Partager avec les autres

Les États-Unis ont dépensé $5,9 trillions dans les guerres, depuis 2001.  Et, les coûts médicaux des anciens combattants devraient être un coût croissant de ces conflits.

 

Par Jason Ditz – Le 14 novembre 2018

Un nouveau rapport de l’Université Brown vise à fournir une estimation précise des coûts totaux pour le gouvernement américain pour sa myriade de guerres après le 11 septembre et des diverses guerres mondiales contre le terrorisme. L’estimation est que $5,933 trillions qui ont été dépensés jusqu’à l’année fiscale 2019.

Ce chiffre est bien évidemment beaucoup plus élevé que les chiffres officiels, du fait que le Pentagone a tenté de super-simplifier les coûts en de simples opérations de contingence à l’étranger.  Ce n’est que lorsque l’on prend en compte le coût des soins médicaux et des soins en cas d’invalidité pour les soldats, et les coûts futurs, ainsi que des intérêts tels que les intérêts sur l’argent supplémentaire emprunté pour les guerres, que le coût réel devient clair.

Ce type de dépenses considérables ne représente que les coûts et les obligations des guerres jusqu’à présent, et avec peu de signes de fin, elles ne feront que croître.  En particulier, une génération de guerres va encore alourdir les coûts médicaux des vétérans déployés régulièrement à l’étranger.

À partir de la fin de 2001, les États-Unis se sont engagés dans des guerres en Afghanistan, en Irak, en Syrie, au Pakistan, au Yémen et ailleurs dans le monde. Un grand nombre de ces guerres sont devenues des opérations plus ou moins permanentes, sans aucune considération de les terminer sous aucune circonstance.

 

Source: News Atiwar 

 Traduit par PLEINSFEUX.ORG

close

Ne manquez rien !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »