PROMESSES D’ISRAËL

PROMESSES D’ISRAËL

Partager avec les autres

Deux fois plus d’évangéliques croient aux promesses d’Israël que de juifs libéraux.

Par Adam Eliyahu Berkowitz – Le 7 juin 2022

Une nouvelle enquête Pew a révélé que la grande majorité (70%) des évangéliques croient que la terre d’Israël a été donnée aux Juifs dans l’alliance biblique avec Abraham. Étonnamment, c’est plus du double du nombre de Juifs (32%) qui le croient. Un rabbin pense que cela symbolise que les juifs et les chrétiens pro-israéliens ont plus en commun qu’ils n’en ont avec leurs coreligionnaires moins orientés vers la Bible.

« Dans l’ensemble, les Américains continuent d’exprimer des sentiments plus positifs envers le peuple israélien qu’envers le peuple palestinien », note l’enquête. « Et pour évaluer le gouvernement israélien plus favorablement que le gouvernement palestinien ».

Mais, ce nombre a diminué, notamment chez les adultes de moins de 30 ans. 56% des adultes de moins de 30 ans déclarent avoir une opinion favorable du peuple israélien, contre 78% chez les 65 ans et plus. Et une solide majorité des 18 à 29 ans (61%) expriment des opinions favorables envers les Palestiniens, contre 46% des 50 ans et plus.

Ceci est également divisé selon les lignes de parti. Les républicains et ceux qui penchent vers le Parti républicain expriment des opinions beaucoup plus positives sur le peuple israélien (78% très ou plutôt favorable) que sur le peuple palestinien (37%), et ils voient le gouvernement israélien beaucoup plus favorablement (66%) que le gouvernement palestinien (18%).

Les démocrates et les indépendants de tendance démocrate ont à peu près la même opinion positive des peuples israélien et palestinien (60% et 64% favorables, respectivement) et classent le gouvernement israélien à égalité avec le gouvernement palestinien (34% contre 37%).

La question est également divisée selon des critères religieux lors de l’examen d’une solution au conflit entre les Palestiniens et Israël. 28% des protestants évangéliques blancs disent que le meilleur résultat serait un seul état avec un gouvernement israélien, contre 6% pour les catholiques, les protestants blancs non évangéliques et les protestants noirs.

30% de tous les adultes américains disent que Dieu a donné la terre qui est maintenant Israël au peuple juif. Ceci est divisé selon des lignes partisanes, les républicains étant beaucoup plus susceptibles que les démocrates de dire que Dieu a donné la terre qui est maintenant Israël au peuple juif (46% contre 18%). 36% des protestants noirs le pensent, ainsi que 31% des protestants blancs non évangéliques et 25% des catholiques.

De manière significative, 70% des évangéliques blancs disent que Dieu a donné la terre qui est maintenant Israël au peuple juif. Remarquablement, cela semble montrer que beaucoup plus de chrétiens croient au droit d’alliance des juifs sur la terre d’Israël que de juifs.

Une enquête Pew de 2020 a posé la même question aux Juifs, et seulement 32% croyaient que Dieu avait donné la terre qui est maintenant Israël au peuple juif. 42% des Juifs interrogés n’étaient pas d’accord avec cette affirmation. Cela a été divisé par l’observance religieuse. 87% des juifs orthodoxes croyaient que Dieu avait donné la terre d’Israël au peuple juif, alors que seulement 46% des juifs conservateurs le croient et seulement 26% des juifs réformés. 60% des républicains juifs le croyaient, alors que seulement 22% des juifs qui ont voté démocrate croyaient que Dieu avait donné la terre d’Israël au peuple juif.

Le rabbin Pesach Wolicki, directeur exécutif du Centre pour la compréhension et la coopération judéo-chrétiennes (CJCUC) :

« Il est certain que l’évangélique moyen croit plus en l’alliance d’Abraham que le juif réformé de la gauche libéral moyen », a déclaré le rabbin Wolicki. « Vous utilisez une division à l’ancienne concernant Israël qui n’est plus vraie ».

Le rabbin Wolicki a souligné que la partisanerie politique représentait des systèmes de croyance qui n’étaient pas spécifiques à une religion particulière ou divisés selon des lignes qui divisaient les chrétiens et les juifs.

« La grande majorité des juifs, environ 75%, ont voté pour Biden et se sont identifiés comme démocrates. Mais, gardez à l’esprit que seuls 9% des juifs américains sont orthodoxes. Parmi les juifs orthodoxes, 80% ont voté pour Trump. »

Il existe un décalage majeur entre les juifs orthodoxes et les juifs non orthodoxes. Ce n’est pas une échelle mobile ou une question de degrés de croyance ou d’observance. C’est beaucoup plus fondamental. Ce sont deux paradigmes totalement différents et sans rapport.

« Un chrétien croyant en la Bible a beaucoup plus en commun dans sa vision du monde avec un juif orthodoxe que l’un ou l’autre n’en a avec la plupart des juifs non orthodoxes. »

« Il n’est pas surprenant que quelqu’un, juif ou chrétien, qui ne croit pas en la divinité de la Bible ne croie pas que Dieu a donné la terre d’Israël aux juifs », a déclaré le rabbin Wolicki. « Les chrétiens et les juifs orthodoxes croient tous en la divinité de la Bible. Ils ont tous deux une vision du monde biblique. Pourquoi un juif qui ne croit pas en la divinité de la Bible placerait-il Israël au-dessus de ses valeurs libérales ? Et comment quelqu’un qui croit en la Bible pourrait-il ne pas voir Israël comme étant divinement accordé aux Juifs ? »

« Parmi les chrétiens, il y a un facteur atténuant qui leur permettrait de croire en une Bible donnée par Dieu, mais pas en Israël étant donné aux Juifs par Dieu. Il existe une souche importante de la théologie chrétienne depuis des temps immémoriaux appelée théologie de remplacement qui croit que la Bible a été divinement donnée, mais, que les Juifs n’ont plus de place dans l’Alliance. Les Juifs n’ont pas de construction théologique qui admette la divinité de la Bible mais pas celle d’Israël pour les Juifs. »

« Les implications politiques du fait que les gens aient ou non une vision biblique du monde vis-à-vis d’Israël et du peuple juif sont immenses. Il ne fait aucun doute que cela est à l’origine de l’abandon du fort soutien à Israël que nous voyons dans la communauté juive libérale. La grande majorité des Juifs d’Amérique n’ont pas de foi traditionnelle dans la Bible ou les promesses de Dieu, alors ils s’en éloignent politiquement. »

« Cela signifie que les Juifs qui se soucient d’Israël doivent réaliser que, malheureusement, notre soutien et nos alliés ne viendront pas de nos frères juifs non orthodoxes. Les alliés d’Israël seront les chrétiens qui partagent notre vision biblique du monde. »

Source

Traduit par PLEINSFEUX

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »