Amérique

Publié le 31 août, 2018 | par Equipe de Pleinsfeux

0

OBJECTIFS COMMUNISTES  POUR L’AMÉRIQUE

Par William J. Federer • Le 1 août 2018

« Vous, les Américains, êtes si crédules …  Vous n’accepterez pas le communisme tout à fait, mais, nous continuerons à vous en nourrir à petites doses. »   (Nikita Khrouchtchev, 1959)

Dans une tentative pour avertir la nation, le membre démocrate du Congrès de la Floride, Albert S. Herlong, Jr., a lu dans le compte-rendu du Congrès américain, le 10 janvier 1963, la liste des objectifs communistes pour l’Amérique (Volume 109, 88 ème Congrès, 1ère session, Annexe, pages A34-A35).

Les objectifs communistes comprenaient :

« Éliminer la prière ou toute phase d’expression religieuse dans les écoles avec le motif qu’elle viole le principe de la séparation de l’Église et de l’État… »

« Discréditer la culture américaine …  Discréditer la famille en tant qu’institution.  Encourager la promiscuité et le divorce … »

Albert Herlong a continué la liste des objectifs communistes :

« Présenter l’homosexualité, la dégénérescence et la promiscuité comme normales, naturelles, saines. »

En 1950, des membres du Parti Communiste Américain ont aidé à former la Mattachine Society, la première organisation de défense des droits des homosexuels du pays, qui a fait pression pour abroger les lois sur la sodomie.

Les objectifs communistes comprenaient également :

« Infiltrer les églises et remplacer la religion révélée par la religion sociale… »

« Discréditer la Bible et souligner la nécessité d’une maturité intellectuelle qui ne nécessite pas de béquille religieuse … »

« … Contrôler les écoles.  Les utilisez comme des courroies de transmission du socialisme et de la propagande communiste actuelle. »

« Adoucir le programme.  Prendre le contrôle des associations d’enseignants. Mettre la ligne de parti dans les manuels scolaires …  Contrôler les journaux d’étudiants. »

Le dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev aurait déclaré à Ezra Taft Benson, Secrétaire à l’Agriculture d’Eisenhower, en 1959 :

« Les enfants de vos enfants vivront sous le communisme. »

« Vous, les Américains, êtes si crédules.  Non, vous n’accepterez pas le communisme, mais, nous continuerons à vous donner de petites doses du socialisme jusqu’à ce que vous vous réveilliez et que vous découvriez que vous avez déjà le communisme. »

« Nous n’aurons pas à vous combattre ; Nous allons donc affaiblir votre économie, jusqu’à ce que vous tombiez comme un fruit trop mûr dans nos mains. »

Karl Marx et Friedrich Engels expliquent (Les Travaux Collectés de Marx et Engels, volume 10, page 318) :

« Il va sans dire que ces conspirateurs ne se limitent nullement à organiser le prolétariat révolutionnaire.  Leur métier consiste à … les inciter à des crises artificielles … »

« Pour eux, la seule condition requise pour la révolution est une organisation suffisante de leur propre complot.  Ils sont les alchimistes de la révolution. »

Friedrich Engels a écrit (Londres : W.O. Henderson, La vie de Friedrich Engels, 1976 ; Esquisses d’un critique de l’économie politique, 1844) :

« Chaque nouvelle crise doit être plus sérieuse et plus universelle que la précédente.  Chaque nouvelle crise doit ruiner plus de petits capitalistes et augmenter les travailleurs qui ne vivent que par leur travail. »

« Cela augmentera le nombre de chômeurs et c’est le principal problème qui préoccupe les économistes. »

« En fin de compte, les crises commerciales mèneront à une révolution sociale bien au-delà de la compréhension des économistes avec leur sagesse scolaire. »

En 1961, l’Association Médicale Américaine a parrainé une campagne d’opération Coffeecup, qui comprenait un enregistrement LP : « Ronald Reagan prend la parole contre la médecine socialisée ».

Ronald Reagan a déclaré :

« Maintenant, en 1927, un socialiste américain, Norman Thomas, six fois candidat à la présidence sur la liste du Parti Socialiste, a déclaré que le peuple américain ne voterait jamais pour le socialisme. »

« Mais il a dit que sous le nom du libéralisme,  le peuple américain adopterait chaque fragment du programme socialiste … »

« … Une des méthodes traditionnelles d’imposer l’étatisme ou le socialisme à un peuple a été la médecine.  Il est très facile de déguiser un programme médical en projet humanitaire … »

« Madison, en 1788 … a dit … « Il y a plus d’exemples de la réduction de la liberté du peuple par un empiétement progressif et silencieux sur le pouvoir que par des usurpations violentes et soudaines » … »

« Nous ne voulons plus empiéter sur ces libertés individuelles …  Nous ne voulons pas de médecine socialisée … »

« Si vous ne le faites pas, je vous le promets que ce programme passera …  et derrière, il y aura d’autres programmes fédéraux qui envahiront tous les domaines de la liberté, comme nous le savons jusqu’à ce qu’un jour … »

« … Et, vous et moi allons passer nos années de coucher de soleil à raconter à nos enfants et aux enfants de nos enfants ce que c’était autrefois en Amérique quand les hommes étaient libres. »

Le 11 août 1984, par un vote au Sénat (88-11) et un vote à la Chambre (337-77), le Congrès a adopté la loi sur l’Égalité d’Accès en déclarant :

« Il est illégal pour toute école secondaire publique qui reçoit une aide financière fédérale et qui dispose d’un forum ouvert limité, de refuser un accès égal ou une possibilité équitable ou discriminatoire aux étudiants qui souhaitent organiser une réunion dans ce forum ouvert limité sur la base du contenu religieux, politique, philosophique ou autre du discours de cette réunion. »

À ce propos, le président Ronald Reagan a commenté, le 23 août 1984, à la Reunion Arena, de Dallas, au Texas :

« Il y a quelques semaines, nous avons même dû adopter une loi spéciale au Congrès pour permettre aux groupes de prière d’étudiants d’avoir le même accès aux salles de classe après les cours qu’une jeune société marxiste … »

La Cour Suprême a confirmé la Loi sur l’Égalité d’Accès par un vote de 8 contre 1 dans les écoles communautaires de Westside vs. Mergens, le 4 juin 1990 :

« Si un État refusait de laisser les groupes religieux utiliser les installations ouvertes aux autres, cela démontrerait non pas la neutralité, mais, l’hostilité envers la religion »

« La clause d’établissement n’autorise pas le gouvernement à traiter la religion et ceux qui l’enseignent ou la pratiquent … comme subversive des idéaux américains. »

Ronald Reagan a déclaré dans un discours à la radio, le 25 février 1984 :

« L’ancien juge de la Cour Suprême, Potter Stewart, a souligné que si les exercices religieux sont considérés comme une activité interdite dans les écoles, la religion est désavantagée de manière artificielle et créée par l’État. »

« La permission de faire de tels exercices pour ceux qui en ont besoin est nécessaire si les écoles sont vraiment neutres en matière de religion. »

« Et le refus de les autoriser n’est pas considéré comme la réalisation de la neutralité de l’état, mais plutôt, comme l’instauration d’une religion de la laïcité. »

Tribunal de District des États-Unis, Crockett vs. Sorenson, W.D. 1983 :

« Le premier amendement n’a jamais été destiné à isoler nos institutions publiques de toute mention de Dieu, de la Bible ou de la religion. »

« Lorsqu’une telle isolation se produit, une autre religion, telle qu’un humanisme séculier, est effectivement établie. »

Cela a réaffirmé ce que George Washington a écrit aux Églises Baptistes Unies de la Virginie, le 10 mai 1789 :

« Si je pouvais avoir la moindre crainte que la Constitution encadrée par la Convention, où j’ai eu l’honneur de présider, puisse mettre en danger les droits religieux de toute société ecclésiastique, je n’y aurais certainement jamais placé ma signature. »

Ronald Reagan, à l’occasion de la Journée Nationale de Prière, le 6 mai 1982, a déclaré :

« Les Américains bien intentionnés, au nom de la liberté, ont enlevé la liberté. Par souci de tolérance religieuse, ils ont interdit la pratique religieuse. »

Ronald Reagan a déclaré à la Convention annuelle des radiodiffuseurs religieux nationaux, le 30 janvier 1984 :

« J’ai eu le plaisir, l’année dernière, de proclamer 1983 l’Année de la Bible. »

« Mais, comme vous le savez, un groupe appelé ACLU m’a sévèrement critiqué pour cela.  Eh bien, je porte leur acte d’accusation comme un insigne d’honneur. »

Dans l’affaire de la Cour Suprême de la ville de Greece, New York, vs. Galloway et les autres, le juge Kennedy a écrit dans la décision du 5 mai 2014 :

« Les personnes interrogées soutiennent que la prière doit être non-sectaire … et ils reprochent à la ville de permettre aux aumôniers invités de faire des prières qui utilisent ouvertement des termes chrétiens ou invoquent des spécificités de la théologie chrétienne… »

« L’insistance sur la prière non sectaire ou œcuménique en tant que norme unique et fixe n’est pas compatible avec la tradition de la prière législative … »

« … Le Congrès qui a rédigé le premier amendement aurait été habitué à des invocations contenant des thèmes explicitement religieux du type de ceux que les personnes interrogées jugent répréhensibles. »

« Un des premiers aumôniers du Sénat, le révérend William White, a prononcé des prières dans une série comprenant la Prière du Seigneur, la Collecte des Cendres du mercredi, des prières pour la paix et la grâce, une Action de Grâce générale, la prière de Saint Chrysostome et une prière recherchant la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, etc … »

Le juge Kennedy a continué sur Greece vs. Galloway, le 5 mai 2014 :

« La nature résolument chrétienne de ces prières ne doit pas être considérée comme la relique d’un temps où notre nation était moins pluraliste qu’elle ne l’est aujourd’hui. »

« Le Congrès continue à permettre à ses aumôniers nommés et en visite de s’exprimer dans un langage religieux … »

« Déclarer que les invocations doivent être non-sectaires forcerait les législatures… et les tribunaux… à agir en tant que… censeurs du discours religieux… » 

« Le gouvernement ne peut pas prescrire une religion civique qui étouffe la référence au sacré, sauf la plus générique, et ne prescrit pas une orthodoxie religieuse … »

Le juge Kennedy a ajouté sur Greece vs. Galloway :

« En effet, les personnes interrogées soutiennent que la prière législative ne peut être adressée qu’à un Dieu générique. »

« La Loi et la Cour ne pouvaient pas tracer cette ligne pour chaque prière spécifique ou chercher à obliger les ministres à mettre de côté leurs croyances nuancées et profondément personnelles pour des idées vagues et artificielles. »

« En tout état de cause, il existe un consensus sur ce qui est qualifié de générique ou de non-sectaire … »

Kennedy a continué :

« Bien que ces prières varient dans leur degré de religiosité, elles recherchent souvent la paix pour la nation, la sagesse de ses législateurs et la justice pour son peuple, des valeurs qui sont considérées comme universelles et non seulement dans les traditions religieuses, mais dans nos documents fondateurs et les lois … »

« … La première prière prononcée au Congrès continental par le révérend Jacob Duché le 7 septembre 1774 donne un exemple : »

« Sois présent O Dieu de Sagesse et dirige le conseil de cette honorable  assemblée ; Permets-leur de régler toutes choses sur les bases les meilleures et les plus sûres ; Que la scène du sang puisse être rapidement fermée ; Que l’Ordre, l’Harmonie et la Paix soient effectivement rétablis et que la vérité et la justice, la religion et la piété prévalent et prospèrent parmi le peuple. »

« Préserves la santé de leur corps et la vigueur de leur esprit, asperges-les et les millions qu’ils représentent ici, des bénédictions temporelles que tu leur offres dans ce monde, et couronnes-les de la gloire éternelle dans le monde à venir. »

« Nous demandons tout cela au nom et à travers les mérites de Jésus-Christ, ton Fils et notre Sauveur, Amen … »

Le juge Kennedy a conclu son arrêt dans Greece vs. Galloway, le 5 mai 2014 :

« Dès les premiers jours de la Nation, ces invocations ont été adressées à des assemblées comprenant de nombreux credos différents … »

« Notre tradition suppose que les citoyens adultes, fermes dans leurs propres croyances, peuvent tolérer et peut-être apprécier une prière cérémonielle donnée par une personne de foi différente. »

Source : Khouse 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics