Médias

Publié le 17 mai, 2019 | par Equipe de Pleinsfeux

0

LES DÉMOCRATES ET LES FAUX MÉDIAS

Grâce aux démocrates et à leurs faux médias d’information, les États-Unis sont confrontés à une horreur croissante à la frontière.

Par Jim Kouri – Le 5 avril 2019

Un nombre notable d’anciens fonctionnaires de l’ancien président Barack Obama ont pris la parole mardi, parfois contre les déclarations des dirigeants démocrates, dans leur accord avec la position du président Donald Trump sur une crise à la frontière sud-ouest des États-Unis.

Selon l’évaluation de Donald Trump, le Secrétaire à la Sécurité Intérieure des États-Unis, aux chefs des patrouilles frontalières et aux directeurs de l’Immigration et des Douanes (ICE) a prouvé de manière irréfutable qu’il existe une crise énorme, voire dangereuse à notre frontière sud malgré les démocrates et les médias minimisant la situation.

En fait, les démocrates se sont tellement avancés à gauche qu’ils s’opposent à la déclaration d’urgence nationale formulée par Donald Trump, juste pour marquer des points politiques auprès de leurs fans des médias à CNN, MSNBC, New York Times et d’autres organes de presse décidément gauchistes.

Les déclarations de Donald Trump, cette semaine, ont suscité un débat dans le Beltway qui devient presque comique par son ignorance.  Pour écouter des personnes telles que le sénateur Chuck Schumer, la représentante Nancy Pelosi, la représentante chérie des médias, Alexandrie Ocasio-Cortez, le représentant Adam ‘Shifty’ Schiff et d’autres, on pourrait penser que ces personnes avaient une connaissance minimale de la gestion même rudimentaire de la sécurité.

La triste vérité, c’est que la plupart des démocrates et beaucoup trop de républicains considèrent la crise des étrangers illégaux comme une simple partie du prix à payer pour faire des affaires aux niveaux national et mondial.

À l’échelle mondiale, la contrebande d’étrangers génère chaque année des milliards de dollars de revenus illicites et constitue une menace pour la sécurité du pays.  La création du Département de la Sécurité Intérieure, en mars 2003, a été l’occasion d’utiliser des techniques d’enquête financière pour lutter contre les passeurs étrangers en ciblant et en saisissant leurs avoirs monétaires.

Par exemple, la plus grande composante des enquêtes du DHS, l’immigration et l’application des lois des douanes américaines, comprend l’ancien service des douanes, qui possède une vaste expérience du blanchiment d’argent et d’autres crimes financiers.  Les douanes et la protection des frontières des États-Unis, autre composante du DHS, sont les principaux responsables de l’interdiction entre les points d’entrée.  À l’été 2003, ICE a annoncé l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre le trafic illicite d’étrangers.  Entre autres objectifs, le General Accountability Office a déterminé l’état d’avancement de la stratégie et les résultats de l’enquête en termes de condamnations et d’avoirs saisis.

ICE était en train d’ajuster le projet de stratégie pour se concentrer sur la frontière sud-ouest et englober tous les aspects de la contrebande, des étrangers ainsi que de la drogue et de la contrebande.  Lors de l’ajustement de la stratégie, les responsables de l’ICE ont souligné l’importance d’intégrer les enseignements tirés des approches de suivi de l’argent telles que l’opération ICE Storm, un groupe de travail multi-agences créé pour lutter contre le trafic de migrants et la violence qui y est associée en Arizona.  En outre, l’efficacité de la stratégie dépend en partie de la définition claire des rôles et des responsabilités pour ICE et CBP, deux composantes du DHS ayant des missions complémentaires de lutte contre la contrebande.

À cet égard, ICE et le CBP ont signé un protocole d’entente en novembre 2004 afin de définir leurs rôles et responsabilités respectifs, notamment en ce qui concerne le partage d’informations et de renseignements.

Toutefois, il n’existe actuellement aucun mécanisme permettant de suivre le nombre et les résultats des renvois effectués par le CBP à ICE pour enquête.  Les responsables du CBP et de l’ICE ont reconnu que la mise en place d’un mécanisme de suivi pourrait présenter des avantages pour les deux composantes du DHS.  Un tel mécanisme aiderait ICE à s’assurer que les mesures recommandées sont prises.  En outre, le CBP pourrait continuer à rechercher certaines pistes si ICE, faute de ressources disponibles ou pour d’autres raisons, ne peut pas prendre des mesures concernant les renvois.

Cependant, le Département de la Justice n’a pas de proposition législative à ce sujet en attente devant le Congrès, car ses ressources en matière de politique législative avaient été concentrées sur d’autres priorités pendant les années Obama et les premières années de l’administration Trump.

Source: News With Views 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics