Prophéties

Publié le 15 juillet, 2012 | par Pleins Feux

0

Pourquoi la plupart des gens ne comprennent pas les prophéties

On ne peut pas résoudre le mystère de la prophétie biblique sans cette clef indispensable.

Par Stephen Flurry

Si vous croyez que les références bibliques à « Israël » se réfèrent au peuple juif uniquement, vous n’êtes pas différent de la plupart des autres personnes.

Une enquête de USA Today a découvert que 91% des foyers américains possédaient au moins une Bible. Parmi les personnes interrogées, 80% considèrent que la Bible est le livre le plus influent de l’histoire humaine ; 58% disent que la Bible est tout à fait exacte dans tout ce qu’elle enseigne. Si ces statistiques sont exactes, cela signifie qu’il y a un large segment de la population qui considère honnêtement ce que dit la Bible et y croient! Examinons brièvement l’histoire biblique incomprise au sujet d’Israël.

La plupart des gens sont familiers avec le terme « douze tribus d’Israël », ceux qui descendent des 12 fils de Jacob (dont le nom a été changé pour Israël par Dieu) : Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Issacar, Zabulon, Joseph, Benjamin, Dan, Nephthali, Gad et Aser (Genèse 35:22-26). Quand les Israélites sont arrivés dans la terre promise sous la direction de Josué, chaque tribu a reçu son propre district, à l’exception de la tribu sacerdotale de Lévi, qui se mêlait parmi toutes les tribus. Aussi, Joseph s’était séparé en deux tribus à cette époque, Éphraïm et de Manassé. Tous les deux ont hérité de leur propre district. Donc, techniquement, il y avait 13 tribus, mais 12 districts. Sauf pour Levi, les tribus, pour la plupart, demeuraient dans leurs districts. Pourtant, elles étaient unies en une seule nation, la nation d’Israël, tout comme les 50 États de l’Amérique.

Israël a atteint son apogée comme empire sous les règnes du roi David et de son fils Salomon. Dieu avait fait une alliance indissoluble avec David que sa dynastie royale continuerait jusqu’au retour du Christ. Dieu a dit dans Jérémie 33:17 que la lignée royale de David n’aurait jamais de fin.

Mais à cause de la perversion sexuelle de Salomon et de ses adorations des idoles, Dieu a dit : « Puisque tu as agi de la sorte, et que tu n’as point observé mon alliance et mes lois que je t’avais prescrites, je déchirerai le royaume de dessus toi et je le donnerai à ton serviteur. » (1 Rois 11:11). Cependant, Dieu a promis de préserver une tribu à cause de David. « Je n’arracherai cependant pas tout le royaume ; Je laisserai une tribu à ton fils, à cause de David, mon serviteur, et à cause de Jérusalem, que j’ai choisie. » (1 Rois 11:13)

Salomon est mort en 926 avant Jésus-Christ. Le peuple supplie son fils Roboam de les soulager des insupportables impôts que son père avait institués (1 Rois 12:4). Roboam a répondu avec dédain : « Maintenant, mon père vous a chargés d’un joug pesant, et moi je vous le rendrai plus pesant, mon père vous a châtiés avec des fouets, et moi je vous châtierai avec des scorpions. » (1 Rois 12:11) Dix tribus israélites se rebellèrent contre Roboam et firent sécession du royaume. Ils choisirent Jéroboam comme leur souverain. « Tout Israël ayant appris que Jéroboam était de retour, ils l’envoyèrent appeler dans l’assemblée, et ils le firent roi de tout Israël. La tribu de Juda fut la seule qui suivit la maison de David. » (1 Rois 12:20) La prophétie de Dieu a été accomplie. Israël était divisé en deux royaumes.

Roboam a essayé de mater les rebelles et de préserver l’unité d’Israël. Il n’a réussi qu’à conserver la tribu de Benjamin (verset 21). La majeure partie de la tribu de Lévi a également rejoint les forces de Roboam. Mais Dieu lui a finalement dit d’arrêter de se battre avec Israël. « Ne montez point, et ne faites pas la guerre à vos frères, les enfants d’Israël! Que chacun de vous retourne dans sa maison, car c’est de par moi que cette chose est arrivée. » (I Rois 12:24)

Lorsque la poussière est retombée, les 10 tribus sécessionnistes ont déplacé leur capitale dans le nord de la Samarie, et ont choisi Jéroboam comme roi. Ce sont elles qui ont conservé le nom «Israël» et non « royaume de Roboam ». Le petit royaume du sud a conservé Jérusalem comme capitale, mais il est devenu connu sous le nom de Juda. La prophétie de Dieu est devenue réalité. Il a effectivement déchiré le royaume d’Israël entre les descendants de Salomon. Il n’a laissé qu’une toute petite « partie » pour Roboam, et ceci uniquement en raison de l’alliance qu’il avait conclue avec David!

À partir de ce moment, la Bible traite avec Israël et avec Juda comme deux nations distinctes. Ils habitaient dans des régions distinctes, mais voisines. Chacun avait des rois différents. Ils se combattaient constamment entre eux. « Il y eut toujours guerre entre Roboam (Juda) et Jéroboam (Israël). » (1 Rois 14:30)

Dès que Jéroboam a pris le contrôle du royaume du nord, il a rejeté les jours saints de Dieu et a introduit l’idolâtrie dans la nation. Cela a continué pendant de nombreuses générations. Dieu a constamment plaidé avec Israël par ses prophètes, afin de l’avertir de renoncer à ses mauvaises actions. Israël a refusé. Donc, Dieu a promis « d’arracher Israël de ce bon pays qu’il avait donné à leurs pères » pour les disperser sur la face de la terre (1 Rois 14:15).

Dieu a utilisé les Assyriens pour les déraciner. « Pul, roi d’Assyrie, vint dans le pays. » (2 Rois 15:19) Les assyriologues attribuent le nom de « Pul » à Tiglath-Phalasar III, qui régna de 745 à 727 avant Jésus-Christ. Menahem, roi d’Israël, s’est rapidement soumis à l’agression des Assyriens et a rendu hommage à Pul avec beaucoup d’argent et d’or (verset 20). Il a apaisé Pul, mais a rendu son propre peuple furieux, car il méprisait les taxes pesantes.

Irrité par le compromis de Menahem, un officier de l’armée israélienne nommé Pékach a tué le fils de Menahem et est monté sur le trône. Pékach a conclu une alliance militaire avec Retsin, roi de Damas, dans l’espoir de contrecarrer les avances assyriennes. Des États phéniciens et arabes ont rejoint l’alliance. Mais le roi Achaz de Juda, le royaume du sud, les a obstinément repoussés. 2 Rois 16:5 dit que Retsin et Pékach montèrent contre Jérusalem pour assiéger les forces du roi Achaz. Juda a résisté. Cependant, l’alliance a réussi à chasser les Juifs d’Elath (verset 6).

La plupart des gens lisent ces escarmouches apparemment sans importance de 2 Rois 16 sans en réaliser la véritable signification. C’est la première fois que le mot « Juifs » est mentionné dans la Bible et nous constatons que les Juifs combattent contre les Israélites! Dites cela aux pratiquants moyens d’aujourd’hui et ils vont penser que vous êtes fou. Ils pourraient vous dire que c’est impossible. Comment les Juifs peuvent-ils combattre contre les Israélites? Ils sont tous les deux le même peuple.

Certes, avant qu’Israël soit séparé en deux nations, tous les Juifs étaient considérés comme des Israélites. Mais après la division, les Juifs n’étaient plus appelés des Israélites. La Bible les appelle Juda!

Lorsque Salmanasar V succéda à Tiglath-Phalasar III sur le trône assyrien, Osée, le nouveau roi d’Israël, a refusé de continuer de payer le tribut. Il a sollicité l’aide de l’Égypte pour résister à Salmanasar. Ce fut en vain. 2 Rois 17 raconte les dernières résistances d’Israël et son déracinement ultérieur entre les mains de l’Assyrie. « Aussi l’Éternel s’est-il fortement irrité contre Israël, et les a-t-il éloignés de sa face. Il n’est resté que la seule tribu de Juda. » (2 Rois 17:18) Salmanasar et son successeur Sargon II ont enlevé des dizaines de milliers d’Israélites de la Samarie et ont placé des Assyriens dans leurs maisons (versets 22-24), tout comme Dieu l’avait prophétisé pendant le règne de Jéroboam.

Si vous continuez à lire 2 Rois en séquence, après la captivité d’Israël, vous verrez que l’histoire de la nation juive a continué, mais pas beaucoup plus longtemps. Eux aussi se sont rebellés contre Dieu et ses lois. Dans 2 Rois 23:27, Dieu a averti : « J’ôterai aussi Juda de devant ma face comme j’ai ôté Israël, et je rejetterai cette ville de Jérusalem que j’avais choisie… »

À cette époque, l’empire babylonien sous Nebucadnetsar était la plus grande puissance dans le monde. Les Babyloniens ont saccagé Jérusalem, au cours d’une période de 19 ans (604-585 avant Jésus-Christ). À la fin, Dieu a enlevé les Juifs de la Palestine, tout comme Il l’avait fait pour les Israélites 130 années plus tôt.

Bien que Juda et Israël étaient des nations différentes, Dieu a donné la même punition pour la rébellion. Israël a été fusionné dans l’Assyrie, et Juda dans Babylone. Israël n’est jamais retourné dans la terre de la Palestine; Juda y est retourné. Lisez-le pour vous-même dans Esdras 1:5 et 2:1. Dieu a permis aux tribus de Juda, Benjamin et de Lévi de retourner en Palestine 70 ans après leur captivité afin de reconstruire le temple. En d’autres termes, il a permis aux gens du royaume de Juda de retourner à Jérusalem.

C’est ici que les savants, les théologiens et les historiens échouent dans leur compréhension. Ils connaissent l’histoire biblique et les abondantes preuves archéologiques qu’Israël s’est divisée en deux nations après le règne de Salomon, mais après cela, leur compréhension est nébuleuse. Ceux qui sont retournés en Palestine pour reconstruire le temple au cinquième siècle avant Jésus-Christ étaient les Juifs. Les descendants de ces mêmes Juifs vivaient toujours en Palestine pendant les jours du Christ, 500 ans plus tard. En effet, ceux qui résident en Palestine aujourd’hui sont, pour la plupart, de la tribu de Juda. Ils ont été erronément étiquetés « Israël ».

Les vrais descendants du royaume du nord, Israël, ne sont jamais retournés en Palestine. Quand ils ont été retirés de leurs terres en 721-718 avant Jésus-Christ, ils ont perdu leur identité. Mais ils n’ont pas disparu, comme la plupart des érudits l’assument négligemment. Werner Keller donne un excellent compte-rendu de la séparation d’Israël en deux royaumes, dans son livre remarquable intitulé La Bible comme Histoire. Pourtant, il commet la même erreur que tant d’autres font. Il a dit : « Les peuples du royaume du nord, et leurs rois avec eux, ont disparu, ont été absorbés dans la population de ces terres étrangères et n’ont jamais émergé à nouveau dans l’histoire. Toutes les enquêtes sur ce qui est advenu des 10 tribus qui vivaient en Palestine, ont jusqu’ici abouti à rien. »

Il est incroyable de constater comment les chercheurs mettent rapidement de côté des races entières de personnes comme étant «disparues». Au cours des siècles, les noms peuvent changer, les gens vont migrer, mais des races entières ne peuvent tout simplement pas disparaitre. Hitler était un des plus remarquables maniaques génocidaires de l’histoire, mais même lui n’est pas venu proche d’exterminer la race juive dans son ensemble! Les 10 tribus du nord bibliquement connues sous le nom d’Israël après le règne de Salomon pourraient avoir perdu leur identité, mais elles n’ont certainement pas disparues!

Dans Matthieu 10, Jésus a commandé à ses disciples, ceux qui sont devenus les apôtres dans l’Église du Nouveau Testament, de prêcher l’Évangile du Royaume de Dieu. Ils ne devaient pas délivrer l’Évangile aux Gentils ou Samaritains (verset 5). Le Christ a dit d’aller « plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël » (verset 6). Comprenez bien l’histoire critique qui est emballée dans ce court verset. Il a été écrit près de 800 ans après qu’Israël ait été en captivité, et ici, le Christ dit aux disciples d’aller vers l’Israël « perdue ». Oui, ils avaient perdu leur identité, mais ils n’avaient pas disparu! Le Christ ne pouvait pas avoir fait allusion aux juifs qui résidaient en Palestine. Ils n’étaient pas perdus. Le Christ voulait que ses disciples apportent l’Évangile aux Israélites qui ont été enlevés de la Samarie et absorbés dans l’Empire assyrien des centaines d’années auparavant, ceux qui ne sont jamais revenus dans la terre promise.

Considérant la commission du Christ dans Matthieu 10, ça ne devrait pas sembler étrange qu’après Actes 15, vous ne voyiez presque plus rien dans le Nouveau Testament au sujet des apôtres originaux. Paul est la personne la plus importante dans le Nouveau Testament, et il était chargé d’aller vers les Gentils (Actes 9:15). Il y avait de nombreuses nations de Gentils dans et autour de la région du Moyen-Orient. La majeure partie du Nouveau Testament tourne autour des voyages de Paul aux nations de Gentils dans les environs et des lettres qu’il écrivit aux églises de ces régions. Cependant, les apôtres originaux ont quitté la terre de la Palestine pour prêcher aux brebis perdues d’Israël.

La question est, où allèrent les disciples? Vers où les Israélites avaient-ils migré? Pourquoi ont-ils perdu leur identité? Si 58% d’entre vous qui lisez ce magazine croyez que la Bible est tout à fait exacte dans tout ce qu’elle enseigne, alors Les États-Unis et la Grande-Bretagne dans la Prophétie vous ouvrira les yeux, comme aucune autre publication jamais écrite sur les prophéties.

http://www.thetrumpet.com/?q=1461.7663.73.0

Mots clés: ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics