Partager avec les autres

Par Chris Mitchell et Julie Stahl

JÉRUSALEM – Israël se prépare pour ce qui pourrait être de très importantes protestations palestiniennes en septembre, quand les Nations Unies pourraient aller de l’avant avec la reconnaissance d’un État Palestinien.

« La décision la plus immédiate est le rejet, par l’Autorité palestinienne, de toutes négociations avec Israël », a déclaré à CBN News, l’ancien ambassadeur d’Israël à l’ONU, Dore Gold.

Les Palestiniens veulent que les Nations Unies les acceptent en tant qu’État membre en septembre. Gold a dit qu’ils veulent utiliser les manifestations massives en Cisjordanie pour défier Israël.

Revirement de l’opinion mondiale

« Il y a une stratégie afin de créer une atmosphère de violence qui amène les chaînes de télévision à leur donner une couverture spéciale et forcer l’opinion publique, ainsi que les gouvernements occidentaux, à changer leurs positions sur une des questions concernant ce que les Palestiniens font pour supporter fermement ce qu’ils essaient d’accomplir », a expliqué Gold.

Chuck Cohen, un des directeurs d’Intercessors for Israël, a dit qu’une telle action serait la division de la terre de Dieu pour créer un État islamique dans le pays promis au peuple juif.

« Les Palestiniens ne l’ont jamais eu au départ, et pourtant, nous faisons maintenant face à cette menace », a déclaré Cohen. Et ils veulent diviser Jérusalem. « Dieu dit, je teste vos cœurs avec Jérusalem que je retourne à mon peuple », a-t-il ajouté.

Si Israël défie l’ONU, l’auteur Joel Rosenberg a averti que la communauté internationale pourrait faire équipe pour boycotter Israël diplomatiquement et même économiquement.

« Pensez à ce que nous avons fait avec l’Irak par exemple. Nous avons construit une coalition pour la boycotter économiquement et puis, finalement, nous avons envoyé une armée pour renverser le régime », a dit Rosenberg.

Armes de guerre

Et si Israël acceptait de diviser son territoire avec les Palestiniens ? « Cela se terminera mal pour Israël comme ce fut le cas la dernière fois qu’ils ont divisé le pays, en 2005, en leur donnant la Bande de Gaza. Ils ont fini par avoir plus de 8000 roquettes et missiles, et pas de paix », a dit Rosenberg.

« Quand ils ont divisé le pays et ont redonné une parcelle dans le nord au Liban, en 2008, ils se sont retrouvés avec 4000 roquettes et missiles comme présent de remerciement de la part des Libanais », a-t-il poursuivi.

Cohen a dit que les Palestiniens avaient d’autres outils à leur disposition. « La dernière chose qu’ils essaient s’appelle la guerre juridique [et médiatique], au lieu de la simple guerre. Ils tentent de nous détruire légalement », a-t-il dit. La guerre juridique signifie d’exploiter les tribunaux dans les pays démocratiques pour harceler les Israéliens en les accusant de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

Cela fait partie d’une campagne visant à délégitimer l’État juif, ce qui varie en des accusations envers Israël comme étant un État de l’apartheid jusqu’à la réécriture de l’histoire qui renie tout lien juif avec Jérusalem ou le Mont du Temple.

Menaces qui arrivent de partout

Puis, il y a les menaces directes envers la terre et tous ses habitants. « L’Iran n’a pas disparu … Quiconque lit les rapports de l’Agence internationale d’énergie atomique est consciente que la quantité d’uranium faiblement enrichi, qui peut ensuite être converti pour fabriquer des armes, est encore en croissance », a déclaré Gold. Rosenberg a dit qu’il n’y avait aucun doute que l’Iran poursuivait sa quête des armes nucléaires. « L’Iran poursuit clairement ses travaux sur les armes nucléaires. Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, commence même à spéculer publiquement sur l’opportunité de tout simplement sortir et dire qu’ils vont construire des armes nucléaires », a dit Rosenberg.

Et les alliés de l’Iran menacent déjà Israël. Au nord, le Hezbollah a quelque chose comme 50 000 roquettes et missiles pointés en sa direction. La Syrie pourrait passer de la répression de ses propres manifestants en faveur de la démocratie au début d’un combat avec Israël afin de réconcilier les diverses bases nationales du pays.

Au sud, le Hamas dirige la Bande de Gaza et les Frères Musulmans pourraient bientôt diriger l’Égypte, le premier partenaire arabe d’Israël pour la paix, qui subit actuellement de fortes vagues anti-israéliennes dans sa population.

Et n’oubliez pas la Turquie, un ancien allié qui a changé d’allégeance depuis le refus d’Israël de demander pardon pour la mort de 8 ressortissants et militants turcs.

« Avec toutes ces menaces, Israël est un pays très fort. C’est un pays qui a été très stable économiquement… C’est un pays où il existe une énorme créativité », a déclaré Gold. « Et autant, Israël est confronté à ces défis difficiles, Israël va apprendre à vivre avec ceux-ci et à les résoudre au fil du temps », a-t-il dit.

Temps des prophéties d’Ézéchiel ?

Pourtant, Rosenberg a dit que les guerres peuvent survenir soudainement. « L’endroit est une poudrière, une seule étincelle et le tout peut exploser en flammes, alors, c’est difficile à dire », a-t-il dit.

« Une chose que nous savons, c’est que les prophéties d’Ézéchiel 38 et 39, la guerre de Gog et Magog, se produit après une période de sécurité et de prospérité pour le peuple israélien. Maintenant, nous pourrions dire qu’en ce moment, Israël est en train de vivre les deux à la fois depuis plusieurs années », a-t-il expliqué.

Rosenberg a déclaré que les Israéliens se sentent présentement plus en sécurité qu’à n’importe quel autre moment dans leur histoire de 63 ans. « En fait, ils se sentent plus en sécurité en tant que Juifs ici, qu’à tout moment dans les 2000 dernières années, peut-être même les 2500 dernières années », a dit Rosenberg.

« Mais le plus grand risque pour Israël en ce moment, c’est qu’il n’est pas centré sur le Seigneur », a-t-il dit. Ceci, a dit Rosenberg, est crucial pour que le Seigneur puisse aider Israël à traiter avec les temps difficiles à venir.

http://www.cbn.com/cbnnews/insideisrael/2011/August/Israel-under-Attack/

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »