RIEN DE CACHÉ QUI NE SERA RÉVÉLÉ

RIEN DE CACHÉ QUI NE SERA RÉVÉLÉ

Partager avec les autres
Table des matières

Par Rob Pue – Le 5 avril 2022

Au cas où vous auriez manqué les vraies nouvelles récemment, voici quelques histoires que vous devriez connaître. Comme nous l’avions prévenu pendant des mois, malgré le scepticisme et la dérision de beaucoup, il s’avère que nous avions raison sur les graves dangers des injections contre la COVID. Les médecins du monde entier rapportent maintenant qu’ils constatent une augmentation choquante du nombre de patients atteints du SIDA qui ont reçu des doubles et triples piqûres.

Le Dr Elizabeth Eads, qui a traité des patients gravement blessés par les injections, a déclaré que les injections de COVID sont en fait des injections de SIDA. Citation : « C’est exactement ce que je vous dis. C’est ce qu’est le Spike Protein Lentivirus. Il est composé du VIH et du SIDA ainsi que du SRAS et du MERS. C’est pourquoi les vaccinés et boostés sont si malades. C’est pourquoi ils dominent également les hospitalisations liées à la maladie de la COVID ». De plus, parce que le système immunitaire est épuisé après avoir pris les injections, de nombreux types de maladies, comme le cancer, peuvent se propager comme une traînée de poudre. Un autre médecin, le Dr Ryan Cole, dit qu’il voit une augmentation des cancers jusqu’à 2000%, à cause des vaccins.

Nous apprenons également que les taux officiels de maladie et de mortalité publiés par les responsables de la santé et les médias grand public ont été massivement gonflés. Bien sûr, nous le savions tous depuis le début, mais maintenant, ils dévoilent enfin la vérité. En Angleterre, le Daily Mail a rapporté que les chefs de la santé ont admis que les chiffres qu’ils ont publiés n’étaient qu’une approximation, et les tests PCR sur lesquels les « cas » étaient basés se sont avérés inexacts. Ici aux États-Unis, le CDC a admis que seulement 6% environ des décès enregistrés par COVID étaient en fait dus au COVID. Et en Italie, une étude a révélé que seulement 2,9% des personnes atteintes de la « COVID 19 » sur leurs certificats de décès n’avaient aucune condition sous-jacente ayant causé leur décès.

Maintenant, un analyste de Wall Street dit que les injections expérimentales de la COVID sont la « plus grande fraude de l’histoire ». Edward Dowd a découvert que la génération du millénaire a subi un « événement de la guerre du Vietnam » avec plus de 61.000 décès supplémentaires dus aux injections entre mars 2021 et février de cette année.

Pendant ce temps, les piqûres obligatoires contre la COVID dévastent nos militaires. Seth Harp, un écrivain pour, entre autres, le magazine Rolling Stone, a rapporté en janvier qu’au cours des six premiers mois seulement du déploiement des injections, 83 soldats de Fort Bragg avaient été retrouvés morts dans leurs couchettes, de « causes inconnues ». Les dernières informations à ce sujet datent de juin 2021; Depuis, l’armée ne parle plus.

La démence planifiée de COVID et les mandats de vaccination qui en ont découlé se sont révélés être de la pure propagande mensongère, et nous savons maintenant que l’administration Biden a payé les médias grand public 1 milliard de dollars pour promouvoir la vaccination COVID. En réponse à une demande selon la Loi sur la Liberté d’Information, le département de la santé et des services sociaux de Biden a révélé qu’il avait acheté de la publicité à tous les principaux réseaux d’information pour promouvoir la propagande « vaccinale ». Ces réseaux, dont ABC, CBS, NBC, Fox News, CNN, MSNBC, le New York Post, le Los Angeles Times, le Washington Post, Buzzfeed, Newsmax et des centaines de journaux locaux et de chaînes de télévision ont également reçu secrètement l’ordre de publier un flux d’articles et de segments vidéo faisant la promotion des injections. Maintenant, nous le savons. Et, comme je l’ai déjà dit, il n’y a rien de caché qui ne sera révélé.

Clarion News a rapporté qu’en Californie, « le conseil de l’avortement du gouverneur Gavin Newson a lancé une bombe législative. Le groupe de décideurs politiques a l’intention non seulement de codifier le meurtre d’enfants à naître tout au long des neuf mois de grossesse, mais de décriminaliser le meurtre de nouveau-nés quelques jours ou semaines après la naissance ».

« Un nouveau langage ajouté à AB 2223… a révélé l’intention inquiétante. La législation proposée protégerait une mère contre les poursuites civiles et pénales pour toute « action ou omission » liée à sa grossesse, « y compris les fausses couches, les mortinaissances, l’avortement ou la mort périnatale ». Bien que les définitions de la « mort périnatale » varient, toutes incluent la mort des nouveau-nés sept jours ou plus après la naissance. »

L’infanticide n’est pas seulement un rêve des législateurs californiens. Le sénateur démocrate William Smith a proposé une nouvelle législation dans le Maryland qui légaliserait le soi-disant « avortement » jusqu’à 28 jours après la naissance d’un bébé. Le projet de loi 669 du Sénat, également appelé « loi sur la liberté de la personne enceinte de 2022 », propose qu’un nouveau-né puisse être abandonné à la mort jusqu’à un mois après sa naissance dans le cas où la « mère » décide qu’elle ne veut plus le garder. Les grands médias n’en parleront pas. Mais, il n’y a rien de caché qui ne sera révélé.

Et, nous savons tous à quel point la société Disney est devenue « réveillée », mais j’espère que cette prochaine information réveillera de nombreux « chrétiens » qui pensent toujours que Disney n’est rien d’autre qu’un divertissement familial pur et sain. Le bureau du shérif du comté de Polk a récemment arrêté 108 employés de Disney et d’autres personnes étroitement liées à Disney pour trafic d’êtres humains, prostitution, pornographie juvénile et trafic sexuel d’enfants. Disney Corporation a une longue histoire de promotion de l’agenda des sodomites, en ajoutant des personnages homosexuels à leurs films, en célébrant le « mois de la fierté » et en ouvrant leurs parcs exclusivement aux homosexuels lors de journées spéciales. Les grands médias n’en parleront pas. Mais, il n’y a rien de caché qui ne sera révélé.

Y compris, enfin, la vérité derrière l’ordinateur portable de Hunter Biden. En avril 2019, Hunter Biden a emmené son ordinateur portable endommagé par l’eau dans un atelier de réparation du Delaware, puis, l’a oublié. Le réparateur informatique a pu restaurer l’ordinateur et en récupérer les données. Quand il a vu les matériaux choquants que contenait l’ordinateur portable, il l’a remis au FBI, qui n’a rien fait avec, sauf activement supprimer les informations… jusqu’à présent. En effet, lorsque la nouvelle de l’ordinateur portable a fait surface peu de temps avant les élections de 2020, les médias grand public de Biden ont affirmé qu’il s’agissait d’une « théorie du complot », d’un produit de la « désinformation russe » et d’une tentative de faire dérailler la campagne présidentielle de Joe Biden. Ceci a été sommairement rejeté comme un canular par les soi-disant « vérificateurs de faits » qui savaient mieux. Maintenant, des preuves irréfutables ont montré que l’ordinateur portable et le contenu de son disque dur étaient absolument légitimes, et le contenu de l’ordinateur est accablant.

En plus d’une vidéo de 12 minutes montrant Hunter Biden fumant du crack alors qu’il était engagé dans des relations sexuelles torrides avec une femme non identifiée, il existe de nombreuses autres photos sexuellement explicites, des photos de Biden fumant du crack, évanoui dans une stupeur induite par la drogue, ainsi que des courriels et des SMS montrant que le jeune Biden a utilisé la carte de crédit de son père pour payer des milliers de dollars pour des prostituées. Sans parler de la preuve que Hunter reçoit près de 100.000 dollars par mois d’une compagnie d’énergie ukrainienne, dont 10% sont reversés à son père. Des communications archivées ont également été trouvées montrant que Joe Biden avait menacé de retenir 1 milliard de dollars au gouvernement ukrainien, lorsqu’il était vice-président sous Obama, si l’Ukraine ne limogeait pas immédiatement un procureur ukrainien. L’ordinateur portable contient également la preuve de plusieurs cas où Joe Biden (sous Obama) a vendu un accès spécial à la Maison Blanche à des dirigeants communistes corrompus pour des millions de dollars, et cela a duré des années.

Le temps nous dira si justice sera rendue à la famille Biden Crime, mais actuellement, une quantité importante des dossiers financiers de Hunter, y compris ses relations nationales et internationales avec l’Ukraine, la Russie et la Chine, ont été remis aux enquêteurs fédéraux du FBI et de l’IRS. Les avocats ont déclaré qu’ils s’attendaient à ce que Hunter Biden soit inculpé, au moins pour fraude fiscale. Peter Schweizer, auteur de ‘Red-Handed: How American Elites Get Rich Helping China Win’ a déclaré, concernant les occupants actuels de la Maison Blanche, « … il est très clair que lorsqu’il s’agit de problèmes liés à l’évasion fiscale et au blanchiment d’argent et les autres problèmes qui y sont liés, ils sont extrêmement inquiets que Hunter Biden soit inculpé ». Rien de caché qui ne sera révélé.

Mais depuis deux ans maintenant, le monde entier est hypnotisé par l’arnaque du COVID-19. Comme je l’ai expliqué à plusieurs reprises auparavant, la COVID a été le plus grand canular jamais perpétré dans l’histoire du monde. J’ai également expliqué comment les injections n’ont pas été faites pour la COVID, mais plutôt, la COVID a été faite pour les injections, un moyen pour une fin ; La fin étant une vache à lait perpétuelle pour les élites mondialistes et Big Pharma, une méthode par laquelle supprimer la souveraineté nationale, inaugurer une monnaie numérique mondiale ainsi qu’un monde totalitaire, un nouvel ordre mondial, connu sous le nom de la Grande Réinitialisation.

Dernièrement, alors que la vérité a commencé à émerger sur toutes ces choses et le fait que les élites mondiales, les grandes sociétés pharmaceutiques, le complexe industriel de la santé, les médias grand public et d’innombrables idiots utiles nous mentent depuis des années, leur voile de mensonges a une portée mince. Et, comme Saul Alinsky l’a déclaré dans son livre « Règles pour les Radicaux », la règle numéro 7 est : « Une tactique qui traîne trop longtemps devient un frein ». Et donc nous voyons maintenant la soupape de pression de la COVID s’ouvrir un peu, COVID a apparemment pris le pas sur la prochaine tactique. Mais, ne vous y trompez pas, ça ne s’en va jamais. Alors que les tyrans peuvent sembler relâcher un peu leur emprise en ce moment, ils vont bientôt nous réprimer à nouveau, plus fort que jamais. Deux pas en avant, un pas en arrière. Au moment où nous parlons, au moins 23 états mettent en œuvre discrètement des systèmes de passeport COVID. Et de plus en plus d’états américains s’y préparent chaque jour, en préparation pour la « société sans numéraire » à venir, où l’argent devient sans valeur, l’or et l’argent deviennent illégaux et toutes nos finances deviennent numériques, et peuvent être activées et désactivées selon les caprices des tyrans qui cherchent le contrôle total de nous tous, les paysans.

Actuellement, les « grandes nouvelles » sont la Russie et l’Ukraine. Beaucoup m’ont demandé mon avis sur cette situation. J’avoue que je ne connais pas tous les détails et faire des recherches est devenu un exercice futile, car il est impossible de savoir à quelles sources d’information, le cas échéant, on peut faire confiance. Cependant, voici ce que je sais : Chaque fois que tous les médias grand public, tous les médias sociaux et notre gouvernement américain répètent tous le même message, vous pouvez être sûr à 99% qu’il s’agit d’une fausse propagande.

Partout où nous nous tournons, nous entendons « Russie MAUVAIS, Ukraine BON ». Le nouveau « signal de vertu » a été un soutien unilatéral et illimité à l’Ukraine, supposée victime innocente du grand tyran russe. Bien que je sois attristé d’apprendre que quelqu’un souffre des ravages de la guerre, je ne vais certainement pas tomber dans le piège des mensonges propagés par les mêmes personnes qui nous ont menti de façon flagrante au cours des deux dernières années et secrètement depuis bien longtemps. Nous savons que le gouvernement ukrainien est un cloaque de corruption et que les mondialistes du Nouvel Ordre Mondial sont corrompus jusqu’au cou, l’Ukraine étant au centre de tout cela. Nous savons également que les États-Unis, et d’autres pays, ont financé et exploité des laboratoires d’armes biologiques en Ukraine pendant plusieurs années, et bon nombre d’entre eux ont été détruits par la Russie.

Je ne dis pas nécessairement que Poutine est le bon gars dans tout ça. Mais, je dis que, comme d’habitude, ce que nous sommes autorisés à voir par les médias et notre gouvernement, nous sommes autorisés à le voir dans un but, et ce n’est certainement pas véridique ou exact. Une fois de plus, je crois que des forces malveillantes nous mentent délibérément, avec un programme planifié.

Bien sûr, les mondialistes ne laisseront certainement jamais passer une bonne crise, et cela inclut la situation Russie/Ukraine. Déjà, Biden a utilisé la Russie comme excuse pour la montée en flèche du coût du gaz et du pétrole, même si cela est le résultat direct de son annulation de l’indépendance énergétique américaine, qui a commencé bien avant le conflit actuel. Mais, je crois que quelque chose de pire encore pourrait bientôt se produire ici en Amérique, et la Russie en sera blâmée.

Biden a déjà déclaré que nous devrions être vigilants face à une cyberattaque russe. Et la FEMA a publié des conseils sur ce que nous devrions faire en cas d’explosion nucléaire (allez dans nos sous-sols, portez nos masques et pratiquez la distanciation sociale pendant que nous y sommes). Rien n’est sur la table pour ces fous. Mais, si un tel désastre devait avoir lieu et que la Russie était accusée, ne soyez pas trop prompt à suivre le récit officiel. Notre propre gouvernement a délibérément blessé, et tué, des citoyens américains à plusieurs reprises auparavant, pour faciliter leur programme. Ils n’hésiteraient certainement pas à le refaire, et une cyberattaque, une explosion nucléaire ou une bombe sale, imputée à la Russie, pourrait être exactement ce dont ils ont besoin pour accélérer leur nouvelle monnaie numérique OBLIGATOIRE prévue. Le fait est que Dieu seul sait ce qui va suivre. Mais, le temps nous le dira… car il n’y a rien de caché qui ne sera révélé.

Source

Traduit par PLEINSFEUX

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »