Jérusalem

Publié le 19 mai, 2018 | par admin

0

JÉRUSALEM SE LÈVE

Alors que les ennemis d’Israël changent.

Par Alex Traiman – Le 10 mai 2018

Au cours des 70 dernières années, aucun autre pays n’a augmenté plus vite ou plus loin que l’État d’Israël.  Jadis un État-Nation menacé par la pauvreté existentielle et composé de réfugiés de l’Europe après l’Holocauste et des pays musulmans du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, Israël est devenu une superpuissance économique, militaire et diplomatique mondiale.

Juste en une semaine, le statut élevé d’Israël est mis en évidence, en grande partie en raison du duo improbable et souvent polarisant du président des États-Unis, Donald Trump, et du Premier Ministre d’Israël, Benjamin Netanyahu.

En annonçant la sortie des États-Unis de l’accord du nucléaire iranien, officiellement le Plan Conjoint d’Action Compréhensif, ou JCPOA, la référence directe de Donald Trump à la publication par Benjamin Netanyahu de preuves irréfutables exposant la nature complète du programme sophistiqué d’armes nucléaires place Israël au centre de l’élaboration des politiques dans le monde libre.

Juste avant le discours de Donald Trump, il a été rapporté qu’Israël avait informé au moins 22 nations du contenu complet des documents, des photos et des simulations confisqués audacieusement par le Mossad d’Israël, indiquant clairement que le renseignement d’Israël était parmi les meilleurs du monde. Après le discours de Donald Trump, il est devenu clair que l’analyse d’Israël du programme nucléaire iranien et de l’accord nucléaire définit et soutient maintenant la politique américaine.

Quelques heures après que Donald Trump ait annoncé le retrait des États-Unis du JCPOA, le 8 mai, une grande explosion dans un dépôt iranien d’armes à l’extérieur de Damas, avec des informations selon lesquelles une autre frappe aérienne israélienne aurait pénétré ses cibles malgré la présence de la défense anti-aérienne de la Russie en Syrie.

Il y a quelques années, avant la signature du JCPOA, en 2015, Israël était un obstacle gênant à l’accord qui devait être l’héritage de la politique étrangère du président Barack Obama, lauréat du Prix Nobel de la Paix.  À l’époque, Benjamin Netanyahu s’était obstiné à prononcer un discours enflammé devant le Congrès, s’opposant à l’accord, mettant en colère Barack Obama, le Parti Démocrate, la communauté internationale et les libéraux en général.

Pourtant, avec la sortie de Donald Trump de l’accord, qu’il a noté lors de son discours mardi « n’a pas réussi à rendre le monde plus sûr », il devient maintenant clair que les opinions de Benjamin Netanyahu ont prévalu.  La position de Jérusalem et la position de Washington se sont alignées pour dicter une nouvelle politique internationale vis-à-vis de l’Iran, le principal état appuyant le terrorisme dans le monde.

Maintenant, Washington va encore couronner le statut de Jérusalem en tant que centre principal de la politique internationale en déplaçant officiellement l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv vers la capitale historique d’Israël, siège des branches exécutive, judiciaire et législative du gouvernement israélien.

Il est bien entendu que c’est la date même, le 14 mai, de la cérémonie d’ouverture de la nouvelle ambassade qui correspond à la fois avec le Yom Yerushalayim («Jour de Jérusalem») sur le calendrier hébreu et le 70ème anniversaire de l’Indépendance d’Israël sur le calendrier séculier.

Alors que l’État Juif augmente, les ennemis d’Israël implosent.  Bien que l’Iran ait étendu sa portée à travers le Moyen-Orient, en faisant des ravages sur l’Irak, la Syrie, le Liban et le Yémen, de graves fissures ont été révélées dans le régime dictatorial de la République Islamique.

Au cours de l’année écoulée, des manifestations publiques contre la corruption du régime ont éclaté à travers le pays.  Et, au cours des dernières semaines, la valeur de la monnaie iranienne, le rial, s’est effondrée, plongeant l’Iran dans une grave incertitude économique avant même l’imminence du « plus haut niveau de sanctions économiques » sur le point d’être imposé par les États-Unis.

Dans le même temps, l’Autorité Palestinienne en Cisjordanie et le Hamas dans la Bande de Gaza montrent des signes d’effondrement.

Gaza est une catastrophe économique, avec des milliards de dollars d’aide pour environ 2 millions d’habitants au cours des dernières années, détournés vers la construction de tunnels terroristes et de roquettes destinées à causer des dommages en Israël.  L’année dernière, Israël a détruit la plus grande partie du réseau de tunnels du Hamas et neutralisé l’impact des missiles avec son système de défense Dôme de Fer.

Avec presque rien à montrer au sujet de son investissement dans la destruction d’Israël, le Hamas a maintenant recours à l’envoi de « cerfs-volants flamboyants » en Israël dans l’espoir de déclencher des feux de brousse dans le sud d’Israël.

En Cisjordanie, l’Autorité Palestinienne a été exposée comme une kleptocratie corrompue, menée par l’autocrate vieillissant Mahmoud Abbas qui est maintenant dans la 13ème année d’un mandat de quatre ans,  et toujours désireux d’inciter et d’encourager les meurtres de Juifs.  L’Autorité Palestinienne est peut-être aussi éloignée que jamais de la création d’un état palestinien dans les territoires israéliens contestés.

Le mois dernier, les États-Unis ont adopté le Taylor Force Act visant à retenir l’aide internationale à l’Autorité Palestinienne si elle continue sa pratique sophistiquée d’effectuer des paiements aux terroristes emprisonnés et aux familles des terroristes tués dans l’action de meurtres.

Plutôt que de se conformer aux règlements de la Taylor Force Act, l’Autorité Palestinienne continue à payer des terroristes, et a simultanément mis fin à toute communication avec le gouvernement américain au sujet de sa reconnaissance officielle de Jérusalem en tant que capitale d’Israël.  Dans quelques semaines, l’aide des États-Unis à l’Autorité Palestinienne prendra fin, provoquant probablement une crise fiscale.

Israël a avancé cette semaine son propre équivalent de la Taylor Force Act par une première lecture à la Knesset.  La loi est destinée à compenser les transferts mensuels de taxes et de droits perçus par Israël au nom de l’Autorité Palestinienne dans les ports israéliens.  Une somme équivalente à près de deux mois du budget annuel palestinien sera retenue si Israël adopte sa version de la loi.

Alors qu’Israël célèbre son 70ème anniversaire et la reconnaissance officielle de Jérusalem comme capitale moderne de la nation, les Palestiniens commémoreront la nakba, ou catastrophe, le 15 mai, à la suite de la fondation de l’État Juif.

Quelques jours après la nakba, les Palestiniens commenceront à célébrer le mois sacré du Ramadan, une période durant laquelle trop de Palestiniens ont observé ces dernières années les traditions djihadistes modernes de tentatives de meurtres à coups de voiture, à coups de couteau et des attentats suicides.

Mais peut-être que cette année, si les aspirants martyrs réalisent qu’eux et leurs familles ne peuvent plus recevoir la compensation financière promise pour le terrorisme, et que ces actions font peu ou pas de dommages à l’existence d’un État Juif se renforçant, même s’ils réussissent parfois en prenant une poignée de vies juives précieuses, ils peuvent commencer à reconnaître que la seule façon dont ils peuvent bénéficier est de se débarrasser de leur activité anti-israélienne et de s’aligner sur Washington et Jérusalem.

Jérusalem a historiquement été une ville de hauts lieux épiques pour le peuple juif, ainsi que des bas difficiles.  Nous pouvons encore voir des temps plus difficiles à venir pour la capitale souvent assiégée d’Israël.  Pourtant, à l’heure actuelle, tout indique que Jérusalem s’élève.

Source

Traduit par PLEINSFEUX.ORG



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics