Élection Américaine 2020

Publié le 14 novembre, 2020 | par Equipe de Pleinsfeux

0

QUI A REMPORTÉ LES ÉLECTIONS AMÉRICAINES ?

« Deux présidents se sont révélés clairement gagnants des élections américaines. Malheureusement, ils sont assis à Pékin et à Moscou »

Par Jeremiah Jacques /10 novembre 2020

Au 6 novembre, les Américains ne savaient toujours pas qui avait remporté l’élection présidentielle de 2020.  Mais, les adversaires des États-Unis ont pu voir clairement une chose : Les profondes divisions de la société américaine qui ont été creusées de plus en plus par les élections signifient que la nation s’affaiblit, créant un espace pour que les rivaux américains puissent affirmer leur volonté d’une main plus libre.

Richard Berry, commentateur de Goodmoneyguide.com, a déclaré mercredi 4 novembre que le dysfonctionnement démocratique américain ravit particulièrement deux dirigeants mondiaux.  « Deux présidents se sont révélés clairement gagnants des élections   américaines », a-t-il déclaré.  « Malheureusement, ils sont assis à Pékin et à Moscou ».

Il n’est pas difficile de voir comment ces deux dirigeants, le président russe Vladimir Poutine et le président chinois Xi Jinping, sont les « gagnants » d’une Amérique divisée et distraite.

Premièrement, ces deux hommes souhaitent mieux dominer leurs propres nations, et une démocratie américaine délégitimée les aide à resserrer leurs prises de pouvoir dictatoriales.  Peter Kammerer du South China Morning Post a expliqué : « Xi et Poutine sont restés au pouvoir en convaincant leurs citoyens que leurs systèmes de gouvernement sont supérieurs aux démocraties occidentales. »  Et tous les dysfonctionnements et divisions de l’Amérique « ont permis aux dirigeants chinois et russes d’affirmer que la démocratie est brisée, corrompue et préjudiciable ».

Deuxièmement, Poutine et Xi cherchent tous deux à ce que leurs nations dominent davantage le monde.  Et, tous deux comprennent que cela peut être réalisé plus rapidement si l’Amérique est divisée et distraite.

Vasily Kashin, chercheur principal à l’École supérieure d’économie de Moscou, s’est adressé à La Trompette le 5 novembre, déclarant : « Ce qui est important, ce n’est pas qui de Biden ou Trump occupe la Maison Blanche, mais le degré de la crise politique et économique américaine.  Avec le cours actuel des événements, on peut s’attendre à ce que cette crise s’aggrave, affaiblissant les États-Unis dans le monde. »

Et, des États-Unis globalement plus faibles signifient que la force qui a empêché les pays agresseurs de parcourir le monde pendant 75 ans est maintenant en retrait.  L’Amérique est distraite par les afflictions internes et donc moins capable de contrôler le monde, y compris en défiant l’aventurisme russe et chinois au-delà de leurs frontières.  Comme l’écrivait Joel Hilliker, rédacteur en chef de Trumpet, la semaine dernière : « La maladie sape la vitalité d’une nation aussi sûrement que celle d’un homme.  L’initiative et l’énergie sont détournées, consommées par les batailles internes.  Les Américains sont tellement attachés aux divisions qui nous dévorent que nous avons perdu de vue le reste du monde, et notre exemple, et notre obligation de diriger.  C’est vraiment la perte du monde. » 

Vraiment, la crise politique américaine est la perte du monde.  Et, c’est le gain de la Russie et de la Chine. 

Il n’est pas surprenant de voir à quel point de nombreuses personnes en Russie et en Chine ont été ravies du dysfonctionnement des États-Unis.

Le Global Times, géré par l’État chinois, qui sert de porte-parole au Parti Communiste Chinois, a commenté avec enthousiasme les troubles électoraux américains.  « Ce qui se passe pendant les élections américaines est quelque chose que nous n’aurions jamais pu imager dans ce « phare de la liberté » », écrivait-il le 4 novembre.  « Les conflits, le chaos et le refus des résultats des élections par certains candidats étaient censés se dérouler dans des pays en développement où les conditions politiques n’étaient pas stables et certainement pas dans un pays comme les États-Unis.  Mais les choses ont changé, tout cela s’est passé aux États-Unis, et les États-Unis ne sont plus synonymes d’une société stable, civilisée et basée sur le consensus. » 

La publication a ajouté : « Cela nuit également à la réputation internationale des États-Unis ». 

Le rédacteur en chef du Global Times, Hu Xijin, a tweeté le jour du scrutin que les troubles et la peur montrent que « les États-Unis sont en dégradation. »

Avant les élections, certaines entreprises aux États-Unis clôturent leurs vitrines de peur des troubles post-électoraux.  Ce genre d’agitation complique généralement les élections dans les pays pauvres, mais les gens craignent que cela ne se produise aux États-Unis.  Les États-Unis sont en dégradation. (pic.twitter.com/bBzPiwhVgg)(Hu Xijin ?? ? (@HuXijin_GT) 3 novembre 2020)

Pour les étudiants en prophétie biblique, un affaiblissement des États-Unis et une Russie et une Chine plus libres étaient attendus.  Les Écritures disent qu’au « temps de la fin », une ère mondiale appelée « le temps des païens » commencera.  Le Christ lui-même a utilisé ce terme dans Luc 21:24, disant :  «… Jérusalem sera foulée aux pieds par les Gentils, jusqu’à ce que les temps des Gentils soient accomplis. » 

Dans son article de février 2020 « The Climax of Man’s Rule Over Man », le rédacteur en chef de Trumpet, Gerald Flurry, a écrit sur cette ère qui approche.  « Ces « temps des Gentils » ne sont pas encore pleinement réalisés », a-t-il écrit, mais « nous sommes aux confins de cette tempête catastrophique ».

Il a expliqué que le terme « Gentils » se réfère aux « peuples non israélites », ajoutant que les peuples israélites constituent « beaucoup plus que la petite nation du Moyen-Orient ».  Dans la prophétie des temps de la fin, « Israël » se réfère principalement à l’Amérique moderne et à la Grande-Bretagne.  M. Flurry a poursuivi : « Une fois que vous avez compris qui est Israël, vous pouvez voir comment les Gentils, les peuples non israélites, ont déjà commencé à prendre en charge le monde. » 

Pendant des décennies, la suprématie américaine et britannique a apporté la stabilité à une grande partie du monde. Mais à « l’époque des Gentils », de plus en plus de pouvoirs  leur sont transférés et principalement vers deux entités non israélites.  M. Flurry a expliqué qui sont ces deux-là : « Bien qu’il y ait beaucoup de nations païennes autour aujourd’hui, lorsque cette prophétie sera complètement accomplie, il y aura deux grandes puissances, l’une tournant autour de la Russie et de la Chine, et l’autre autour de l’Allemagne.  La main plus libre que la Russie et la Chine, alors que, l’Amérique continue de succomber à ses afflictions internes ne fera qu’accélérer le déplacement du pouvoir mondial loin « d’Israël » et vers ces autres nations. »

… Voilà une bonne nouvelle !

Source:  The Trumpet 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence à venir


Real Time Web Analytics