L’écologiste, Cheval de Troie du culte de la mort de la dépopulation

L’écologiste, Cheval de Troie du culte de la mort de la dépopulation

Partager avec les autres

Cher,

Les dernières nouvelles de Greg Reese.


TRANSCRIPTION

Ils veulent que vous mangiez des insectes. Et ils veulent que vous mangiez ces insectes à l’intérieur d’un système carcéral massif qui considère l’humanité comme un cancer sur la Terre.

Tout cela est complètement bizarre, mais ce n’est qu’une histoire de couverture pour un programme de dépopulation massive.

Destruction

Les vaccins COVID-19 détruisent les systèmes reproductif et immunitaire des receveurs… et tuent les gens au fil du temps avec des structures mystérieuses qui se développent dans le système vasculaire.

Nous voyons maintenant cela partout dans le monde et cela ne fait que commencer.

Il y a tout un mouvement culturel qui émerge maintenant de l’ombre et qui veut que l’humanité se suicide collectivement.

Ce culte anti-humain existe depuis des décennies

et, en dehors du milieu universitaire, il a dû se faire discret, car une grande partie de l’humanité est opposée au meurtre de masse.

Mais maintenant que nous sommes au milieu de l’effort massif de dépeuplement de ce culte, pour nous convaincre que la plupart d’entre nous devraient mourir, le Forum économique mondial est devenu le domaine public de l’agenda de dépeuplement du culte anti-humain et toute la culture pop est à bord, de Hollywood au Saint-Siège.

Leur programme est déguisé en environnementalisme, de sorte que tous ceux qui s’y opposent maintenant peuvent avoir honte.

Et lorsque la famine de masse commencera à submerger la population, les écologistes sentimentaux pourront être blâmés.

Car, bien sûr, cela n’a rien à voir avec l’environnement.

Cette secte

Le père de Boris Johnson, Stanley Johnson, est membre de cette secte et a écrit que la population mondiale devait être réduite à un “nombre plus gérable” – et c’est bien de cela qu’il s’agit : un “nombre plus gérable”.

Parce que ces psychopathes considèrent le reste d’entre nous comme leur propriété, à gérer et à abattre de manière appropriée.

Mais l’humanité a encore le choix et nous ne sommes pas obligés de mourir dans une usine de mort carcérale en mangeant des insectes. Nous pouvons choisir la liberté. Mais le temps presse.

Source et Vidéo : Durée : 4 minutes (https://forbiddenknowledgetv.net/the-environmentalist-trojan-horse-of-the-depopulation-death-cult/)

Traduit par PLEINSFEUX

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

,

Translate »