LES SOUFFRANCES DES TEMPS PRÉSENTS !

LES SOUFFRANCES DES TEMPS PRÉSENTS !
Par Samuel David Meyer – Août 2013

« Ne rendez à personne le mal pour le mal.  Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.  Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère ; Car il est écrit : A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur.  Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; S’il a soif, donne-lui à boire ; Car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête.  Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. »  Romains 12:17-21

« Sachez-le, mes frères bien-aimés, ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère ; Car la colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu. »     Jacques 1:19-20

« L’aspect de leur visage témoigne contre eux, et, comme Sodome, ils publient leur crime, sans dissimuler.  Malheur à leur âme !  Car ils se préparent des maux. »     Ésaïe 3:9

« Il cria d’une voix forte, disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande !  Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux, parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de son impudicité, et que les rois de la terre se sont livrés avec elle à l’impudicité, et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe.  Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. »     Apocalypse 18:2-4

Dans ce bulletin, nous allons examiner les événements actuels de notre époque qui révèlent que la majeure partie des activités de l’humanité sont dirigées par des forces spirituelles invisibles.  Dans cette année 2013, nous vivons dans ce qui est censé être une époque civilisée et avancée.  Pourtant, un flot continu d’événements horribles continuent à se produire alors que la dépravation humaine occupe une place centrale dans un monde frappé par le péché et la méchanceté.  Au cours des dernières semaines, la rage bouillonnante des masses a débordé dans les nations du Brésil, de la Turquie, de l’Égypte et des États-Unis avec de nombreux incidents de brutalités choquantes et d’éruptions de violences.  Pendant ce temps, les gouvernements des États-Unis et de la Grande-Bretagne ont adopté sans réserve l’homosexualité et ont proclamé que les mariages du même sexe étaient acceptables. Le Moyen-Orient reste également volatile avec une guerre civile persistante en Syrie, qui menace de s’étendre également à d’autres pays de la région.  Il n’y a aucun doute dans mon esprit qu’un déluge de maléfices a été relâché sur ce monde et ne fera que croître plus sévèrement à mesure que nous progressons dans le temps.  C’est mon espoir et ma prière que ce bulletin aidera à réaliser que nous devons nous tourner vers notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ, si nous voulons nous mettre à l’abri de cette tempête spirituelle qui a fait tellement de ravages à tant de vies.  J’invite tous les lecteurs de ce bulletin à mettre pleinement leur foi et leur confiance en Dieu et donnez-Lui vos cœurs.

Les masses entraînées par une vague de colère !
Dans les mois de juin et juillet de cette année, nous avons vu de nombreux exemples de désordres sociaux dans différentes parties du monde.  Lors d’un incident après l’autre, les masses ont augmenté leur colère et sont parfois devenues violentes en se levant pour protester contre les autorités.  Le Brésil est un exemple important de cette agitation, qui a atteint un point culminant en juin 2013.  Les manifestations, qui ont été organisées sur les sites sociaux tels que Facebook, ont été initialement formées en réponse à une petite augmentation des tarifs dans les transports en commun au sein de la nation.  Le 18 juin, il a été signalé que 200,000 personnes, dont 65,000 à São Paulo, ont protesté dans les rues des villes à travers le Brésil.  Au 20 juin, les protestations massives ont gonflé à plus d’un million de participants. Dans un effort pour expliquer l’élan derrière les protestations, un manifestant a déclaré ce qui suit : « Sur quoi je protestais ?  Vous devriez demander sur quoi je ne protestais pas !  Nous avons besoin d’une réforme politique, d’une réforme fiscale, de la fin de corruption, de meilleures écoles, de meilleurs transports. »

Des manifestations similaires ont également eu cours en Turquie.  La controverse a commencé à la fin mai 2013, lorsque les manifestants ont commencé à occuper le parc Gezi sur la place Taksim à Istanbul.  Ceux qui se sont réunis à l’origine l’ont fait en opposition à un projet de construction d’un centre commercial dans le parc Gezi avec une réplique d’une ancienne caserne militaire.  Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, n’a pas été influencé par les protestations.  « Ils peuvent faire ce qu’ils veulent.  Nous avons pris notre décision et nous ferons ce que nous avons décidé », a déclaré Erdogan.  À la mi-juin, des milliers de citoyens turcs avaient envahi les rues et la police anti-émeute a été appelée pour réprimer les troubles.  « Il s’agit d’un acte illégal, c’est notre dernier avertissement envers vous,  évacuez les lieux, » ont averti les policiers en se rapprochant des manifestants peu avant de déchaîner des gaz lacrymogènes et en tirant des balles en caoutchouc sur la foule.  Les protestations en Turquie ont continué pendant tout le mois de juillet. Selon les rapports, plus de mille personnes ont été arrêtées par la police turque le 16 juillet 2013, avec une trentaine d’entre eux étant toujours détenues.

En 2011, un soulèvement du peuple égyptien a provoqué l’éviction du président égyptien, Hosni Moubarak.  Depuis ce jour, l’Égypte est restée dans un état d’agitation et, malgré le fait que le successeur de Moubarak, Mohammed Morsi, ait été élu démocratiquement, le peuple de l’Égypte a de nouveau provoqué le renversement d’un président en place.  Mécontent de ce qu’ils considéraient comme un régime autoritaire, les manifestants en Égypte ont organisé des manifestations pour exiger que Morsi démissionne en juillet 2013.  Craignant la volonté du peuple, l’armée de l’Égypte a donné à Mohammed Morsi un ultimatum exigeant qu’il démissionne le 3 juillet 2013, et a menacé de le destituer s’il ne capitulait pas.  En arrivant à échéance, le président Morsi a été écarté du pouvoir et placé en résidence surveillée par le chef des forces armées égyptiennes, le général Abdel-Fateh el-Sissi.  « Les forces armées ont tenté, ces derniers mois, directement et indirectement, de contenir la situation interne et à favoriser la réconciliation nationale entre les pouvoirs politiques, y compris la présidence.  Mais, ces efforts ont échoué », a déclaré Sissi au moment de l’éviction de Morsi de ses fonctions.

Au lendemain du coup d’état, l’Égypte a été secouée par la violence brutale.  Selon un rapport publié par CNN, au moins 26 personnes ont été tuées et 850 autres ont été blessées alors que les partisans de Morsi, un groupe connu comme les Frères Musulmans, entraient en conflit avec ceux qui avaient provoqué l’éviction humiliante de leur chef.  Les partisans de Morsi a promis de l’appuyer dans une lutte visant son rétablissement dans ses fonctions.  « Le coup est illégal et nous ne pourrons jamais accepter ses résultats.  Nous avons tellement sacrifié pour en arriver là, et nous ne pourrons jamais revenir dans le passé de nouveau », a déclaré Mohamed Badie, le guide suprême des Frères musulmans.

Aux États-Unis, des manifestations, des émeutes et des actes d’une extrême violence ont été signalés à la suite d’une décision judiciaire qui a déclaré George Zimmerman, un hispanique, non coupable de l’assassinat de Trayvon Martin âgé de 17 ans, un noir.  Lorsque le verdict a été connu, les protestations ont commencé à se former à divers endroits à travers le pays.  Des rapports indiquent que des milliers de manifestants enragés se sont réunis à New York le 15 juillet 2013, et ont effectivement fermé Times Square.  Le même jour, des centaines de manifestants en colère se sont rassemblés à Newark, dans le New Jersey, et ont fermé une des intersections les plus achalandées de la ville.  A Los Angeles, en Californie, une centaine de policiers, en tenue anti-émeute, ont été appelés à contenir des manifestants en colère.  Dans le district de Crenshaw de Los Angeles, une foule en colère auraient piétiné des voitures, chassé les passants et ont pris d’assaut un magasin Wal-Mart, ce qui a poussé la police à déclarer une alerte tactique.  En réponse aux perturbations, le commandant Andy Smith, du Département de la police de Los Angeles a déclaré ce qui suit, « Nous voulons soutenir d’abord le droit de tout le monde du Premier Amendement de protester, mais, nous voulons aussi assurer la sécurité du public et ne pas laisser les gens commettre des actions violentes. »  Les participants à cette foule en colère ont de nouveau été actifs la nuit suivante du 16 juillet.  Dans un rapport du Los Angeles Times, la foule a été décrite comme « une bande de voleurs » qui a ravagé Hollywood, en détruisant tout et en terrorisant les gens dans la rue.  Cette petite foule était estimée à environ 50 participants, et le Département de la police de Los Angeles a mobilisé 110 agents dans le but de les attraper.

De nombreuses agressions à caractère raciste sur les individus ont également été signalées ces derniers jours.  Le 14 juillet 2013, un groupe de jeunes noirs a attaqué un hispanique dans un parc de Baltimore, dans le Maryland.  Un témoin a décrit l’incident comme suit : « Ils l’insultaient tout simplement en lui criant des noms en courant après lui, mais, lorsqu’ils l’ont rattrapé et ont commencé à le frapper, ils ont commencé à crier : « C’est pour Trayvon ».  Un autre incident s’est produit à Milwaukee, dans le Wisconsin, le 15 juillet 2013.  « Cet homme ne faisait que marcher à travers le parc et ils ont tous sauté sur lui pour simplement le battre, » a déclaré un témoin de l’attaque.  Le témoin a poursuivi en disant que les assaillants criaient : « C’est pour Trayvon Martin ».  La victime a également décrit l’attaque comme suit : « Au début, c’était un seul gars sur moi qui me battait.  Et puis, c’était deux, et puis, c’était trois, et puis, toute la bande est arrivée de nulle part et j’étais vraiment dans de mauvais draps ».  Un incident similaire a également été signalé à Senatobia, dans le Mississippi.

Malheureusement, certaines personnalités publiques semblent déterminées à continuer à attiser les tensions raciales manifestes actuellement aux États-Unis.  Un tel individu est Al Sharpton, une figure de la télévision qui travaille pour MSNBC. Sharpton a annoncé son intention de mobiliser des manifestations dans une centaine de villes à travers l’Amérique dans les prochains jours.  Pendant ce temps, Malik Zulu Shabazz, qui est le président du groupe de haine raciste connu comme le New Black Panthers, a demandé à ses disciples : « Descendez dans la rue et restez-y. »  Shabazz a de plus continué en écrivant dans un message en ligne, « Nous sommes en guerre.  Il est stupide et immoral d’appeler la paix alors que la guerre a été déclarée. »

Présentement, une grande partie de la population mondiale est frémissante de colère.  L’esprit derrière cette colère peut souvent être captivant, et il conduit parfois les gens à se comporter d’une manière qui serait impensable dans des circonstances normales.  En tant que chrétiens, nous devons être attentifs à ne pas laisser une telle colère dicter nos actions.  Car, comme l’apôtre Paul l’a écrit dans Romains 12:17-19 : « Ne rendez à personne le mal pour le mal.  Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes.  S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.  Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère ; Car il est écrit : À moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. »   De la même manière, Jacques 1:19-20 déclare : « Sachez-le, mes frères bien-aimés.  Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère ; Car la colère de l’homme n’accomplit pas la justice de Dieu. »

Ils déclarent leurs péchés comme Sodome !
Ces jours-ci, il semble que le mode de vie homosexuel se développe de plus en plus omniprésente à mesure que nous progressons dans le temps.  Bien que la marée se soit déplacée en faveur des mariages du même sexe depuis un certain temps, le mois de juin 2013, qui avait été déclaré «  le mois de la fierté des gais, des lesbiennes, des bisexuelles et des transgenres » par Barack Obama, a inauguré une période de grande acceptation de l’homosexualité aux États-Unis et un embrasement des mariages homosexuels par le gouvernement fédéral.  Le 26 juin 2013, la Cour Suprême des États-Unis a invalidé une loi connue sous le nom de Loi de la Défense du Mariage, qui était en place depuis 1996.  Cette décision a eu un effet immédiat sur de nombreuses politiques gouvernementales et, après avoir entendu la décision de la Cour Suprême, le Secrétaire à la Défense, Chuck Hagel, a annoncé que les conjoints homosexuels des militaires américains commenceraient à recevoir des prestations fédérales dès que possible.  L’abrogation de la Loi de Défense du Mariage permettra également à des partenaires du même sexe provenant d’autres pays de migrer aux États-Unis pour être avec leurs partenaires américains dans les états où le mariage homosexuel est légal.  Les partisans du mariage homosexuel ont été ravis d’entendre parler de ce développement.  « C’est une journée mémorable, non seulement pour le mouvement des gais, des lesbiennes, des bisexuels et des transgenres, mais aussi, pour le mouvement des droits des immigrants.  Cette décision de la Cour Suprême affirme que toutes les familles et tous les individus doivent être traités équitablement et avec justice », a déclaré Jorge Gutierrez, chef d’un groupe connu sous le nom de Projet des immigrés sans papier.

Partout en Amérique, ceux qui sont affiliés avec le mouvement homosexuel ont célébré avec vigueur.  Peu de temps après la décision de la Cour Suprême, Dannel P. Malloy, le gouverneur de l’État du Connecticut, a soulevé un drapeau arc-en-ciel, qui est le symbole commun de la fierté gaie, sur la résidence du gouverneur à Hartford, au Connecticut.  Le gouverneur Malloy a également publié un avis exhortant tous les états à légaliser le mariage homosexuel.  « Avec cette décision, j’implorer chaque état à donner pleine foi et plein crédit pour valider les mariages homosexuels.  Chaque résident du Connecticut mérite de voir reconnaître son mariage en voyageant entre les états pour le travail, les vacances et les visites familiales.  Le mariage ne devrait pas être un droit que vous gagnez et perdez dans un voyage à travers le pays.  Ma femme Cathy et moi-même sommes fiers de nous joindre à tous nos amis, à la fois homosexuels et hétérosexuels, afin de célébrer la décision d’aujourd’hui et la reconnaissance de la justice pour tous », a déclaré Malloy.

À Washington, les cloches ont sonné à la cathédrale nationale en l’honneur de la décision de la Cour Suprême.  Le doyen de la cathédrale, Gary Hall, a déclaré que les cloches sonnaient « afin de célébrer l’extension fédérale de l’égalité du mariage à tous les couples du même sexe modélisant l’amour de Dieu dans les alliances de toute une vie. »  La cathédrale a également tenu une cérémonie de prières pour les familles homosexuelles dans la même journée.

Étonnamment, l’agenda homosexuel a même trouvé sa place sur les tables des petits déjeuners des enfants américains.  Pour célébrer le Mois de la Fierté Gaie, General Mills a ajouté deux nouvelles guimauves arc-en-ciel à ses céréales Lucky Charms. « Nous célébrons le mois de la fierté avec plaisir, des charmes magiques, et deux nouveaux guimauves arc-en-ciel », a déclaré la société céréalière dans un communiqué de presse.  General Mills a également publié une courte vidéo, qui a probablement été conçue pour plaire aux enfants, qui déclarait ce qui suit : « Être différent n’est pas une question ou un problème.  C’est une chance.  Être unique, coloré, expressif et sans vergogne, sont toutes des choses qu’il faut considérer comme étant très chanceuses.  Donc, nous élevons nos cuillères à tous les chanceux qui vivent pleinement leur vie et en adorent chaque seconde. »

Pendant ce temps, The New Yorker Magazine a présenté une couverture sur son magazine de juillet 2013 impliquant que les personnages connus comme Bert et Ernie de l’émission télévisée pour enfants « Sesame Street » sont gays.  L’image sur la couverture présente Bert et Ernie se câlinant sur un canapé devant un téléviseur présentant les juges de la Cour Suprême dans leurs robes.  « C’est incroyable de voir comment les attitudes sur les droits des homosexuels ont évolué dans ma vie. C’est très bien pour nos enfants, un moment que nous pouvons tous célébrer », a déclaré Jack Hunter, l’artiste derrière la couverture du magazine.

Le réseau social appelé Facebook a catégoriquement déclaré son soutien à l’homosexualité.  En fait, plus de sept cents salariés de l’entreprise ont défilé à la parade de la fierté gaie tenue le 30 juin 2013, à San Francisco, en Californie.  De l’autre côté du pays, l’artiste perverse, Lady Gaga, a chanté le Star Spangled Banner à la parade de la fierté gaie à New York.  La chanteuse a fait deux modifications à l’hymne et aurait chanté, « Oh que ce drapeau Star Splangled de la fierté flotte toujours … » et puis, finit avec les lignes, « la terre de la liberté et la maison des gais. »

Ceux qui supportent les valeurs bibliques et s’opposent à l’homosexualité sont souvent confrontés à de l’intimidation par la communauté homosexuelle.  Même si on nous dit que les homosexuels sont des personnes aimantes et douces qui ne feraient aucun mal à une mouche, les événements récents démontrent qu’ils sont parfois militants et cruels.  Ce fut le cas lors d’un événement connu sous le nom de Pridefest, qui a eu lieu à Seattle, dans l’état de Washington, le 30 juin 2013.  Lors de l’événement, deux prédicateurs de rue portaient des pancartes affichant les mots « Repentez-vous où » et « Jésus sauve du péché ».  Exaspéré par les messages imprimés sur les panneaux, un groupe de participants au Pridefest ont attaqué les hommes.  Après qu’un groupe de femmes n’ait pas réussi à voler les pancartes, un groupe d’hommes a terrassé les prédicateurs de rue aux applaudissements de la foule autour d’eux.  Un homme a alors couru vers les prédicateurs alors qu’ils étaient toujours au sol et les a frappés derrière la tête à plusieurs reprises.  Un autre participant a été vu en train de donner le coup à un des prédicateurs à plusieurs reprises.

Pendant ce temps, le mariage homosexuel a également été adopté en Grande-Bretagne.  En fait, il a été annoncé le 17 juillet 2013, que la reine Elizabeth II avait signé un projet de loi qui légalise le mariage homosexuel au Pays de Galles et en Angleterre.  La Ministre des Égalités, Maria Miller, a été ravie par ce nouveau développement.  « C’est un moment historique qui résonnera dans la vie de nombreuses personnes.  Je suis fier que nous l’ayons fait passer et je suis impatiente de voir le premier mariage homosexuel l’été prochain », a déclaré Miller.

Le mode de vie homosexuel est maintenant adopté par les personnages du gouvernement, les politiciens, les célébrités et de nombreux citoyens américains.  Le niveau d’acceptation de ce mode de vie n’a jamais été aussi répandu qu’il ne l’est actuellement.  Quand je considère ces faits, je ne peux pas m’empêcher de penser à Ésaïe 3:9 qui dit : « L’aspect de leur visage témoigne contre eux, et, comme Sodome, ils publient leur crime, sans dissimuler.  Malheur à leur âme !  Car ils se préparent des maux. »

La nature démoniaque de l’avortement !
Le péché le plus honteux commis aux États-Unis dans cette période moderne est le massacre total des bébés innocents à travers la pratique de l’avortement.  Cette pratique, qui est démoniaque par nature, est approuvée par le gouvernement américain.  En fait, le Bureau du Budget du Congrès a publié un rapport en juillet 2013 qui se gargarise des avortements tardifs, ou avortements pratiqués après 20 semaines ou plus après la conception, comme une mesure de réduction des coûts pour le gouvernement des États-Unis.  Selon le rapport, environ 11,000 avortements tardifs sont pratiqués chaque année, ce qui réduit la quantité d’argent que le gouvernement doit payer à travers le système Medicaid.  Le rapport du Bureau du Budget du Congrès a été émis en réponse au projet de loi HR 1797, Pain Capable Unborn Child Protection Act.  Le projet de loi qui interdirait la pratique de l’avortement des bébés de vingt semaines après la conception, dans la plupart des cas, a été adopté par la Chambre des Représentants le 18 juin 2013 après un vote de 228 à 196.  Cependant, il est très peu probable que le projet de loi puisse aussi passer au Sénat, et, si c’était le cas, Obama a menacé d’opposer son veto à la loi.  « C’est un projet de loi qui n’ira absolument nulle part », a déclaré Joe Crowley, un représentatif démocrate de New York.

Heureusement, quelques efforts pour restreindre la pratique de l’avortement ont été couronnés de succès.  Au Texas, une loi dite House Bill 2 a été adoptée le 12 juillet 2013.  Cette loi interdit les avortements de vingt semaines après la conception, impose de nouvelles restrictions sur les cliniques d’avortement, et impose également des restrictions sur l’utilisation des pilules abortives.  Pendant que législateurs du Texas se préparaient à voter sur la mesure, une présence démoniaque était en pleine force à l’extérieur du Capitole au Texas.  Alors que les chrétiens qui s’étaient rassemblés pour appuyer la loi chantaient «Amazing Grace», les manifestants pro-avortement sous influence démoniaque ont commencé à scander « Hail Satan ! ».  Les paroles sataniques ont commencé lentement, et après quelques minutes, les manifestants ont été entendus chantant à l’unisson.

Une autre victoire pour les partisans pro-vies a eu lieu récemment en Virginie.  Il a été annoncé en juillet 2013 que le Centre de santé NOVA pour les femmes du comté de Fairfax, qui était le fournisseur d’avortement le plus achalandé de la région, serait obligé de fermer de façon permanente.  L’établissement, qui a effectué 3,066 avortements en 2012, s’est révélé être une place de stationnements en deçà des besoins de la ville, ce qui a entraîné la suppression de leur permis par les officiels de la ville.  En outre, quatre installations de Planned Parenthood ont fermé dans le Wisconsin cette année.  Ces installations avaient opéré dans les communautés de Shawano, de Johnson Creek, de Chippewa Falls et de Beaver Dam.  Nous sommes particulièrement ravis de savoir que le bureau de Planned Parenthood n’opère plus dans notre ville de Beaver Dam, dans le Wisconsin !

La ville de Détroit est officiellement en faillite !
Dans le dernier bulletin de juillet 2013, j’avais prévenu que la ville de Detroit, dans le Michigan, pourrait bientôt être officiellement en faillite.  Le 18 juillet 2013, la ville de Detroit a déposé sa demande de protection contre la faillite sous le Chapitre 9, et est devenue la plus grande ville à le faire aux États-Unis.  Cette faillite est arrivée malgré les efforts du directeur d’urgence, Kevyn Orr, qui avait espéré convaincre les créanciers de la ville de prendre environ 10 cents pour chaque dollar qui leur était du.  Dans une déclaration écrite, le gouverneur du Michigan, Rick Snyder, a déclaré ce qui suit : « En dépit des meilleurs efforts de Kevyn Orr, il a été incapable de parvenir à un plan de restructuration avec les créanciers de la ville.  Je suis donc d’accord que la seule voie possible pour une ville de Détroit stable et solide est de demander la protection contre la faillite. »  À la lumière de ces développements, les commentaires faits par Barack Obama reviennent maintenant le hanter.  En octobre 2012, Obama a déclaré : « Nous avons refusé de jeter l’éponge et de ne rien faire.  Nous avons refusé de laisser Detroit faire faillite.  Nous parions sur les travailleurs américains et sur l’ingéniosité américaine, et trois ans plus tard, ce pari est payant dans une grande manière ».  Bien sûr, Obama parlait principalement de l’aide financière du gouvernement aux constructeurs américains de Détroit ; Mais, ces efforts n’ont guère amélioré la crise financière dans la ville elle-même.  Cette tendance de villes entières en faillite va-t-elle se poursuivre aux Etats-Unis ?  Selon un rapport publié par le Wall Street Journal, le maire de Detroit, Dave Bing, a déclaré que plus d’une centaine de villes en Amérique « ont les mêmes problèmes que nous avons ».  Il a ensuite poursuivi en disant : « Nous pouvons être une des premières à déclarer faillite. Nous sommes la plus importante. Mais, nous n’allons absolument pas être la dernière. »

Les rumeurs persistantes de la guerre !
Le monde actuel est dans un état de plus en plus turbulent.  En raison de la grande animosité et du grand mépris que certaines nations détiennent les unes contre les autres, il y a toujours des rumeurs persistantes de guerres.  En juillet 2013, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a de nouveau averti que la nation iranienne se rapproche de la “ligne rouge”, ce qui forcerait Israël à lancer une attaque contre eux.  « Ils ne l’ont pas encore atteint, mais, ils en approchent toujours plus près, et ils doivent être arrêtés, » a déclaré Netanyahu.  Il a poursuivi en disant : « Je pense qu’il est important de noter qu’Israël ne peut pas permettre que cela se produise.  Nos horloges opèrent à un rythme différent.  Nous sommes plus proches que les États-Unis ; Nous sommes plus vulnérables et donc nous allons devoir répondre à cette question à savoir s’il faut empêcher l’Iran avant que les Etats-Unis ne le fassent. »

Pendant ce temps, il a été rapporté qu’Israël avait lancé une attaque sur un envoi de missiles livré à la Syrie le 5 juillet 2013.  Il a également été mis en lumière que les États-Unis étudient actuellement l’utilisation de la force militaire en Syrie. Concernant la situation, le président des Chefs Conjoints du personnel, le général Martin Dempsey a déclaré : « Le problème est en cours de délibération à l’intérieur de nos organismes du gouvernement. »  L’amiral James Winnefeld a fait une déclaration similaire.  « Il y a toute une gamme d’options à considérer.  Nous sommes prêts à agir si nous sommes appelés à le faire », a déclaré l’amiral Winnefeld.  Il est intéressant de noter que la Russie, qui se trouve être l’allié le plus important de la Syrie, a récemment tenue des jeux de guerre, qui impliquaient 160,000 soldats et le déploiement de 5,000 chars blindés à travers la Sibérie et la région de l’est de leur pays.  Ils auraient été le plus grand déploiement de forces par l’armée russe depuis l’ère soviétique.

En terminant, j’invite tous les lecteurs de ce bulletin à mettre pleinement leur foi et leur confiance en Dieu.  Ce monde est souvent plein de nouvelles décourageantes, de déceptions et d’injustices, mais, notre Sauveur a quelque chose de bien mieux que tout ce que ce monde peut offrir en attente pour ceux qui l’aiment.  Car, comme nous le lisons dans Romains 8:16-18 : « L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.  Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers ; Héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui.  J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. »

Que la grâce et la paix soient sur vous au nom du Seigneur Jésus-Christ.

Last Trumpet Ministries, PO Box 806, Beaver Dam, WI 53916
Internet: http://www.lasttrumpetministries.org

http://lasttrumpetnewsletter.org/2013/08_13.html

Traduit par PLEINSFEUX.ORG



Réponse à LES SOUFFRANCES DES TEMPS PRÉSENTS !

  1. michelyne says:

    Bonjour,
    Merci pour cet article. Ça m’aide à me ”démêler” dans tout ce ”foullis” de perturbations. Y’a pas à dire…….la fin des temps n’est plus une ”lubie”
    Michelyne

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics