Nouvelles

Publié le 17 mars, 2014 | par Sentinelle

1

RÉVOLUTION ISLAMIQUE

L’Iran célèbre l’anniversaire de sa Révolution Islamique : « Mort à Israël ».  Des centaines de milliers se rassemblent à Téhéran en criant contre Israël et le   « Grand Satan », l’Amérique.  Rouhani : « Si quiconque est sceptique au sujet d’une frappe militaire contre les installations nucléaires de l’Iran, il a besoin de porter de nouveaux verres. » AFP

Le 11 février 2014 –

Des centaines de milliers d’Iraniens sont descendus dans les rues mardi pour marquer le 35e anniversaire de la Révolution Islamique, avec les mêmes vieux refrains; « À bas les États-Unis » et « Mort à Israël ».

À Téhéran, des foules se pressaient sur la place centrale Azadi avant un discours du président Hassan Rouhani, le supposé modéré qui a tendu la main à l’Occident depuis sa prise de fonction en août.

Beaucoup d’entre eux criaient contre les États-Unis, toujours considérés par les Iraniens comme le « Grand Satan ».

Dans son discours, Rouhani a rejeté une éventuelle attaque contre les installations nucléaires de l’Iran si les pourparlers de Genève échouaient.

« Je le dis explicitement; Si certains ont des idées délirantes d’avoir des menaces contre l’Iran sur leurs tables, ils ont besoin de porter de nouveaux verres.  Il n’existe aucune option militaire contre l’Iran sur une quelconque table dans le monde, » a-t-il dit dans les commentaires diffusés en direct sur la télévision d’état.

Ni les États-Unis, ni Israël, n’ont exclu une action militaire pour empêcher l’Iran de développer une arme nucléaire, alors que Téhéran a depuis longtemps insisté que ses ambitions nucléaires sont entièrement pacifiques.

« Nous ne faisons pas confiance à l’Amérique.  Tout ce qu’ils veulent, c’est de piller nos richesses, » a déclaré à AFP un membre âgé de 20 ans des Bassidj (milice islamique).

« Nous sommes très bien avec les difficultés actuelles (sanctions internationales) car cela conduira à la préservation de nos droits, » a-t-il ajouté, en rejoignant la foule de Téhéran.

La Révolution Islamique a renversé le shah soutenu par les États-Unis, Mohammad Reza Pahlavi, et a porté les islamistes au pouvoir, mettant ainsi en mouvement l’isolement international de l’Iran.

Les médias d’état ont rapporté des rassemblements similaires ailleurs en Iran durant la journée de mardi.

La rhétorique traditionnelle anti-américaine est venue malgré un changement significatif de la politique de Téhéran, avec l’élection l’an dernier du président Hassan Rouhani, qui poursuit une politique de rapprochement avec l’Occident.

En outre, Téhéran et les puissances mondiales ont conclu un accord nucléaire historique en novembre en vertu duquel l’Iran limiterait son programme controversé d’enrichissement d’uranium en échange d’assouplissements de certaines sanctions de l’Occident.

L’Iran et le groupe P5+1 des puissances mondiales doivent reprendre les pourparlers nucléaires la semaine prochaine à Vienne sur un accord global pour apaiser les inquiétudes internationales au sujet des intentions de l’Iran de se doter d’une capacité d’armes nucléaires.

« L’Iran s’est engagé à des négociations équitables et constructives dans le cadre de la réglementation internationale; Nous espérons assister à une telle volonté de l’autre partie dans les négociations à venir, » a déclaré le président Rouhani.

En parallèle, l’Iran a également fait des progrès au cours de la fin de semaine avec le chien de garde nucléaire de l’Organisation des Nations Unies en acceptant de divulguer des informations qui pourraient jeter la lumière sur des allégations de possibles recherches passées sur des armes.

En vertu d’un accord conclu à Téhéran avec l’Agence internationale d’énergie atomique (AIEA), l’Iran va expliquer ses besoins de détonateurs sophistiqués qui pourraient être utilisés pour déclencher une réaction nucléaire en chaîne.

Rouhani, qui a le soutien de réformistes, a insisté lundi que l’Iran était « sérieuse » au sujet des négociations sur un accord global avec les puissances du P5+1; Les États-Unis, la Chine, la Grande-Bretagne, la France, la Russie et l’Allemagne.

« L’Iran est prêt à entamer des négociations avec le P5+1 pour parvenir à un accord global et définitif, » a déclaré Rouhani à des diplomates étrangers basés à Téhéran.  « Nous sommes très sérieux à ce sujet », a-t-il dit.

http://www.ynetnews.com/Ext/Comp/ArticleLayout/CdaArticlePrintPreview/1,2506,L-4487040,00.html

 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , ,



Réponse à RÉVOLUTION ISLAMIQUE

  1. Maramu says:

    L’islam est une secte : on ne peut la quitter
    Sous peine de mort et de l’enfer éternel
    Les islamistes sont les valets de satan

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics