Fin des Temps

Publié le 13 juin, 2019 | par Equipe de Pleinsfeux

0

NOUVELLE CHANSON

La nouvelle chanson du compositeur d’hymnes catholiques, David Haas, célébrant le mois de la fierté des LGBTQ+ révèle une vérité choquante sur la « Mère des impudiques ».

Par Geoffrey Grider – Le 6 juin 2019

Le célèbre compositeur d’hymnes américain et catholique David Haas, dont les chants sont chantés dans les églises catholiques du continent tous les dimanches, a composé un chant célébrant l’homosexualité.

J’ai été membre de l’Église Catholique Romaine pendant près de 30 ans, j’ai fréquenté des écoles gérées par des jésuites pendant 12 de ces années et j’ai été un garçon d’autel pendant 3 de ces années.  Jamais dans toutes les messes auxquelles j’ai assisté, je n’ai jamais entendu un prêtre, un évêque ou un monseigneur prêcher ou parler contre l’homosexualité.  Pourquoi ?  Parce que la plupart d’entre eux étaient eux-mêmes des homosexuels.  Le père Kevin Downey, un des prêtres de mon ancienne église, a été suspendu en 2016 pour pédophilie et a été reconnu coupable.  Et, c’est le problème « secret » auquel la société catholique romaine est vraiment confrontée en ce moment.

« Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux.  Car ses péchés se sont accumulés jusqu’au ciel, et Dieu s’est souvenu de ses iniquités. »  (Apocalypse 18:4-5)

À l’heure actuelle, beaucoup de catholiques sont « choqués » que leur bien-aimé compositeur d’hymnes contemporains vienne de composer une chanson célébrant le mois de la fierté LGBTQ+, mais, sérieusement ?  À chaque fois que vous assistiez à la messe et que vous voyiez le « père » venant se promener dans l’allée, que se passait-il dans votre tête ?  Non, si vous êtes honnête et que c’est difficile pour un adepte des adorations de Marie, vous savez depuis toujours que l’Église Catholique Romaine est principalement dirigée par des homosexuels.  Il faudrait être aveugle, sourd et muet pour ne pas l’avoir remarqué.  Le Pape François, confronté à un homme qui est devenu homosexuel après avoir été violé dans son enfance par un prêtre catholique, lui a dit que, « Tout va bien, Dieu t’a créé comme ça ».  Alors, si Dieu l’a créé de cette manière, comment est-ce possible que ce soit un péché ?  Voyez où tout cela mène ?  Le Pape François dira plus tard « Qui suis-je pour juger » car il sait très bien que la majorité des prêtres et des évêques catholiques sont homosexuels.

Ce que nous commençons à voir maintenant avec la prostituée catholique romaine n’est pas une chose nouvelle, mais une révélation de ce qui a toujours été là depuis 313 après Jésus-Christ.  L’Église Catholique Romaine a été créée par le gouvernement romain, un gouvernement qui a ouvertement affiché son homosexualité jusqu’à son effondrement.  En 2019, l’homosexualité n’est pas ajoutée à l’Église Catholique, elle nous est montrée ouvertement maintenant comme quelque chose qui a toujours été présent.  L’Église Catholique Romaine a été pourrie à la base dès ses premiers jours.  Depuis quelque temps, le Pape François prépare et positionne son troupeau à accepter et à recevoir les LGBTQ+ à bras ouverts.  Effectivement, ils sont déjà là.

Le réputé compositeur d’hymnes catholique américain a composé une chanson célébrant le «Mois de la Fierté » pro-homosexuel.

DE SITE LIFE NEWS : David Haas, 61 ans, est connu par les catholiques du monde anglophone pour ses chants tels que « Bénis soient-ils », « Tu es à moi » et « Chant du Serviteur ». America Magazine, dirigé par un jésuite, a qualifié Haas « d’un des compositeurs liturgiques prolifiques et importants de l’église anglophone post-Vatican II. »  Le lundi 3 juin, Haas a annoncé sur les médias sociaux qu’il avait écrit un refrain pour célébrer le « Mois de la Fierté ».  Son message incluait une image aux couleurs de l’arc-en-ciel avec le mot « fierté » écrit en caractères gras et blancs.

Le lundi 3 juin, Haas a annoncé sur les médias sociaux qu’il avait écrit un chant pour célébrer le « Mois de la Fierté ».  Son message incluait une image aux couleurs de l’arc-en-ciel avec le mot « fierté » écrit en caractères gras et blancs.

Dans un message maintenant supprimé sur Facebook capturé par LifeSiteNews, le compositeur écrivait : « Pour le mois de la fierté, hier soir, j’ai composé un chant semblable à celui de Taizé (ostinato), fondé Psaumes 139:13-14.   Haas a fourni le texte et la permission d’utiliser sa composition pendant la durée de la  « Fierté ».  Ses paroles se terminent par le sentiment suivant : « Vous avez créé chaque partie de moi.  Vous m’avez rendu merveilleux, vous m’avez rendu merveilleux ».

« Si vous voulez utiliser une « copie brute » de la partition, et que vous puissiez l’utiliser avec ma permission ce mois-ci, si vous voulez l’imprimer, acceptez d’inclure les informations de copyright ci-dessous, et envoyez-moi un MP ici sur Facebook, avec votre adresse e-mail et je vous l’enverrai dans les prochains jours », a-t-il ajouté.

Le message de Hass sur Facebook a reçu une réponse mitigée avant d’être supprimé.

Haas a par la suite publié deux articles du militant LGBT, le Frère James Martin, S.J., l’un offrant une prière « à ceux qui se sentent rejetés » et l’autre, le dernier, encourageant les catholiques à ne pas se méfier des événements du Mois de la Fierté de juin.

Martin poursuit : « Les personnes LGBT peuvent être fières d’être fières d’être des enfants bien-aimés de Dieu, d’avoir des familles et des amis qui les aiment telles qu’elles sont, et qu’elles ont le droit d’être traitées avec respect, compassion et sensibilité, comme le demande le catéchisme, surtout après des années de persécutions.  Et, pour beaucoup d’entre eux, des années à venir pour s’accepter eux-mêmes comme Dieu les a créés. »  Le prêtre a reconnu que « tous les événements ou célébrations du Mois de la Fierté ne plairont pas à tous les goûts et aux goûts de chacun, mais, le point sous-jacent : Les personnes LGBT doivent être fiers de qui ils sont, après des siècles de persécutions et de violences, est une question importante ».

La mélodie de Haas célébrant le « Mois de la Fierté », tout comme l’assurance de Martin que ses « événements » ne doivent en aucun cas se méfier, contraste vivement avec le rappel de Mgr Thomas Tobin aux catholiques qu’ils ne devraient « pas soutenir ou assister aux événements du Mois de la Fierté des LGBTQ ».

Source: Now The End Begins 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics