Santé

Publié le 19 novembre, 2014 | par Equipe de Pleinsfeux

0

POURQUOI LES ÉTATS N’ONT PAS MIS MONSANTO DEHORS ?

Par Devvy – Le 3 novembre 2014

Les prochaines élections affectent toutes les branches des gouvernements locaux, des états et du fédéral.  S’il vous plaît, allez voter.  La pléthore de problèmes qui affligent ce pays sont beaucoup trop nombreux, comme nous le savons.  Beaucoup de ces problèmes peuvent être définitivement guéris, mais, ne le sont pas, à cause des agendas politiques.  Malheureusement pour notre pays, les mêmes problèmes s’appliquent  pour l’empoisonnement de nos approvisionnements alimentaires et de notre eau potable.

Si Monsanto, comme société, passe sous le radar de l’Américain moyen, c’est probablement parce qu’ils n’y pensent pas vraiment.  Comment une corporation peut-elle avoir quelque chose à voir avec l’agriculture ?  Les agriculteurs, les éleveurs et les Américains qui veulent des aliments sains sont bien conscients de cette société et de la destruction qu’elle a causée non seulement ici en Amérique, mais, dans le monde entier.

Au lieu de protéger le peuple américain et notre approvisionnement alimentaire, les titulaires à vendre au plus offrant dans le Congrès hors-la-loi, ceux qui vont se faire réélire demain, ont adopté des lois pour protéger les destructeurs.  La Loi pour la Protection de Monsanto n’est pas une loi parce qu’elle a été signée par l’imposteur criminel de la Maison Blanche qui a usurpé la présidence par la fraude.  Tout membre du Congrès hors-la-loi qui a voté pour cette loi ne devrait jamais servir dans la fonction publique à nouveau, c’est tellement flagrant que :

« Loi pour la Protection de Monsanto : 5 choses terrifiantes à savoir sur la loi HR 933 »

La « Loi pour la Protection de Monsanto » empêche effectivement les tribunaux fédéraux de pouvoir mettre un terme à la vente ou à la plantation des controversées semences génétiquement modifiées (OGM), peu importe les problèmes de santé pouvant survenir concernant les OGMs dans l’avenir.  L’avènement de semences génétiquement modifiées, qui ont été stimulées par la puissante société Monsanto, et leur utilisation explosive dans les fermes à travers l’Amérique sont arrivées très rapidement et ont prouvé être un énorme avantage pour les profits de Monsanto.

« Mais, beaucoup de gens anti-OGM font valoir qu’il n’y a pas eu assez d’études sur les risques potentiels pour la santé avec cette nouvelle classe de culture.  Eh bien, maintenant, il semble que même si ces études sont terminées et qu’elles finissent par révéler de sérieux effets néfastes sur la santé en relation avec la consommation d’aliments génétiquement modifiés, les tribunaux n’auront pas de possibilité d’arrêter la propagation des semences et de leurs cultures. »

Vous voulez voir comment votre membre de la Chambre des États-Unis et votre Sénateur contrefait des États-Unis ont voté pour nous vendre, encore une fois ? Naturellement, « mon » Sénateur John Cornyn [R-TX] qui a toujours voté pour tuer la Charte des Droits a voté oui, comme l’a fait le bon à rien qui me « sert » dans la Chambre, Randy Neugebauer [R-TX].

Obama a signé la Loi pour la Protection de Monsanto écrite par le Sénateur financé par Monsanto (le Sénateur des États-Unis Roy Blunt (R-Missouri))

Certains pensent qu’il n’est pas correct de se référer aux membres du Congrès comme juste un peu mieux que les prostituées au coin de la rue.  Vraiment ?  Quand on connaît les faits et la vérité, et que les élus adoptent des lois pour protéger les mensonges qui mettent en danger la santé des Américains pour un gain sordide, sont-ils différents des prostituées ?  Avec la liste exhaustive des politiciens qui sont payés par Monsanto, pensez-vous réellement que Monsanto n’attendait rien en retour ?  Regardez la liste et comparez-la avec le vote sur la Loi pour la Protection de Monsanto.  Et, vous remarquerez que Monsanto a acheté les deux parties.

Permettez-moi de vous énumérer quelques articles au sujet de Monsanto qui vous ouvriront les yeux :

Comparaison du maïs OGM et non-OGM – Les véritables statistiques vous étonneront !

Le maïs OGM contient des niveaux alarmants de glyphosate.  La quantité de formaldéhyde et de glyphosate dans le maïs OGM est incroyable.  Pour passer, les normes américaines EPA permettent le glyphosate dans l’eau jusqu’à .7ppm.  Des essais européens indiquent que les animaux commencent à subir des dommages au foie à 0,0001 ppm de glyphosate dans l’eau.  Mettant ensemble ces deux statistiques, les niveaux d’eau de l’Amérique contiennent du glyphosate qui est 7000 fois plus élevé que la quantité nécessaire pour des dommages au foie des animaux !  Le maïs OGM amène cette statistique encore plus haute.  Le maïs OGM contient 13 ppm de glyphosate, ou l’équivalent de 130000 fois plus toxique que les normes EPA pour l’eau !

Le niveau de formaldéhyde dans le maïs OGM est indicible.  Dans une étude similaire sur le maïs OGM, le Dr Huber a découvert que les animaux évitaient le maïs OGM à tout prix.  Quand ils ont le choix entre les variétés de maïs OGM et non-OGM, les animaux vont toujours vers le maïs biologique réel.  Le Dr Huber a également découvert que .97ppm de formaldéhyde est toxique pour les animaux.  Le maïs OGM qu’il a essayé de donner aux animaux contenait 200 fois cette quantité !

La Hongrie détruit tous les champs contenant du maïs OGM de Monsanto

Monsanto reconnu coupable d’empoisonnement chimique dans le cas d’un agriculteur : « Un agriculteur français qui ne peut plus exercer ses fonctions agricoles de routine en raison de blessures permanentes par pesticides a eu son triomphe au tribunal, littéralement, et l’auteur de ces blessures a été reconnu coupable d’empoisonnement chimique.  Le tribunal français de Lyon a jugé que la formule de désherbant Lasso de Monsanto, qui contient l’ingrédient actif alachlore, a développé chez Paul François des lésions neurologiques permanentes qui se manifestent par la perte persistante de mémoire, des maux de tête, et le bégaiement lorsqu’il parle ».

Une nouvelle étude relie les aliments OGM à la leucémie : « Une nouvelle étude révolutionnaire publiée dans le dernier numéro du Journal of Hematology and Thromboembolic Diseases révèle le potentiel des propriétés leucémiques des biopesticides de Bt toxine insérés dans la grande majorité des cultures d’aliments génétiquement modifiés déjà dans les approvisionnements alimentaires des États-Unis. »

L’alimentation OGM transforme les estomacs des porcs en bouillie !   

Des photos choquantes révèlent de graves dommages causés par le soja et le maïs génétiquement modifiés.

Malformations, maladies et décès du bétail :

 Quel est le coût réel du glyphosate et des aliments pour animaux génétiquement modifiés ?  (Horrible)

Torturer les animaux avec l’alimentation génétiquement modifié de Monsanto

« Mais, que se passe-t-il lorsque les animaux sont confinés dans des environnements sales et exigus, et alimentés de force avec du maïs et du soja génétiquement modifiés ?  Beaucoup de choses peuvent se produire.  Les veaux naissent trop faibles pour marcher, avec des articulations enflées et des déformations de membres. Les porcelets voient une détérioration rapide de leur santé, un “retard de croissance” si graves qu’ils commencent à briser leurs propres tissus et organes, de l’auto-cannibalisme, pour survivre.  Beaucoup d’animaux souffrent de faiblesses, de fragilité des os qui se fracturent facilement.  Les vaches laitières développent une mastite, une infection douloureuse des mamelles.  Les bovins de boucherie développent des abcès du foie et un état atroce appelé « torsion de l’intestin ».  Tout cela contribue à beaucoup de misère pour les animaux qui ont la malchance d’être au point de réception « des Grandes Expériences OGM » de l’agriculture industrielle. »

Je suis content de n’avoir jamais sauté dans le chariot plein de soja :

Un docteur met en garde : Manger du soja et vous aurez l’air d’avoir 5 ans de plus – Le soja génétiquement modifié peut conduire à des perturbations hormonales et des fausses couches.

Une nouvelle sorte plus toxique de cultures génétiquement modifiées obtiennent l’approbation.

Alerte à la pollution génétique OGM : Le blé génétiquement modifié s’échappe des champs expérimentaux plantés dans 16 états.

La firme alimentaire Frankenstein quitte l’Europe :

Le géant américain faisant face à la méfiance du public abandonne sur ses cultures génétiquement modifiées résistantes aux pesticides – Les gens refusaient tout simplement d’acheter des aliments OGM comme tout le monde devrait le faire ici même aux États-Unis d’Amérique.

Don Quijones : Un juge renverse le rêve mexicain des OGMs de Monsanto en un cauchemar juridique

Toutefois, si les événements récents en Europe et en Amérique latine sont une indication, la marée pourrait très bien se retourner subtilement contre les intérêts de Monsanto et de ses collègues des oligopoles OGM, et en faveur des producteurs et des consommateurs indépendants de produits alimentaires.  En dépit de leurs efforts continuels de lobbying à Bruxelles, le « Gros Six » (Monsanto, DuPont Pioneer, Syngenta, Vilmorin, Winfield et KWS) continuent à frapper un mur de briques de résistance dans plusieurs grands marchés de l’Europe, dont l’Allemagne et la France.  Comme je l’ai signalé en avril, la résistance populaire est à la hausse partout en Amérique Latine, alors que les communautés autochtones et paysannes se dressent contre les législations gouvernementales qui appliqueraient brutalement des lois rigides de droit d’auteur intellectuel sur les semences qu’ils sont capables de faire croître.

Le dernier pays en date à mettre un bâton dans les roues est le Mexique.  La semaine dernière, la cour fédérale du pays a voté pour maintenir la décision de 2013 du juge Marroquín Zaleta de suspendre l’octroi de licences pour les essais sur le terrain d’OGM poursuivis par Monsanto, Syngenta, Dow, Pionner-Dupont et SEMARNAT du Mexique (Environment and Natural Resources Ministry).  La décision de Zaleta était en réponse à une poursuite intentée par un collectif de 53 scientifiques et de 22 organisations de défense des droits civiques et d’Organisations non gouvernementales.

En défendant sa décision, Zaleta a cité les risques potentiels pour l’environnement posés par le maïs OGM.  Si l’industrie de la biotechnologie poursuivait son chemin, il a fait valoir que plus de 7000 ans de culture du maïs indigène au Mexique seraient en danger, avec les 60 variétés de maïs du pays directement menacées par la pollinisation croisée des variétés transgéniques.  La réponse de Monsanto a été aussi rapide que brutale : Non seulement ils font appel eux et leurs laquais dans le gouvernement mexicain, appel de la décision de Zaleta, mais ils ont également demandé son retrait du banc pour les motifs qu’il avait déjà fait son opinion sur l’affaire avant la sentence.

Cependant, les tactiques d’intimidation de Monsanto ont échoué à impressionner les juges mexicains.  Le 15 août, le tribunal s’est réuni pour examiner la prétendue partialité de Zaleta dans les poursuites juridiques contre la société américaine.  Egalement visé par les tribunaux mexicains, il y avait aussi le troisième plus grand fabricant de semences OGM dans le monde, Syngenta, dont une nouvelle demande pour l’autoriser à exploiter des tests pour ses cultures de maïs a été rejetée cette semaine par la Cour fédérale.

Monsanto Company (MON) rejoint officiellement l’agenda mondial du Front Groupe 21 :

Le Conseil mondial des entreprises pour le développement durable (WBCSD) a publié un communiqué de presse, annonçant que Monsanto avait rejoint l’effort pour « le développement durable au niveau mondial ».  Le Conseil se compose de plusieurs méga-entreprises mondiales telles que Dutch Royal Shell et Coca Cola, pour n’en citer que quelques-uns.

Les aliments OGM de Monsanto et ses connexions obscures avec la « complexe militaro-industriel »

La base militaire de Ft. McClellen empoisonnée par des restes chimiques de Monsanto

Près de 500000 hommes y ont été formés pour la Seconde Guerre Mondiale, et des milliers d’autres hommes et femmes y sont restés depuis sa réouverture.  Au cours des dernières années, les anciens combattants ont commencé à sonner l’alarme sur Monsanto, parce qu’ils estiment que l’entreprise est responsable d’un massif empoisonnement de membres en service sur le site.

Les anciens combattants soupçonnent que les BPC ont été libérés par Monsanto. Depuis des décennies, la société de biotechnologie et de semences, également un ancien entrepreneur militaire pour les armes biologiques, a rejeté des tonnes de produits chimiques autour d’Anniston, en Alabama, où se trouve la base.  La controverse a culminé en 2003 avec un règlement $700.000.000 avec les résidents, mais, les problèmes persistent.  Certains membres signalent maintenant des incidences plus élevées d’enfants nés avec des malformations congénitales.

Des experts en toxicologie s’expriment sur Roundup et les OGM de Monsanto

Le Dr Don Huber est probablement le principal expert en OGM dans le monde.  Il est un scientifique reconnu sur le plan international et professeur émérite de pathologie végétale à l’Université Purdue pendant les 35 dernières années.  Ses recherches en agriculture sont axées sur l’épidémiologie et le contrôle des phytopathogènes telluriques, avec un accent particulier sur l’écologie microbienne, les contrôles culturels et biologiques, et la physiologie de la relation hôte-parasite.  Ses recherches au cours des dernières décennies lui ont permis de devenir très clair contre les organismes génétiquement modifiés (OGM) et les aliments génétiquement modifiés et l’utilisation de l’herbicide Roundup dans l’agriculture en général.

Il est vraiment un des meilleurs scientifiques que nous avons dans le mouvement contre les OGM pour documenter sur les dangers des aliments génétiquement modifiés. « Je vous remercie de l’occasion de partager un peu de mes recherches et les recherches de nombreux autres scientifiques qui expriment une inquiétude ; En reconnaissant que nous avons manqué le bateau dans une grande partie de cette discussion et une grande partie du processus, parce que c’est vraiment une question de sécurité alimentaire et de la santé que nous avons ici, » “dit-il.

L’herbicide de Monsanto relié à l’épidémie fatale des maladies du rein : Pourrait-il renverser la Société ?

800 scientifiques demandent la fin de l’expérience mondiale sur les OGM.

La lettre ouverte des scientifiques mondiaux à tous les gouvernements demande la suspension immédiate de toutes les libérations dans l’environnement des cultures et des produits OGM, commercialement où en plein champ, pendant au moins 5 ans. Ils veulent également voir les brevets sur les organismes, les lignées cellulaires et les choses vivantes révoqués et interdits.  Ces brevets (une sorte de version d’entreprise pour «jouer à Dieu») menacent la sécurité alimentaire, sanctionnent la biopiraterie des connaissances indigènes et des ressources génétiques, violent les droits humains fondamentaux et la dignité, compromettent la santé, entravent les recherches médicales et scientifiques et sont contre le bien-être des animaux.  Et, comme Anthony Gucciardi l’a récemment détaillé sur NaturalSociety, ce serait de très mauvaises nouvelles pour Monsanto suite à la récente décision de la Cour Suprême qu’ils aient le « droit » aux brevets sur la vie.

La guerre contre l’empoisonnement de nos approvisionnements alimentaires par Monsanto, alors qu’ils torturent les pauvres animaux agricoles en même temps est en cours depuis longtemps.  Les prostituées du Congrès américain ont mis tout contrôle judiciaire hors de portée en donnant l’immunité au coupable.  La plupart des Américains n’ont probablement aucune idée de ce que sont les OGM et pourquoi ils doivent les rejeter, tout comme la pulvérisation en aérosol de nos cieux et les mètres «intelligents» qui tuent lentement les hommes détruisent les récoltes, torturent les animaux et tuent notre environnement.

Bien sûr, il s’agit de beaucoup d’argent ; D’énormément d’argent :

Comment Monsanto et les grands ripostent contre l’activisme anti-OGM

Entre 2012 et le milieu de 2014, Monsanto et Grocery Manufacturers Association (GMA) ont bloqué avec succès la législation sur l’étiquetage OGM dans plus de 30 états, au prix de plus de 100 millions de dollars.  Ces fonds ont été perçus par plus de 300 membres de GMA, ce qui comprend les produits chimiques/pesticides, les semences génétiquement modifiées, et l’industrie des produits alimentaires transformés.  Ensemble, ces industries fonctionnent dans un mode symbiotique afin de croître, subventionner et manufacturer des aliments qui ont été clairement liés à l’obésité croissante et aux épidémies de maladies chroniques.

« Selon les plus récentes analyses, les opposants à l’étiquetage des OGM ont dépensé plus de 27 millions de dollars en lobbyisme au cours des six premiers mois de cette année.  Cela représente environ trois fois plus que ce qu’ils ont dépensé au cours de l’ensemble de 2013, quand ils avaient déboursé $9.3 millions.  Grocery Manufacturers Association (GMA) et les principaux fabricants d’aliments tels que Coca-Cola Co et PepsiCo Inc, et principaux manufacturiers de semences biotech Monsanto Co et DuPont ont été parmi ceux qui ont le plus dépensé pour le lobbyisme relié à l’étiquetage OGM, entre autres questions alimentaires, selon un rapport publié par l’Environmental Working Group », selon un rapport de Reuters1.

Votre santé et celle de votre famille ne veut pas dire de se plier devant ces méga-entreprises.  Tout ce qu’ils veulent, c’est votre argent.  Ils ne recevront pas le mien.

Que peut-on faire ?  Ce que le Vermont a fait est une surprise ; Et, devinez qui les poursuit ?

Les fabricants d’aliments poursuivent en justice pour arrêter la loi de l’étiquetage des OGM du Vermont

(Reuters) – « Plusieurs groupes industriels représentant les fabricants d’aliments des États-Unis ont demandé jeudi à un juge fédéral du Vermont de bloquer la nouvelle loi de cet état qui nécessitera d’étiqueter les produits alimentaires à base d’organismes génétiquement modifiés (OGM).  Le défi juridique était largement attendu et le Vermont a créé un « fonds de lutte alimentaire » en prévision de l’action, parce que c’était le premier état à adopter une loi sur l’étiquetage des OGM qui ne nécessite pas que d’autres états la passent en premier. »

« La lutte sur les OGM aux États-Unis intervient alors que plus de 60 pays à travers le monde exigent déjà l’étiquetage des aliments génétiquement modifiés. Les OGM ont perdu la faveur de nombreux consommateurs américains, mais, les produits fabriqués avec les OGM abondent encore dans les allées de la plupart des supermarchés des États-Unis. »

« Le Connecticut et le Maine ont passé l’an dernier une législation sur l’étiquetage OGM similaire à celui du Vermont, mais, ces états sont en attente jusqu’à ce que plusieurs autres états adoptent une telle loi.  Les opposants à la loi du Vermont, qui entrera en vigueur le 1er juillet 2016, sont Grocery Manufacturers Association (GMA), Snack Food Association, International Dairy Foods Association et National Association of Manufacturers. »

Ces entités ne se soucient nullement de votre santé mais uniquement du coût de l’étiquetage pour eux.  Le problème sont les produits alimentaires sans étiquetage.  Mettre une étiquette sur le poison, mais, allez de l’avant et ingérez-le.  Cela a t-il un sens ? Eh bien, voici une solution pas chère : interdire les cultures OGM, les produits laitiers et les autres sources de nourriture dans tous les états en plus des semences OGM et il n’y aura plus besoin de la lutte sur l’étiquetage.  Oh, on ne peut pas faire ça !  Il y a beaucoup trop d’argent en jeu et l’enfer avec votre santé.

Tout d’abord, refusez d’acheter tous les produits laitiers ou tous les poissons OGM. Affamez l’industrie de sorte qu’elle devienne non rentable, tout comme en Europe. Les magasins comme Whole Foods, bien qu’imparfaits, ont fait des progrès en matière d’étiquetage et d’avertissement sur les produits contenant des OGM. Beaucoup d’autres font la même chose.  Il suffit de lire les étiquettes et de poser des questions.  Je me suis assuré qu’aucun des ingrédients dans les aliments pour mes chiens ne contienne des OGM ; J’achète bio pour mes filles.  J’ai appelé la ligne sans frais et j’ai posé des questions très spécifiques.  Dites à votre épicier ou au département de la viande/poisson : Je ne peux pas trouver ceci ou cela pour la bonne santé et je refuse d’acheter des produits contenant des OGM.  Ça marche.  C’est très long, mais, çà fonctionne sûrement pour le mouvement Made in USA. Nous avons juste à faire entendre nos voix et à nous défendre avec nos dollars de consommation.

Puisque les parasites du Congrès hors-la-loi, tous ces grands opérateurs historiques qui nous ont trahis et qui seront réélus demain, ont donné l’immunité à Monsanto, se débarrasser de cette société maléfique doit venir des législatures des états.  Oh, je sais, la plupart d’entre eux sont tout aussi mal informés que votre voisin d’à côté et, trop souvent, ils ne veulent votre vote que pour rester au pouvoir.  Croyez-moi, comme tant de lecteurs réguliers de mes chroniques le savent ainsi que mes collègues écrivains qui sont aussi des militants, trop de législateurs dans les états ne savent rien sur des choses comme les handicaps de notre système monétaire, l’Agenda 21, la milice constitutionnelle, l’épandage chimique dans nos cieux, les compteurs intelligents, des choses comme ça qui ne sont que des « théories du complot ».

Monsanto devrait être interdit d’octroi de licences commerciales ou industrielles afin de les chasser des États de l’Union. Interdisez toutes les semences OGM de Monsanto afin de protéger l’agriculture de votre état.  Comme vous pouvez le voir ci-dessus, Monsanto avec GMA, Coca-Cola et PepsiCo (aucun de ces deux n’a fait cinq dollars avec moi pendant toute ma vie) ont gagné la bataille en utilisant la boîte de scrutin ; Je suis convaincu qu’une fraude électorale a tué une victoire en Californie il y a deux ans.

Dans les champs de bataille de ces états, comme la Californie où la question aurait été débattue, vous ne pouvez pas me dire que la législature de l’état ne sait pas tout sur la question Monsanto.  Les législatures des états le savent très bien et, au lieu d’agir comme des législateurs afin de mettre la santé de leurs citoyens au premier plan, ils ont laissé les gens utiliser leurs ressources monétaires limitées pour lutter contre une entreprise géante comme Monsanto.  Je sais que des milliers de bons Américains décents travaillent pour Monsanto ; Qu’ils dépendent de leurs chèques de paie.  Mais Monsanto ne peut pas être autorisé à continuer à empoisonner nos approvisionnements alimentaires, notre environnement et à vraiment torturer d’une manière dégoûtante les animaux de la ferme.

Ceci ne diffère pas de notre lutte contre les compteurs “intelligents” ici au Texas, où le législateur n’a rien fait d’autre que de nous obliger à dépenser notre argent pour les factures juridiques qui ne vont pas dans l’économie au lieu de gifler les sociétés énergétiques et d’interdire ces compteurs dangereux.  La seule façon d’obtenir l’expulsion de Monsanto des États de l’Union (en plus de la résistance massive des consommateurs) est pour un très grand nombre de citoyens, d’agriculteurs et d’éleveurs de marteler sur leur Chambre de l’État, d’organiser des rassemblements où des milliers et des milliers de personnes manifesteront (comme la bataille réussie en Californie pour interdire le MTBE dans l’essence) et de mettre la peur de la population chez ces législateurs.  Tout comme ce combat en 2000, une histoire très inspirante :

La révolte fiscale dans le Tennessee – Une révolte massive dans la capitale de l’état arrête un nouveau plan d’impôts sur le revenu :

NASHVILLE, Tennessee –  « Des voitures de police ont bloqué les entrées du Capitol de l’État du Tennessee et des soldats patrouillaient les couloirs législatifs cette semaine alors que la législature de l’état se trouvait assiégée par des milliers de contribuables en colère bouleversés par un plan visant à mettre en place un impôt sur le revenu pour l’état ».

 Je sais que tout le monde est juste enterré dans des « problèmes », mais, je dis toujours la priorité ou l’importance, et notre santé et le bien-être de notre famille doivent être au sommet.  Comme dans la bataille victorieuse contre le MTBE désormais interdit dans tous les états, vous commencez avec un groupe qui va au Comité agricole dans la législature de votre état et vous leur apportez un paquet factuel d’articles, des articles scientifiques et des choses comme la lettre ouverte de ces 800 scientifiques et vous leur dites : Jetez Monsanto hors de notre état.  Ils empoisonnent notre alimentation.  Nos agriculteurs souffrent de contamination croisée des cultures et des animaux sont torturés inutilement pour de gros bénéfices.

Si cela ne fonctionne pas, alors, avant que votre législature ne sorte de session l’année prochaine (beaucoup étant aussi tôt qu’en avril comme le nôtre ici au Texas qui, alors, ne reviendra pas avant 2017) organisez ces rassemblements.  Contactez les stations de radio, les réseaux et faites beaucoup de bruit.  Les personnes de nombreux pays européens sortent par centaines de milliers quand ils demandent quelque chose.  Regardez les gens en Hongrie :

La Hongrie met la taxe sur internet en attente après des protestations énormes (des manifestations massives dans les rues).  

Le Premier ministre hongrois, Viktor Orban : « Cette taxe dans sa forme actuelle ne peut être introduite, » a déclaré Orban à la radio publique.  « Si la population non seulement déteste une chose, mais aussi la juge déraisonnable, alors, elle ne doit pas être faite. »

Il y a eu quelques victoires mais, seulement parce que les gens ont riposté.  Bien que ceci ne concerne pas les OGM, ceci démontre à quel point Monsanto est maléfique. Sans doute qu’ils vont déposer un appel avant que l’encre de cet article soit sec :

Monsanto condamné à payer 93 millions de dollars à une petite ville pour avoir intoxiqué ses citoyens (25 Juillet 2014) :

« Les grandes victoires peuvent se produire dans de petits endroits.  La Cour Suprême de Virginie-Occidentale a finalisé un coup dur pour le géant de la biotechnologie, Monsanto, ce mois-ci, en finalisant un règlement qui fera payer à Monsanto la somme de $93.000.000 pour la petite ville de Nitro, en Virginie-Occidentale, pour avoir empoisonné ses citoyens avec les produits chimiques de l’Agent Orange.  Le règlement a été approuvé l’année dernière mais les détails n’ont été élaborés qu’il y a quelques semaines seulement au sujet de la façon dont les fonds devaient être dépensés. »
Faisons toujours entendre nos voix.

Source : http://www.newswithviews.com/Devvy/kidd659.htm

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics