Persécutions

Publié le 16 juillet, 2019 | par Equipe de Pleinsfeux

0

LES ÉGLISES QUI ONT APPROUVÉ LES SOVIÈTES

Par Dexter Van Zile – Le 3 avril 2018

Approuvent désormais le Hamas

Le Conseil Œcuménique des Églises (COE) a-t-il été infiltré par le Hamas ou par quelqu’un qui travaille pour le compte de l’Organisation de Libération de la Palestine ?  Ou est-ce simplement une organisation qui se lance dans l’espoir d’obtenir un traitement spécial de la part du calife lorsque l’Europe abandonnera finalement le fantôme et se soumettra officiellement à la dhimmitude après des années de massacres djihadistes et d’attentats à la bombe ?

Des questions comme celle-ci doivent simplement être posées à la lumière des attaques en cours de l’organisation contre Israël et ses défenseurs juifs.  Les attaques du COE ne favorisent pas la paix, mais démontrent que l’organisation est disposée, pour quelque raison que ce soit, à blâmer les victimes juives pour la violence et la propagande des djihadistes au Moyen-Orient.

Récemment, l’organisation a publié une déclaration condamnant Israël pour avoir défendu ses frontières contre une invasion de la Bande de Gaza organisée par le Hamas.  La déclaration, qui ne mentionne pas le nom du Hamas, ne fait aucune mention des chants antisémites proférés par les émeutiers, ni des cocktails Molotov lancés contre des soldats israéliens ni des tirs palestiniens qui ont eu lieu lors de la confrontation.  Au lieu de cela, la déclaration condamnait Israël pour avoir privé les émeutiers de « la négation du droit de manifester non violente à la frontière », comme si une émeute était un exemple de  « protestation non violente ».

Ça devient plus fou.  La déclaration appelle notamment Israël à « garantir les droits de l’homme » et « la liberté de parole ».  C’est simplement une inversion de la réalité.  C’est le Hamas et l’Autorité Palestinienne qui doivent être condamnés pour avoir violé les droits de l’homme et la liberté d’expression du peuple palestinien, en particulier dans la Bande de Gaza.  En août 2017, Amnistie International a condamné à la fois l’Autorité Palestinienne et le Hamas pour avoir arrêté des journalistes et fermé des sites web critiquant leur gouvernance.

Magdalena Mughrabi, directrice adjointe d’Amnistie International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, a déclaré « qu’en rassemblant des journalistes et en fermant des sites de l’opposition, les autorités palestiniennes en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza semblent utiliser la tactique de la police pour faire taire les médias critiques et arbitrairement bloquer l’accès des gens à l’information ».

Ce sont ces organisations, le Hamas et l’Autorité Palestinienne, qui envoient des émeutiers à la barrière de sécurité entre Israël et la Bande de Gaza.  Mais le COE condamne Israël pour une violation de la liberté d’expression.

Comme par le passé, l’organisation semble bien décidée à conserver l’habitude de se tromper, de façon dramatique, lorsque l’on lui demande de choisir entre se soumettre et s’opposer aux mouvements politiques violents qui cherchent à priver les gens de leur dignité et de leur liberté.  Si Jésus est mort pour libérer les hommes, le COE s’efforce de rendre les élites chrétiennes sûres et à l’aise, même si cela signifie trahir le Christ sur la croix.

Une énorme trahison a eu lieu pendant la guerre froide lorsque le COE a été manipulé par l’Union Soviétique, une réalité dramatisée dans un épisode diffusé au cours de la saison cinq de FX, les Américains.  Lorsque la couverture du couple d’espions risque d’être rejetée par un pasteur local, le KGB intervient en lui proposant un emploi en Argentine, juste pour le faire sortir de l’image.

Bien sûr, c’est un drame, mais, il est enraciné dans les faits.  Les Soviétiques ont utilisé le COE pour saper les démocraties occidentales.  Par exemple, avant l’assemblée générale du COE à Vancouver (Canada) en 1983, les Soviétiques avaient chargé un groupe de femmes affiliées à la Conférence Chrétienne de la Paix (un groupe soviétique) de collaborer avec des déléguées de l’Église Orthodoxe Russe pour s’opposer à une résolution condamnant les Russes pour leur invasion de l’Afghanistan.

Un rapport publié par le Département d’État des États-Unis, en 1987, indiquait que « les représentants orthodoxes russes et du PCC ont soutenu avec succès que si l’Assemblée Générale votait pour condamner l’invasion, les femmes de l’Europe orientale et le clergé soviétique ne seraient pas autorisés à assister aux futures réunions du COE.  Pour des raisons similaires, le COE a refusé de prendre note des messages des chrétiens d’Europe de l’Est persécutés lors de la même réunion ou d’agir sur ceux-ci ».

En résumé, le COE a abandonné sa mission de dire la vérité aux partisans d’une idéologie expansionniste et haineuse du 20ème siècle, l’Union Soviétique.

C’est la même chose au 21ème siècle.

Source : Jerusalem Journal 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics