Conspiration

Publié le 05 juin, 2015 | par Equipe de Pleinsfeux

0

JEB BUSH

JEB BUSH VEUT QUE LES CITOYENS AMÉRICAINS DÉMONTRENT DU RESPECT POUR LES ÉTRANGERS EN SITUATION IRRÉGULIÈRE. !

Par Jim Kouri – Le 18 mai 2015

Alors que le cycle de l’élection présidentielle commence à se réchauffer, le fils d’un président et le frère de l’autre, Jeb Bush, lundi et mardi, a donné des conférences aux voteurs sur leur besoin de démontrer du respect pour les étrangers en situation irrégulière, selon plusieurs sources de nouvelles, y compris le chien de garde des médias Accuracy in Media.

L’ancien gouverneur de la Floride a toujours paru doux au sujet de la sécurité des frontières et de l’immigration clandestine et les analystes politiques avaient prédit que Jeb Bush, qui prétend être un conservateur mais qui est présenté par les conservateurs comme une RINO (républicain que de nom), chercherait à basculer sur la question.  Étonnamment, ceci ne s’est pas produit lorsqu’il a clarifié davantage son point de vue et un sujet qui englobe d’autres questions.

Parmi ces questions, nous retrouvons la criminalité, le terrorisme et le trafic des drogues.  « Vous ne pouvez pas parler de l’immigration, légale ou illégale, sans discuter de la sécurité des frontières, des vérifications des antécédents et du dépistage des terroristes et des criminels qui cherchent à entrer aux États-Unis » a déclaré Janice Pinckney-Jones, ancienne agent de police des stupéfiants.  « Les défenseurs des étrangers en situation irrégulière diront toujours il y avait de la criminalité aux États-Unis avant la flambée des étrangers en situation irrégulière.  Mais, je leur demande « pourquoi devrions-nous ajouter plus de meurtriers, de violeurs et de mécréants ? »  a expliqué Pinckney-Jones.

Le gouverneur Jeb Bush, tout en apparaissant sur les nouvelles ou tout en donnant des discours, a dit que les États-Unis avaient atteint un point où le gouvernement fédéral, les trois branches, doit faciliter une immigration légale et correcte plus que le système actuel des « portes tournantes » de l’immigration clandestine.  Selon plusieurs études dans les secteurs public et privé, la moyenne des étrangers en situation irrégulière appréhendés par la police ou par les agents fédéraux de l’immigration ont été arrêtés et expulsés environ trois fois.

Alors qu’un certain nombre de républicains peuvent être en accord avec le système que Jeb Bush veut établir, ils trouvent que certaines de ses autres idées ressemblent curieusement à celles des démocrates libéraux de la gauche, comme celle que les étrangers en situation irrégulière sont autorisés à étudier dans les universités américaines à des coûts inférieurs que les enfants des citoyens américains.

Jeb Bush est cité : « Je pense simplement qu’il y a un point que nous avons passé sur la ligne.  Je comprends et je respecte les sentiments et les frustrations au sujet de ce système d’immigration effondré.  Et je comprends tout à fait pourquoi les gens sont bouleversés quand le Président Barack Obama, avec un trait de plume sur une action exécutive, prend des mesures inconstitutionnelles ».

Alors que les sondages montrent que les américains s’opposent à une grande partie de ce qui est accordé aux étrangers en situation irrégulière, comme les frais de scolarité dans l’état, une législature républicaine dirigée par le Porte-Parole de la Chambre de la Floride, Will Weatherford, a passé le concours collégial et le gouverneur a signé la loi.  « Ceci n’est pas arrivé sous ma montre, mais, je l’ai soutenu.  Parce que si vous avez été ici pendant une longue période de temps et que vous n’avez plus aucun lien avec le pays de vos parents, que sommes-nous censés faire ?  Marginaliser ces gens pour toujours ? » a demandé Jeb Bush.

Alors qu’Obama est bien conscient que les programmes sociaux des États-Unis  sont tendus au point de rupture avec la protection sociale, la sécurité sociale et Medicare, ce qui coûte aux américains des milliards de dollars, légaliser des millions de travailleurs non qualifiés et sans instruction sera préjudiciable au pays. Certains croient que Jeb Bush est parfaitement conscient de ce fait également.

Des étrangers illégaux ayant assassiné l’ancienne gagnante d’un concours de « Top Model » sont protégés par Obama.

Un échange de lettres entre un législateur du Sénat des États-Unis et un officiel du Département de la Sécurité Nationale révèle que la politique d’immigration ordonnée par un ordre exécutif du président Barack Obama a contribué à protéger un membre criminel d’un gang d’étrangers.  Malheureusement, ce membre du gang aurait assassiné quatre américains, y compris une ancienne participante dans la série télévisée « America Next Top Model » selon des médias, mercredi.

En fait, des portes-paroles du président Obama ont reconnu qu’un étranger en situation illégale et membre d’un gang connu, qui a été autorisé à rester aux États-Unis grâce à la récente action exécutive, avait tué quatre personnes dans un état du sud, dont une femme qui poursuivait une carrière comme mannequin.

Le suspect dans cette affaire de quadruple meurtre, Emmanuel Jesus Rangel-Hernandez, un nationaliste mexicain, a reçu la permission de rester aux États-Unis après sa demande de rester aux États-Unis dans le cadre du programme controversé, Action différée pour les arrivées d’enfants, de Barack Obama, selon une lettre envoyée au Sénat par Leon Rodriguez, Directeur des Services de Citoyenneté et d’Immigration du Département de la Sécurité Nationale des États-Unis.

« Dieu sait que nous avons assez d’assassins, de violeurs, de voleurs et de cambrioleurs qui sont des citoyens.  Pourquoi sommes-nous aussi empressés à en importer autant d’entre eux ?  La tromperie de cette administration ne connaît aucune limite.  Ils mentent au peuple américain et ils ont la plupart des médias qui aident la Maison Blanche d’Obama à passer par-dessus les citoyens » a déclaré Lester McIntyre, ancien agent des stupéfiants et spécialiste de la sécurité.  « Cet étranger en situation irrégulière a pris la vie de quatre personnes.  Il a pris tout ce qu’ils avaient et tout ce qu’ils auraient jamais eu » a-t-il dit.

Leon Rodriguez a reconnu dans une lettre au Président de la Commission Judiciaire du Sénat, Chuck Grassley, R-Iowa, que l’application de ce Rangel-Hernandez avait reçu l’approbation du Département de la Sécurité Nationale, malgré le nom suspect du meurtrier étant répertorié comme un membre de gang de  Latinos bien connu dans la base de données fédérale des criminels.  « Selon les procédures standards et les protocoles en place à l’époque, la demande et l’autorisation d’emploi reliée n’auraient pas dû être approuvées, » a déclaré Leon Rodriguez, dans sa lettre au Président Grassley, qui met en doute les inconvénients de ce qui est communément appelé « Programme d’Amnistie d’Obama » par les adversaires de l’action unilatérale du Président au nom des malfaiteurs.

Rangel-Hernandez, originaire du Mexique, est accusé par les procureurs fédéraux de la Caroline du Nord des meurtres vicieux de quatre personnes, dont l’ancienne candidate à « America Next Top Model » Mirjana Puhar.  « Cela … confirme ce que nous avons craint, que le Département de l’Immigration des États-Unis ne fait pas un travail approfondi en examinant les personnes qu’il autorise à rester dans ce pays en vertu du programme d’action différée du Président. » a dit Grassley dans sa déclaration écrite.

« Ce n’est pas un secret que le personnel du Service de Citoyenneté et d’Immigration des États-Unis est sous une pression intense pour approuver chaque application que l’Action Différée pour les Arrivées d’Enfants fournit à leur bureau.  Et, en se basant sur ces renseignements, il est clair que les protocoles adéquats ne sont pas en place pour protéger la sécurité publique.  Le fait est que cette tragédie aurait pu être évitée si l’Agence avait une politique de tolérance zéro en ce qui concerne les criminels étrangers et les membres de gangs, » a affirmé Grassley.

Leon Rodriguez, dans sa lettre au sénateur Grassley, a affirmé que son ministère n’avait « aucune indication » que les agents de l’Immigration et des Douanes savaient que Rangel-Hernandez était un membre d’un gang de criminels dangereux.  Toutefois, il a admis qu’une base de données distincte démontrait que  le tueur présumé était bien un membre d’un gang.  Leon Rodriguez a déclaré que ses agents de l’Immigration et des Douanes auraient des nouvelles formations plus approfondies.

« Combien de formations faudra-t-il pour effectuer une vérification des bases de données ?  Au diable les bases de données, combien en faudra-t-il pour des vérifications complètes des antécédents criminels ?  Nous avons plus de 12 millions de clandestins, un nombre que je soupçonne être frauduleux.  Comment sommes-nous censés accueillir 12 millions de personnes ?  Comment Barack Obama pourra-t-il accueillir 5 millions de clandestins dans le programme d’Action Différée pour les Arrivées des Enfants ? » a demandé l’ancienne policière de New York, Iris Aquino, elle-même une citoyenne américaine d’origine hispanique.  « C’est toujours la même histoire : Obama prend des mesures, çà lui explose au visage, il feint d’être choqué et son administration attaque ensuite ceux qui sont scandalisés par les résultats de son entêtement » a-t-elle ajouté.

Source : http://www.newswithviews.com/NWV-News/news442.htm

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics