Histoire

Publié le 04 mars, 2019 | par Equipe de Pleinsfeux

0

LE RÉVEIL PERSAN

Par Amil Imani – Le 26 février 2019

La civilisation perse ou iranienne et sa culture ont indubitablement marqué une époque importante de l’histoire du monde. 

En outre, pour avoir une meilleure idée de la suite des événements, nous devons aborder brièvement l’histoire de la Perse et démêler quelques-uns de ses noms et origines déroutantes, à la fois avant et après la période islamique.

Pour de nombreux historiens, il est difficile d’imaginer la survie et la continuité de la Perse, connaissant parfaitement l’avalanche d’assauts perpétrés par des armées extrêmement puissantes et impitoyables au cours de son histoire tumultueuse.  Le professeur Robert Payne a décrit avec éloquence ce paradoxe :

« Il y a de bonnes raisons pour la continuité des caractéristiques et du caractère persans.  Des envahisseurs ont envahi le pays : Arabes, Mongols, Grecs, Turcs et Scythes.  Ils sont venus dans des déluges, sont restés quelques instants, puis les déluges se sont calmés, laissant les Persans d’origine indemnes. »

Il poursuit : « L’empire perse a englouti les empires babylonien et assyrien et les a dépassés.  C’était le plus grand empire que le monde ait jamais connu et sa capitale fut pendant deux siècles la capitale du monde.  Aujourd’hui, il ne reste que le noyau de cet empire.  Mais, les Perses, qui regrettent rarement le passé, ne croient pas que la gloire soit partie.  En toute confiance, comme s’il s’agissait de la chose la plus naturelle du monde, ils diront : La gloire est restée sur cette terre depuis le début ».

« Pour eux, la Perse est bien plus qu’un pays : C’est un lieu de splendeur, où les dieux habitent et où les héros antiques marchent toujours sur cette terre, où le passé lointain et le présent immédiat se côtoient.  Pour eux, tous les autres pays sont décevants, car le soleil ne brille pas aussi fort ailleurs et il n’y a presque pas de bâtiments au-delà des frontières de la Perse qui brillent aussi fort que leurs mosquées aux carreaux bleus. »

Selon Bernard Lewis  « L’Iran était certes islamisé, mais, pas arabisé.  Les Perses sont restés des Perses.  Et, après un intervalle de silence, l’Iran est redevenu un élément distinct et différent au sein de l’Islam, ajoutant éventuellement un nouvel élément même à l’Islam lui-même.  Sur le plan culturel, politique et le plus remarquable de tous, même sur le plan religieux, la contribution iranienne à cette nouvelle civilisation islamique revêt une importance capitale.  Le travail des Iraniens est visible dans tous les domaines de l’activité culturelle, y compris la poésie arabe, à laquelle les poètes d’origine iranienne composant leurs poèmes en arabe ont apporté une contribution très importante.  En un sens, l’Islam iranien est un deuxième avènement de l’Islam lui-même, un nouvel Islam parfois appelé  Islam-i Ajam.  C’est cet Islam perse, et non l’Islam arabe original, qui a été introduit dans de nouvelles régions et de nouveaux peuples : Aux Turcs, d’abord en Asie centrale, puis, au Moyen-Orient dans le pays qui a été baptisé Turquie et Inde.  Les Turcs ottomans ont introduit une forme de civilisation iranienne sur les murs de Vienne. »

Au cours de ma génération, l’Iran était globalement un pays moderne et laïc. L’Islam n’était pas un aspect important de la vie pour la plupart des Iraniens. L’Islam n’a été pratiqué que lors d’occasions spéciales telles que les funérailles, les mariages et les très croyants musulmans chiites, pendant le mois de Muharram, plus précisément pendant les jours de Ashura et de Tasua.

Quarante ans se sont écoulés depuis l’invasion islamique de 1979.  Aujourd’hui, de nombreux Iraniens sont irrémédiablement mécontents des dirigeants islamistes frauduleux et oppressifs.  Bien que l’Islam ait été imposé au peuple iranien, il y a environ 1400 ans, les Iraniens attachent une grande importance à leur ancienne identité non arabe et ne se sont jamais totalement rendus à la culture arabe.

Aujourd’hui, les Iraniens se sont enfin réveillés et ont recherché leurs racines et leur identité.  Certaines personnes ont remercié l’Ayatollah Khomeiny pour cette illumination.  Pour avoir révélé le vrai Islam, pas le produit de leurs imaginations sur l’Islam.  Beaucoup ont déjà commencé à se référer à cette période comme une ère de renaissance ou de réveil perses.

Historiquement, l’Islam a toujours contredit les valeurs, les coutumes, les traditions et la culture de la Perse, comme en témoignent les glorieuses fêtes et célébrations iraniennes préislamiques telles que Nowruz.  Le mouvement anti-islam actuel en Iran, ces derniers jours, a pris un nouvel élan, en particulier parmi les jeunes générations averties et conscientes des événements mondiaux via Internet.

Ces braves et jeunes Persans éclairés détiennent la clé pour briser la chaîne de l’Islam qui était enroulée autour du cou de leurs ancêtres, il y a de nombreuses années, avec l’épée d’Allah.  Ils ont été obligés de prêter serment au livre d’Allah, le Coran, conformément à la charte qu’ils tenaient à la main en coupant la gorge à des dizaines de milliers d’Iraniens innocents et en criant joyeusement « Allah est le plus grand ».

Les peuples libres et civilisés doivent comprendre qu’il n’est pas facile d’atteindre le sommet de la liberté du jour au lendemain.  Il faut de la vision, des efforts et du courage pour passer du gouffre de l’esclavage islamique au sommet de l’émancipation.

La diversité

L’Iran a toujours été un empire diversifié.  Depuis ses débuts jusqu’à son existence actuelle, la diversité a toujours été sa force.  Ce sont les gens qui ont donné à l’Iran sa force et sa continuité à travers les âges.  Ces indigènes comprennent les Perses, les Azaris, les Kurdes, les Balochis, les Turkmènes, les Gilakis, les Mazandaranis, les Lurs et plus encore.  Depuis des millénaires, ces patriotes iraniens ont tous déclaré leur allégeance à l’Iran en tant qu’idée et pays qu’ils ont tous façonné et ont contribué à sa culture et à sa beauté.  L’Iran est un pays unifié depuis des milliers d’années.  Je peux attester que de nombreux Iraniens se considèrent comme les enfants spirituels de Cyrus le Grand et les adhérents de sa Charte, la première Charte des droits de l’homme, qui proclame clairement l’égalité des droits et est digne des croyances et des pratiques de tous.

La naissance de la Perse

Il y a environ 2500 ans, l’empire perse a accédé au pouvoir et est devenu une monarchie aryenne (iranienne).  Cyrus le Grand (Cyrus II), un roi achéménien, fonda l’empire perse au sixième siècle avant notre ère en unifiant les deux tribus aryennes, les Mèdes et les Perses.  À cette époque médiévale, la Perse contrôlait un empire qui s’étendait de la péninsule européenne des Balkans à l’ouest, à la vallée de l’Indus indien à l’est.  C’était le plus grand empire que le monde ait connu à ce jour.

Perse ou Farsi

Comme les Arabes n’avaient pas la lettre P dans leur alphabet, le persan ou le parsi est devenu le farsi, une version arabisée.  Le mot Farsi est en fait une nomenclature inexacte.  Les spécialistes en linguistique recommandent de ne pas l’utiliser.  Malheureusement, le farsi fait aujourd’hui partie du lexique du monde libre et il est utilisé par les Iraniens comme par les non-Iraniens.  L’exode précédent des migrants zoroastriens qui s’étaient réfugiés en Inde après l’invasion arabe de l’Iran utilise désormais le nom authentique du mot «Parsi» comme nom de leur groupe ethnique.

Les actuels Parses ou Persans qui vivent en Inde sont les vrais Perses qui ont été forcés de fuir la Perse au 7ème siècle pour sauver leur vie, leur culture et leur religion.  Ils sont venus en Inde sans rien, mais ils constituent maintenant la minorité la plus riche.  Ils ont toujours vécu en harmonie avec l’hôte local et se sont bien assimilés.  Ils se sont éduqués, ont créé des richesses, ont soutenu leur propre communauté et aidé les autres.

En revanche, les musulmans, où qu’ils aillent, pillent, assassinent, violent et torturent.  Ils ont gouverné l’Iran pendant des siècles, durant lesquels ils ont opprimé les autres religions avec une force brutale.  Ils étaient toujours en conflit avec les hôtes, coupant la main qui les nourrissait !  Ils ont brûlé les livres iraniens les plus précieux et ont détesté tout autre type d’éducation, en interdisant la lecture du Coran.

L’Iran ou la Perse

Beaucoup de gens et de médias supposent que la Perse n’existe plus et on parle maintenant de l’Iran.  Les termes Iran et Perse sont souvent utilisés indifféremment pour définir le peuple iranien.  Je crois que la Perse devrait continuer à être utilisée à des fins historiques afin de relier la Perse à sa glorieuse antiquité.  En 1935, Reza Shah notifia à d’autres pays de se référer à la Perse sous son nom d’origine, l’Iran.  Cependant, les cartographes et les écrivains ont ignoré cette demande formelle et ont continué à utiliser le nom officiel de la Perse à la place de l’Iran.  Le nom Iran a toujours été utilisé par les autochtones et ce n’était pas nouveau.  Iran signifie le pays des Aryens.  Le nom Iran a également évolué.  De Airyana ou Airya ou Aryans et d’autres noms et enfin l’Iran.  Même si tous les Iraniens ne sont pas des Perses, les deux noms Perse et Iran sont devenus synonymes pour inclure tous les résidents en Iran.

Invasion islamique de la Perse

Avant l’invasion islamique (révolution) de 1979, la plupart des Iraniens n’étaient pas informés des valeurs fondamentales de l’idéologie islamique simplement parce qu’ils ne savaient pas lire l’arabe.  Ils ont donc créé leur propre version dans leur esprit.  Malheureusement, au 7ème siècle de notre ère, l’empire perse (dynastie Sasanian) perdit la guerre au profit des bédouins de la péninsule arabique lors de la bataille de Qadisiyyah.  Pourquoi ils ont été vaincus est une longue histoire.  Pendant des années, les Iraniens ont résisté et ont riposté, mais en vain.  Avec cette défaite, le credo islamique a été imposé à un peuple éclairé, tolérant et libre à la pointe d’une épée.

Le zoroastrisme, la religion iranienne d’origine, ne constituait pas une barrière efficace contre la religion radicale et arriérée du désert d’Arabie.

Invasion islamique (révolution) de 1979

En 1979, le monde a été témoin d’une nouvelle invasion arabo-islamique contre la nation pacifique de la Perse.  Comme nous l’avons mentionné précédemment, la plupart des Iraniens n’ont jamais connu la véritable nature de l’Islam.  Mais, après la révolution islamique de 1979, ceci leur a ouvert les yeux sur la version de l’Islam présentée par l’Ayatollah Khomeiny : Violences, exécutions, mutilations, tortures, viols, harcèlements, hidjab forcé, cachots islamiques, etc. … Ils ont finalement goûté au véritable Islam.

Au cours des quarante dernières années, de nombreux Iraniens ont commencé à rejeter l’Islam dans son intégralité, avec son dogme d’exclusion et d’oppression. Nous appelons les peuples décents et tolérants du monde qui célèbrent l’égalité des sexes, la race et la liberté pour tous à se joindre à nous une fois pour toutes pour vaincre le fléau qu’est l’Islam.

De nombreux Iraniens continuent d’abandonner l’Islam esclavagiste : Ils se détachent du joug du clergé exploiteur, renoncent au dogme islamique, purgent les enseignements discriminatoires et étranges du Coran et des Hadiths, et laissent la tente étouffante de l’Islam dogmatique pour la vie étendue de liberté.

Le Dr. Jason Reza Jorjani, un des pionniers et intellectuels du mouvement de la Renaissance iranienne, dans son exposé percutant, met en lumière un mouvement de renaissance perse en pleine croissance.

En bref : Le réveil perse a déjà commencé.  L’Islam est à la croisée des chemins. Des millions en Iran, une force extrêmement importante pour soutenir et attiser le feu islamique, se sont déjà détournés et se retournent contre le credo islamique.  Ils ont besoin, ainsi que le reste du monde, d’entendre les voix de personnes laïques honnêtes qui sont en alliance avec elles et qui peuvent aider à mettre en faillite l’Islam, le véritable marécage du virus mortel qui cause la mort des djihadistes.

Source: News With Views 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics