Politique américaine

Publié le 07 décembre, 2017 | par Equipe de Pleinsfeux

0

POLITICIENS CORROMPUS

Par Bradlee Dean – Le 8 novembre 2017

 Des politiciens corrompus aident les musulmans à attaquer l’Amérique.

« Si la tyrannie ou l’oppression viennent toutes dans ce pays, elles viendront sous le déguisement de la lutte contre un ennemi étranger. » (Président James Madison)

À la lumière des récentes attaques de Manhattan, à New York, on pourrait se demander comment cela arrive t-il encore en Amérique après le 11 septembre 2001.

Qu’est ce que je veux dire ?  Avec toutes les bureaucraties qui ont été créées et vendues au peuple américain pour les aider à les sécuriser et à les protéger, vous pourriez penser que nous sommes plus en sécurité maintenant que jamais.  Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité.

Ce qui arrive à l’Amérique de l’intérieur n’aurait jamais pu arriver d’un ennemi étranger intérieur.  (Lévitique 26:15)

Les étrangers n’auraient pu que rêver de faire ce que les politiciens corrompus ont été autorisés à nous faire dans ce pays.  Tout cela vous est présenté avec l’aide de vos politiciens locaux qui vous ont tous vendus !  (Luc 22:48)

Les gens semblent s’égarer en posant les mauvaises questions, et comment ne le seraient-ils pas quand on leur donne la mauvaise information ?

Par exemple, lorsque des attaques terroristes se produisent, les gens recherchent le coupable et à juste titre.  Pourtant, les médias mensongers interviennent au bon moment et rejettent la faute sur des groupes qui, dans de nombreux cas, n’existent même pas.

ISIS, ISIL, Al-Qaïda etc. … sont des groupes qui sont créés pour vous détourner des parties responsables.

Après tout, pour qui travaille la terreur ?  Qui gagne le plus et qui vous demande d’abandonner vos droits ?  Est-ce un dictateur avec un turban ou les politiciens américains ?  Qui a plus de mal à battre le peuple américain que le politicien américain en matière de lois sur l’immigration ?  Qui a défini le peuple américain comme un terroriste, une agence étrangère sans sécurité intérieure ? Qui vous demande d’abandonner vos armes après une « attaque terroriste » ?

Pourquoi ? Parce que ce sont les politiciens américains corrompus !  Ces groupes créés sont simplement utilisés pour créer une insurrection domestique afin de provoquer « l’ordre à partir du chaos » et c’est le chaos que les corrompus ont créé.

Pour expliquer plus loin, nous avons récemment eu l’ancien agent du F.B.I., John Guandolo, à la radio avec nous.  Le sujet était sur ce qui aurait eu lieu à Las Vegas.  John a porté l’accusation de la fusillade présumée à Las Vegas à des agents d’Al-Qaïda pour la partie responsable.

En réponse, j’ai dit à John Guandolo que je n’avais pas vu les agents musulmans changer leurs versions 3 fois, comme l’ont fait les agences de police de Las Vegas.

Je n’avais pas vu le Shérif prendre les ordres des agents musulmans quand le F.B.I. lui a dit, dans ce cas, de « ne pas y aller » à la télévision en direct à la demande d’un journaliste s’il y avait des bombes dans la voiture des tireurs présumés.

Je n’avais pas vu des activistes musulmans transmettre leurs récits à travers les médias traditionnels menteurs, mensonge après mensonge, et distraction après distraction, ainsi que d’ignorer les récits des témoins oculaires de ce qu’ils ont vu quand sont arrivés les revendications qu’il y avait plus d’un tireur.

Bien que John Guandolo puisse être sincère, je crois qu’il est induit en erreur.  Il ne donne que les informations qui lui ont été données.

Bien que je croie qu’il y ait une menace musulmane pour tout peuple, même pour eux-mêmes, je crois que comme tout autre groupe utilisé dans ce pays ou dans n’importe quel autre pays, ils sont simplement utilisés pour renverser la souveraineté de ce pays.

A New York, cette semaine, un terroriste islamiste criant « Allahu Akbar » a tué des piétons avec son camion près du World Trade Center.  En réponse, le gouverneur a déclaré qu’il n’y avait pas de « menace continuelle ».

Laissez-moi vous demander, Amérique, qu’est-ce qui vient de se passer ?  Ceci a été en cours et se répand depuis que le gouvernement étranger, agissant en tant que gouvernement américain, vous a vendu le 11 septembre 2001.

Donc, sans plus tarder, je vous propose d’observer un article que j’ai écrit le 10 mai 2017, à savoir qui introduit illégalement ces musulmans en Amérique et qui est légalement responsable des crimes commis contre Nous le Peuple.

Des criminels se faisant passer pour des maires dans les villes sanctuaires.

« Là où la loi finit, la tyrannie commence. »    (John Locke)

Il a été rapporté par Aamer Madhani, un journaliste de la Maison Blanche sous l’administration criminelle de Barack Hussein Obama, que les maires des grandes villes ont juré de défier la loi et le président Donald Trump concernant les villes sanctuaires abritant des étrangers illégaux.

Aamer Madhani a rapporté : « Comme vous le savez peut-être, plusieurs maires des villes américaines ont promis de défier le décret du président Donald Trump qui menace de couper le financement fédéral pour les villes qui offrent une sorte de protection pour les immigrants illégaux dans leurs communautés. »

La question est : Comment ont-ils approuvé le financement en premier lieu ?  En outre, la loi ne protège pas les étrangers en situation irrégulière.  Elle les poursuit.  Aamer Madhani a poursuivi : « Le recul venant de ces maires est venu lorsque Donald Trump a signé un ordre exécutif depuis longtemps attendu qui ordonne au gouvernement d’identifier l’argent fédéral qu’il peut retenir pour punir les soi-disant « villes sanctuaires ». »

Depuis quand le gouvernement fédéral a-t-il reçu le pouvoir délégué du peuple américain de prendre l’argent de ses impôts et de le réaffecter aux villes qui hébergent des étrangers illégaux ?  Aamer Madhani a ajouté : « Si vous vous souvenez, Donald Trump s’était engagé à prendre des mesures contre les villes sanctuaires pendant la campagne électorale ».

« Mais, lorsque Donald Trump a annoncé l’ordre, ainsi que l’action de construire un mur le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique, et d’embaucher des milliers de nouveaux agents pour les patrouilles et pour l’immigration, les dirigeants de certaines des plus grandes villes du pays ont déclaré catégoriquement qu’ils ne coopéreraient pas avec le président, » a écrit Aamer Madhani et vous devez vous demander pourquoi.

Ce n’est pas Donald Trump contre les maires.  Ce sont les maires qui travaillent contre la loi américaine !  Et, la loi doit révéler les criminels (Romains 3:20). Aamer Madhani a rapporté : « A New York, le maire Bill de Blasio a juré que l’action ne changera pas sur la façon dont nous appliquons la loi à New York ».

« Bill de Blasio a déclaré que la ville avait été en mesure de réduire considérablement le taux de criminalité dans la plus grande ville du pays, en partie grâce aux relations que le département de police a réussi à construire dans les communautés d’immigrants, » poursuit le rapport.  « Il a ajouté que si Donald Trump continue avec ce plan, cela signifierait qu’il coupe effectivement le financement du département de police de New York ».

En d’autres termes, à travers des méthodes totalitaires, le maire Bill de Blasio tente d’utiliser la loi contre la loi.  Ici, le criminel blâme la loi pour ses crimes (1 Jean 3:12).

« Ici, à New York et dans d’autres villes du pays, cet ordre exécutif pourrait en fait compromettre la sécurité publique et rendre nos quartiers moins sûrs » a déclaré le maire Bill de Blasio.

Bill de Blasio a déclaré que l’application de la loi pourrait compromettre la sécurité publique.  Il est personnellement responsable de la mise en péril de la sécurité du public.  L’Amérique a-t-elle été informée qu’elle était sous la menace islamique après le 11 septembre 2001 ?  Comment sa déclaration s’aligne-t-elle avec les faits ?

Jetez un coup d’œil aux musulmans de l’est qui pillent les pays dans lesquels ils entrent :

  • Danemark : 450% en plus de crimes commis par des musulmans que par des non-musulmans.
  • Allemagne : Les migrants musulmans ont commis 142.500 crimes en 6 mois. C’est 780 tous les jours.
  • Suède : 480.000 agressions sexuelles en un an. 77% de tous les viols par moins de 2% de musulmans.
  • Angleterre et Pays de Galles : Plus de 56% des réfugiés syriens ont commis des crimes graves en moins d’un an, etc…
  • Belgique : 35% de la population carcérale est musulmane et ne représente que 6% de la population.
  • Royaume-Uni : Les musulmans remplissent 44% des prisons à haute sécurité avec une population de 5%.
  • États-Unis : 91,4% des réfugiés musulmans sont sur les coupons alimentaires, 68,3% sur le bien-être monétaire.

La migration des musulmans a doublé dans la décennie depuis le 11 septembre 2001 et 60% des migrants vers l’Amérique favorisent la Charia (Deutéronome 28:15-68).

Encore plus d’illégaux arrivent à travers nos frontière sud :

  • Il y avait 68,57 étrangers illégaux emprisonnés pour 100.000 illégaux en Arizona, contre 54,06 citoyens et non-citoyens emprisonnés pour 100.000 citoyens et non-citoyens.
  • Il y avait 97,2 illégaux emprisonnés pour 100.000 illégaux en Californie, contre 74,1 citoyens et non-citoyens emprisonnés pour 100.000 citoyens et non-citoyens.
  • Il y avait 54,85 illégaux emprisonnés pour 100.000 illégaux en Floride, contre 67,8 immigrants légaux emprisonnés pour 100.000 immigrants légaux.
  • Il y avait 168,75 personnes illégales emprisonnées pour 100.000 illégaux à New York, contre 48,12 immigrants légaux emprisonnés pour 100.000 immigrants légaux.
  • Il y avait 54,54 illégaux emprisonnés pour 100.000 illégaux au Texas, contre 65,43 immigrants légaux.

« Après que le président Donald Trump ait signé un décret interdisant de financer des villes soi-disant sanctuaires, les maires des deux côtes des États-Unis affirment que leurs villes ne seront pas intimidées », a rapporté Aamer Madhani.

Ces maires sont ceux qui intimident quiconque ne va pas avec leurs objectifs anarchiques.  Ce sont les tactiques de Saul Alinsky à leur meilleur.  Ils jouent la victime tout en perpétuant le crime.

À Boston, le maire Marty Walsh a qualifié l’ordre exécutif d’attaque contre le peuple de Boston, la force de Boston et les valeurs de Boston.

« Si les gens veulent vivre ici, ils vivront ici », a déclaré Marty Walsh lors d’une conférence de presse.  « Ils peuvent utiliser mon bureau.  Ils peuvent utiliser n’importe quel bureau dans ce bâtiment ».

Les Américains devraient mettre ces acteurs criminels, qui se font passer pour des maires, en prison où ils appartiennent, et rappeler à chacun d’entre eux que ces bâtiments appartiennent à « Nous le Peuple ».

En outre, personne n’a le droit de profaner le sang de ceux qui se sont battus, ont saigné et sont morts en appliquant les lois mêmes qu’ils violent.

Le maire de Seattle, Ed Murray, qui a été accusé et a fait l’objet d’une enquête pour avoir molesté sexuellement des mineurs, a déclaré : « Nous croyons que nous avons la primauté du droit et les tribunaux de notre côté. »

Le contraire est vrai, comme je vais vous le démontrer (Nombres 32:23).

Le maire de Chicago, Rham Emanuel, a déclaré : « Je veux être clair.  Nous allons rester une ville sanctuaire.  Il n’y a pas d’étranger parmi nous.  Nous accueillons les gens ; Que vous veniez de Pologne ou du Pakistan, que vous veniez d’Irlande, d’Inde ou d’Israël et que vous veniez du Mexique ou de la Moldavie, d’où vient mon grand-père, vous êtes les bienvenus à Chicago ».

Le maire de San Francisco, Ed Lee, a déclaré aux journalistes que rien n’avait changés pour sa ville à la suite du décret de Donald Trump.

« Je suis ici aujourd’hui pour dire que nous sommes toujours une ville sanctuaire », a déclaré Lee.  « Nous sommes du côté de notre ville sanctuaire parce que nous voulons que tout le monde se sente en sécurité et utilise les services qu’il mérite, y compris l’éducation et les soins de santé ».

Ed Lee veut que tu fasses de ton mieux pour oublier Kate Steinle et sa famille. Kate Steinle a été tirée au hasard par Juan Francisco Lopez Sanchez, qui est un immigrant illégal et un criminel à répétition qui a été déporté au Mexique à 5 reprises.

Les Américains ont-ils été inondés par les récits des médias selon lesquels il y a constamment des menaces contre « Nous le Peuple » ?  Qui a attaqué les droits des Américains plus que ceux qui se disent nos représentants ?  Personne.

Ici, nous avons des maires qui commettent des trahisons (Article 3, Section 3 de la Constitution des États-Unis) en ouvrant leurs portes à ceux qui sont des ennemis jurés de l’Amérique (Jérémie 11:9).

Un haut assistant du maire de Detroit, Mike Duggan, s’est demandé si la ville était même qualifiée pour être une ville sanctuaire.

La Conférence des maires des États-Unis et l’Association des Chefs des principales villes ont exprimé leurs inquiétudes quant au fait que l’ordre exécutif soit trop vague.

« Cet ordre ne fournit pas une définition claire de ce qui constitue une juridiction sanctuaire », ont déclaré les organisations dans une déclaration commune.  « Au lieu de cela, le Secrétaire à la Sécurité Intérieure attribue une discrétion indéfinie au tribunal chargé de désigner les juridictions sanctuaires et le procureur général à prendre des mesures contre eux. » (La sécurité intérieure transportait illégalement des étrangers criminels aux États-Unis sous l’administration de Barack Hussein Obama)

« Nous demandons au Secrétaire de la Sécurité Intérieure de documenter et de promulguer une définition légale avant que d’autres mesures ne soient prises, afin que les villes à travers la nation puissent déterminer comment procéder », a ajouté l’organisation.

Vous ne pouvez pas faire ce genre de choses.

Ce que dit la loi concernant ces criminels se faisant passer pour des « maires » dans des « villes sanctuaires » est très clair et simple à comprendre.

(a) Criminalités criminelles

(1)

toute personne qui …

(i)

sachant qu’une personne est un étranger, apporte ou tente d’amener aux États-Unis, de quelque manière que ce soit, une personne autre qu’un point d’entrée désigné ou un lieu autre que celui désigné par le commissaire, que cet étranger ait ou non reçu l’autorisation officielle préalable de venir, d’entrer ou de séjourner aux États-Unis et indépendamment de toute mesure officielle future qui pourrait être prise à l’égard de cet étranger ;

(ii)

connaissant ou ignorer le fait qu’un étranger est venu, a pénétré ou demeure aux États-Unis en violation de la loi, transporte ou déplace ou tente de transporter ou de déplacer cet étranger aux États-Unis au moyen de transport ou autrement, dans la poursuite de cette violation de la loi ;

(iii)

connaissant ou ignorer le fait qu’un étranger est venu, a pénétré ou demeure aux États-Unis en violation de la loi, dissimule, conserve ou protège de la détection, ou tente de dissimuler, d’abriter ou d’empêcher la détection, étranger dans n’importe quel endroit, y compris tout bâtiment ou tout moyen de transport ;

(iv)

encourage ou incite un étranger à venir, à entrer ou à résider aux États-Unis, en sachant ou en négligeant témérairement le fait que cette entrée, ou résidence est ou viole la loi ; ou

(v)

(I)

s’engage dans toute conspiration pour commettre l’un des actes précédents, ou

(II)

assiste ou encourage la commission d’un quelconque des actes précédents, sera puni comme prévu au sous-paragraphe (B).

(B) Une personne qui viole le sous-paragraphe (A) doit, pour chaque étranger à l’égard duquel une telle violation se produit :

(i)

en cas de violation des sous-alinéas (A)(i) ou (v)(I) ou en cas de violation des sous-alinéas (A) (ii), (iii) ou (iv) dans lesquels l’infraction fait à des fins d’avantage commercial ou de gain financier privé, être condamné à une amende en vertu du titre 18, emprisonné pour pas plus de 10 ans, ou les deux ;

(ii)

en cas de violation des sous-alinéas (A) (ii), (iii), (iv) ou (v) (II), être condamné à une amende en vertu du titre 18, emprisonné pour pas plus de 5 ans, ou les deux;

(iii)

en cas de violation des sous-alinéas (A) (i), (ii), (iii), (iv) ou (v) au cours de laquelle la personne cause des blessures corporelles graves (au sens de l’article 1365 du titre 18), ou met en péril la vie de toute personne, être condamné à une amende en vertu du titre 18, emprisonné pour pas plus de 20 ans, ou les deux ; et

(iv)

en cas de violation des sous-alinéas (A) (i), (ii), (iii), (iv) ou (v) entraînant la mort d’une personne, être puni de mort ou emprisonné pour toute période d’une année ou à vie, condamné à une amende en vertu du titre 18,.

Si vous voulez la justice en Amérique, vous êtes personnellement responsable de l’apporter.

Ces musulmans sont attirés dans ce pays pour commettre des actes de terreur, alors, à la fin de la journée, vous criez vers ce gouvernement corrompu pour obtenir plus de sûreté et de sécurité.  Et, rassurez-vous, et au bon moment, vous trouverez qu’ils seront plus qu’heureux d’accueillir votre demande en vous dépouillant de tous vos droits donnés par Dieu jusqu’à ce qu’ils aient un contrôle absolu. (Psaume 94:16)

Source : News With Views 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics