Conspiration

Publié le 14 juillet, 2012 | par Pleins Feux

0

Obama se rend dans le secteur 51

M. Obama se rend dans la mystérieuse base de la zone 51 parce qu’une « anomalie » progresse.

Par: Sorcha Faal – Le 16 avril 2011
Préambule au lecteur

L’article ci-dessus contient quelques déclarations antiscripturaires, mais aussi beaucoup d’autres considérées comme des faits et observations vérifiables et informatives. Les croyants chercheurs de notre époque sont appelés au discernement et à une savante filtration de leurs lectures, car la désinformation a pris de plus en plus d’espace dans le libre marché de la littérature à révélation biblique. La connaissance de la Parole de Dieu est donc nécessaire et plus que jamais s’appliquera le principe biblique de 1 Th 5:21 qui nous dit d’examiner toute chose et de retenir ce qui est bon. La position du Réalisme voulant que l’homme ait été créé dans les laboratoires des extraterrestres repose sur de la fumée épaisse qui a la propriété d’aveugler et de pénétrer insidieusement l’âme des non-affermis. Pour aider ces derniers, il faut connaître les ténèbres qui les aveuglent.

Pour Pleins Feux, Pierre J. Gilbert DC (Marc 13:23)

Un rapport des plus étranges circulant dans le Kremlin préparé par l’Agence spatiale fédérale de la Russie stipule que le 10 avril dernier qu’un satellite ??? opérant dans l’espace au-dessus de l’Amérique du Nord a détecté une très importante « anomalie magnétique infrarouge » qui émanait de dessous le centre d’essais et de formations ultrasecret du Nevada dans l’ouest des États-Unis.

Ce centre ultra secret d’essais et de formations est la plus grande base militaire en son genre aux États-Unis, couvrant une superficie de plus de 12,140 km (4,687 miles carrés) et comprend le Centre d’essais Tonopah connu sous le nom de la Zone 52, le dépôt de l’armée Hawthorne qui est le dépôt de munitions le plus important dans le monde, et l’aéroport récemment nommé Homey, autrement connu comme la zone 51.

Coïncidant avec l’émergence de cette « anomalie » le 10 avril, ce rapport indique que des très violents tremblements de terre près de la surface qui n’ont pas encore diminué et ont amené l’expert en tremblements de terre, Graham Kent, Directeur du Laboratoire de sismologie du Nevada de l’Université de Reno, au Nevada, à déclarer sa « préoccupation croissante » parce que des centaines de tremblements de terre continuent à secouer la région.

Kent a en outre averti que le prochain important tremblement de terre pourrait se produire à Reno, la 4ième plus grande ville du Nevada, « dans quelques heures » en raison de cette mystérieuse « anomalie », une mise en garde qui est restée lettre morte par le président Obama qui a annoncé, ce matin, qu’il se rendrait à Reno, ce jeudi.

Selon ce rapport, cependant, le voyage d’Obama vers la base régionale du Secteur 51 a été « ordonné » par les commandants militaires de très haut niveau de l’Amérique après qu’un mystérieux « objet » a fait éruption sous le Centre d’essais et de formations du Nevada, pour ensuite s’envoler à environ à une vitesse de mach 6 en direction de Washington DC aux premières heures du 14 avril, où il a été rencontré par les avions de chasse de la Base Aérienne Andrews.

Le satellite ??? qui a suivi la trajectoire de vol de cet ovni, décrit par des témoins comme un « objet semblable à une étoile brillante », affirme qu’à partir de Washington DC, l’objet s’est dirigé vers le sud où il a « disparu » sous l’océan Atlantique dans la région de l’Antarctique où un des plus mystérieux batailles de l’histoire humaine s’est déroulée en 1947 quand une importante flotte de navires sous commandement américain a été repoussée par une « force » encore inconnue aujourd’hui et nommée dans l’histoire comme l’opération « High-Jump ».

Il est important de noter que cette mystérieuse bataille dans l’Antarctique a été commandée par un des plus puissants leaders de guerres américains, le Secrétaire de la Marine des États-Unis, James Forrestal, mais qui a été « suicidé » après la défaite écrasante des forces de l’opération « High-Jump ».

Maintenant, à savoir si ces « forces » qui ont repoussé l’attaque américaine en 1947 sont responsables des événements survenus aujourd’hui, nous ne le savons pas. Il est, toutefois, importent de noter, comme nous l’avons documenté dans notre rapport du 10 avril, « La Russie ordonne une alerte de ses missiles après qu’un mystérieux ‘vortex’ frappe l’Allemagne », que des documents secrets américains récemment publiés prouvent que peu de temps après l’opération « High-Jump » les forces militaires américaines ont effectivement capturé au moins 3 OVNIS, et comme nous pouvons y lire :

« Selon ce document du FBI, une note intitulée « Soucoupes Volantes » au directeur du FBI, J. Edgar Hoover, de Guy Hottel, un agent spécial en charge du bureau de Washington en 1950, déclarait que les « trois soi-disant soucoupes volantes avaient été récupérées au Nouveau-Mexique » par l’armée américaine en 1947 qu’il décrivait comme ayant « une forme circulaire avec des centres soulevés, avec un diamètre d’environ 50 pieds, occupées par trois corps de forme humaine, mais d’une grandeur de seulement 3 pieds, habillés d’une toile métallique d’une très fine texture et chaque corps étant enveloppé d’une manière similaire aux vêtements utilisés par les pilotes d’essai ». »

Encore plus inquiétant au sujet de ces « forces » extraterrestres, c’est qu’ils auraient provoqué une grande panique dans les plus hautes sphères du gouvernement américain lorsque, au cours de la fin des années 1970, ils auraient pris plus de 8,000 bovins dans les fermes américaines, ont retiré leurs organes sexuels, puis les ont rejetés sur la Terre à partir de leurs OVNIs, et, comme nous pouvons le lire, en partie, tel que rapporté la semaine dernière par le Daily Mail News Service de Londres :

« Les vaches ont été sacrifiées par des extraterrestres provoquant une énorme panique à la Maison Blanche comme l’ont révélé des documents déclassifiés du FBI. »

« On prétend que plus de 8,000 vaches ont été enlevés par des OVNIs avant qu’elles soient mutilées et rejetées sur la terre sur une bonne partie du sud des États Unis dans les années 1970. Le mémo est un des milliers de dossiers classés précédemment déclassifiés que le bureau a rendu public dans une nouvelle ressource en ligne appelée The Vault. »

« Les fichiers détaillent comment les extraterrestres ont pris des trophées de leurs victimes sous la forme de parties corporelles et, dans certains cas, ils ont entièrement drainé les animaux de leur sang. La théorie d’un des enquêteurs était que « ces animaux enlevés par des avions, mutilés ailleurs, puis rejetés sur terre d’un aéronef. »

« Des mutilations identiques ont eu lieu partout dans le sud-ouest. Celui qui est responsable est bien organisé avec une technologie, un financement et le secret sans limite. Quand les nouvelles d’enlèvements de bétails sont parvenues à la Maison Blanche en 1979, la peur s’est emparée d’eux. »

« Le matériel qui m’a envoyé indique un phénomène des plus étranges dans ma mémoire », a déclaré le procureur général américain de l’époque, Griffin Bell, dans une lettre au sénateur Harrison Schmitt, selon le journal The Sun ».

Il est important de noter, à propos du bétail, que leur ADN est presque 100% identique à celui des êtres humains, avec les deux espèces étant si étroitement appariés que, en 2002, quatre veaux sont nés aux États-Unis possédant l’ADN humain, leur permettant de produire des anticorps humains, et justement, la semaine dernière, des scientifiques chinois de l’Université agricole de Pékin ont réussi à cloner 17 vaches qui peuvent produire du lait semblable au lait maternel.

Ce qui est encore plus inquiétant, cependant, sur la relation entre le bétail et les êtres humains réside dans le fait qu’ils sont les espèces les plus perplexes parce qu’il n’y a aucune trace connue dans l’évolution les reliant à toutes les autres espèces ; C’est comme s’ils avaient juste apparus « soudainement » sur la Terre il y a environ 5000 ans.

Quand la science se termine, cependant, les mythes les plus anciens de notre planète continuent en déclarant que le bétail, avec les moutons et les chèvres, était la « nourriture des dieux », et, dans presque toutes les cultures religieuses, leurs sacrifices aux « dieux » étaient obligatoires. Et, la raison pour laquelle ces « dieux » avaient besoin du bétail, comme expliqué par Sorcha Faal dans son ouvrage intitulé, « Le combat commence pour le trône de ce monde: Le retour des guerriers Einherjar », était dû au fait que l’ingestion de proto-morphogènes bovins permettrait à une espèce extraterrestre, non terrestre, d’être en mesure d’exister dans notre atmosphère, de manger notre nourriture et de boire notre eau. [Note: La proto-morphogène est l’élément fondamental de la vie cellulaire. Il ne s’agit pas de l’ADN ou de l’ARN. Et, ce n’est pas, dans son état le plus simple, une protéine ou une nucléoprotéine. Il s’agit d’un « modèle » ou d’une configuration spatiale qui détermine la production des nucléoprotéines ou des autres protéines.]

Pour un monde devenant de plus en plus violent en raison de l’absence de moralité de la race humaine, les anciennes mises en garde des signes à venir, qui apparaissent de plus en plus chaque jour, continuent à être ignorées.

Et, dans ce qui est, peut-être, une des plus grandes ironies d’aujourd’hui, Quentin Atkinson, un psychologue évolutionniste de l’Université d’Auckland en Nouvelle-Zélande, vient d’annoncer la conclusion d’une étude historique indiquant que 6000 langues modernes de notre monde peuvent toutes descendre d’une seule langue ancestrale parlée par les premiers hommes d’Afrique, il y a entre 50,000 et 70,000 ans.

Pour ceux qui connaissent les anciens mythes et légendes de notre planète, cette « nouvelle » étude n’est pas une surprise, car il fut un temps où même le plus petit enfant connaissait l’histoire de la Tour de Babel, qui, selon le récit biblique :

« Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots. Comme ils étaient partis de l’orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et y habitèrent. Ils se dirent l’un à l’autre : Allons! Faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment. Ils dirent encore : Allons! Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés de la face de toute la terre. L’Éternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes. Et l’Éternel dit : Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu’ils ont entrepris ; Maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu’ils auraient projeté. Allons! Descendons, et là confondons leur langage, afin qu’ils n’entendent plus la langue les uns des autres. Et l’Éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre ; Et ils cessèrent de bâtir la ville. C’est pourquoi on l’appela du nom de Babel, car c’est là que l’Éternel confondit le langage de toute la terre, et c’est de là que l’Éternel les dispersa sur la face de toute la terre. »

Il est important de noter à propos de cette histoire biblique que «Dieu» a dit :

« Descendons et confondons leur langage », nous conduisant à nous demander qui « ils » étaient?

La réponse à cette question a été répondue par le défunt érudit sumérien, Zecharia Sitchin, (1920-2010) qui, dans son livre, « Les géants étaient sur la terre », détaille comment une race extraterrestre est arrivée sur notre planète il y a environ 50-70,000 ans, a débarquée de leurs vaisseaux dans la nation africaine du Zimbabwe et a commencé à extraire de l’or. [Note: Les plus anciennes mines préhistoriques dans le monde sont situées au Zimbabwe.]

Lorsque ces « dieux » extraterrestres, connus pour les anciens sumériens comme les Anunnaki, sont devenus fatigués de leurs efforts physiques dans les exploitations minières, ils ont établi une nouvelle « base » dans le golfe Persique qu’ils ont nommé « Eden », où ils ont créé le premier homme, appelé Adam et la première femme, appelée Eve.

Maintenant, si les événements d’aujourd’hui qui se produisent aux États-Unis sont reliés à ces anciens « dieux », il reste très peu de doutes, à en juger par le rythme que le gouvernement américain publie des documents autrefois classés à leur sujet, que la « grande bataille » prophétisée entre ces « dieux » et les hommes pourrait peut-être encore plus proche que nous le pensons.

Et, avec Obama qui doit maintenant se rendre dans la mystérieuse région du secteur 51 le 21 avril, la date exacte de la fondation de Rome en 753 avant Jésus-Christ par Romulus et Remus créant ainsi le plus grand empire connu dans le monde antique, on peut effectivement se demander ce qui s’en vient.

http://www.whatdoesitmean.com/index1472.htm

Traduit par Oscar Blais

Mots clés: , , , , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • VISITES


  • LES SECRETS DE L’ATLANTIDE 2021

  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction


Real Time Web Analytics