Études

Publié le 18 octobre, 2012 | par Pleins Feux

0

Le monde pré-adamique…

 et l’origine de Satan, alias Lucifer

« Et, la terre était informe et vide ….. » (Genèse 1:2)

Au tout début de la Bible, le lecteur est confronté avec le tout premier mystère des Saintes Écritures ; Un mystère qui, lorsqu’il est parfaitement compris, révèle pourquoi les antiques fossiles géologiques sont assez précis et pourquoi le récit des six jours de 24 heures de la Création dans les Saintes Écritures est une régénération du ciel et de la terre et n’est pas en contradiction directe avec l’échelle des temps géologiques généralement acceptée.

Ce que vous apprendrez, précepte par précepte, (Ésaïe 28:10-11) vous aidera à comprendre de nombreux autres passages difficiles dans toute la Bible, depuis la Genèse jusqu’à l’Apocalypse. Le récit de la Genèse doit être interprété selon le point de vue de Dieu, pas celui de l’homme (Ésaie 55:8-9). Conservez votre foi, elle est sur le point d’être testée !  (1 Jean 4:1)

Dans Genèse 1:2 et en directe contradiction avec les glorieux « ciel et terre » de la Genèse 1:1 (qui, selon Ésaie 45:18, ont été initialement créés par la Parole de Dieu pour être habités), l’Esprit parle maintenant de la Terre comme une planète maintenant en ruine et en totale désolation :

« La terre était informe et vide ; Il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. »
(Genèse 1:2)

« Ils veulent ignorer, en effet, que des cieux existèrent autrefois par la parole de Dieu, de même qu’une terre tirée de l’eau et formée au moyen de l’eau, et que par ces choses le monde d’alors périt, submergé par l’eau, tandis que, par la même parole, les cieux et la terre d’à présent sont gardés et réservés pour le feu, pour le jour du jugement et de la ruine des hommes impies. »   (2 Pierre 3:5-7)

Au verset 1:2 de la Genèse, la Terre est une planète inhabitée et sans vie à la dérive dans le froid et l’obscurité des restants chaotiques de l’ancien univers. La planète est submergée dans l’eau et les eaux font aussi rage autour d’elle et à travers un univers abyssal en ruines. Pendant que vous étudiez les définitions des racines des mots grecs et hébreux, une image émerge d’un monde ancien qui a existé auparavant, mais qui est maintenant totalement détruit et mort. En prenant les mots de la Bible dans leur vraie valeur et en lisant les versets objectivement, plusieurs faits deviennent parfaitement clairs.

Tout d’abord, l’emplacement du contexte et du temps de Genèse 1:2 est un verset AVANT que Dieu dise : « Que la lumière soit… » (Genèse 1:3), où Il commence le processus créatif des célèbres six jours trouvés dans Genèse 1:3 jusqu’à 1:31.

Deuxièmement, si la « lumière » (Genèse 1:3) a été la toute première chose que Dieu a effectivement créée, alors, est-ce possible que d’autres choses existaient déjà ? Plus précisément, dans Genèse 1:2, il y a de l’eau, composée d’hydrogène et d’oxygène, et il y a la Terre, composée de myriades d’éléments et de composés et sous une forme solide reconnaissable comme une planète à laquelle on a déjà attribué un nom propre. L’eau et la terre sont de la matière. Selon les observations de la physique (en particulier l’équation E=mc2), afin que la matière puisse exister, il doit y avoir de l’espace, l’espace et la matière doivent exister dans le temps; La matière, l’espace et le temps sont directement réglés par la vitesse de la lumière, qui est une constante. Selon la valeur nominale des mots exacts de Genèse 1:2 dans la Bible, la planète Terre, beaucoup d’eau et un univers dans le temps existaient déjà avant que Dieu dise : « Que la lumière soit » dans Genèse 1:3.

Troisièmement, et c’est très important, il y a autre chose déjà présente à ce moment : L’obscurité ! Et, non seulement une obscurité physique (absence de lumière), mais aussi, une obscurité spirituelle (absence de sainteté et d’harmonie).

Quand tous ces faits sont pris en considération, les vérités inéluctables suivantes se détachent :

1.         La planète Terre et un univers existaient déjà avant que le processus

créatif de Genèse 1:3 jusqu’à 1:31 ne commence. La Terre existait déjà

depuis une durée indéterminée dans les temps historiques.
2.         La physique du temps, de l’espace et de la matière est déjà établie, ce qui,

par extension, signifie que les processus qui régissent la désintégration

radioactive (le principe de la demi-vie) fonctionnent aussi et sont valides.
3.         À un certain temps indéterminé dans le passé historique, la mort et les

puissances des ténèbres ont vu le jour, avant Adam.
Avant d’aller plus loin, nous devons établir fermement un principe directeur qui règle notre interprétation des Saintes Écritures et de la géologie de la Terre :

Si la Bible est vraie et fidèle au sujet de Jésus et de la rédemption par Son Sang versé sur la croix du Calvaire, si la Bible est vraie et fidèle au sujet de la chute de l’homme et de son besoin d’une rédemption, si la Bible est vraie et fidèle au sujet du paradis, de l’enfer et du jugement à venir, si la Bible est vraie et fidèle au sujet de l’histoire d’Israël et des patriarches, alors, la Bible est aussi vraie et fidèle au sujet de Moïse et du Seigneur qui sépare la Mer Rouge. Elle est vraie également au sujet du Seigneur qui fait reculer l’horloge solaire de 10 degrés comme un signe pour Ezéchias (lire 2 Rois 20:9-11), elle est vraie aussi lorsque le Seigneur fait arrêter le soleil en plein ciel pour Josué (lire Josué 10:12-14) et il est également vrai que l’Éternel a fait les cieux et la Terre actuels, notre « monde », en seulement six jours de 24 heures et il y a seulement environ 6000 ans, tout comme le disent les Écritures. Nous devons prendre les paroles du Seigneur comme une vérité totale.

Maintenant, considérons aussi ce qui suit : Si les âges des fossiles géologiques sont certains et véritables comme communément admis, si le principe de la désintégration radioactive et la datation de la demi-vie est vrai et fiable, si ces mêmes techniques de datation sont fiables quand elles démontrent que les plus anciennes roches connues sur la Terre sont âgées d’environ 3,8 milliards d’années, et que les tous premiers restants fossilisés de vie macro-organique sur cette planète sont âgés d’environ 500 à 700 millions d’années, alors nous sommes confrontés à la seule conclusion logique :

LES SIX JOURS DE LA GENÈSE SONT LE COMPTE-RENDU D’UNE NOUVELLE CRÉATION, OU D’UNE RÉGÉNÉRATION D’UN CIEL ET D’UNE TERRE EXISTANTS PRÉCÉDEMMENT ET NON UNE CRÉATION ORIGINALE POUR LA PREMIÈRE FOIS DE TOUTES CHOSES PAR L’ÉTERNEL ET QUE LES SEPT JOURS CRÉATIFS DU PREMIER CHAPITRE DE LA GENÈSE NE SONT CERTAINEMENT PAS UNE HISTOIRE GÉOLOGIQUE DE LA TERRE !

Il ne peut pas y avoir une autre réponse logique qui puisse être sensée à la lumière des paroles vraies et fidèles de la Bible et des observations physiques vérifiées par le temps (pas les théories) des sciences géologiques.

Toutefois, si nous acceptons cela comme la véritable solution à la Création versus le paradoxe de l’Évolution, alors les scientifiques se trompent au sujet de toutes les choses vivantes à la surface de la planète qu’ils disent être des descendants directs des êtres vivants qui ont évolué à travers des centaines de millions d’années d’histoire naturelle, parce que l’état de l’ancien monde, comme révélé dans Genèse 1:2, est celui d’une planète complètement morte, vide totalement de toute forme de vie. D’un autre côté, cela signifie aussi que chaque chose vivante à la surface de la planète aujourd’hui descend directement de ces formes de vie que Dieu a créé quand Il a recréé les cieux et la terre il y a environ 6000 ans et que ces formes de vie de remplacement ont été calquées sur les même « sortes » de formes de vie qui ont habité la surface de la vieille Terre, peu avant de périr. En outre, chaque homme, femme et enfant qui vivent à la surface de la Terre aujourd’hui descendent génétiquement du premier homme, Adam, qui a été créé à l’image de Dieu et non « selon leurs espèces », comme les bêtes et la végétation. Par extension, cela signifie que tout restant d’ADN génétique d’un « humain » connu en fait plus vieux que 6000 ans (comme le « Neandertal » et le « Cro-Magnon ») s’avèrera n’avoir aucun lien génétique avec tout peuple vivant sur la Terre aujourd’hui. Plusieurs exemples de ces éléments de preuve sont présentés dans notre section intitulée « Les Formes de Vie Avant les Six Jours de la Création », dans lequel nous montrons également lorsque toutes les formes de vie du monde précédent ont péri.

En substance, ce que les Écritures disent collectivement est ce qui suit :

Il y a longtemps, très loin dans le passé, le Seigneur Dieu a d’abord créé le ciel et la terre (Genèse 1:1). Mais, au moment dans le temps mentionné dans Genèse 1:2, il existe un profond fossé dans le temps historique de l’ordre de centaines de millions d’années. Dans Genèse 1:1, nous avons le Ciel et la Terre magnifique, mais, dans Genèse 1:2, nous voyons un Ciel et une Terre décimée. La majeure partie de la colonne géologique s’intègre entre Genèse 1:1 et 1:2, et le marqueur des temps géologiques dans Genèse 1:2 est la fin exacte du Pléistocène. La fin du Pléistocène (environ 12,000 à 14,000 ans) démontre un événement d’extinction globale et une forte chute des températures mondiales. À partir de ces évidences, nous montrerons que toute vie a péri à la surface de la Terre pendant une brève période avant que Dieu ne régénère une nouvelle création à partir des restants des anciens Cieux et de l’ancienne Terre.

Alors, que s’est-il exactement passé pendant ce grand écart de temps entre Genèse 1:1 et

Genèse 1:2 ?

Pourquoi la mort existait-elle déjà avant les six jours de la création et le péché d’Adam ?

Plus précisément, comment le péché et la mort sur la terre, avant Adam ont-ils été créés, si nous prenons Romains 5:12 comme une vérité littérale ?

Comme des indices pour cette réponse, nous devons nous tourner vers les écrits des prophètes Ésaie et Ézéchiel. Dans ces Écritures prophétiques, le Saint-Esprit a parlé par ces hommes au sujet de l’origine de Satan, ce qui est la doctrine clef pour découvrir ce grand mystère.

Ce que l’Esprit de Vérité Révèle dans la Parole de Vérité

Dans les passages suivants, les prophètes parlent contre le « Roi de Babylone » (Ésaie 14:4) et le « Prince de Tyr » (Ézéchiel 28:2) qui étaient des hommes mortels reconnus dans l’histoire. Prophétiquement, l’Esprit s’adresse également à un homme encore à venir, l’Antéchrist (2 Thessaloniciens 2:1-10). Il est clairement évident, d’après le contenu, toutefois, que le Saint Esprit parle aussi contre un esprit, un ancien esprit impie et malveillant qui a motivé les mauvaises actions de ces hommes historiques et mortels :

« Te voilà tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore. Tu es abattu à terre, toi, le vainqueur des nations. Tu disais en ton cœur : Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion ; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut. Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse. Ceux qui te voient fixent sur toi leurs regards, ils te considèrent attentivement ; Est-ce là cet homme qui faisait trembler la terre, qui ébranlait les royaumes. … »   (Ésaie 14:12-16)

« Tu étais en Éden, le jardin de Dieu ; tu étais couvert de toute espèce de pierres précieuses, de sardoine, de topaze, de diamant, de chrysolithe, d’onyx, de jaspe, de saphir, d’escarboucle, d’émeraude, et d’or ; tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service, préparés pour le jour où tu fus créé. Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées ; Je t’avais placé et tu étais sur la sainte montagne de Dieu ; tu marchais au milieu des pierres étincelantes. Tu as été intègre dans tes voies, depuis le jour où tu fus créé jusqu’à celui où l’iniquité a été trouvée chez toi. Par la grandeur de ton commerce tu as été rempli de violence, et tu as péché ; Je te précipite de la montagne de Dieu, et Je te fais disparaître, chérubin protecteur, du milieu des pierres étincelantes. Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté, tu as corrompu ta sagesse par ton éclat ; Je te jette par terre, Je te livre en spectacle aux rois. »  (Ézéchiel 28:13-17)

Les paroles parlent de choses qui ne pourraient jamais être attribuées à des actions réelles d’un roi ou d’un prince humain. Aucun homme dans toute l’histoire n’a jamais pu « marcher au milieu des pierres étincelantes » ou être « précipité dans le séjour des morts ».

Le nom « Lucifer » signifie « porteur de lumière » ou « brillance » dans la définition hébraïque du mot. Cette créature fut le premier roi du royaume des cieux lorsque le Seigneur Dieu créa le ciel et la terre (Genèse 1:1). Il est important de comprendre que le « Royaume des Cieux » n’est pas quelque chose qui commence seulement avec les Évangiles du Nouveau Testament. La saga pour le contrôle et la royauté du « Royaume des Cieux » est le thème principal de la Bible, de la Genèse jusqu’à l’Apocalypse. La géographie de ce royaume s’étend de la terre ci-dessous jusqu’à toutes les choses dans les limites de la voûte céleste, l’univers physique.

Pour l’instant, nous devons étudier davantage une créature créée par le Seigneur Dieu. Au début, il a été mis en charge de toute l’intendance sur le Royaume des Cieux, au tout début des temps, il y a bien longtemps. Cette créature angélique, en fait un chérubin nommé Lucifer, arrivait au deuxième rang derrière le trône de Dieu et était le chef des chœurs de l’univers, lorsque le Seigneur Dieu a d’abord créé toutes les choses :

« Où étais-tu quand Je fondais la terre ? Dis-le, si tu as de l’intelligence. Qui en a fixé les dimensions, le sais-tu ? Ou qui a étendu sur elle le cordeau ? Sur quoi ses bases sont-elles appuyées ? Ou qui en a posé la pierre angulaire, alors que les étoiles du matin éclataient en chants d’allégresse, et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie ? »
(Job 38:4-7)

À l’ancienne époque de la création originale, il y a eu harmonie spirituelle et une continuité dans le monde physique nouvellement créé du Royaume, à partir de la surface de la Terre en montant jusqu’au trône de la Trinité éternelle de Dieu. La matière physique et l’esprit étaient tous unis sous la gérance de Lucifer, ce chérubin oint. Il n’était devancé que par le Seigneur Dieu en puissance et en autorité dans le domaine du Royaume en entier. Lucifer était un être  créé par Dieu pour Le servir en tant que souverain du Royaume et chef du culte au Seigneur.

Vous devriez également remarquer que Lucifer était « couvert » de 10 pierres précieuses détaillées. Celles-ci ne sont pas exactement les mêmes 12 pierres que le Grand Prêtre d’Israël portait sur son plastron, mais les similitudes d’un tel revêtement signifient que Lucifer était un souverain sacerdotal sur le vieux univers de ces temps anciens. Mais, il n’était pas satisfait de sa glorieuse situation allouée sur toutes choses dans le Royaume et éventuellement a désiré devenir lui-même « Dieu » : « Je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut ».

Lucifer s’est rebellé et a péché contre le Seigneur Dieu et est devenu ainsi le premier être créé à pécher. Lucifer a péché longtemps, très longtemps avant qu’Adam ait même été créé. Le plus ancien péché (donc, le premier) documenté (nous devrions ajouter, documenté dans les Saintes Écritures) s’est produit il y a d’innombrables millions d’années. Il s’est certainement produit avant la période géologique du Cambrien (environ 500 -600 millions années), car c’est pendant cette période que nous assistons à une explosion des formes de vie bien développées dans les fossiles, sans fossiles antécédents dans la plus ancienne période du Précambrien, sauf pour ce qui a été interprété comme des bactéries ou des restes de cellules primitives. Par conséquent, ce qui apparaît dans les fossiles pour les évolutionnistes comme une explosion de la vie, est, pour les créationnistes, une explosion de mort.

L’apparition soudaine de vestiges de formes de vie extrêmement complexes ne signifie pas que ces anciennes formes de vie étaient seulement aussi vieilles que la période du Cambrien. Elles auraient pu vivre dans les temps géologiques bien avant le Cambrien. Les choses qui sont vivantes ne laissent pas de vestiges avant de mourir. Ainsi, le Cambrien marque le premier enregistrement de la mort de formes de vie complexes de l’histoire de la Terre, mais pas le début de la vie complexe elle-même.

Il y a un autre événement géologique extrêmement remarquable qui s’est produit sur la vieille terre, juste avant l’explosion cambrienne. Les scientifiques ont accumulé des preuves grâce à leurs observations qui semblent suggérer que la Terre était complètement gelée à la fin du Précambrien. Depuis les années 1960, les scientifiques ont émis l’hypothèse que la Terre a été soumise à une sévère glaciation aux environs de la période de 750 à  580 millions d’années. C’est ce qu’on appelle l’hypothèse de la « Terre Boule de Neige » et elle a été proposée afin d’expliquer un certain nombre d’observations dans les données géologiques. Elle propose une période glaciaire pour cette époque qui a été tellement sévère que tous les océans de la Terre étaient complètement gelés.

Comment cet événement est-il directement relié à l’explosion cambrienne qui a suivi ? Est-ce un hasard si, à la suite de la Terre Boule de Neige et les événements de l’explosion cambrienne, les continents de la Terre a commencé à se séparer ? À cette époque de l’histoire de la Terre, la masse continentale du monde était enfermée dans la configuration d’un supercontinent (appelé

« Rodinia ») qui était regroupée près de l’équateur de la Terre. Cette séquence d’événements (Super Âge de Glace, explosion de vie cambrienne, rupture de Rodinia) dans le cadre de la période d’ environ 750 à 580 millions d’années, marque le temps de la rébellion de Lucifer dans le passé antique de la Terre et les effets qu’elle a précipité sur toute la création .

Avec son action initiale de péché et de rébellion, la Mort et la corruption, comme le levain, a commencé à pénétrer le cosmos physique qui était toujours sous la gérance de Lucifer. Elles ont commencé à Éden, le jardin de Dieu sur la Terre, puis se sont répandues comme un cancer. Parce que Lucifer était l’intendant de la création toute entière sous le ciel lorsqu’il est tombé, toutes les choses sous son autorité ont également été soumises à la corruption. Chaque forme de vie alors présente, puis  toutes celles qui vinrent par la suite à travers l’histoire naturelle de la Terre, avaient une sentence de mort sur elles. Leurs restes fossilisés sont le témoignage, écrit dans la pierre, de la lutte pour la vie en vertu de cette sentence, à travers les âges géologiques. À travers ces vastes âges géologiques, l’univers physique et toutes les choses qui s’y trouvaient se sont éventuellement désintégrées et le système entier est finalement tombé et est mort (entropie).

Les scientifiques utilisent le terme « Évolution » pour décrire les « progrès » observés des formes de vie sur cette planète comme révélés dans les registres des fossiles. Darwin l’appelait la survie des plus aptes et il semble que les organismes de plus en plus complexes ont pris leur place sur la scène historique, mais ils ont réussi à le faire en tuant et en adaptant leur lutte contre la mort. Les dinosaures sont venus et ont disparu. Toutes ces choses sont mortes, et les créatures qui sont venues par la suite ont aussi été tuées. Alors, ce manège a continué pendant les millénaires des temps historiques jusqu’à ce que l’esprit de la mort s’empare de toute chose, y compris des étoiles à travers l’univers. Il y a quelques millions d’années, le froid et l’obscurité ont commencé à augmenter. C’était le commencement de ce que nous appelons le début de la dernière période glaciaire et c’est cette condition éventuelle de froid, d’obscurité et de mort totale de l’univers que l’Esprit décrit dans les paroles de la période de Genèse 1:2:

« La terre était informe et vide ; Il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. » (Genèse 1:2)

À ce moment dans les temps historiques (Genèse 1:2), avec l’ancien monde en ruine totale, le Seigneur Dieu a établi une distinction nette dans le cosmos, entre la lumière et l’obscurité spirituelle et physique. Au tout début de ce travail de régénération, Il fixe une limite fixe et infranchissable entre Son Saint Trône élevé et le domaine physique de la matière corrompue ci-dessous.

« Dieu dit : Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les eaux d’avec les eaux. Et Dieu fit l’étendue, et Il sépara les eaux qui sont au-dessous de l’étendue d’avec les eaux qui sont au-dessus de l’étendue. Et cela fut ainsi. Dieu appela l’étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin ; Ce fut le second jour. » (Genèse 1:6-8)

Ce firmament, cette reconfiguration structurée ici, contient trois cieux ; Plus précisément, l’atmosphère de la Terre comme le premier et l’espace extra-atmosphérique comme le second. Le troisième ciel est au-dessus de tout, au-delà du domaine du cosmos physique. Entre le deuxième et le troisième ciel, le Seigneur Dieu place désormais une « mer » qui est un sujet de division. Cette mer est au-dessus du cosmos, mais en dessous du troisième ciel. Il s’agit des

« eaux au-dessus du firmament », dont il est question dans les références suivantes : Genèse 1:6-10, Apocalypse 4:6, Apocalypse 21:1 et les autres y compris Ézéchiel 1:22.

Il s’agit d’une « partition » qu’Il a établi entre Lui-même et Son domicile (saint et pur) et le cosmos physique (maintenant purgé de toute impureté, mais qui porte toujours les cicatrices enfouies des effets précédents de la Mort, les fossiles). Vous remarquerez que ce travail de « partition », les travaux de la deuxième journée, ne sont pas déclarés comme étant « bons ». Les travaux de la deuxième journée sont les seuls ouvrages qui ne sont pas appelés « bons », mais ils étaient biens par rapport à l’ensemble du programme de régénération, pour des raisons qui deviendront plus évidentes plus loin dans cet exposé.

« Et Il leur dit : Vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. (Jean 8:23)

« …au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. »  (Éphésiens 1:21)

La barrière infranchissable de ce firmament ne serait pas violée jusqu’à la mort, la mise en terre et la Résurrection du Seigneur Jésus-Christ.

Tout comme le voile du Temple qui s’est déchiré lorsque le Seigneur Jésus est mort, ce qui a signifié qu’Il avait brisé le mur de « partition » entre Dieu et l’homme, comme ce type de firmament est semblable à un voile ou un rideau qui se situe entre le lieu Saint et le Saint des Saints, à travers lequel uniquement le Grand Prêtre pouvait entrer pour faire les expiations.

(Vous devriez maintenant commencer à comprendre le portrait.) En d’autres termes, il n’y avait personne du monde profane ci-dessous qui pouvait monter jusqu’au troisième ciel à travers le firmament jusqu’à ce que Jésus accomplisse Son destin.

Ayant tiré des lignes entre le monde profane et le Monde Saint, le Seigneur Dieu procède au renouvellement de la surface de notre vieille planète, la Terre, par le remplacement de la végétation (Jour 3: Genèse 1:11-12), par la régénération du deuxième ciel, le cosmos (Jour 4: Genèse 1:14) et par le remplissage de la Terre avec des êtres vivants (Jours 5 et 6: Genèse 1:20-25) semblables aux « sortes » de formes de vie qui avaient précédemment existées sur la Terre. Il procède ensuite à la création d’Adam, le premier homme véritable (également créé le sixième jour), fait à l’image de Dieu, afin de devenir le prochain roi nommé par Dieu, pour le Royaume des Cieux.

Lucifer et ces « fils de Dieu » (voir Genèse 6:1-4) qui l’ont suivi dans l’ancienne rébellion étaient toujours présents, mais ils ne pouvaient maintenant plus qu’avoir seulement une influence indirecte dans le Nouveau Monde que le Seigneur Dieu venait de créer à la surface de l’ancienne planète et ils avaient temporairement perdu la maîtrise sur la puissance de la mort. Afin de pouvoir communiquer avec Ève, Satan devait s’incarner dans un « serpent » physique qui était dans le jardin d’Éden. Il semble, à partir des versets suivants, que les «fils de Dieu » (nous supposons que ce sont ceux qui n’avaient pas suivi Lucifer dans sa rébellion) avaient accès au nouveau monde et étaient connus d’Adam et d’Ève. Dans le cas contraire, d’où leur venait leurs connaissances des « dieux » ?  Lisez attentivement :

« Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. » (Genèse 3:4-5)

Il semble que l’homme et la femme, innocents, et sans péché étaient familiers avec les autres êtres de leur monde qui étaient connus sous le nom de « dieux » et ils devaient être une sorte de merveilleuses créatures à voir dans leurs allées et venues, sinon, pourquoi le serpent aurait-il utilisé une telle comparaison pour séduire la femme ? Ce passage démontre aussi que le mal était toujours présent et qu’une distinction claire avait déjà été faite entre le « bien et le mal » (Genèse 1:4) dans le nouveau monde, même si Adam et Ève ne pouvaient le voir dans leur innocence initiale.

Or, en ce qui concerne la Mort, les Écritures nous disent qu’elle était également présente et dormante dans le contexte du nouveau monde aussi. Ceci est illustré par le fait qu’Adam et Ève, même innocents et sans péché, ne sont pas des êtres immortels. Puisqu’ils ont été créés à partir de la poussière d’un monde temporel, ils doivent de ce fait manger de « l’Arbre de Vie » (Genèse 2:9), afin d’avoir une immortalité physique complète. Sinon, pourquoi la nécessité même d’avoir un « Arbre de Vie » dans le jardin ? Et si, comme le déclarent les créationnistes de la Terre jeune, rien ne se passait avant Adam et Ève, comme la mort ou le péché, quel serait le but de « l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal » en premier lieu ?

« L’Éternel Dieu dit : Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d’avancer sa main, de prendre de l’arbre de vie, d’en manger, et de vivre éternellement. » (Genèse 3:22)

Lorsque le Seigneur Dieu a créé Adam, Il l’a fabriqué à partir des éléments physiques de la planète Terre.

« L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, Il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant. »
(Genèse 2:7)

Bien qu’Adam fût  une « âme » vivante créée à l’image de Dieu, son corps physique était fait de la poussière de la même terre qui, à ce moment-là, avait aussi des restes fossilisés du passé historique de la planète enterrés dans le sol. Le sol n’était pas pur et sans tache, mais Adam a été formé à partir de sa poussière.

Vous devez garder à l’esprit que dans l’Ancien Testament, avant le Calvaire et la nouvelle naissance par le Seigneur Jésus-Christ, le corps physique de l’homme et son âme sont mentionnés comme une seule entité, collée ensemble, même si nous savons qu’il existe une différence distinctive entre l’âme et la chair.

« Et comme elle rendait l’âme, car elle mourut, elle le nomma Bénoni (fils de ma douleur); mais son père l’appela Benjamin (fils de la droite) »
(Genèse 35:18)
Bien qu’Adam ait été « fabriqué » innocent (il n’était pas né), sans péché, il n’était pas immortel, à ce point. S’il n’eut pas mangé de l’arbre de la « Connaissance du Bien et du Mal » sa chair aurait fini par mourir de toute façon, à moins qu’Adam et Ève ne mangent de « l’Arbre de Vie » qui était dans le jardin. Quand Adam et Ève ont transgressé, leurs « yeux se sont ouverts » (voir Genèse 3:7); Leur innocence a été perdue et ils sont morts spirituellement et à terme physiquement.

« Jésus leur répondit : Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites : Nous voyons. C’est pour cela que votre péché subsiste. »    (Jean 9:41)

Par leur transgression, Satan a repris le contrôle du Royaume et la puissance de la mort est entrée à pleine capacité dans et sur le monde de l’humanité. Parce qu’Adam était l’intendant nommé du nouveau monde, toute la création de ce nouveau monde a été soumise à la mort par son acte de désobéissance.

« C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché, … » (Romains 5:12)

« Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, Il y a également participé Lui-même, afin que, par la mort, Il anéantit celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable. » (Hébreux 2:14)

Par la tromperie, Lucifer, maintenant Satan, a repris le contrôle du Royaume physique nouvellement régénéré du Royaume des cieux:

« Le diable, l’ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit : Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes; car elle m’a été donnée, et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi. » (Luc 4:5-7)

« Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent. »  (Matthieu 11:12)

Le Seigneur Jésus-Christ, par Sa mort sacrificielle sur la croix et Sa Résurrection d’entre les morts, a repris le titre et la possession du Royaume des Cieux. Et un jour, dans un avenir non lointain, Il reviendra prendre possession de ce qui est légalement Sien, acquis au prix de Son Sang versé :

« Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas. » (Jean 18:36)

« Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. » (Matthieu 28:18)

« En ce temps-là, on appellera Jérusalem le trône de l’Éternel ; Toutes les nations s’assembleront à Jérusalem, au nom de l’Éternel, et elles ne suivront plus les penchants de leur mauvais cœur. »  (Jérémie 3:17)

« Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence. » (Luc 19:27)

Le « Royaume » et Celui qui y règnera légalement est le thème central des Écritures et de toute l’histoire des âges. Chaque chrétien sait comment l’histoire se terminera (Apocalypse 19-22), mais peu de gens savent et comprennent exactement comment, pourquoi et quand l’histoire a commencé.

Notes Finales sur Lucifer et les Questions Relatives au Royaume:

En étudiant pieusement ces questions, remarquez l’étroite association du

« chérubin oint » avec les minéraux et les éléments cristallins, y compris les métaux, qui sont des choses matérielles :

« Tu étais en Éden, le jardin de Dieu ; tu étais couvert de toute espèce de pierres précieuses, de sardoine, de topaze, de diamant, de chrysolithe, d’onyx, de jaspe, de saphir, d’escarboucle, d’émeraude, et d’or ; tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service, préparés pour le jour où tu fus créé. » (Ézéchiel 28:13)

L’homme est fabriqué à partir de la poussière de la terre. Notre chair est composée d’eau et de ces mêmes nombreux éléments minéraux qui se retrouvent dans certaines de ces pierres (principalement le carbone, comme dans le cas du diamant). Les Écritures disent que Satan a le pouvoir de travailler à travers la chair :

« Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres…. » (Éphésiens 2:1-3)

Prenez aussi note du mot « tambourins », qui dénotent une association avec la musique (qui peut être physique et spirituelle) et l’association avec les « pierres de feu », tout en gardant à l’esprit que le « feu » peut aussi être une composante physique et spirituelle :

« Élisée pria, et dit : Éternel, ouvre ses yeux, pour qu’il voie. Et l’Éternel ouvrit les yeux du serviteur, qui vit la montagne pleine de chevaux et de chars de feu autour d’Élisée. » (2 Rois 6:17)

« Du trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres. Devant le trône brûlent sept lampes ardentes, qui sont les sept esprits de Dieu. »
(Apocalypse 4:5)

« Car notre Dieu est aussi un feu dévorant. »    (Hébreux 12:29)

http://www.kjvbible.org/satan.html

Mots clés: , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics