PROPHÉTIE DU RETOUR DES JUIFS

PROPHÉTIE DU RETOUR DES JUIFS

Partager avec les autres

L’Administration Biden essaie d’empêcher Jérusalem de réaliser la prophétie du retour des Juifs en Israël.

Par Adam Eliyahu Berkowitz – Le 15 mars 2022

  • « … alors l’Éternel, ton Dieu, ramènera tes captifs et aura compassion de toi, il te rassemblera encore du milieu de tous les peuples chez lesquels l’Éternel, ton Dieu t’aura dispersé. » (Deutéronome 30:3)

Israël a lutté pour rester neutre, en maintenant des relations avec l’Ukraine et la Russie, une position qui a permis au Premier Ministre israélien d’agir en tant que médiateur. Mais, la Loi Aliyah du Retour établissant Israël comme patrie et refuge du peuple juif tout en procédant au rassemblement prophétisé des exilés s’est avérée problématique, suscitant des critiques de la part des États-Unis.

DROIT DE RETOUR

La prophétie du retour des Juifs dans leur patrie a été prophétisée à la fois par Ésaïe et Jérémie et est un droit accordé par l’État d’Israël aux Juifs du monde entier.

« Ainsi parle l’Éternel : Retiens tes pleurs, retiens les larmes de tes yeux ; Car il y aura un salaire pour tes oeuvres, dit l’Éternel ; Ils reviendront du pays de l’ennemi. » (Jérémie 31:16)

RÉFUGIÉS UKRAINIENS

Dimanche, l’Autorité de la Population, de l’Immigration et des Frontières a déclaré dimanche que 7179 personnes étaient arrivées d’Ukraine depuis le début de l’invasion russe le 24 février, dont 221 se sont vu refuser l’entrée. Environ 5000 des réfugiés ukrainiens n’ont pas d’ascendance juive et n’ont pas le droit d’immigrer en vertu de la Loi Aliyah du Retour.

La semaine dernière, la Ministre de l’Intérieur, Ayelet Shaked, a déclaré qu’Israël autoriserait environ 20.000 Ukrainiens qui étaient en possession d’un visa touristique ou qui se trouvaient illégalement dans le pays avant l’invasion russe à rester dans le pays. Elle a ajouté qu’Israël accorderait également des visas à 5000 autres réfugiés non juifs cherchant à échapper à la guerre, ce qui signifie que cette limite a déjà été atteinte.

Ces visas permettraient aux réfugiés de rester dans le pays sans crainte d’expulsion, mais ne leur permettraient pas de travailler légalement, d’envoyer leurs enfants à l’école ou d’avoir accès aux soins de santé israéliens.

Un rapport du Times d’Israël a affirmé que de nombreux réfugiés non juifs ont des membres de leur famille qui sont citoyens israéliens ou qui se trouvent dans le pays, mais qui ne sont néanmoins pas éligibles à la citoyenneté en vertu de la Loi du Retour. Beaucoup de réfugiés sont hébergés chez des amis ou de la famille en Israël. Deux hôtels à Tel-Aviv sont également utilisés pour héberger des réfugiés.

Environ 2000 Ukrainiens d’ascendance juive ou avec des conjoints juifs sont arrivés et sont éligibles à la citoyenneté en vertu de la Loi du Retour.

OLIGARQUES RUSSES

Mais, parmi les nouveaux olim se trouvent plusieurs dizaines d’oligarques russes non réfugiés qui ont obtenu la citoyenneté israélienne au cours des dernières années en vertu de la Loi du Retour. Une histoire récente du Washington Post affirmait que, comme la plupart des riches, ces oligarques entretiennent nécessairement des relations chaleureuses avec le gouvernement russe et même avec le président Vladimir Poutine. La liste comprend le propriétaire du Chelsea FC Roman Abramovich, Mikhail Fridman, Petr Aven et Viktor Vekselberg, qui ont tous été visés par des sanctions internationales contre la Russie. Israël n’a manifestement pas adhéré à ces sanctions. Israël est également un refuge pour les magnats juifs russes comme Leonid Nevzlin cherchant refuge contre la colère de Poutine. Les médias israéliens ont fait état de jets privés appartenant à des oligarques entrant et sortant du pays ces derniers jours. La Chaîne 12 a rapporté vendredi qu’au cours des 10 derniers jours, 14 jets privés qui ont décollé de Saint-Pétersbourg ont atterri à l’aéroport international Ben Gourion d’Israël.

OBJETS DE L’ADMINISTRATION BIDEN

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision israélienne Chaîne 12 ce week-end, la sous-secrétaire d’État américaine aux affaires politiques, Victoria Nuland, a appelé Israël à rejoindre le groupe de pays qui ont sanctionné la Russie.

« Ce que nous demandons, entre autres, c’est que toutes les démocraties du monde se joignent à nous dans les sanctions financières et de contrôle des exportations que nous avons imposées à Poutine », a-t-elle déclaré. « Vous ne voulez pas devenir le dernier refuge pour l’argent sale qui alimente les guerres de Poutine ».

LA POLITIQUE ISRAÉLIENNE LA PLUS DIFFICILE

WAPO a cité Aaron David Miller, un diplomate américain vétéran maintenant à la retraite, qui a déclaré sur Twitter que les commentaires de Nuland étaient « les coups les plus durs de la politique israélienne depuis le début de la crise ou de toute politique depuis très longtemps ».

Il est intéressant de noter que le père de Nuland est né d’immigrants juifs d’Europe de l’Est, ce qui la rend éligible à la citoyenneté israélienne si elle en faisait la demande.

Cette classe spéciale de nouveaux immigrants place Israël dans une position difficile.

« Un gouvernement israélien inquiet a formé un comité de haut niveau pour voir comment le pays peut maintenir son statut de refuge pour tout Juif sans enfreindre les sanctions mordantes visant le cercle restreint de Poutine », a écrit WAPO.

UN COMITÉ SPÉCIAL INTERMINISTÉRIEL

Lior Haiat, porte-parole du ministère israélien des Affaires Étrangères, a déclaré que le gouvernement avait formé un comité interministériel spécial pour étudier la question des sanctions, en mettant un accent particulier sur la question des oligarques.

La semaine dernière, Yad Vashem, le mémorial national israélien de l’Holocauste, a déclaré qu’il suspendait un don de 10 millions de dollars d’Abramovich « à la lumière des développements récents ».

La citoyenneté des oligarques n’est pas le résultat d’un traitement préférentiel. Il convient de rappeler qu’Israël a accueilli environ un million d’immigrants de l’ex-Union Soviétique depuis sa dissolution en 1991.

METTRE LE PUBLIC EN DANGER ?

Ceux qui préconisent la révocation de la citoyenneté des oligarques russes citent une clause de la Loi sur le Retour citant un amendement à la Loi sur le Retour apporté en 1954 qui comprenait une section permettant au ministre de refuser la citoyenneté israélienne à un Juif « avec un casier judiciaire qui peut mettre en danger la paix publique. » La Cour Suprême d’Israël a statué que pour prouver un casier judiciaire, il n’est pas nécessaire d’avoir une condamnation judiciaire ou des aveux du demandeur, mais plutôt, des preuves administratives suffisantes. Compte tenu des ramifications politiques désastreuses et du pouvoir des parties impliquées, il semble probable que toute décision concernant la citoyenneté des oligarques juifs russes nécessiterait une intervention judiciaire.

Le rabbin Haïm Amsalem possède une vaste expérience dans le traitement de ces problèmes complexes. En tant que rabbin, il est un expert reconnu des questions relatives à l’identité juive. Il a également été membre de la Knesset, représentant le parti Shas. Sa compréhension de la question était simple et touchait directement au coeur du problème.

LA NATION JUIVE

« Nous sommes la nation juive », a déclaré le rabbin Amsalem à Israel365 News. « Cela doit toujours être notre principale préoccupation. Nous exécutons le mandat prophétique de ramener les exilés en Terre Promise », a ajouté le rabbin, se référant à un verset du Deutéronome :

« … alors l’Éternel, ton Dieu, ramènera tes captifs et aura compassion de toi, il te rassemblera encore du milieu de tous les peuples chez lesquels l’Éternel, ton Dieu, t’aura dispersé. » (Deutéronome 30:3)

« Nous sommes le seul refuge pour les Juifs, qu’ils soient riches ou pauvres », a déclaré le rabbin Amsalem. « Nous ne sommes pas l’ONU et ne répondons à aucun agenda politique extérieur ».

Source

Traduit par PLEINSFEUX

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »