L’IMPLOSION DE L’INDUSTRIE TECHNOLOGIQUE FERA-T-ELLE CHUTER L’ENSEMBLE DE L’ÉCONOMIE AMÉRICAINE ?

fired3a

Partager avec les autres

Par Michael SNIDER – le 11 janvier 2023

L’industrie technologique est devenue l’un des piliers centraux de notre économie, et les actions technologiques ont ouvert la voie pendant le boom boursier. Mais maintenant, les actions technologiques se sont effondrées et bon nombre de nos plus grandes entreprises du secteur technologique ont licencié un grand nombre de travailleurs.  

Si le secteur le plus fort de notre économie continue de se détériorer rapidement en 2023, qu’est-ce que cela signifiera pour nos secteurs les plus faibles ? Je pense que la réponse à cette question est évidente. La vérité est que nous avons des problèmes bien plus importants que ne le pensent “les experts”, mais la plupart des gens supposent toujours que tout se passera bien d’une manière ou d’une autre.

Si les conditions économiques étaient vraiment sur le point de “revenir à la normale”, l’industrie technologique ne licencierait pas des milliers et des milliers de travailleurs. Ce qui suit est tiré d’un article de CNN intitulé “Les licenciements dans la Silicon Valley vont de mal en pis”…

Chez Amazon et d’autres entreprises technologiques, le second semestre de l’année dernière a été marqué par des gels d’embauche, des licenciements et d’autres mesures de réduction des coûts dans un certain nombre de grands noms de la Silicon Valley. Mais si 2022 a été l’année où les bons moments se sont terminés pour ces entreprises technologiques, 2023 s’annonce déjà comme une année où les gens de ces entreprises se préparent à l’aggravation des choses.

Avez-vous compris cette dernière partie ?

Même CNN admet que 2023 sera encore pire pour l’industrie technologique que 2022.

Bien sûr, l’année dernière a été vraiment, vraiment mauvaise pour l’industrie technologique. Selon Challenger, Gray & Christmas, les licenciements technologiques “ont augmenté de 649% en 2022”.

J’ai été terrassé quand j’ai vu ce chiffre pour la première fois.

649% est un changement assez important.

Et un éminent PDG du capital-investissement vient d’avertir Fox Business que nous pourrions assister à un “bain de sang” pour les actions technologiques au cours des mois à venir…

Dans une interview avec FOX Business vendredi, Eric Schiffer, PDG de la société de capital-investissement The Patriarch Organization, a déclaré: “Parce que la technologie est tellement survendue, il pourrait y avoir des sorties potentielles pour un rallye baissier limité à court terme, mais il y a un danger pour les actionnaires.”

“Les actionnaires devraient se préparer à un bain de sang technologique brutal plus profond conduit par la Fed et sa mission de type” Terminator “d’augmenter les taux et d’éliminer l’inflation”, a-t-il averti. “De nombreuses entreprises technologiques vont décréter un carnage de l’emploi au premier trimestre, Salesforce et Amazon n’étant qu’un début.”

Le Nasdaq, riche en technologies, est déjà en baisse d’environ un tiers par rapport au sommet du marché, et des billions de richesses en actions technologiques ont déjà été anéanties.

Alors, à quoi ressembleront les choses si nous assistons réellement à un autre “bain de sang” pour les actions technologiques cette année ?

À ce stade, je ne pense pas que la plupart des Américains réalisent ce qui s’en vient.

Des licenciements massifs commencent déjà à se produire partout en Amérique, et un économiste qui vient d’être interviewé par CNN pense que les conditions seront encore pires “d’ici la fin du premier trimestre”…

“Je pense que nous assistons à un point d’inflexion ; le taux de croissance de l’emploi ralentit et bon nombre de ces licenciements technologiques dont nous entendons parler, je pense, vont commencer à se matérialiser dans l’ensemble de l’économie d’ici la fin du premier trimestre “, a déclaré John Leer, économiste en chef chez Morning Consult, à la correspondante commerciale en chef de CNN, Christine Romans, dans une interview vendredi.

Malheureusement, la vérité est que l’économie américaine saigne de bons emplois depuis un certain temps déjà.

Selon Fox Business, les chiffres officiels que le gouvernement nous a donnés montrent que l’économie américaine a perdu en moyenne 2 100 emplois à temps plein depuis mai…

Mais il y a des tendances plus inquiétantes présentes dans les données. L’économie perd des emplois à temps plein à un rythme alarmant : 2 100 par jour depuis mai. Les employeurs passent d’emplois à temps plein à des emplois à temps partiel, ce qui se produit souvent avant que ces entreprises cessent complètement d’embaucher. Puis, les licenciements arrivent.

C’est souvent ce que nous voyons alors que notre économie se dirige vers un ralentissement majeur.

Tout d’abord, de nombreux employeurs commencent à passer d’employés à temps plein à des employés à temps partiel, puis lorsque les choses empirent suffisamment, ils commencent tout simplement à licencier des travailleurs.

Et à ce stade, nous commençons déjà à voir certaines des entreprises les plus riches d’Amérique laisser partir les gens. En fait, Goldman Sachs va donner la hache à des milliers d’employés bien payés à partir de mercredi…

La banque d’investissement mondiale va licencier jusqu’à 3 200 employés à partir de mercredi, selon une personne connaissant les plans de l’entreprise.

Cela représente 6,5 % des 49 100 employés de Goldman en octobre, ce qui est inférieur aux 8 % signalés le mois dernier comme la limite supérieure des réductions possibles.

Pendant ce temps, le coût de la vie continue d’augmenter.

Plus tôt dans la journée, j’ai été stupéfait d’apprendre que les factures de gaz naturel de nombreux habitants du sud de la Californie pourraient bientôt doubler…

Southern California Gas Co. et San Diego Gas & Electric ont lancé des avertissements sévères aux clients selon lesquels leurs factures de gaz naturel de janvier pourraient doubler, citant des facteurs de coûts de gros historiquement élevés, notamment des stocks en baisse, des contraintes d’approvisionnement et un début d’hiver froid qui a trempé la Côte ouest.

Et même si la Réserve fédérale a pris des mesures extrêmes pour lutter contre l’inflation, les prix des denrées alimentaires continuent de grimper à des sommets absurdes.

Sondage après sondage a montré qu’une solide majorité d’Américains vivent d’un chèque de paie à l’autre en ce moment.

Alors que le coût de la vie devient de plus en plus oppressant, de plus en plus d’Américains se tournent vers leur carte de crédit pour obtenir de l’aide…

De nouvelles données publiées par le Census Bureau cette semaine ont révélé que plus de 35% des ménages ont utilisé des cartes de crédit ou des prêts en décembre pour répondre à leurs besoins de dépenses au cours de la semaine dernière. Cela représente une augmentation par rapport à 32 % en novembre et à seulement 21 % en avril 2021, selon l’enquête Household Pulse Survey.

L’augmentation de l’utilisation des cartes de crédit est quelque peu préoccupante car les taux d’intérêt sont actuellement astronomiquement élevés. L’APR moyen des cartes de crédit, ou taux annuel en pourcentage, a établi un nouveau record de 19,14 % la semaine dernière, selon une base de données Bankrate.com qui remonte à 1985. Le précédent record était de 19 % en juillet 1991.

La cupidité des sociétés de cartes de crédit ne connaît apparemment aucune limite.

Comme j’ai averti à plusieurs reprises mes lecteurs, vous ne voulez pas avoir beaucoup de dettes pendant la période économique difficile qui s’en vient.

19,14% est le taux moyen sur les soldes des cartes de crédit actuellement, ce qui signifie que la moitié du pays a des taux encore plus élevés que cela.

Aie!

Si vous avez actuellement une dette de carte de crédit, je vous encourage à la rembourser dès que possible.

Parce que les conditions économiques ne feront que s’aggraver à partir d’ici, et vous ne voulez certainement pas être paralysé financièrement par une dette à taux d’intérêt élevé pendant la grave crise qui approche à grands pas.

Source

Traduit par PLEINSFEUX

Rappel : Nous avons mis à jour la page de donation qui vous permet et de choisir des dons réguliers ainsi que plusieurs devises. Pleinsfeux tient à remercier chacun pour son soutien qui nous aide réellement à relever les défis à venir et soutenir l’œuvre du ministère de Pleins Feux sur l’Heure Juste :

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »