Guerre

Publié le 26 février, 2015 | par Equipe de Pleinsfeux

0

LES PROMESSES DE KHAMENEI

La promesse de «aucune bombe nucléaire» faite par Khamenei est semblable au « grand mensonge » d’Adolph Hitler.

La procédure du Grand Mensonge est assez facile : Il suffit de faire grossir le mensonge, de le faire simple, de continuer à le dire, et finalement le monde le croira.

Par Mark Langfan – Le 22 novembre 2014

Le Guide Suprême de l’Iran, l’Ayatollah Ali Hosseini Khamenei, amène sa machine de propagande à la vitesse supérieure. Sans arrêt, les publications sur twitter de Khamenei diffusent des affirmations telles que « l’Iran considère l’utilisation des armes de destruction massive comme un péché impardonnable. L’énergie nucléaire pour tous et les armes nucléaires pour personne ».

L’Ayatollah Ali Khamenei n’a jamais publié de réel fatwa, ou un édit religieux qui ordonnerait « aucune bombe nucléaire ». Néanmoins, le président américain Barack Obama a félicité ces déclarations de cet homme, comme étant réelles ou sincères, car il croit tout ce qui vient du gouvernement iranien.

Il y a deux ans, j’ai écrit au sujet d’une attaque nucléaire hypothétique, mais tout à fait possible, avec des Pulsions Électro-Magnétiques de la part de l’Iran contre l’Arabie Saoudite, ce qui ferait de faibles dommages et serait « compatible avec la charia ». D’autres ont même écrit clairement que le fatwa de Khamenei n’existait pas.

Maintenant, j’ai décidé de faire le point, par une analyse simple, dont l’essentiel est que l’Ayatollah Ali Hosseini Khamenei raconte le même « Grand Mensonge » qu’Adolph Hitler.

Adolf Hitler était le dirigeant mégalomane de l’Allemagne qui a été à l’origine de la Seconde Guerre Mondiale. Hitler a appelé sa théorie de propagande : « Le Grand Mensonge ». Il expliquait que c’était assez facile ; Il suffit de faire grossir le mensonge, de le faire simple, de continuer à le dire et finalement le monde le croira.

Hitler a déployé avec succès sa théorie du « Grand Mensonge » lors de la réunion de « l’apaisement » à Munich, en 1938 par l’Angleterre et sa trahison subséquente de la Tchécoslovaquie. Le 26 septembre 1938, plusieurs jours avant que Neville Chamberlain, Premier Ministre de la Grande-Bretagne, ait forcé la Tchécoslovaquie à céder les montagnes protectrices de la région des Sudètes, Hitler a dit « sincèrement » à une foule immense à Berlin que :

« Elles [les Sudètes] sont la demande territoriale finale que je ferai de l’Europe, mais c’est la demande qui ne peut être abandonnée et qui, avec l’aide de Dieu, je m’assurerai être accomplie. »

«Je suis reconnaissant à Neville Chamberlain pour tous ses efforts. Je lui ai assuré [Chamberlain] que le peuple allemand ne désire rien d’autre que la paix. Je lui ai également assuré, et je répète ici cette assurance, que, lorsque ce problème sera résolu, il n’existera pas d’autres problèmes territoriaux pour l’Allemagne en Europe ».

Adolph Hitler a déclaré son « Grand Mensonge » et Neville Chamberlain a tout acheté. Adolph Hitler est venu près de gagner la guerre, et 80 millions de personnes ont été massacrées dans toute l’Europe. Neville Chamberlain avait ceci à dire à propos de sa propre bêtise catastrophique : « Tout se serait bien passé si Hitler ne m’avait pas menti ».

Que se serait-il passé si les armes nucléaires avaient existé en 1938 ? Que se serait-il passé si Adolph Hitler avait promis, comme Ali Hosseini Khamenei le promet aujourd’hui : « Pas d’armes nucléaires pour l’Allemagne nazie » ? Comme pour Neville Chamberlain, dans l’Angleterre fatiguée de la guerre, Franklin Delano Roosevelt, dans sa lointaine Amérique, aurait probablement avalé ce « Grand Mensonge ». Si le monde libre avait cru le « Grand Mensonge » d’Adolph Hitler au sujet des armes nucléaires, il n’y aurait plus de monde libre aujourd’hui. Et, en 2014, si le monde libre croit le « Grand Mensonge » de l’Ayatollah Ali Hosseini Khamenei, il n’existera plus aucun monde libre.

Même sans bombe nucléaire, l’Iran a soutenu le régime alaouite chiite de Bachar al-Assad, de Syrie, avec les milices chiites iraniennes qui ont assassiné près de 300000 musulmans syriens sunnites. Si l’Iran est plus que disposée à tuer 300000 musulmans sunnites pour maintenir en place la minorité du dictateur Bachar al-Assad en Syrie, que sera capable de faire Téhéran aux états sunnites, dont l’Arabie Saoudite, si l’Iran possédait des armes nucléaires ?

S’il est « légalement admissible », où halal, selon la vision religieuse de l’Ayatollah Khamenei, de sanctionner le massacre massif conventionnel de 300000 musulmans sunnites en Syrie par l’Iran, pourquoi ne serait-il pas « admissible », où haraam, pour l’Iran de massacrer massivement, d’une manière non conventionnelle, un autre lot de300,000 musulmans sunnites, n’importe où ailleurs ?

Et qu’en est-il des appels incessants de l’Ayatollah Khamenei pour annihiler Israël ? Même sans une bombe nucléaire, Khamenei a récemment tweeté au sujet d’Israël. « Ce régime barbare et infanticide d’Israël, qui n’épargne aucun crime, n’a aucun remède, sauf son anéantissement. Ne touchez pas à Al-Aqsa. » Khamenei a ajouté, « le seul moyen de faire face à un régime barbare comme Israël est d’armer la Cisjordanie ».

Pour un Iran dépourvu de bombes nucléaires, en ce moment, le « seul moyen » d’anéantir Israël est « d’armer la Cisjordanie comme la Bande de Gaza ». Si l’Iran avait des armes nucléaires, l’Iran pourrait faire face à « un régime barbare comme Israël » avec « d’autres moyens ».

Dans l’esprit du Président Barack Obama, cela peut sembler une politique étrangère appropriée d’ignorer les massacres de centaines de milliers de personnes par l’Iran, voire de millions de sunnites et/ou d’Israéliens en route vers un Imanat Chiite.

Mais, le vrai problème pour les États-Unis, c’est que l’Iran possède probablement une quelconque technologie nucléaire comme la Corée du Nord possède déjà. À cet égard, le général Curtis M. Scaparrotti, commandant principal des États-Unis pour la péninsule coréenne, a récemment déclaré que, « Ils [la Corée du Nord] ont eu les bonnes connexions [avec l’Iran et le Pakistan] et donc, je crois qu’ils ont la capacité de miniaturiser un dispositif nucléaire en ce moment et, potentiellement, ils ont la technologie effectivement de ce qu’ils disent posséder, et je pense qu’ils ont un lanceur pour le transporter en ce moment ».

Par conséquent, un jour, nous pourrions entendre le Président Barrack Obama dire : « Tout se serait bien passé si Ali Khamenei ne m’avait pas menti ».

Mais, connaissant Barrack Obama, il dira fort probablement : « C’est la faute à Bush ».

Source : http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/16034#.VHUbM5t0zm6

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • LES SECRETS DE L’ATLANTIDE 2021

  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction


Real Time Web Analytics