Article Permanent

Publié le 10 août, 2019 | par Equipe de Pleinsfeux

0

RÉSURRECTION

Par Ron Matsen – Le 7 avril 2020

Canular ou espoir ?

Historiquement, la proclamation du message évangélique chrétien contient les jumeaux de l’Évangile que sont la Croix et la Résurrection.  Quand ma famille et moi vivions en Angleterre, j’ai été choqué par un article dans le « Portsmouth News local, 13 avril 2001 ».  Il a indiqué qu’il avait demandé à 50 membres du clergé des églises de la région ce qu’ils pensaient de la croyance de leur congrégation concernant Pâques.  Ces pasteurs professionnels ont admis que 48% des membres de leur église ne croyaient pas à la résurrection de Jésus et 60% pensaient que l’esprit de Pâques avait été perdu au profit des lapins et des œufs de Pâques.  Inutile de dire que j’ai été horrifié par ce sombre rapport sur l’analphabétisme biblique des membres de l’église autour de moi.

L’apôtre Paul indique clairement que la résurrection de Jésus-Christ est au cœur de la foi chrétienne.  Dans 1 Corinthiens 15:12-19, il déclare :

« Or, si l’on prêche que Christ est ressuscité des morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu’il n’y a point de résurrection des morts ?  S’il n’y a point de résurrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscité.  Et si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine.  Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l’égard de Dieu, puisque nous avons témoigné contre Dieu qu’il a ressuscité Christ, tandis qu’il ne l’aurait pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent point.  Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n’est pas ressuscité.  Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus.  Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes. » 1 Corinthiens 15 :12-19

La revendication de la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts rend l’Évangile chrétien totalement unique par rapport à toutes les autres religions. En fait, il est au cœur du message évangélique.  Il est implanté par :

  1. Pierre le jour de la Pentecôte – Actes 2:22-24
  2. Pierre après avoir guéri l’homme boiteux – Actes 3:15
  3. Pierre devant le Sanhédrin juif – Actes 4:10
  4. Le témoignage de l’Église de Jérusalem – Actes 4:33
  5. Sermon de Pierre devant la maison de Corneille – Actes 10:40
  6. Méthode standard de prédication de Paul – Actes 17:2-3
  7. Paul devant les philosophes à Athènes – Actes 17:31

Luc commence son récit écrit dans le Livre des Actes en déclarant que la résurrection a fourni une preuve infaillible.

« Après qu’il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. »  (Actes 1:3)

Les faits concernant la disparition du corps de Jésus sont attaqués depuis le lendemain de sa survenance.  De nombreuses tentatives fantaisistes ont été faites pour miner cette « preuve infaillible ».  Voici quelques-unes des excuses qui sont encore promues aujourd’hui.  J’ai regroupé ces scénarios en quatre catégories.

1) Jeu déloyal

L’histoire selon laquelle les disciples ont volé le corps de Jésus remonte au lendemain de la résurrection.

Dans Matthieu 28:11-15, nous lisons,

« Pendant qu’elles étaient en chemin, quelques hommes de la garde entrèrent dans la ville, et annoncèrent aux principaux sacrificateurs tout ce qui était arrivé. Ceux-ci après s’être assemblés avec les anciens et avoir tenu conseil, donnèrent aux soldats une forte somme d’argent, en disant : Dites : Ses disciples sont venus de nuit le dérober, pendant que nous dormions.  Et si le gouverneur l’apprend, nous l’apaiserons, et nous vous tirerons de peine.  Les soldats prirent l’argent, et suivirent les instructions qui leur furent données.  Et ce bruit s’est répandu parmi les Juifs, jusqu’à ce jour. »

Le gros problème avec ce scénario est que les gardes du Temple étaient entièrement armés et plus que capables de résister à toute tentative des disciples de Jésus de voler le corps.  Surtout compte tenu du fait que les disciples n’étaient pas vraiment très bons avec l’épée.  Nous le savons à cause de l’incident survenu lors de l’arrestation de Jésus lorsque Pierre a coupé l’oreille du serviteur du Souverain Sacrificateur, comme il est dit dans Jean 18:10.  Souvenez-vous également que tous les disciples de Jésus ont fui pendant son arrestation, son procès et son exécution.  Par conséquent, s’ils ne pouvaient pas le soutenir quand il était vivant, pourquoi risqueraient-ils maintenant leur vie pour voler le corps de leur chef mort ?

2) Truqué sa mort

Certains sont allés jusqu’à supposer que Jésus s’est simplement évanoui ou s’est évanoui pendant la crucifixion de manière si convaincante que les gardes romains ont pensé qu’il était mort.  Ils l’ont ensuite enlevé de la croix et lui ont permis d’être emmené par Joseph d’Arimathie pour être déposé dans un nouveau tombeau.  Pendant la fraîcheur du lendemain matin, Jésus s’est réveillé et a pu s’échapper.  Ceux qui proposent de telles absurdités ignorent le fait que les Romains étaient des experts de l’art de la crucifixion publique.  Jésus a été battu sans pitié et cloué sur une croix.  Il a finalement suffoqué à cause du traumatisme d’avoir été suspendu à une croix.  Il est tout simplement ridicule de penser que n’importe qui aurait pu survivre à ce type de torture et encore moins récupérer suffisamment pour se réveiller dans une tombe, jeter ses vêtements funéraires, vaincre à lui seul les gardes et ensuite s’échapper sans laisser de trace.

3) Rapport fabriqué

Ce scénario propose qu’après la crucifixion de Jésus, les disciples se sont réunis et ont fabriqué l’histoire de la résurrection.  Certains supposent que parce que les disciples avaient investi la plus grande partie de 3 ans de leur vie à suivre cet homme de Galilée, ils devaient maintenant créer une histoire qui leur permettrait de continuer à échanger sur l’ancienne renommée de Jésus.  Mais, attendez, s’il s’agissait d’un canular, alors il fallait plus que les premiers disciples de Jésus pour être tous d’accord avec ce subterfuge.  On nous dit dans Actes 1:22 qu’après la crucifixion, pour être apôtre, le candidat devait être un « témoin de la résurrection ».  La liste des co-conspirateurs est encore plus longue, comme nous le dit l’apôtre Paul.  Dans 1 Corinthiens 15:6, il déclare : « Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts. »   Maintenant, étant donné le nombre toujours croissant de témoins, il serait impossible pour toutes les personnes impliquées de garder ce mensonge, en particulier parce que beaucoup d’entre eux seraient confrontés au martyre pour avoir tenu un tel conte comme la vérité.

4) Oublié l’emplacement du tombeau

Cette objection proposée doit être la plus étrange de toutes.  L’idée est que dans la confusion qui a suivi la crucifixion de Jésus, tout le monde a oublié l’endroit où son corps a été déposé.  Quand on considère les esprits flous de chagrin des femmes qui sont allées tôt au tombeau après le sabbat, il est concevable qu’elles auraient pu être confuses et se perdre.  Ainsi, elles sont entrées dans le mauvais tombeau, ont rapporté cela aux disciples, et ce fait fondateur du Christianisme se révèle être rien de plus qu’une erreur horriblement virale.  Aussi plausible que certains pensent que ce scénario pourrait être, pour que cela soit vrai, cela signifierait que non seulement les femmes ont oublié, Joseph d’Arimathie (le propriétaire de la tombe) a oublié, et les gardes qui ont protégé la tombe ont oublié.  Si cette erreur était vraie, il suffisait alors aux opposants de cette nouvelle secte juive de produire le corps non ressuscité de Jésus, et cela aurait clos à jamais ce mystère artificiel.  Mais, ils ne l’ont pas fait.  Au lieu de cela, les disciples de Jésus ont utilisé sa résurrection comme pierre angulaire de leurs présentations publiques de l’Évangile.  Lorsque Pierre se tient devant le Sanhédrin juif, il ramène ce point unique alors qu’il se tenait devant eux dans leur tribunal.  Ici, Pierre déclare dans Actes 4:10 :

« Sachez-le tous, et que tout le peuple d’Israël le sache !  C’est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez crucifié, et que Dieu a ressuscité des morts, c’est par lui que cet homme se présente en pleine santé devant vous. »

Vous pouvez choisir l’une de ces quatre options :

  1. Il y avait un jeu déloyal – Les disciples ont volé le corps
  2. Jésus a truqué sa mort – Il a trompé tout le monde
  3. Les disciples ont fabriqué le rapport – C’est un gros gros mensonge
  4. Tout le monde a oublié l’emplacement du tombeau

Mais, attendez.  Il y a une autre solution qui est constante avec l’histoire et la Bible.

5) Fait fantastique

L’Église a construit sa fondation sur la déclaration que la résurrection de Jésus était la preuve irréfutable qui obligerait toute l’humanité à considérer le cas du Christ.

Romains 4:24-25 dit : « C’est encore à cause de nous, à qui cela sera imputé, à nous qui croyons en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur, lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification. »

1 Corinthiens 15:54-57 dit : « Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite : La mort a été engloutie dans la victoire.  O mort, où est ta victoire ?  O mort, où est ton aiguillon ?  L’aiguillon de la mort, c’est le péché ; Et la puissance du péché, c’est la foi.  Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus- Christ ! »

1 Pierre 1:3-5 dit : « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, si souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ! »

Selon ces patriarches fondateurs de la foi chrétienne, la résurrection de Jésus prouve que la dette de nos péchés a été entièrement payée. Elle prouve que la peine de mort a été vaincue. La résurrection de Jésus-Christ apporte à tous les croyants l’ESPOIR.

Que Dieu vous bénisse lorsque vous Le cherchez par Jésus-Christ seul.

Source: KHouse 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics