Partager avec les autres

Depuis que François a commencé à lancer des missiles sur les conservateurs doctrinaux, ces derniers se demandent «  est-ce que le pape est catholique ? »

Par Damian Thompson – Le 31 octobre 2020

La semaine dernière, nous avons appris que le Pape François a déchiré l’enseignement de l’Église Catholique selon lequel les partenariats civils entre personnes de même sexe sont gravement immoraux.

Cette semaine, il soutiendra le candidat pro-avortement à l’élection présidentielle américaine.  Ces deux développements surréalistes provoquent une détresse à la limite du désespoir spirituel chez les catholiques américains conservateurs. Que vous ressentiez de la sympathie pour eux dépend de votre point de vue.  Le Pape, on peut le dire, ne perdra probablement pas le sommeil à ce sujet.  François n’aime pas les États-Unis en général et leur président en particulier.  Ce n’est pas surprenant ; La plupart des Argentins aussi.

Ce qui est surprenant, c’est la profondeur de son mépris pour les catholiques américains conservateurs.  En fait, il est difficile de dire qui il déteste le plus, Trump ou les traditionalistes.  En tout cas, il les vise tous les deux maintenant… Quel genre de pape attend avec impatience une présidence Biden-puis-Harris qui utilisera un mélange de législation, de décrets exécutifs et d’emballage de la Cour Suprême pour supprimer toutes les protections juridiques des catholiques qui adhèrent strictement à l’enseignement de l’Église sur la moralité sexuelle ? La réponse est : Un nouveau type de pape, celui qui non seulement considère la doctrine comme négociable (comme l’ont fait plusieurs papes à travers les âges, mais sans l’admettre) mais qui la subordonne à un agenda personnel plus politique que théologique.

 

Source: The Trumpet 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

close

Ne manquez rien !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »