Santé

Publié le 27 février, 2020 | par Equipe de Pleinsfeux

0

LES MÉDICAMENTS

Les médicaments que vous prenez peuvent non seulement affecter votre corps, mais peuvent également modifier radicalement votre personnalité au point de devenir malade mental.

Par Geoffrey Grider – Le 8 janvier 2020

Les médicaments qui changent qui nous sommes

La recherche sur ces effets ne pourrait pas arriver à un meilleur moment.  Le monde traverse une crise de sur-médication, les États-Unis achetant à eux seuls 49.000 tonnes de paracétamol chaque année, soit environ 298 comprimés de paracétamol par personne, et l’Américain moyen ayant consommé pour $1.200  de médicaments sur ordonnance au cours de la même période.  Et, à mesure que la population mondiale vieillit, notre soif de médicaments est appelée à monter en flèche encore plus hors de contrôle ; Au Royaume-Uni, une personne sur 10 de plus de 65 ans prend déjà huit médicaments par semaine.

Les médicaments ont été reliés à la rage au volant, au jeu pathologique et aux actes de fraude compliqués.  Certains nous rendent moins névrotiques, et d’autres peuvent même façonner nos relations sociales.

Nous ne vous dirons jamais d’arrêter de prendre les médicaments qu’un médecin vous a prescrits, mais nous vous disons que vous devez tirer pleinement parti du pouvoir de recherche d’Internet et savoir exactement ce que vous prenez et ce qui est grave.  Et, les effets secondaires mentaux que cela pourrait vous causer.  Comme vous le verrez aujourd’hui, il y a des milliers de personnes à travers le monde qui prennent des médicaments sur ordonnance pour une maladie physique et qui sont en train de développer une maladie mentale.

« Les autres hommes qui ne furent pas tués par ces fléaux ne se repentirent pas des œuvres de leurs mains, de manière à ne point adorer les démons, et les idoles d’or, d’argent, d’airain, de pierre et de bois, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni marcher ;  Et ils ne se repentirent pas de leurs meurtres, ni de leurs enchantements, ni de leur impudicité ni de leurs vols. »  (Apocalypse 9:20-21)

Si vous êtes un étudiant du Livre, vous trouverez peut-être intéressant de savoir que notre mot « pharmaceutique » signifiant médecine, d’où nous tirons le terme « Big Pharma », vient du mot grec « pharmakeia ».  Dans le livre de l’Apocalypse où il parle de sorcellerie et de sorcières, ce même mot « pharmakeia » est utilisé.  Pharmakeia signifie « utilisation de médicaments, de drogues ou de sorts ».  Pharmakeia apparaît dans Exode 7:11, 7:22, 8:18, Ésaïe 47:9, Galates 5:20, Apocalypse 9:21 et 18:23.  Je pensais juste que vous pourriez trouver ça intéressant.  Celui qui a des « oreilles pour entendre » et tout ça, vous savez.

Nous vivons à une époque où Big Pharma sauve des vies, oui, mais détruit également la vie d’innombrables autres.  Au début de ma carrière de graphiste, j’ai travaillé pour deux des plus grandes sociétés Big Pharma au monde et j’ai entendu des choses très intéressantes lors de réunions à huis clos.  Une réunion en particulier où le PDG de la société était devenu fou parce que le nouveau médicament pour lequel ils avaient dépensé 400 millions de dollars avait tué tous les patients testés.  Il les avait tous tués.  Alors, qu’est-ce que le PDG de cette énorme société Big Pharma voulait que son peuple fasse ?  Il voulait qu’ils le reconditionnent avec un nouveau nom et trouvent une sorte de condition à laquelle il pourrait être attaché.  C’est avec qui vous traitez dans ces sociétés pharmaceutiques et je pensais que cela vous intéresserait également.

Les médicaments qui changent qui nous sommes

DE BBC FUTURE : Il s’avère que de nombreux médicaments ordinaires n’affectent pas seulement notre corps, ils affectent notre cerveau.  Pourquoi ?  Et devrait-il y avoir des avertissements sur les paquets ?  « Patient Five » était à la fin de la cinquantaine lorsqu’un voyage chez le médecin a changé sa vie.  Il souffrait de diabète et il s’était inscrit à une étude pour voir si la prise d’une  « statine », une sorte de médicament hypocholestérolémiant qui pouvait aider. Jusqu’à présent, si tout est normal.

Mais, peu de temps après avoir commencé le traitement, sa femme a commencé à remarquer une transformation sinistre.  Un homme jusque-là raisonnable, il est devenu énormément en colère et, de nulle part, a développé une tendance à la rage au volant.  Au cours d’un épisode mémorable, il a averti sa famille de rester à l’écart, de peur de les hospitaliser.

Par peur de ce qui pourrait arriver, le Patient Five a arrêté de conduire.  Même en tant que passager, ses explosions ont souvent forcé sa femme à abandonner leur voyage et à faire demi-tour.  Ensuite, elle le laisserait seul pour regarder la télévision et se calmer.  Elle est devenue de plus en plus effrayée pour sa propre sécurité.

« Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme. » (3 Jean 1:2)

Puis, un jour, le Patient Five a eu une révélation.  « Il a dit : Wow, il semble vraiment que ces problèmes ont commencé lorsque je me suis inscrit à cette étude », explique Beatrice Golomb, qui dirige un groupe de recherche à l’Université de Californie à San Diego.  Alarmé, le couple s’est tourné vers les organisateurs de l’étude.  « Ils étaient très hostiles.  Ils ont dit que les deux ne pouvaient pas être liés, qu’il devait continuer à prendre le médicament et qu’il devait rester dans l’étude », explique Golomb.

La recherche sur ces effets ne pourrait pas arriver à un meilleur moment.  Le monde traverse une crise de sur-médication, les États-Unis achetant à eux seuls 49.000 tonnes de paracétamol chaque année, soit environ 298 comprimés de paracétamol par personne, et l’Américain moyen ayant consommé pour $1.200  de médicaments sur ordonnance au cours de la même période.  Et, à mesure que la population mondiale vieillit, notre soif de médicaments est appelée à monter en flèche encore plus hors de contrôle ; Au Royaume-Uni, une personne sur 10 de plus de 65 ans prend déjà huit médicaments par semaine.

Ironiquement, à ce stade, le patient était si acerbe qu’il a carrément ignoré les conseils des médecins.  « Il a juré, a quitté le bureau en trombe et a immédiatement cessé de prendre le médicament », dit-elle.  Deux semaines plus tard, il avait retrouvé sa personnalité.

D’autres n’ont pas eu autant de chance.  Au fil des ans, Golomb a recueilli des rapports de patients à travers les États-Unis, des histoires de mariages brisés, de carrières détruites et d’un nombre surprenant d’hommes qui se sont approchés de manière déconcertante du meurtre de leur femme.  Dans presque tous les cas, les symptômes ont commencé lorsqu’ils ont commencé à prendre des statines, puis, sont rapidement revenus à la normale lorsqu’ils ont tout arrêtés ; Un homme a répété ce cycle cinq fois avant de réaliser ce qui se passait.

En 2011, un père de deux enfants français a poursuivi la société pharmaceutique GlaxoSmithKline, affirmant que le médicament qu’il prenait pour la maladie de Parkinson l’avait transformé en joueur et toxicomane gay, et était responsable de comportements à risque qui l’avaient conduit à être violé.

Puis, en 2015, un homme qui a ciblé des jeunes filles sur Internet a utilisé l’argument selon lequel le médicament anti-obésité Duromine l’a incité à le faire, il a déclaré que cela réduisait sa capacité à contrôler ses impulsions.  De temps en temps, les meurtriers essaient de blâmer les sédatifs ou les antidépresseurs pour leurs délits.

Si ces affirmations sont vraies, les implications sont profondes.  La liste des coupables potentiels comprend certaines des drogues les plus consommées sur la planète, ce qui signifie que même si les effets sont faibles au niveau individuel, ils pourraient façonner la personnalité de millions de personnes.

5 médicaments sur ordonnance qui détruisent votre santé

Vous pensez probablement qu’il n’y a aucun moyen pour l’industrie pharmaceutique de vendre des produits nocifs.  Malheureusement, vous seriez naïf si vous pensiez cela.  L’industrie pharmaceutique est l’une des industries les plus puissantes au monde.  Ils ont le contrôle exclusif des médicaments et des drogues qui sont libérés et vendus au public.

Source: Now The End Begins 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence à venir


Real Time Web Analytics