Conspiration

Publié le 21 novembre, 2018 | par Equipe de Pleinsfeux

0

POURSUITE CONTRE LE PRÉSIDENT

Fausses nouvelles CNN poursuit en justice le président Donald Trump et Sarah Sanders pour interdire le bébé pleurnichard Jim Acosta de l’agence de presse de la Maison Blanche.

Par Geoffrey Grider – Le 13 novembre 2018

Vendredi, CNN a envoyé une lettre à la Maison Blanche demandant officiellement le rétablissement du laissez-passer d’Acosta et avertissant d’un éventuel procès, a confirmé le réseau.  Dans une déclaration mardi matin, CNN a déclaré qu’elle demandait une injonction préliminaire le plus tôt possible afin qu’Acosta puisse retourner immédiatement à la Maison-Blanche, ainsi qu’une décision du tribunal empêchant la Maison-Blanche de révoquer son laissez-passer à l’avenir.

CNN a intenté une action en justice contre le président Trump et plusieurs de ses collaborateurs, dans le but de rétablir immédiatement l’accès du principal correspondant de la Maison Blanche, Jim Acosta, à la Maison Blanche.

Lorsque votre réseau de nouvelles arrive après le réseau de Cartoons dans Nielsen Ratings, vous avez un problème.  Comment résolvez-vous ce problème ? Facile, vous louez des clowns avec des ballons.  Un de ces clowns est Jim Acosta, dont le slogan principal, comme ils disaient dans le Vaudeville, est de lancer sans relâche des questions épineuses afin d’atteindre ce « moment d’atteinte ».  CNN doit donc absolument inverser le déclin de leurs notations.

Jim Acosta a franchi la ligne de front si souvent lors d’attaques précédentes contre Sarah Sanders et le président Trump, que vous vous demandez pourquoi il a fallu si longtemps pour qu’il soit banni de la Maison-Blanche.  Alors maintenant, fausses nouvelles CNN a intenté une action en justice pour le réintégrer dans l’agence de presse de la Maison Blanche.

MEMO À CNN : Vous aimez les clowns et les ballons, il vous faut maintenant plus de cloches de vaches.

CNN poursuit le président Trump et les principaux collaborateurs de la Maison Blanche pour avoir interdit Jim Acosta.

DE CNN : La plainte est une réponse à la suspension de la carte de presse de Jim Acosta par la Maison Blanche, connue sous le nom de « carte secrète » des services secrets, la semaine dernière.  La poursuite allègue que les droits des premier et cinquième amendements de Jim Acosta et de CNN sont violés par l’interdiction.

La poursuite est en cours devant le tribunal américain de Washington DC, mardi matin, a confirmé une porte-parole de CNN.  CNN et Acosta sont tous deux des demandeurs dans le procès.  Il y a six accusés : Trump, le chef de cabinet John Kelly, l’attachée de presse Sarah Sanders, le chef d’état-major chargé des Communications Bill Shine, le directeur des services secrets Joseph Clancy et l’officier des services secrets qui ont enlevé le passe à Jim Acosta mercredi dernier.  L’agent est identifié comme étant John Doe dans la poursuite, dans l’attente de son identité.

Les six accusés sont tous nommés en raison de leur rôle dans l’application et l’annonce de la suspension d’Acosta.  Mercredi dernier, peu après que Jim Acosta se soit vu refuser l’entrée sur le terrain de la Maison Blanche, Sanders a défendu cette démarche sans précédent en affirmant qu’il s’était comporté de manière inappropriée lors d’une conférence de presse présidentielle.  CNN et de nombreux groupes de défense des journalistes ont rejeté cette affirmation et ont déclaré que son laissez-passer devrait être rétabli.

« CNN a déposé une plainte contre l’administration Trump ce matin devant le tribunal de district de DC », lit-on dans le communiqué.  « Il exige le retour des références de la Maison Blanche pour Jim Acosta, correspondant de CNN à la Maison Blanche.  La révocation injustifiée de ces lettres de créance constitue une violation des droits de la liberté de la presse pour CNN et du Premier Amendement pour Jim Acosta, ainsi que de leur droit du Cinquième Amendement à une procédure régulière.  Nous avons demandé à ce tribunal une ordonnance d’interdiction immédiate exigeant que le laissez-passer soit retourné à Jim Acosta et nous demanderons un redressement permanent dans le cadre de ce processus. »

Vendredi, CNN a envoyé une lettre à la Maison Blanche demandant officiellement la remise en vigueur du laissez-passer d’Acosta et l’avertissement d’une possible action en justice, a confirmé le réseau.  Dans une déclaration, mardi matin, CNN a déclaré qu’elle demandait une injonction préliminaire le plus tôt possible afin qu’Acosta puisse retourner immédiatement à la Maison-Blanche, ainsi qu’une décision du tribunal empêchant la Maison-Blanche de révoquer sa carte dans l’avenir.

CNN a également affirmé que d’autres agences de presse auraient pu être ciblées de la sorte par l’administration Trump et pourraient l’être à l’avenir.

Source : Now The End Begins 

 Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics