Études

Publié le 13 janvier, 2014 | par Sentinelle

7

LA CRUCIFIXION N’EST PAS UNE FICTION !

Trois heures de ténèbres dans le monde entier confirmées par des sources historiques.

 Par Chris Parker –

« Depuis la sixième heure jusqu’à la neuvième, il y eut des ténèbres sur toute la terre.  Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte : Éli, Éli, lama sabachthani ? C’est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-Tu abandonné ?  Quelques-uns de ceux qui étaient là, L’ayant entendu, dirent : Il appelle Élie.  Et aussitôt l’un d’eux courut prendre une éponge, qu’il remplit de vinaigre, et, l’ayant fixée à un roseau, il Lui donna à boire.  Mais les autres disaient : Laisse, voyons si Élie viendra Le sauver.  Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l’esprit.

Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, les sépulcres s’ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent.  Étant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes.  Le centenier et ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus, ayant vu le tremblement de terre et ce qui venait d’arriver, furent saisis d’une grande frayeur, et dirent : Assurément, cet homme était Fils de Dieu. » Matthieu 27:45-54

L’histoire du jour le plus long où Le Seigneur a permis que le soleil reste immobile est enregistré dans Josué 10:13 et repris dans Habacuc 3:11.  Le Dr Immanuel Velikovsky, dans son livre de 1950, « Mondes en collision », a découvert que de multiples sources à travers le monde indiquent que l’événement était historique; qu’il s’est réellement produit et a été enregistré dans l’histoire de nombreux peuples dans le monde entier.  Le fait que Velikovsky attribue la vraie survenance à un événement naturel plutôt qu’à un être surnaturel est sans importance.  Le fait demeure que les enregistrements de la Bible de cet évènement extraordinaire ont été confirmés par des incrédules laïques.

Qu’en est-il des ténèbres que la Bible nous dit s’être produits lors de la crucifixion de Jésus-Christ ?  Tous les comptes rendus de la crucifixion dans les Évangiles confirment que l’obscurité non-naturelle a descendu sur la scène et a duré de midi jusqu’à 15 heures.  Certains des comptes rendus décrivent les ténèbres comme ayant couvert la « terre entière ».  Toutefois, le grec pourrait aussi être interprété comme le « monde entier ».

Pour être un peu technique, le mot grec est le numéro G1093 et pourrait être traduit de la manière suivante :

  • Les terres arables
  • Le sol, la terre comme un lieu permanent
  • La terre ferme en opposition à la mer ou à l’eau
  • La terre dans son ensemble
  • La terre par opposition aux cieux
  • La terre habitée, la demeure des hommes et des animaux 
  • Un pays, terre délimité par des frontières fixes, une parcelle de terrain, un territoire, une région

Qu’il y eut des ténèbres à midi, dans le milieu de la journée, seulement dans le « territoire » autour de Jérusalem ou dans le monde entier, ces ténèbres non-naturels doivent avoir semé la terreur et l’émerveillement dans les cœurs de ceux qui ont été engagés dans la crucifixion du Christ !  Les chercheurs, tant à l’époque qu’aujourd’hui, comme Velikovsky, ont tenté, avec tout le respect de la plus longue journée de Josué, d’attribuer ces ténèbres à un évènement naturel, à savoir à une éclipse.  Cependant, la Pâque a lieu au mauvais moment du mois pour une éclipse solaire, comme nous le verrons un peu plus tard, et, tout au plus, une éclipse durerait 8 ou 9 minutes et non pas trois heures.  Le fait que les trois heures soient présentées comme un évènement réel devant être expliqué par des sources profanes est une confirmation importante de l’historicité de l’évènement.

Si l’obscurité était effectivement mondiale, les personnes qui l’ont vécue dans d’autres endroits n’auraient eu aucune idée de la raison pour laquelle l’obscurité se produisait et les peuples qui étaient déjà dans l’obscurité à cause de leur heure locale n’auraient rien remarqué.  Cependant, les Juifs et les Romains avaient raison de relier les points.  Ces évènements (obscurité anormale en plein jour et les tremblements de terre) ont même causé la frayeur du centurion et de ceux qui étaient avec lui en train de garder Jésus, au point de s’écrier : « Assurément, cet homme était Fils de Dieu. »

D’autre part, les Juifs ont encore plus de raisons d’avoir peur et de se préoccuper des ténèbres.  Pendant près de 800 ans, la prophétie suivante d’Amos avait été lue dans le temple et dans les synagogues :

« En ce jour-là, dit Le Seigneur, L’Éternel, Je ferai coucher le soleil à midi, et J’obscurcirai la terre en plein jour; Je changerai vos fêtes en deuil, et tous vos chants en lamentations, Je couvrirai de sacs tous les reins, et Je rendrai chauves toutes les têtes; Je mettrai le pays dans le deuil comme pour un fils unique, et sa fin sera comme un jour d’amertume. » Amos 8:9-10 (Aux environs de 750 avant Jésus-Christ)

La désignation de l’heure exacte des ténèbres et la référence au deuil pour bientôt déclare clairement que la prophétie doit se référer à la crucifixion du Fils de Dieu et les ténèbres qui sont annoncés par la prophétie seront dans le monde entier.  La mort du Christ devait être là où l’ancienne Loi et ses fêtes religieuses auxiliaires, les ordonnances et les jours saints ont été « cloués sur la croix ».  En 70 après Jésus-Christ, le Temple juif a été détruit, ce qui a mis fin aux sacrifices et à la capacité des Juifs de continuer à adorer sous la loi de Moïse.

Nous avons le compte-rendu biblique de la crucifixion, qui mentionne les ténèbres pendant trois heures, les tremblements de terre et les autres évènements.  Nous avons également la prophétie biblique d’Amos qui prédit ces évènements de 750 à 800 ans avant qu’ils se produisent dans les moindres détails.  Qu’en est-il des sources historiques, les sources non-bibliques ?

Vers l’an 50 après Jésus-Christ, Thallus écrivait l’histoire du monde méditerranéen oriental couvrant la période de la guerre de Troie (1200 – 1300 avant Jésus-Christ) jusqu’à son époque.  L’histoire elle-même n’existe apparemment plus, mais, certaines citations de l’œuvre apparaissent dans les écrits des autres auteurs.  Julius Africanus, un historien écrivant aux environs de 220 après Jésus-Christ, était un tel érudit qui avait apparemment accès à l’histoire de Thallus.  Thallus faisait référence non pas à la crucifixion dans son récit historique, mais, aux ténèbres en plein jour qui se sont produits à cette époque.  Julius Africanus est cité en notant les travaux préalables et réfutant l’idée que la cause des ténèbres ait pu être une éclipse :

« Dans le monde entier, il est tombé une obscurité terrible; les rochers se fendirent par un tremblement de terre et de nombreux lieux de Judée et d’autres districts ont été touchés.  Ces ténèbres de Thallus, dans le troisième livre de son histoire, exigent, me semblant sans raison, une éclipse du soleil.  Parce que les Hébreux doivent célébrer la Pâque le 14e jour suivant la lune et la passion de notre Sauveur tombe la veille de la Pâque; mais, une éclipse de soleil se produit uniquement lorsque la lune est sous le soleil. »

« Et cela ne peut arriver à tout autre moment, sauf dans l’intervalle entre le premier jour de la nouvelle lune et le dernier jour de l’ancienne, c’est-à-dire, à leur jonction; alors, comment une éclipse devrait être censée se produire quand la lune est presque diamétralement opposée au soleil ?  Cependant, laissons passer les opinions; laissons transporter la majorité par elles; et, laissons ce prodige du monde être considéré comme une éclipse de soleil, comme d’autres, un signe seulement pour les yeux. »

« Phlégon enregistre qu’à l’époque de Tibère César, à la pleine lune, une éclipse totale du soleil s’est produite à partir de la sixième heure jusqu’à la neuvième, manifestement celle dont nous parlons.  Mais, qu’est-ce qu’une éclipse peut avoir en commun avec un tremblement de terre, les rochers qui se fendent, la résurrection des morts, et une perturbation aussi grande dans tout l’univers ?  Sûrement qu’un évènement aussi important n’a pas été enregistré pendant une longue période. »

Tertullien, dans son Apologétique, raconte l’histoire des ténèbres qui avaient débuté à midi lors de la crucifixion; à ceux qui n’étaient pas au courant de la prédiction, il dit : « Sans doute pensé comme une éclipse ».  Il suggère que les preuves sont encore disponibles : « Vous-même avez le compte-rendu du signe mondial encore dans vos archives. »

L’historien et théologien Rufin d’Aquilée (entre 340 et 345 à 410), dans ses travaux élargis de l’Histoire Ecclésiastique d’Eusèbe, comprend une partie de la défense donné à Maximin par Lucien d’Antioche, peu de temps avant qu’il soit martyrisé en 312.  Lucien, comme Tertullien, était également convaincu que les causes des ténèbres qui ont accompagné la crucifixion peuvent être trouvées parmi les archives romaines.  Ussher a enregistré la déclaration de Lucien donnée en défense à Maximin comme; « Recherchez vos écrits et vous trouverez qu’à l’époque de Pilate, lorsque Le Christ a souffert, le soleil a soudainement été retiré et des ténèbres ont suivi. »

Le prochain éminent historien chrétien après Eusèbe, Paulus Orose (375 – 418), a écrit en 417 que Jésus « S’est volontairement donné Lui-même à la Passion, mais, par l’impiété des Juifs, a été appréhendé et cloué sur la croix, puis, un très grand tremblement de terre s’est produit dans le monde entier, des rochers sur les montagnes se sont fendus et un grand nombre de parties des grandes villes sont tombées à cause de cette violence extraordinaire.  Le même jour également, à la sixième heure du jour, le soleil a été complètement masqué et une nuit détestable a soudainement éclipsé la terre, comme il a été dit, « Un âge impie craignait la nuit éternelle ».  En outre, il était clair que ni la lune, ni les nuages ne se tenaient dans la voie de la lumière du soleil, de sorte qu’il est rapporté que ce jour-là, la lune, étant au quatorzième jour, avec toute la région des cieux jetée entre les deux, était au plus loin de la vue du soleil et les étoiles dans le ciel tout entier brillaient alors dans les heures de la journée ou plutôt dans cette terrible nuit.  Pour cela, non seulement les Saintes Évangiles l’attestent, mais, même certains livres des Grecs. » Wikipédia

Beaucoup d’historiens antiques écrivant peu de temps après l’époque du Christ ont reconnu librement Son existence, mais, professaient des idées différentes sur qui Il était vraiment.  Par exemple, un historien antique a reconnu Son existence et qu’Il accomplissait même de nombreux miracles.  Mais, il a attribué ces miracles à des pouvoirs magiques qu’Il aurait prétendument acquis lors d’une visite en Égypte.

Né autour de 54 après Jésus-Christ, Cornelius Tacitus était un autre historien romain remarqué qui a raconté la crucifixion de Jésus.  Il a déclaré que Jésus avait été crucifié par Ponce Pilate et que Rome avait été dans les ténèbres pendant le règne de Tibère César en 33 après Jésus-Christ.

http://s8int.com/WordPress/2013/06/07/crucifixion-aint-no-fiction-three-hour-darkness-over-the-entire-world-confirmed-by-historical-sources/ 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , ,



7 Réponses aux LA CRUCIFIXION N’EST PAS UNE FICTION !

  1. Dagand says:

    Bonjour,
    Je reviens encore sur l’interprétation erronée de ce qu’a dit Christ sur la croix : la traduction juste est “Père, comme tu m’as glorifié” : Il est impensable que Christ ait dit à Dieu pourquoi m’as-tu abandonné !! Puisque Christ est Dieu et jamais Dieu n’a abandonné Jésus lorsqu’il était sur Terre. C’est un non-sens blasphématoire.
    Sinon, merci encore à Pleins feux pour toutes ses rubriques.

  2. Sentinelle says:

    Bonjour à vous, pourriez-vous citer vos sources svp ?

  3. Jean says:

    Jean 5.30 Je ne puis rien faire de moi-même: selon que j’entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.

  4. Sentinelle says:

    Voici Jean 5:30 sous différentes versions :

    DRB – Jean 5:30

    Je ne puis rien faire, moi, de moi-même; je juge selon ce que j’entends, et mon jugement est juste; car je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.[…]

    LSG – Jean 5:30

    Je ne puis rien faire de moi-même : selon que j’entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.[…]

    MAR – Jean 5:30

    Je ne puis rien faire de moi-même : je juge conformément à ce que j’entends, et mon jugement est juste; car je ne cherche point ma volonté, mais la volonté du Père qui m’a envoyé.[…]

    OST – Jean 5:30

    Je ne puis rien faire de moi-même, je juge selon que j’entends, et mon jugement est juste, car je ne cherche point ma volonté, mais la volonté du Père qui m’a envoyé.[…]

    SEM – Évangile Selon Jean 5:30

    Pour moi, je ne peux rien faire de mon propre chef; je juge seulement comme le Père me l’indique. Et mon verdict est juste, car je ne cherche pas à réaliser mes propres désirs, mais à faire la volonté de celui qui m’a envoyé.[…]

    SG21 – Jean 5:30

    Je ne peux rien faire de moi-même : je juge d’après ce que j’entends, et mon jugement est juste parce que je ne cherche pas à faire ma volonté, mais celle du Père qui m’a envoyé.[…]

  5. Colin says:

    Dagand, death is separation from God. If the Father and son were not separated by that cross and that cup, then the price for our sin has not been paid and we are not saved.
    Blessings bro.

  6. Sentinelle says:

    Absolument !

  7. jEMIMA says:

    Christ est venu accomplir ce qui était écrit de lui. IL le dit dans :

    “Puis il leur dit : C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que s’accomplît tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes.” (Luc 24:44 )

    Et dans les psaumes Le roi David dit :

    “ Mon Dieu ! mon Dieu ! pourquoi m’as-tu abandonné, Et t’éloignes-tu sans me secourir, sans écouter mes plaintes ?” (Psaumes 22:1 )

    Christ à accompli ce qui était écrit et dans les psaumes et aussi dans les prophètes où Esaïe parle de lui :

    “Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.” (Esaïe 53:5 )

    Dieu a laissé l’agneau qu’il avait pourvu se faire crucifier, se faire meurtrir, se faire tuer pour nous, voilà pourquoi Christ a dit : Pourquoi m’as-tu abandonné pour que la réponse soit donnée juste après sa mort : pour nous sauver. De plus Jésus-Christ ne pouvait pas mourir car il a dit Je suis le Chemin la Vérité et la Vie et on ne peut pas tuer la vie, c’est pourquoi il a fallu que cette vie le quitte pour accomplir toute la Parole.

    “Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.” (Jean 3:16 )

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics