Partager avec les autres

Le 19 avril 2022

Un nombre croissant d’érudits bibliques croient que Genèse 6 nous dit qu’avant le déluge, les anges déchus se sont accouplés avec des femmes humaines, produisant une espèce hybride connue sous le nom de Nephilim, dans laquelle l’ADN des anges déchus était mélangé à l’ADN des hommes et des femmes humains.

Les anges déchus avaient besoin de corps physiques pour habiter le royaume physique de la terre, et ils avaient besoin de corps pour expérimenter les plaisirs des corps humains. En tant que tels, les anges déchus qui possédaient une connaissance avancée de la science, de la technologie, des mathématiques et d’autres domaines étaient les êtres qui ont aidé l’homme à construire d’anciennes super-civilisations dont de nombreux chercheurs croient maintenant qu’elles existaient dans le monde antédiluvien.

Dans leurs expérimentations, ils se sont reproduits avec diverses espèces d’animaux. Les anciennes légendes des sirènes, des elfes, des êtres mi-humains et mi-chevaux et des créatures ressemblant à des poissons qui étaient à la fois des hommes et des poissons sont basées sur cela.

Lorsque nous étudions le récit de Platon sur l’Atlantide, nous voyons qu’il croyait que les rois philosophes qui régnaient sur l’Atlantide provenaient d’êtres anciens qui étaient en partie des poissons et en partie des humains. La question de savoir si le récit de Platon n’est qu’une légende est sujette à débat. Le fait est que les anges déchus avaient corrompu l’ADN de toutes les espèces sur terre et de toute l’humanité, à l’exception de Noé, de ses fils et de leurs épouses.

Dieu a spécifiquement demandé à Noé de construire une arche qui contiendrait deux animaux de chaque espèce, mâles et femelles. Le déluge de Noé anéantit tout être vivant à l’exception des animaux, Noé, sa femme, ses fils et les femmes de ses fils. Après que le déluge ait anéanti l’ADN corrompu, Dieu a ordonné à Noé « d’être fécond et de se multiplier » (Genèse 1:28).

Pourquoi cet événement catastrophique mondial s’est-il produit ? C’est arrivé parce que les humains ont traversé une ligne invisible où les femmes ont commencé à s’accoupler avec des anges déchus. Tout au long de la Bible, nous lisons des informations sur les lignées, l’ADN, la génétique, etc. Lorsque l’homme a altéré l’ADN de Dieu, le déluge est venu.

« L’éternel dit à Noé : Entre dans l’arche, toi et toute ta maison ; Car je t’ai vu juste devant moi parmi cette génération. Tu prendras auprès de toi sept couples de tous les animaux purs, le mâle et sa femelle ; Une paire des animaux qui ne sont pas purs, le mâle et sa femelle ; Sept couples aussi des oiseaux du ciel, mâle et femelle, afin de conserver leur race en vie sur la face de toute la terre. Car, encore sept jours, et je ferai pleuvoir sur la terre quarante jours et quarante nuits, et j’exterminerai de la face de la terre tous les êtres que j’ai faits. Noé exécuta tout ce que l’Éternel lui avait ordonné. Noé avait six cents ans, lorsque le déluge d’eaux fut sur la terre. Et Noé entra dans l’arche avec ses fils, sa femme et les femmes de ses fils, pour échapper aux eaux du déluge. D’entre les animaux purs et les animaux qui ne sont pas purs, les oiseaux et tout ce qui se meut sur la terre, il entra dans l’arche auprès de Noé, deux à deux, un mâle et une femelle, comme Dieu l’avait ordonné à Noé. Sept jours après, les eaux du déluge furent sur la terre. L’an six cent de la vie de Noé, le second mois, le dix-septième jour du mois, en ce jour-là toutes les sources du grand abîme jaillirent, et les écluses des cieux s’ouvrirent. La pluie tomba sur la terre quarante jours et quarante nuits. Ce même jour entrèrent dans l’arche Noé, Sem, Cham et Japhet, fils de Noé, la femme de Noé et les trois femmes de ses fils avec eux : Eux, et tous les animaux selon leur espèce, tout le bétail selon son espèce, tous les reptiles qui rampent sur la terre selon leur espèce, tous les oiseaux selon leur espèce, tous les petits oiseaux, tout ce qui a des ailes. Ils entrèrent dans l’arche auprès de Noé, deux à deux, de toute chair ayant souffle de vie. Il en entra, mâle et femelle, de toute chair, comme Dieu l’avait ordonné à Noé. Puis l’Éternel ferma la porte sur lui. Le déluge fut quarante jours sur la terre. Les eaux crûrent et soulevèrent l’arche, et elle s’éleva au-dessus de la terre. Les eaux grossirent et s’accrurent beaucoup sur la terre, et l’arche flotta sur la surface des eaux. Les eaux grossirent de plus en plus, et toutes les hautes montagnes qui sont sous le ciel entier furent couvertes. Les eaux s’élevèrent de quinze coudées au-dessus des montagnes, qui furent couvertes. Tout ce qui se mouvait sur la terre périt, tant les oiseaux que le bétail et les animaux, tout ce qui rampait sur la terre, et tous les hommes. Tout ce qui avait respiration, souffle de vie dans ses narines, et qui était sur la terre sèche, mourut. Tous les êtres qui étaient sur la face de la terre furent exterminés, depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles et aux oiseaux du ciel ; Ils furent exterminés de la terre. Il ne resta que Noé, et ce qui était avec lui dans l’arche. Les eaux furent grosses sur la terre pendant cent cinquante jours. » (Genèse 7:1-24)

Remarquez dans le passage ci-dessus, au verset 22 : « Tous ce qui avait respiration, souffle de vie dans ses narines, et qui était sur la terre sèche ». Dieu a placé le « souffle de l’esprit de vie » dans Adam et Eve, dans toute l’humanité et dans toute vie. Le « souffle de l’esprit de vie » est l’énergie divine de la force vitale du Créateur, et c’est ce qui sépare ce que Dieu a créé des ordinateurs, robots, androïdes et l’Intelligence Artificielle, qui, malgré leur incroyable capacité à penser et à raisonner, n’ont pas la force vitale et « le souffle de l’esprit de vie » en eux.

Ces machines de l’IA resteront sans âme, ce qui devrait terrifier leurs créateurs et toute l’humanité, car elles deviendront des êtres vivants tout comme les humains et posséderont de nombreux pouvoirs, mais, elles seront sans âme.

La Parole de Dieu nous enseigne que Satan a ordonné à deux cents de ses anges déchus de descendre sur le Mont Hermon pour s’accoupler avec des femmes humaines et donner à l’humanité divers pouvoirs occultes et des sciences et technologies avancées.

Au-dessous du Mont Hermon se trouvait l’ancienne civilisation de Phénicie, dont les commerçants maritimes ont diffusé ces connaissances à travers le monde. Le lien entre le Mont Hermon et la Phénicie explique pourquoi le Nouvel Ordre Mondial est étroitement associé au mythique phénix, qui, selon certains chercheurs, est le symbole au dos du dollar américain, et non un aigle.

La Nouvelle Atlantide, la « Porte de Dieu » et le CERN

Lorsque Bacon prévoyait que l’Amérique serait à la tête du Nouvel Ordre Mondial et de la « Nouvelle Atlantide », il était conscient de ces thèmes. Le problème est que le Nouvel Ordre Mondial sera dirigé par l’Antéchrist, et la « Nouvelle Atlantide », selon Platon, est le modèle d’une société dirigée par une élite scientifique avec un héritage génétique remontant au Mont Hermon et à la Phénicie.

Mais, le principal sujet de préoccupation est que, tout comme les espèces hybrides d’anges déchus et de femmes humaines ont produit une race sans âme, cette race sans âme possédait des technologies avancées et a initié le culte satanique et païen de Baal, Ashtoreth et d’autres dieux qui dominaient le pays de Canaan sous les géants Nephilim.

Les êtres sans âme, de par leur programmation même, relèvent automatiquement du règne de Lucifer, car Lucifer, ses anges déchus et l’humanité qui choisit de le servir sont soit sans âme, soit la force vitale de Dieu, qui est le Saint-Esprit, est désactivée chez les humains qui rejettent consciemment l’offre gratuite de salut de Dieu en Christ.

Une dimension hors du temps et de l’espace

Quand des hommes ou des femmes ne naissent pas de nouveau, leurs âmes sont complètement mortes, et ils sont morts aux choses de Dieu.

Lorsque par la foi ils reçoivent Christ dans leur vie et naissent de nouveau, le Saint-Esprit entre dans leur être et régénère surnaturellement leur être intérieur, et ils deviennent de toutes nouvelles créatures en Jésus.

L’esprit de Dieu régénère leur âme et la force vitale de Dieu les rend vivants. Le résultat de ceci est que bien que leurs corps physiques meurent, ils ont maintenant la vie éternelle. Et, quand ils mourront, ils iront immédiatement dans la présence du Seigneur dans une dimension complètement différente en dehors du temps et de l’espace appelée ciel.

Ils n’auront pas besoin de corps de machines évolués par l’Intelligence Artificielle comme les robots, les androïdes et les cyborgs, dans lesquels leur conscience peut être téléchargée, et ils peuvent vivre dans la véritable réalité virtuelle de la vie éternelle au paradis.

La conscience eschatologique de la science-fiction populaire avec le membre Milieu Frederick Meekins, PhD

Dans l’article, « Secularizing Demons : Fundamentalist Navigations in Religion and Secularity », S. Jonathon O’Donnell de l’Université de Londres donne l’impression que le principal obstacle au triomphe ultime de l’agenda transhumaniste utopique est une petite clique qu’il a étant donné le titre néfaste de « The Milieu », composé de ce qu’il catégorise comme « un réseau lâche de bioconservateurs évangéliques post-confessionnels ». À partir de là, le lecteur moyen est susceptible de supposer que les types de préoccupations soulevées par ces érudits chrétiens concernant des sujets considérés comme quelque peu marginaux dans la nature, tels que l’amélioration humaine, la vie au-delà de ce monde, la sensibilité d’origine technologique et les implications de ceux-ci dans des réflexions à caractère religieux ont été concoctées uniquement par des personnes souffrant d’une forme commune mais rare de psychose philosophique. Bien que l’on puisse soutenir que ceux de cet état d’esprit post-dénominationnel couvrant une variété d’engagements interprétatifs théologiques allant du charismatique au conservateur évangélique en passant par le fondamentaliste sont peut-être les plus délibérément systématisés en articulant leur opposition en termes de vision du monde à ces sortes de révolutions technologies, de tels sentiments ne trouvent pas nécessairement leurs mises en garde les plus répandues exprimées par ce qu’il faut admettre être une poignée plutôt isolée de religieux enclins au pronostic eschatologique spéculatif. Au contraire, ces types de thèmes sont tout aussi susceptibles de se retrouver dans les œuvres de science-fiction populaire, étonnamment même en faisant écho aux avertissements soulevés par les œuvres plus explicitement théologiques.

D’une manière générale, la science-fiction consiste en des œuvres de l’imagination considérant les implications des progrès de la technologie ou des idées capables de modifier les paradigmes mêmes ou les hypothèses sous-jacentes à travers lesquelles les êtres humains perçoivent la réalité. En tant que tels, ces récits se concentrent souvent autant (voire plus) sur la sociologie qui en résulte plutôt que sur les mécanismes de la technologie entraînant un changement révolutionnaire aussi complet. Il convient également de noter que l’intention de ces « contes de suspense » (pour emprunter les mots d’un ancien titre de Marvel Comics qui présentait les exploits de Captain America, Iron Man et, ce qui est assez intéressant, un être cosmique nommé The Watcher, dont la mission déclarée était d’observer mais de ne jamais interférer, bien qu’il l’ait fait à divers moments critiques de l’histoire humaine) n’a pas toujours consisté simplement à contempler avec un détachement dépassionné proche d’une sorte d’historien inversé (faute d’un meilleur terme ) comment le monde de demain pourrait s’organiser et fonctionner. Souvent, le but de ces entreprises créatives a été soit de commenter quelque chose dans le présent qui a retenu l’attention d’un auteur particulier, soit même de défendre une perspective particulière dans l’espoir de la faire avancer.

Les conventions du genre telles qu’elles sont connues aujourd’hui ont été formulées à peu près du milieu des années 1800 aux premières décennies du XXe siècle dans des œuvres publiées par des personnalités estimées de l’histoire littéraire telles que Jules Verne et H. G. Wells et développées par des écrivains qui seraient considérés comme plus contemporains, comme Isaac Asimov et Robert Heinlien. En surface, la science-fiction de l’époque semblait célébrer l’hypothèse moderniste selon laquelle il n’y avait rien que la science empirique rationaliste ne puisse finalement comprendre ou expliquer en termes de phénomènes matérialistes. Ce qui ne pouvait pas être devait être jeté de côté comme sans conséquence ou même modifié par de nouvelles connaissances acquises à la suite de percées dans des domaines tels que la pharmacologie. Arthur C. Clarke, auteur de classiques tels que 2001 : A Space Odyssey, a plaisanté en disant que ce qui est compris comme de la magie n’est qu’une technologie si avancée qu’elle n’est pas encore comprise.

Malgré l’omniprésence de la laïcité repoussant les frontières des croyances traditionnelles au point même de provoquer leur érosion, une impulsion religieuse quelconque reste l’une des influences les plus importantes même si le contenu de celle-ci a été altéré au-delà de toute reconnaissance. L’homme ne peut tout simplement pas se démêler de l’inclination à percevoir la réalité à travers cette lentille de perception particulière où le but de l’espèce est de provenir d’une source au-delà de lui-même. Même si des sommités dans le domaine de la science-fiction ont professé une hostilité explicite à l’égard des formulations traditionnelles de l’orthodoxie (Issac Asimov au point d’être président de l’American Humanist Association), les récits promulgués par les voix enclines à cette forme de spéculation littéraire ne pouvaient échapper à la façon dont la haute technologie, présentée comme le remède universel aux problèmes de l’humanité, tentait de combler ce vide qu’elle avait elle-même infligé en partie au cœur humain, même si ces substitutions s’avéraient désastreuses dans le contexte des récits eux-mêmes.

Source

Traduit par PLEINSFEUX

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »