Foi véritable

Publié le 13 mai, 2020 | par Equipe de Pleinsfeux

0

LES REVERS DU VERROUILLAGE

Par Ron Matsen – Le 1 mai 2020

« Que fait Dieu et comment cela peut-il fonctionner pour faire avancer son œuvre sur terre ? »

Au début de 2020, il était très courant que les gouvernements, les entreprises, les établissements universitaires et les ministères communiquent leur vision des activités futures qu’ils espéraient réaliser au cours de l’année à venir.  Certains ont même utilisé le jeu de mots naturel entre 2020 et 20/201 en ce qui concerne la vue normale ; Dans ce cas, prévoyance.  En janvier, peu de gens auraient pu prévoir le verrouillage quasi mondial qui s’ensuivrait dans les mois à venir.  Cet événement sans précédent en est encore à ses débuts pour jouer son impact sur le cours de l’histoire humaine.  Beaucoup souffrent de cette pandémie et de l’impact personnel, social et économique qui en résulte sur leur vie.  Cela dit, je me suis retrouvé à demander : « Que fait Dieu et comment cela peut-il fonctionner pour faire avancer son œuvre sur terre ? »

Réévaluer nos priorités

Il est étonnant de voir comment ce que nous pensions être les choses essentielles de notre vie a maintenant été testé par la dépravation.  Avec chaque événement majeur annulé et les installations publiques fermées, certains se retrouvent à réévaluer les activités qu’ils considéraient autrefois comme vitales.  Peut-être que ce programme de tamisage forcé nous a amené à renommer certaines de ces activités comme « n’étant plus la priorité absolue » ou peut-être même « pas nécessaire ».  À leur place, une nouvelle liste de nécessités apparaît.

Un vieux proverbe anglais déclare : « La nécessité est la mère de l’invention ». Aidé par le bruit du silence, les esprits des gens ont été involontairement épurés au point que certains montrent le fruit de leur imagination sans entraves.  Pour moi, cela est illustré par le fait que j’ai assisté à une recrudescence de documents créatifs téléchargés sur les différentes plate-formes des médias sociaux sur Internet.  Pour la plupart, ces expressions intelligentes divertissent, encouragent et même inspirent quiconque prend le temps de les apprécier.

Redéfinir le mot « Église »

Pendant ce confinement dans de nombreux endroits du monde, les rassemblements dans les églises ont été annulés de peur de créer un environnement où le coronavirus pourrait se propager ainsi que pour se conformer aux directives et aux décrets.  Par conséquent, les participants réguliers et les dirigeants de ces bourses ont cherché des moyens nouveaux et différents de rester en contact les uns avec les autres.  Poussées par ces déconnexions de congrégation, beaucoup de ces bourses se sont lancées dans le véhicule web des médias sociaux pour atteindre leur troupeau dispersé.

Je dois dire à ce stade que, bien que je comprenne et apprécie le grand avantage de ce groupe de croyants se réunissant en contact étroit les uns avec les autres, je peux également voir que le sous-produit de leur séparation a donné naissance à une toute nouvelle façon dont ces groupes de pasteurs ont par inadvertance ouvert leurs portes à des oreilles potentielles qui n’auraient pas pu pénétrer autrement dans les murs de leurs locaux.

Trop souvent dans le passé, le terme « église » signifiait simplement un bâtiment dans lequel les chrétiens se rassemblaient pour le culte, l’enseignement et la communion tout en sachant que la véritable signification de l’Église n’est pas un lieu, mais un peuple.  Dernièrement, à plusieurs reprises, j’ai vu des publications sur les réseaux sociaux où les chrétiens déclarent que « après tout, l’Église n’est pas un bâtiment, c’est un corps de croyants ».  Bien dit !

Fini pour l’instant les étiquettes sectaires chères qui ornent fièrement les façades vides de l’église.  Comme les enfants d’Israël en leur temps « d’isolement dans le désert », il n’y a pas beaucoup d’opportunités ou de place pour la ségrégation confessionnelle lorsque vous êtes séparés du reste du monde sous la main du Dieu Tout-Puissant.

Fini le débat sur le jour de la semaine où le vrai chrétien devrait aller à l’église. Pendant le verrouillage, personne ne peut « aller à l’église ».  Comme l’apôtre Paul l’a dit à l’Église romaine dans Romains 14:5 : « Tel fait une distinction entre les jours ; Tel autre les estime tous égaux.  Que chacun ait en son esprit une pleine conviction. »  La beauté de notre situation actuelle est que le Corps du Christ apprend à se servir les uns les autres vingt-quatre heures par jour, sept jours par semaine sans avoir besoin de bâtiments ou d’horaires programmés.

Finies pour l’instant les vitrines énergiques, fastueuses et attrayantes qui attirent des foules immenses dans les bâtiments de leurs églises.  L’expérience immersive des lumières pulsantes, des lasers, de la fumée et de la musique assourdissante ne peut pas être facilement reproduite lorsque l’isolement physique de son public est en vigueur.  Si votre bien-être spirituel dépend de ce type d’expérience de groupe, vous devrez peut-être examiner votre connexion personnelle avec le Dieu vivant et personnel qui est révélée par le Saint-Esprit à travers la Sainte Bible.

Contrairement aux affaires compliquées du christianisme de spectacle, les études bibliques traversent le World Wide Web et pénètrent n’importe quel cœur qui écoute.  Par conséquent, je suis encouragé quand je vois tant de petites bourses d’église, qui ne se sont jamais aventurées dans le monde de la distribution des médias sur le web, commençant à diffuser leurs études bibliques à leurs fidèles, pour constater que le nombre et l’emplacement des personnes qui regardent leur contenu dépasse la fréquentation normale de leur congrégation.  Tout comme l’Église de Jérusalem, il a fallu des persécutions pour que les gens quittent les confins de leur fraternité soudaine de croyants et sortent et commencent à accomplir la Grande Commission comme le Christ leur avait instruit.

Un autre développement intéressant a été la pléthore de dévotions quotidiennes affichées par à peu près tout le monde que je connais.  Tels des fleuves d’eaux vives, ces messages personnels jaillissent de connaissances profondes et sincères que je trouve instructives et encourageantes.  Pas de grands noms ici, justes des gens ordinaires qui expriment leur grand cœur d’amour pour leur Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.  Je vois le Saint-Esprit entrer et traverser ces serviteurs inédits du Dieu Très-Haut.

Je crois de tout mon cœur que nous assistons à un changement de paradigme dans le vocabulaire de la définition de l’Église.  Je vous propose deux exemples qui se rapprochent très près de chez moi.

  1. Les chrétiens sans l’Église. Pendant la majeure partie de ma vie de ministère public, j’ai vu un sous-groupe au sein du Corps du Christ désigné comme « Chrétiens sans église ».  Autrement dit, ce sont des chrétiens qui n’entrent pas régulièrement dans le bâtiment d’une communauté chrétienne locale.  Par conséquent, ils sont considérés par beaucoup comme des chrétiens de seconde classe qui ne sont pas vraiment déterminés à « se rassembler » comme le demande l’écrivain aux Hébreux.  Mon expérience, cependant, m’a appris que ce n’est pas toujours le cas.

La plupart, sinon la totalité, des personnes que j’ai rencontrées et qui seraient qualifiées de « non-religieuses » le sont parce qu’elles n’ont pas de communauté locale à laquelle elles se sentent en confiance pour participer.  Par conséquent, la plupart d’entre eux grandissent dans la foi en communiquant avec des compagnons chrétiens éloignés qui partagent la même compréhension et les mêmes convictions.  En fait, je dirais que beaucoup de gens « en communion » avec K-House ou Koinonia Institute seraient classés comme sans église par le reste des bâtiments dans le monde.

Maintenant, si nous tenons compte de notre état actuel des réunions restreintes, alors, la plupart des chrétiens dans le monde sont actuellement « sans église ». Étant donné cet état étrange, quoique temporaire, tant de chrétiens qui se voient interdire de se réunir dans leurs locaux, peut-être devrions-nous tout simplement abandonner cette définition qui divise le « chrétien sans église » et nous en tenir au seul terme qui nous définit et nous unit tous, les Chrétiens.

  1. L’organisation de Parachurch. Il s’agit d’un terme qui vise à identifier toute organisation qui n’est pas directement associée à une association chrétienne locale avec un bâtiment ou une installation permanente.  Il s’agit ici de définir ces ministères comme purement accessoires.  C’est un terme qui cherche à décrire ces ministères comme peut-être agréables, mais certainement non essentiels.

Pour être honnête, j’ai eu du mal avec cette définition encadrée car je pense qu’elle applique mal le préfixe clé «para».  Le terme « para » vient du mot grec qui signifie « accompagner ».  C’est là que nous obtenons notre mot anglais « parallel ».  L’Évangile de Jean enregistre quatre fois Jésus utilisant le terme « Consolateur » (mot grec parakletos) pour décrire l’œuvre du Saint-Esprit.

Maintenant, si Jésus a dit qu’il « construirait son église… », alors pourquoi les organisations créées par l’homme se réfèrent-elles à leurs bâtiments et organisations comme « leur église » et tout le monde comme une organisation paroissiale ?  Ne sommes-nous pas tous ministres au sein de la même Église dont le seul chef est Jésus-Christ ?  Si nous sommes des vases du Saint-Esprit oints pour venir aux côtés de son Église, ne sommes-nous pas tous des serviteurs paroissiaux ?  En cette période d’isolement forcé, je pense que nous voyons émerger les véritables membres du Corps du Christ entre les fondations fissurées des ordres ecclésiastiques modernes qui continueraient à séparer le clergé des laïcs.

Repenser la voie à suivre

L’apôtre Paul a donné cette instruction concernant la conception et la fonction de l’Église que Jésus construit.

« Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.  C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité. » (Éphésiens 4:11-16)

Remarque : Il est vrai que l’enseignement et l’équipement des membres de l’Église sont accomplis par quelques-uns mais « l’œuvre du ministère » est accomplie par l’ensemble du corps des croyants.  Autrement dit, il n’y a pas de membres résiduels dans le Corps du Christ.  Chaque membre du Corps du Christ peut devenir plus qu’un simple passager sur un banc dirigé par des professionnels à l’avant de la salle de réunion.  Par conséquent, chaque croyant né de nouveau devrait avoir un rôle à jouer dans le ministère vers et depuis l’Église.

Ce qui a été le véritable avantage pour moi pendant cette période d’ajustement obligatoire, ce sont les « leçons tirées du verrouillage ».  Pour voir la main souveraine de Dieu diriger ces événements inattendus qui fonctionneront de manière prévisible pour Son dessein, Sa gloire et Son honneur.

Que Dieu vous bénisse tous.

Source: K House 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence à venir


Real Time Web Analytics