Conspiration

Publié le 25 août, 2019 | par Equipe de Pleinsfeux

0

« THÉORIE DU COMPLOT » 

Par Steven Yates – Le 16 août 2019

La troisième phrase la plus militarisée dans les médias corporatifs.

« Sur une échelle de un à dix, à quel point croyez-vous que je sois stupide, de toute façon ? »  (Bester à Garibaldi, Babylon 5, (épisode de la saison 5 « Phoenix Rising », 1997)

À la suite du milliardaire et pédophile connu, Jeffrey Epstein, qui a été suicidé en prison, et parmi les rumeurs qui ont suivi sur le « suicide » le plus prédit de la mémoire récente, une chose devrait être parfaitement claire pour quiconque possède des cellules cérébrales fonctionnant correctement : La théorie du complot est désormais une des phrases les plus militarisée de la planète.

C’est peut-être la troisième phrase la plus militarisée du vocabulaire limité des médias.

Quels sont les deux premières ?  Sans aucun doute, suprémaciste blanc et nationaliste blanc, maintenant que le raciste a perdu une grande partie de son pouvoir d’abus.

Vous n’avez même pas besoin d’une théorie pour être rejeté, a priori, en tant que théoricien du complot.

Pour illustrer notre propos, passons en revue la saga Epstein.  Il peut être décomposé en 12 étapes faciles à digérer.

  • Epstein, dont le statut de pédophile connu est connu depuis plus de 10 ans, est arrêté le 6 juillet et, sans possibilité de libération sous caution, se rend au Metropolitan Correctional Centre. De nombreuses personnes ont prédit qu’il serait « suicidé » parce qu’il deviendrait une menace pour les élites riches et puissantes, dont certaines sont pédophiles.  Il ne pouvait donc pas être autorisé à être jugé.

De manière prévisible, ces personnes ont été licenciées en tant que « théoriciens du complot ».

Une question que nous devrions nous poser : Est-ce que quelqu’un ou une organisation l’a toujours protégé, et est-ce que cette personne ou organisation, pour des raisons inconnues, a retiré sa protection ?  (Ce que nous savons, c’est que les filles mineures disparaissent chaque année sans laisser de traces.)

  • Le refus de libération sous caution d’Epstein lui assure de rester à sa portée.
  • Un incident se produit sans témoin (le 23 juillet) et est rapporté par les médias corporatifs comme une tentative de suicide. Epstein est traité pour des blessures au cou.
  • Il est ensuite placé sous surveillance anti-suicide, ce qui signifie une surveillance 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et rien dans sa cellule (y compris un lit) qui pourrait être utilisé dans une tentative de suicide.
  • Pour des raisons inconnues, il est discrètement retiré de la surveillance des suicides (au début du mois d’août).
  • Le compagnon de cellule d’Epstein est transféré.
  • Il est maintenant isolé et seul un vendredi soir (9 août).
  • Il a été découvert que les gardes n’avaient pas vérifié sa cellule pendant plus de trois heures. Il s’avère qu’ils se sont endormis.

En service surveillant le prisonnier le plus visible du pays.

  • Les caméras de surveillance sont soudainement brisées ou éteintes (il est difficile de savoir de quoi il s’agit).
  • Epstein ne répond pas le lendemain matin (ou du moins nous dit-on). Son corps s’éloigne aussi rapidement que s’il avait grandi avec des ailes et pris son envol.
  • Dans l’heure, sa mort est déclarée comme étant un suicide.
  • Les rapports d’autopsie publiés le 14 août révèlent des fractures au cou plus compatibles avec une strangulation qu’un suicide.

Incidemment, aucun des auteurs de ces histoires ne peut s’empêcher de glisser un coup d’œil sur les « théories du complot non fondées ».

Si vous pensez que cette suite d’événements qui se produit par hasard enfreint un peu la loi des moyennes, selon les médias, vous êtes un théoricien du complot.

Remarquez qu’il n’y a nulle part de théorie là-dessus.  Bien que je concède que certains, y compris le président, ont insinué l’engagement de Clinton dans la mort d’Epstein, nous n’avons pas à nommer de noms ni à citer de suspect pour avoir l’impression forte que le récit officiel manque de logique et de crédibilité.

Il existe même une théorie qui circule selon laquelle Epstein n’est pas mort, qu’un double corps sans vie a été remplacé alors qu’il était fougueux, peut-être pour se divertir dans un établissement caché de l’Establishment Profond rempli de filles mineures.  Je n’ai aucune preuve pour cela ; Je le cite simplement pour être complet.

Laissons de côté l’affaire Epstein.  Notons que, dans un article convaincant, Ron Unz a décrit comment la CIA avait inventé ce terme à partir de 1967.  Il explique comment tout récit que ceux qui détiennent le pouvoir veulent discréditer peut être décrit dans les médias dominants comme une « théorie du complot ».  Dans les années 1960, le problème était clair.  Il était nécessaire de discréditer ceux qui remettaient en cause l’affirmation du rapport de la Commission Warren selon laquelle un « homme seul » aurait tiré sur le président Kennedy.

C’était le récit souhaité par l’Establishment Profond du jour, et c’était le récit qu’ils avaient.

La phrase s’est avérée très utile.  Une fois que quelqu’un est accusé d’avoir échangé des « théories du complot », sa crédibilité auprès du grand public est cuite.

L’expression a été utilisée par quiconque remet en question un récit officiel, c’est-à-dire un récit approuvé par le gouvernement d’un événement dramatique, qu’il s’agisse d’un assassinat politique, d’un attentat terroriste ou d’une fusillade à grande échelle.  Le récit sera répété encore et encore, comme un mantra.  La répétition n’est pas une preuve, mais comme le sait tout psychologue, elle fonctionne comme une hypnose dans l’esprit de la plupart des gens.

Pour le moment, les représentants du gouvernement et les médias corporatifs l’utilisent pour tous les kilomètres parcourus !

Bien entendu, personne ne l’utilisera comme théories pour ceux qui détiennent le pouvoir veulent que les masses croient, parfois en l’absence de preuves réelles et parfois même face à des conclusions de fait contraires.  Les exemples les plus évidents sont que les Russes ont piraté les ordinateurs de la DNC des preuves matérielles ont montré que le « piratage » était en fait un téléchargement sur un périphérique, probablement une clé USB, prouvant que cela avait été fait par une personne à l’intérieur, et non par un Russe opérant à distance, et que la campagne de Donald Trump a eu lieu en collusion avec des agents du gouvernement russe en 2016 pour voler les élections à Sa Majesté Clinton.  Nous avons récemment appris qu’Epstein conservait dans son palais de sept étages de 77 millions de dollars, situé dans Upper East Side, une peinture à l’huile représentant Bill Clinton.  Slick Willie pose dans une robe bleue très semblable à la tristement célèbre robe de Monica Lewinsky et porte des talons aiguilles rouges. Il est dans le bureau ovale et lorgne devant la caméra.

Seulement une peinture, bien sûr.

La résidence d’Epstein, la plus grande de sa région, est en fait un musée du pervers et de l’étrange, avec une poupée gonflable grandeur nature accueillant les visiteurs à l’entrée, un jeu d’échecs avec des pièces inspirées du personnel en robe provocante et un couloir rempli avec des représentations de globes oculaires.

En bout de ligne : Le cinglé devait être fait pour s’en aller.  Il ne pouvait pas être autorisé à venir en justice.  Je soupçonne que nous n’en connaissons pas la moitié.  Mais, alors que la narration du suicide continue à se défaire, cette affaire menace de révéler le ventre sordide du pouvoir-élitisme occidental dans la culture matérialiste/hédoniste des super-riches.  Quelque chose a mal tourné dans leur coin de l’univers, et maintenant cela menace de leur exploser en plains visages.

D’où le désespoir de dépeindre les critiques du récit du suicide comme des « théoriciens du complot ».

Où cela pourrait-il aller ?

Peut-être nulle part.  Pour le moment, de manière réaliste, je ne vois personne pénétrer dans la couverture en se faisant imposer par le langage armuré.  Je peux imaginer toute l’affaire sombrer dans un sombre trou de mémoire dès le prochain spectacle médiatique.

Je n’ai aucune théorie personnelle.  Tout ce qu’on peut faire, c’est regarder et attendre.

Source: News With Views 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics