MAISON BLANCHE : DU SARIN FRANÇAIS EN SYRIE « NON-CORROBORÉ »

MAISON BLANCHE : DU SARIN FRANÇAIS EN SYRIE « NON-CORROBORÉ »

Partager avec les autres

Le 4 juin 2013 –

Le Ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a déclaré mardi que les tests de laboratoire sur des échantillons prélevés à des endroits non-spécifiés en Syrie avaient montré la présence de gaz sarin dans divers endroits.  Les résultats ont été transmis à l’Organisation des Nations Unies.  Fabius a dit que ceux qui avaient utilisé l’agent neurotoxique mortel devraient être punis.  Mais, il n’a pas précisé où, quand et par qui l’agent mortel avait été déployé.

Le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, a commenté en répondant à la question d’un journaliste : La France aussi a dit que plus de travail devait être fait pour déterminer qui utilise le gaz toxique et les circonstances qui l’entourent.  « Nous devons construire sur les informations que nous avons pour accumuler les preuves et les faire corroborer avant de prendre des décisions. »  Nous allons continuer dans cet effort, en étroite collaboration avec la France, les alliés et l’opposition syrienne.  Carney a déclaré : « Nous condamnons la conduite de l’armée de Bashar al-Assad et du Hezbollah à Qusayr. »

Plus tôt, l’Organisation des Nations Unies a dit avoir des « motifs raisonnables » de croire que des armes chimiques avaient été utilisées au moins quatre fois au cours de la guerre syrienne.

Dans un nouveau rapport, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a détaillé les preuves des atrocités de la guerre syrienne, les massacres, les sièges et les violations des droits des enfants.  Des enfants ont été pris en otage, forcés de regarder des tortures et même de participer à des décapitations, indique le rapport.

http://www.debka.com/newsupdate/4615/?utm_source=twitterfeed&utm_medium=facebook 
 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Translate »