Nouvelles

Publié le 16 février, 2015 | par Equipe de Pleinsfeux

0

LA FIDÉLITÉ EST LA FONDATION

Par David Whitney – Le 25 janvier 2015

Cette semaine, les législateurs du Mississippi ont dit qu’ils voulaient désigner la Bible comme le Livre de l’État. Au moins deux projets de loi sont déposés dans le courant de cette année d’élection dans cet état pour faire du Livre Saint Le Symbole de l’État. Lundi, Le Représentant Miles a déclaré à l’ « Associated Press »,  qu’il ne cherchait pas à imposer une religion à quiconque, ni même la lecture. « La Bible fournit un bon modèle sur la façon de traiter les gens » a dit Miles.  « Ils pourraient y lire le sujet de l’amour et de la compassion. »

En 2014, le gouverneur républicain, Phil Bryant, a signé une loi qui ajoute « In God We Trust » sur le sceau de l’état. Les législateurs commencent aussi chaque journée de travail par une prière au microphone devant la Chambre et le Sénat, souvent avec des références à Jésus. Il est peu probable que la proposition puisse générer beaucoup d’opposition à l’Assemblée Législative pendant cette année électorale « parce que la population du Mississippi respecte et honore la Parole de Dieu ». Ils sont sages de le faire même si l’ « Associated Press » et d’autres médias traditionnels s’en moquent et les rabaissent de le faire. C’est un peuple sage qui honore la Parole de Dieu et cherche à conformer leurs propres vies et la vie de leur communauté à la Parole de Dieu.

Suivre le livre des instructions de Dieu est toujours la voie la plus sage dans la vie, parce que ce livre est Le Livre de la vie. Vous auriez raison de comprendre que c’est le manuel du propriétaire qui nous est donné par notre Créateur. Voulez-vous savoir comment vivre dans le droit chemin, le chemin qui a été conçu par le fabricant ? Voici le manuel du propriétaire qui, si vous les suivez, vous donnera les bénédictions que notre Créateur a préparées pour vous.

Les fondateurs de notre pays l’avaient compris lorsqu’ils ont entrepris la tâche de créer un gouvernement civil qui profiterait des bénédictions de la liberté.

Pensez à ce que le 2ème président des États-Unis, signataire de la Déclaration d’Indépendance, membre du Congrès Continental, ambassadeur en France, le premier ambassadeur en Grande-Bretagne, John Adams, a écrit dans son journal personnel, le 22 février 1756 ! « Supposons qu’une nation dans une région éloignée prenne la Bible comme leur seul livre de loi, et que chaque membre doit régler sa conduite sur les préceptes qui y sont exposés. Chaque membre serait obligé en toute conscience, à la tempérance, à la frugalité ; Et l’industrie, à la justice, à la bonté et à la charité envers ses semblables. Et, à la piété, à l’amour et au respect envers le Dieu Tout-Puissant. Quel paradis deviendrait cette région. »

Le contraire de cette interprétation est l’attitude d’aujourd’hui. Aujourd’hui, de nombreuses personnes affirment que la Parole de Dieu, si tout le monde y obéissait, ne ferait qu’apporter la tristesse, la misère et la répression, non pas les bénédictions, mais les malédictions. Qui a raison, nos fondateurs où les médias, les milieux universitaires et l’élite de nos jours?

Je crois que de nos jours, parmi les commandements de Dieu, le commandement le plus rejeté parmi les dix se trouve être le septième, « Tu ne commettras point d’adultère ». Le mensonge qui a été vendu à notre société, c’est que l’obéissance au septième commandement n’est pas dans notre meilleur intérêt, mais, qu’y obéir est répressif, dommageable et carrément malsain.

Alors, regardons ce que la Parole de Dieu déclare dans Proverbes 6:20-32. « Mon Fils, garde les préceptes de ton père, et ne rejette pas l’enseignement de ta mère. Lie-les constamment sur ton cœur, attache-les à ton cou. Ils te dirigeront dans ta marche, ils te garderont sur ta couche, ils te parleront à ton réveil. Car le précepte est une lampe, et l’enseignement une lumière, et les avertissements de la correction sont le chemin de la vie: Ils te préserveront de la femme corrompue, de la langue doucereuse de l’étrangère. Ne la convoite pas dans ton cœur pour sa beauté, et ne te laisse pas séduire par ses paupières. Car pour la femme prostituée on se réduit à un morceau de pain, et la femme mariée tend un piège à la vie précieuse.»

«Quelqu’un mettra-t-il du feu dans son sein, sans que ses vêtements s’enflamment ? Quelqu’un marchera-t-il sur des charbons ardents, sans que ses pieds soient brûlés ? Il en est de même pour celui qui va vers la femme de son prochain ; Quiconque la touche ne restera pas impuni. On ne tient pas pour innocent le voleur qui dérobe pour satisfaire son appétit, quand il a faim ; Si on le trouve, il fera une restitution au septuple, il donnera tout ce qu’il a dans sa maison. Mais celui qui commet un adultère avec une femme est dépourvu de sens, celui qui veut se perdre agit de la sorte.»

Où vous situez-vous sur cette question ? Qui allez-vous servir ? Le monde, qui dit, « si ça vous semble bien, faites-le », ou allez-vous être fidèle, servir le Seigneur et respecter Sa Parole ? «En ce qui me concerne, moi et ma maison, nous servirons l’Éternel ».

Source : http://www.newswithviews.com/Whitney/david126.htm

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • LES SECRETS DE L’ATLANTIDE 2021

  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction


Real Time Web Analytics