NETANYAHU INVITE ABBAS

NETANYAHU INVITE ABBAS

Partager avec les autres

Benjamin Netanyahu invite Mahmoud Abbas à « arrêter de payer des meurtriers et d’utiliser l’argent pour enseigner la tolérance, non pas la terreur.

Par Coral Braun – Le 15 juillet 2016

« Chaque enfant israélien et palestinien mérite une vie d’espoir, de tranquillité et d’opportunités » a dit Benjamin Netanyahu.

Le Premier Ministre d’Israël, Benjamin Netanyahu, s’est adressé au président de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, dans une vidéo sur Facebook, vendredi après-midi, en l’exhortant « d’entendre son message » et de prendre des mesures pour défendre la paix et de condamner la terreur.

Benjamin Netanyahu a recouru à l’utilisation de la plate-forme Facebook comme moyen de tendre la main à Mahmoud Abbas en raison du refus du dirigeant de l’Autorité Palestinienne de le rencontrer et de s’asseoir à une table pour des négociations de paix ces dernières années.

Il a évoqué plusieurs mesures que le dirigeant de l’Autorité Palestinienne devrait prendre afin de « participer à l’effort » afin de travailler pour la paix.

Tout d’abord, il a demandé que Mahmoud Abbas congédie son conseiller, Sultan Abu al Einein, qui a demandé publiquement de « trancher la gorge de tous les Israéliens », un appel qui a servi de précurseur pour l’assassinat de la jeune Hallel Yaffa Ariel, âgée de 13 ans, dans son domicile de Kiryat Arba.

« Je vous demande de congédier ce conseiller, car l’encouragement au génocide ne correspond pas à la paix » a-t-il dit.

Ensuite, il a demandé à Mahmoud Abbas d’instruire le dirigeant des médias sociaux de son parti de cesser d’utiliser ces plates-formes comme une scène publique afin de louanger des assassins.

« Des enfants impressionnables lisent ces publications. Ils doivent apprendre l’harmonie et non la haine » a déclaré Benjamin Netanyahu. «De telles paroles nuisent énormément aux chances de la paix.»

Demeurant à égalité avec sa position en faveur de la paix et contre le terrorisme, Benjamin Netanyahu a ensuite exhorté Mahmoud Abbas à envisager «d’honorer un champion de la co-existence », en érigeant une statue en son nom, plutôt qu’aux noms de terroristes comme Abou Sukar, qui a tué 15 personnes en faisant exploser un réfrigérateur plein d’explosifs dans une rue occupée de Jérusalem, en 1975, pour qui un monument sera dédié la semaine prochaine.

Une telle démarche, a expliqué Benjamin Netanyahu « aiderait à éduquer les générations futures à aimer la paix au lieu de la guerre, la compassion au lieu de  la violence » et travaillerait à « convaincre les Israéliens qu’ils ont un véritable partenaire pour la paix ».

Ensuite, Benjamin Netanyahu a demandé à Mahmoud Abbas de cesser le transfert des allocations mensuelles gouvernementales aux familles des terroristes qui ont assassinés des Israéliens.

« Cet argent fournit une incitation directe à participer au terrorisme » a déclaré Benjamin Netanyahu.

Plutôt que de canaliser l’argent vers la cause de la promotion d’un programme pro-terrorisme, Mahmoud Abbas devrait allouer l’argent vers le financement de l’éducation de la coexistence, dans le but d’enseigner la tolérance, non la terreur.

Benjamin Netanyahu a conclu son discours de « 5 étapes pour la paix » en disant que « chaque enfant israélien et palestinien mérite une vie d’espoir, de tranquillité et d’opportunités ».

Il a promis de continuer à travailler sans relâche pour la promotion de la paix, et a exhorté Mahmoud Abbas à rejoindre son effort.

Source : JPost.com

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »