Apostasie

Publié le 23 septembre, 2015 | par Equipe de Pleinsfeux

0

LE MARIAGE DES RITES DE L’ÉGLISE OU DU GOUVERNEMENT ?

« Prenez des femmes, et engendrez des fils et des filles ; Prenez des femmes pour vos fils, et donnez vos filles à des maris afin qu’elles enfantent des fils et des filles; Afin que vous soyez en augmentation, pas en diminution. »

Par Marilyn MacGruder Barnewall – Le 30 août 2015

Bien avant la naissance de Jésus-Christ et du Christianisme, le mariage a été perçu par les plus anciennes civilisations du monde comme le meilleur moyen de s’assurer que les biens soient légalement transmis aux enfants légitimes d’un père spécifique.  Les hommes étaient les propriétaires de biens immobiliers ; Les femmes étaient plus ou moins la propriété des hommes, comme elles le sont toujours dans diverses parties du monde.

Les enfants légitimes étaient, et le sont toujours, définis comme la progéniture née d’un homme et d’une femme qui, dans une cérémonie publique inscrite par  le pouvoir gouvernant, s’engagent eux-mêmes l’un envers l’autre pour la vie.  Le mariage a toujours été une déclaration publique par deux personnes qui s’engagent l’un envers l’autre, en jurant de mettre de côté les relations physiques  extraconjugales et en jurant fidélité à l’autre.  La principale raison de ce vœu est en rapport avec la légitimité de la descendance.  John Smith ne voulait pas laisser les biens de ce monde, pour lesquels il avait travaillé pendant toute sa vie, aux fils et aux filles de Phil Jones.  Il y avait également des couronnes à être héritées légitimement.

Bien que l’amour soit habituellement présent quand les gens se marient, la raison d’un engagement public de fidélité n’a rien à voir avec l’amour.  Ceci concerne leur progéniture.  La société se fout royalement de savoir si les deux personnes qui se marient s’aiment l’un et l’autre.  Ce que deux personnes pensent l’une de l’autre a très peu d’impact sur l’ordre social.  Savoir qui est responsable pour les enfants, pour leur alimentation, leur habillement, leur éducation, pour faire les préparatifs pour prendre soin d’eux si un membre du mariage devait mourir, a un grand impact sur la société.  Pourquoi ? Parce que la société va beaucoup souffrir, autant que l’Amérique souffre aujourd’hui avec tant de foyers sans père, tant de pauvreté causée par les enfants illégitimes pour lesquels aucune responsabilité financière ne peut être appliquée.  Lorsque les enfants illégitimes, les enfants nés hors mariage, sont nombreux et sont largués dans la société pour leur entretien, c’est très coûteux.

Les Américains n’ont qu’à regarder les budgets du bien-être pour voir à quel point c’est coûteux, et de fournir une maison, de la nourriture et des vêtements pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas travailler n’est que le début.  Les bandes composées de jeunes hommes et de jeunes femmes qui n’ont pas de famille forte pour les guider et leur apprendre à aimer et à se respecter (ce qui rend possible pour eux d’aimer et de respecter les autres) abondent dans l’Amérique d’aujourd’hui.  Cette question est beaucoup plus dangereuse que de posséder une arme à feu parce que des esprits humains maltraités socialement fournissent la main désemparée qui utilise les armes.  Pourtant, typique de ceux qui ne peuvent pas voir à travers l’évident pour le subtil, les libéraux s’opposent aux armes et soutiennent un code moral qui encourage les esprits humains socialement maltraités.

Les relations du même sexe ne produisent pas d’enfants.  Ainsi, le mariage a toujours été défini comme étant entre un homme et une femme … jusqu’à ce que la Cour Suprême des États-Unis déclare le contraire.

Cet article n’est pas de savoir si les mariages homosexuels sont bons ou mauvais, ni une déclaration au sujet du mode de vie gay.  Ces décisions sont au-dessus de mon niveau de rémunération.  Je dirai que « certains de mes meilleurs amis sont … » (et ils le sont), mais, je déteste cette déclaration.

Cet article est sur la façon dont l’église peut être en train de signer son propre arrêt de mort en ignorant ce qui a toujours été considéré comme un sacrement chrétien : Le mariage.  Les pasteurs, les prêtres et les paroissiens ont besoin de savoir ce qui va arriver.  Une opinion personnelle n’a aucune signification face aux pouvoirs présidentiels qui croient correct d’éclairer l’extérieur de la Maison Blanche, une maison qui appartient aux citoyens de ce pays, et non pas au président ou à sa femme ou à la communauté gay, en faisant scintiller les couleurs gays de l’arc-en-ciel afin d’éclairer la nuit pour une célébration de victoire lorsque les juges de la Cour Suprême ont dit aux églises que les gays de l’Amérique avaient droit au sacrement du mariage.  N’est-ce pas une violation de la garantie de liberté de religion du Premier Amendement sans ingérence du gouvernement ?

S’il existe une seule question à savoir si les homosexuels vont forcer les églises à offrir des chances égales pour les rites du mariage, la réponse se trouve chez un boulanger du Colorado qui a payé d’énormes pénalités pour avoir refusé de faire un gâteau de mariage pour un couple du même sexe, et cela est arrivé avant la décision de la Cour Suprême.  Les boulangeries refusant de fournir des gâteaux de mariage pour les couples du même sexe sont confrontées à de lourdes amendes.  En outre, le boulanger du Colorado est forcé de donner une formation complète à son personnel pour s’assurer de sa conformité, et de déposer des rapports trimestriels au gouvernement pendant deux années complètes.  Il doit fournir une formation de sensibilisation à ses employés, incluant sa vieille mère de  88 ans.

Nos chefs spirituels ont perdu leur liberté des ingérences du gouvernement lorsque le sénateur Lyndon B. Johnson a décidé qu’il était temps de faire taire l’église … pour éliminer l’impact significatif qu’elles avaient sur l’opinion publique en particulier quand il s’agit des questions politiques et de la politique publique.  Le sénateur Johnson a proposé le statut d’exonération fiscale 501(c)(3) comme si le Congrès faisait une faveur aux communautés religieuses. Le fait est que les églises n’étaient pas imposables pour commencer, et que ce projet de loi était un loup déguisé en mouton.

Avant l’application de l’exemption de l’impôt selon 501(c)(3) par le Système du Revenu Interne, le Premier Amendement protégeait les églises de tomber sous la juridiction du gouvernement fédéral.

Vous pouvez aller lire en ligne le Code § 508(c)(1)(A) du Système du Revenu Interne.  Vous y trouverez que les églises et leurs auxiliaires ont des exceptions obligatoires à partir du code fiscal, même le Système du Revenu Interne le dit.  Il était inutile, et c’est toujours le cas, pour les églises de demander une exonération d’impôt parce qu’elles l’ont déjà, et que le statut est protégé par le Premier Amendement.  Lorsque les églises ont signé pour leur statut d’exonération fiscale, elles ont perdu leurs droits au Premier Amendement.

Cette information est fournie pour les gens qui se demandent pourquoi le silence des églises d’Amérique est tellement bruyant à travers les couloirs d’une nation qui devient rapidement en faillite morale et politiquement mal informée.

Les églises qui ont inutilement appliqué l’exonération fiscale 501(c)(3) peuvent trouver plus difficile de s’y soustraire que d’entrer dans le système. L’église corporative peut devoir être dissoute et une nouvelle église peut devoir être créée pour la remplacer.  Ce serait bien mieux que d’être muselé par le gouvernement.  Ce serait mieux que d’être forcé de fournir des services religieux considérés comme des sacrements de l’église en opposition à la Bible.

Donc, les églises déclarent que vos exonérations d’impôt soient dissoutes, renommer votre église en laissant derrière le statut de société, et ensuite, devenir un peu plus créatif avec la façon dont vous effectuez les services religieux traditionnels et les rites.

Par exemple, informer le gouvernement des nouvelles limites que l’église a mises sur elle-même.

« Les églises ne feront plus de cérémonies de mariage qui enregistrent les deux personnes comme un couple homosexuel marié en vertu des lois de tous les états des États-Unis d’Amérique. »

« Les Églises ABC n’enregistreront plus de mariages avec les états ou ne signeront plus de licences de mariage délivrées par les états.  Les Églises ABC ne sont  pas un Agent de l’État et une corporation selon 501(c)(3).  Les membres des l’Églises ABC, en reconnaissance de leurs droits en vertu du Premier Amendement de la Constitution des États-Unis, ont voté pour enlever l’Église de ce qui est défini par les gouvernements fédéral et de l’état comme un mariage légal.  Plutôt, les membres de notre Église croient que son rôle est d’accomplir le rite de la cérémonie du mariage en utilisant les lignes directrices fournies par la Sainte Bible et qui se maintient dans l’Église et avec les membres de la famille de l’Eglise.  Ce rite du mariage, que nous allons maintenant effectuer, engagera des gens à contracter un mariage selon les yeux de Dieu, tel que défini par la Sainte Bible.  Ceci peut ou ne peut pas se conformer aux attentes et aux exigences de l’état, et ne sera donc pas soumis à l’état comme un mariage légal. »

« Si deux personnes veulent ce qu’on appelle un « mariage légal reconnu par l’état », ces deux personnes doivent demander à l’état la licence appropriée et aller à un Agent de l’État approprié afin d’accomplir tout engagement requis par l’état pour être reconnus comme légalement mariés par l’état et d’autres entités gouvernementales.  Ceux qui cherchent un mariage agréé par l’état tel que défini par les gouvernements fédéral et de l’état seront incapables d’acquérir ce statut aux Églises ABC qui reconnaissent l’autorité de l’état pour définir pour l’état les paramètres de ce qui est et de ce qui n’est pas défini comme «mariage». Ce même couple peut demander un service religieux dans les Églises ABC et nous allons envisager de l’accorder en se basant sur les lignes directrices de l’église, et non celles du gouvernement. »

En d’autres termes, « Nous démissionnons comme Agent de l’État en joignant  des gens dans le mariage tel que défini par et conformément aux lois des gouvernements. »   Mais, avant que cela puisse être fait, les églises doivent dissoudre leurs sociétés et renoncer à leur accès aux lois d’exonérations des taxes.

Ce sera très difficile.  Je ne suis pas un avocat et avant que toutes les églises entreprennent toute action de ce genre, elles se doivent de conférer avec des conseillers juridiques.  Ce que je suggère c’est qu’il existe des moyens légaux pour recouvrer les protections du Premier Amendement pour les Églises et les libertés religieuses garanties par la Constitution.  Il y a plusieurs façons de retrouver la voix de l’autorité en ce qui concerne les questions politiques et publiques, et pour reprendre le contrôle de ce que l’église fera et ne fera pas parce que le gouvernement l’exige.  Il existe des moyens pour retrouver vos droits au Premier Amendement.  Commencez par réaliser que Dieu n’a jamais voulu que l’Église  devienne une société qui fonctionne sous la juridiction d’un gouvernement.

Peut-être qu’une partie du problème se trouve dans Romains 13:1-2 qui fait référence à l’importance pour les croyants d’honorer les autorités gouvernementales en général.  « Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; Car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.  C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes. »

D’autres versets de la Bible nous disent que les lois du gouvernement sont secondaires par rapport aux lois de Dieu et quand les exigences du gouvernement envers les chrétiens sont d’ignorer la Parole de Dieu et d’obéir aux lois du gouvernement, les chrétiens doivent obéir à Dieu, et non au gouvernement.

Si vous vous demandez où cela nous mène, jetez un œil à certaines actions qui ont déjà eu lieu à la suite de la décision de la Cour Suprême concernant les mariages gays.

L’Université Baylor affiliée aux Baptistes a supprimé une interdiction sur les « actions homosexuelles » de son code de conduite sexuelle.  Deux membres du Conseil des Collèges et des Universités Chrétiennes, Goshen College et Eastern Mennonite University, ont ajouté « l’orientation sexuelle » à leurs politiques de non-discrimination.  Du personnel et des professeurs qui sont engagés dans des mariages du même sexe peuvent maintenant être embauchés.  La Première Église Baptiste de Greenville a adopté une politique permettant l’ordination de ministres homosexuels et les mariages homosexuels.

Il apparaît que les églises ont cessé de représenter les besoins de leur troupeau et des préceptes de Dieu au moment où elles se sont laissées tenter par les avantages fiscaux offerts par le gouvernement qui ne leur offraient vraiment rien de plus qu’elles ne disposaient déjà.  Lorsque les Églises ont accepté le statut d’exonération fiscale du gouvernement, elles ont accepté la juridiction du gouvernement sur elles.

La foi est seulement vraie quand elle est conforme à la Parole de Dieu, et non aux lois du gouvernement.  Peut-être que nos églises, plus que d’autres, ont besoin de se souvenir que la liberté n’est pas gratuite, ou exonérée d’impôts. Peut-être que les églises doivent se souvenir que les libertés religieuses ne peuvent se produire lorsque les églises, dont le travail consiste à enseigner le troupeau du Christ, sont des Agents de l’État avec un message limité de ce que l’État leur permet de dire.

Les Églises doivent réfléchir sérieusement aux objectifs réels du mouvement lesbiennes/gays, comme l’a expliqué Matt Barber quand il a dit qu’ils étaient :

  • La destruction ultime du mariage ;
  • L’affirmation forcée de (ce que la Bible voit comme) une déviance sexuelle, sous peine de la loi, et
  • La criminalisation éventuelle du christianisme.

Rarement avons-nous obtenu un préavis de notre propre disparition.  Vous n’avez même pas à lire les feuilles de thé pour comprendre cela.

Je n’ai aucun commentaire sur les préférences sexuelles de tout individu.  Ce n’est pas à moi de juger.  Je crois cependant que le sacrement du mariage existe seulement entre un homme et une femme, et le fait que les gays et les gouvernements insistent pour que l’église ignore ce sacrement, est blasphématoire.

Comme la plupart des segments de la société qui reçoivent le statut de minorité le savent, « égalité » ne signifie pas « identique ».  Cela ne signifie pas « préférentiel ».

Source : NewWithViews.com

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics