Partager avec les autres

Bill Gates demande un système mondial de surveillance gouvernementale.

Par David Sidman – Le 4 mai 2022

« Vous ne ferez point d’incisions dans votre chair pour un mort, et vous n’imprimerez point de figures sur vous. Je suis l’Éternel. »

Lévitique 19:28

Dans une leçon apparente de COVID, l’oligarque américain Bill Gates veut avoir des yeux sur toute future pandémie potentielle.

Parmi ses propositions, l’OMS initie une équipe de surveillance mondiale composée d’experts capables d’identifier rapidement de nouvelles menaces pour la santé dans le monde et de se coordonner immédiatement avec les gouvernements mondiaux pour empêcher que les maladies ne se transforment en pandémies, rapporte CNBC.

Gates, qui a appelé son groupe de travail proposé l’initiative « Global Epidemic Response and Mobilization » (GERM), a déclaré au Financial Times que l’initiative nécessiterait un investissement financier important de la part de l’OMS et de ses états membres pour établir une équipe internationale d’experts, parmi lesquels des épidémiologistes et des virologues. Son idée leur donnerait également les outils dont ils ont besoin pour prendre l’initiative d’identifier et de contenir les épidémies.

Dans une interview accordée au Financial Times, dimanche, l’ancien PDG de Microsoft a mis en garde le Financial Times dimanche : « Nous risquons toujours que cette pandémie génère une variante qui serait encore plus transmissive et encore plus mortelle ».

« Ce n’est pas probable, je ne veux pas être une voix pessimiste, mais, c’est bien au-dessus d’un risque de 5% que sur cette pandémie, dont nous n’en avons même pas vu le pire. »

MSNBC rapporte que les cas de coronavirus, causés par la « sous-variante BA.2 » de la souche omicron, se propagent désormais aux États-Unis : La moyenne nationale sur 7 jours des nouveaux cas quotidiens aux États-Unis a grimpé à 54.429 dimanche, selon l’Université Johns Hopkins, une augmentation de 9% au cours de la semaine dernière, le nombre de cas augmentant dans 39 États au cours de cette période.

Cependant, les décès liés au COVID sont en baisse. C’est pourquoi le principal tsar de la COVID de la Maison Blanche, le Dr Ashish Jha, a déclaré le mois dernier qu’il n’était « pas trop préoccupé en ce moment » par le BA.2. Gates a noté que le virus pouvait muter, provoquant une souche plus dangereuse.

Gates estime qu’une leçon tirée de la « pandémie » de COVID est que la planification préventive ainsi que les mesures préventives peuvent aider le monde à mieux gérer toute future pandémie. C’est un thème récurrent dans son prochain livre, « Comment prévenir la prochaine pandémie », dont la publication est prévue cette année.

Parmi ses propositions, l’OMS doit mettre en place une équipe de surveillance mondiale composée d’experts capables d’identifier rapidement de nouvelles menaces pour la santé dans le monde et de se coordonner immédiatement avec les gouvernements mondiaux pour empêcher les maladies de se transformer en pandémies.

Gates, qui a appelé son groupe de travail proposé l’initiative « Global Epidemic Response and Mobilization » (GERM), a déclaré au Financial Times que l’initiative nécessiterait un investissement financier important de la part de l’OMS et de ses états membres pour établir une équipe internationale d’experts, parmi lesquels des épidémiologistes et des virologues. Son idée leur donnerait également les outils dont ils ont besoin pour prendre l’initiative d’identifier et de contenir les épidémies.

Source

Traduit par PLEINSFEUX

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »