran, les relations entre l’administration Obama et Israël se sont détériorées de façon spectaculaire au cours des dernières semaines.  Une grande quantité de cette animosité a été alimentée par le fait que le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a prononcé un discours devant le Congrès des États-Unis le 3 mars 2015, sans l’approbation de Barack Obama.  L’intention du discours était de dissuader les États-Unis, et leurs alliés, de parvenir à un accord nucléaire avec l’Iran.  « Mesdames et Messieurs, l’histoire nous a placé à un carrefour fatidique. Nous devons maintenant choisir entre deux chemins.  Un chemin mène à un mauvais accord qui, au mieux, restreindra les ambitions nucléaires de l’Iran pendant un certain temps, mais, conduira inexorablement à un Iran nucléaire, dont l’agressivité débridée conduira inévitablement à la guerre.  La deuxième voie, aussi difficile, pourrait conduire à un bien meilleur accord, qui empêcherait un Iran nucléaire, un Moyen-Orient nucléarisé, et toutes les horribles conséquences pour toute l’humanité », a déclaré Benjamin Netanyahu dans son discours.

Benjamin Netanyahu a encore plus enragé Barack Obama en mars 2015, lorsqu’il a dit aux électeurs israéliens, juste avant l’élection le 17 mars 2015, qu’il ne permettrait jamais la création d’un état palestinien.  Le parti Likoud de Netanyahu a alors progressé pour finalement gagner la réélection ; Cependant, Obama n’était pas content.  En fait, Obama a attendu deux jours pour appeler Netanyahu après l’élection et, quand il l’a finalement fait, il a informé Netanyahu qu’il réévaluerait certains aspects de leur relation.  « Le président a dit au premier ministre que nous devrons réévaluer nos options à la suite des nouvelles positions et commentaires du premier ministre au sujet de la solution à deux états » a déclaré un responsable de la Maison Blanche.  Après l’élection, le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies, Ban Ki-moon, a également exprimé sa conviction qu’une solution à deux états était nécessaire.  « Il incombe au nouveau gouvernement israélien, une fois formé, de créer les conditions d’un accord négocié de paix finale, avec l’engagement actif de la communauté internationale, qui mettra fin à l’occupation israélienne et réalisera la création d’un état palestinien viable, vivant en paix et en sécurité aux côtés d’Israël », a déclaré le Secrétaire Général, Ban Ki-moon.

Ailleurs dans le monde, un soulèvement au Yémen a forcé le président yéménite Abed Rabbo Mansour Hadi à fuir les combattants rebelles qui se refermaient sur ses positions.  Les rapports indiquent que le président Abed Rabbo Mansour Hadi a fui la ville d’Aden en bateau le 25 mars 2015.  Le groupe rebelle, qui est communément connu comme les Houthis, a renversé une grande partie du pays, ce qui pourrait entraîner l’intervention de l’Arabie Saoudite voisine.  Il y a une forte possibilité qu’une guerre civile tous azimuts pourrait bientôt se produire au Yémen, si ce n’est pas déjà fait.

Il est vraiment étonnant que, malgré l’existence d’organisations telles que l’Organisation des Nations Unies qui prétendent promouvoir la paix, le monde actuel est rempli de turbulences et d’hostilités.  Pourtant, nous savons que Jésus nous a dit à l’avance que notre monde se trouverait dans cette situation, où les nations s’élèveraient contre les nations, les royaumes contre les royaumes, et des guerres et des bruits de guerres persisteraient quotidiennement.

Une sécheresse en Californie, qui ne va pas disparaître !

La Californie a un problème qui est devenu un sujet de grandes préoccupations ces derniers jours.  L’état est maintenant dans sa quatrième année consécutive de sécheresse sans aucune fin à l’horizon.  A ce jour, 93 pour cent de la Californie connaît une grave sécheresse, tandis que 40 pour cent de l’état souffre encore d’une sécheresse exceptionnelle, qui est le pire niveau de sécheresse possible.  À la suite de cette sécheresse, l’état doit maintenant composer avec des pénuries d’eau et, selon un scientifique de la NASA, leurs réservoirs pourraient s’assécher totalement bientôt.  « Nous avons une année d’eaux de surface.  Après cela, nous allons puiser davantage dans les eaux souterraines », a dit Jay Famiglietti de la NASA.  Bien que la situation soit grave, la population de la Californie se fait dire de ne pas paniquer.  « Nous sommes bien pire cette année que l’an dernier, mais, nous n’allons pas manquer d’eau en 2016 » a dit Jay Famiglietti dans un autre communiqué.  Ted Thomas, un porte-parole du Département des Ressources en Eaux de la Californie a également tenté de rassurer les résidents de l’état.  « Nous avons été dans des sécheresses de plusieurs années et des périodes sèches étendues un certain nombre de fois dans le passé, et nous le serons aussi dans le futur.  Dans de telles périodes, il y aura des pénuries, bien sûr, mais, l’état dans son ensemble ne va pas s’assécher totalement dans un an ou deux » a déclaré Thomas.  Pourtant, la sécheresse en Californie a incité les responsables de l’état à adopter de nouvelles restrictions sur l’utilisation de l’eau.  Ces nouvelles restrictions comprennent des limitations sur le nombre de fois que les résidents peuvent arroser leurs pelouses, tout en interdisant totalement le lavage des allées et l’utilisation de fontaines sans pompes de recirculation.  En outre, les restaurants ne sont plus autorisés à servir de l’eau aux clients à moins qu’ils le demandent expressément.

Présentement, certains agriculteurs ont choisi de ne pas faire de semences en 2015 et, à la place, ils vendent toute l’eau qu’ils possèdent à l’état.  « À long terme, si nous ne la rendons pas disponible, nous avons peur qu’ils vont simplement la prendre », a déclaré un producteur de riz concernant son approvisionnement en eau.  Paul J. Wenger, président de California Farm Bureau Federation, a présenté cette évaluation plutôt sombre : « Cela va toucher tout le monde dans l’état.  Je ne peux pas penser à une quelconque partie de l’état où les gens ne souffriront pas de la diminution des approvisionnements en eaux. »  Selon les rapports, 400000 acres de terres ont été laissés en friche en 2014.  Paul J. Wenger s’attend à ce que ce nombre augmente pour une grande quantité en 2015.    « Cette année, nous avons pu voir facilement 50 pour cent de plus.  Nous allons probablement avoir plus d’un million d’acres » a déclaré Wenger.

Bien sûr, cette sécheresse a des répercussions sur le reste des États-Unis. Ainsi,  une grande quantité de nourriture est cultivée en Californie et, à cause de la sécheresse, nous allons peut-être bientôt constater que certains fruits, légumes et noix ne sont pas aussi abondants que par le passé.  Pourtant, je crois que Dieu continuera à pourvoir à tous nos besoins, que ce soit des périodes de famines où des périodes d’abondances.

En terminant, je sais que nous sommes confrontés à de nombreux défis dans cette période moderne.  Parfois, ce que nous lisons ou entendons dans les nouvelles peut sembler écrasant et nous amener à nous demander ce que nous devrions faire.  Ma solution a toujours été et sera toujours de faire confiance à Dieu.  Car, comme écrit par l’apôtre Paul dans Philippiens 4:13 : « Je puis tout par celui qui me fortifie. »  De la même manière, il nous est dit par l’apôtre Jean dans I Jean 4:4 : « Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. »

Que Sa Grâce et Sa Paix soient avec vous au nom du Seigneur Jésus-Christ.

Source : Last Trumpet Ministries, PO Box 806, Beaver Dam, WI 5391

Internet : http://lasttrumpetnewsletter.org/2015/04_15.html

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics