Eschatologie

Publié le 24 juillet, 2012 | par Pleins Feux

0

Une trajectoire de collision et de destruction soudaine

« Quand les hommes diront : Paix et sûreté ! Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point. »  I Thessaloniciens 5:3

« Quand vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres, ne soyez pas troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume; Il y aura des tremblements de terre en divers lieux, il y aura des famines, Ce ne sera que le commencement des douleurs. »   Marc 13:7-8

 « Ils pansent à la légère la plaie de la fille de mon peuple : Paix! Paix! Disent-ils ; Et il n’y a point de paix ; Ils seront confus, car ils commettent des abominations ; Ils ne rougissent pas, ils ne connaissent pas la honte ; C’est pourquoi ils tomberont avec ceux qui tombent, ils seront renversés quand je les châtierai, dit l’Éternel. Ainsi parle l’Éternel : Placez-vous sur les chemins, regardez, et demandez quels sont les anciens sentiers, quelle est la bonne voie ; Marchez-y, et vous trouverez le repos de vos âmes ! Mais ils répondent : Nous n’y marcherons pas. J’ai mis près de vous des sentinelles ; Soyez attentifs au son de la trompette ! Mais ils répondent : Nous n’y serons pas attentifs. »   Jérémie 6:14-17

 Dans ce bulletin, nous allons nous concentrer sur la dangereuse trajectoire de collision de notre monde actuel et sur les actions de l’humanité qui fera bientôt face au jugement. Depuis les premiers jours de l’existence humaine, les hommes ont combattu contre d’autres hommes par dépit, par colère, par envie, par jalousie et par peur. Il y a eu de nombreux appels à « la paix mondiale » à travers les âges. Pourtant, nous vivons dans une époque où le monde entier est en danger de sombrer dans un état de chaos et dans une guerre totale. Les « guerres et les bruits de guerres », que Jésus nous a prophétisés dans Marc 13:7, sont maintenant en train de s’accomplir et chaque nouvelle journée semble apporter de nouveaux rapports de conflits et de violences dans le monde entier. Nous vivons dans une époque où les prophéties s’accomplissent rapidement et je crois fermement que ce sera pour très bientôt que se produira le retour de notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ.

 Ces derniers mois, nous avons entendu beaucoup de discussions sur la possibilité d’une guerre entre l’Iran et Israël. Le mépris entre chaque nation est devenu encore plus évident en mai 2012 lorsque le major-général iranien, Hassan Firouzabadi, a publié la déclaration suivante : « La nation iranienne se dresse pour sa cause et qui est l’anéantissement total d’Israël. » Dans une déclaration similaire lors d’un récent discours, le chef suprême de l’Iran, l’Ayatollah Khamenei, a proclamé, « À la lumière de la réalisation de la promesse divine par notre Dieu tout-puissant, les sionistes et le Grand Satan [l’Amérique] seront bientôt vaincus. »

 Tandis que les spéculations abondent quant à savoir si une guerre avec l’Iran va éclater, la plupart des gens ne réalisent pas que les États-Unis et Israël sont déjà secrètement en guerre contre l’Iran. Selon un récent rapport, l’ancien président américain, George W. Bush, avec l’aide d’Israël, a lancé des attaques informatiques secrètes contre l’Iran, et Barack Obama n’a fait qu’accélérer le programme depuis qu’il a pris ses fonctions. L’action, dont le nom de code est « jeux olympiques », implique l’utilisation d’un ver informatique connu sous le nom de Stuxnet pour désactiver les installations nucléaires en Iran. Bien que mener une telle guerre cybernétique par le biais de systèmes informatiques peut sembler un moyen plus sûr de mener des attaques contre d’autres nations, il est à craindre que les États-Unis pourraient faire face à un scénario catastrophe si l’Iran ou d’autres nations décidaient de riposter en lançant une cyber contre-attaque. Le Secrétaire à la Défense des États-Unis, Leon Panetta, a exprimé ses graves préoccupations au sujet de la vulnérabilité des infrastructures américaines lors d’une audience tenue par le Sous-comité sénatorial de la défense en juin 2012. « Il y a beaucoup de capacités qui sont développées dans ce domaine. Je suis très inquiet que le potentiel du cyber pouvoir puisse paralyser notre propre réseau électrique, puisse paralyser les systèmes gouvernementaux, puisse paralyser notre système financier et puisse pratiquement paralyser tout notre pays. Et, en ce qui me concerne, ceci représente le potentiel d’un autre Pearl Harbor dans la mesure où dans ce type d’attaque c’est nous qui pourrions être la cible cybernétique », a déclaré Panetta dans son témoignage. En ce qui concerne la possibilité que le monde puisse bientôt être la cible de cyber-attaques généralisées, l’expert en sécurité informatique, Eugène Kaspersky, a fait une déclaration alarmante au cours d’une conférence à l’Université de Tel Aviv. « Ce n’est pas une cyber-guerre, c’est un cyber-terrorisme, et je crains que le jeu ne fasse que commencer. Très vite, de nombreux pays à travers le monde le sauront sans l’ombre d’un doute. Je crains que ce sera la fin de ce monde tel que nous le connaissons. J’ai peur ; Croyez-moi, » a déclaré Kaspersky.

 Pendant ce temps, la violence en Syrie a continué à s’intensifier malgré la présence d’observateurs de l’Organisation des Nations Unies qui ont été envoyés dans la nation du Moyen-Orient pour tenter de réprimer le soulèvement et pour négocier un accord de paix. Une estimation de 13000 vies ont été perdues depuis le début des troubles en janvier 2011. À ce jour, toutes les tentatives par l’Organisation des Nations Unies visant à restreindre le président syrien, Bachar al-Assad, ont été contrecarrées par la Russie et la Chine qui sont alliés avec le régime syrien. Un sommet qui s’est tenu en juin 2012 entre les dirigeants du monde occidental et le président russe, Vladimir Poutine, n’a pas réussi à convaincre la Russie de retirer son soutien à la Syrie. « Nous pensons que personne n’a le droit de décider pour les autres nations qui devrait être porté au pouvoir, où qui devrait être écarté du pouvoir » a déclaré Vladimir Poutine aux journalistes après le sommet. En ce qui concerne les pourparlers, Barack Obama a fait la déclaration suivante : « Je ne dirai pas que, à ce point, les États-Unis et le reste de la communauté internationale sont alignés avec les positions de la Russie et de la Chine, mais, je ne pense pas qu’ils reconnaissent les graves dangers d’une guerre civile totale. » Selon le Ministre des Affaires Étrangères de la France, Laurent Fabius, la Syrie est déjà dans les affres d’une guerre civile. « Si vous ne pouvez pas appeler cela une guerre civile, alors, il n’y a pas de mots pour décrire cela » a déclaré Laurent Fabius.

 Des rapports ont fait surface indiquant que la Russie a continué de fournir des armes au régime d’Assad pour continuer à mener des attaques contre les rebelles syriens. « Sur une base quotidienne, sur une base horaire, nous voyons l’armement russe et soviétique utilisé contre les civils dans les villes partout en Syrie », a déclaré Victoria Nuland, une porte-parole du Département d’État des États-Unis. Il a également été signalé que la Russie a déployé deux navires de guerre avec un contingent de Marines en Syrie afin de protéger ses actifs sur une base militaire à Tartous.

 Ce monde est de plus en plus volatile et un état de conflits pourrait bientôt engloutir de nombreux pays autour du globe. Lorsque nous regardons les alliances entre l’Iran, la Syrie, la Russie et la Chine, il est facile de voir comment de quelconques attaques contre ces nations pourraient éventuellement conduire à la Troisième Guerre Mondiale. Cette lutte est largement répandue aujourd’hui, malgré la formation d’organisations comme l’Organisation des Nations Unies qui a été créée pour enfin apporter la paix mondiale. Remarquez qu’il y a eu plus de 240 guerres depuis la création de l’Organisation des Nations Unies en 1945. En outre, un examen rapide du site web de l’Organisation des Nations Unies révèle qu’ils ont une section entière portant le titre « La paix et la sécurité ». Cette phrase rappelle étrangement des mots « paix et sécurité » qui ont été utilisés par l’apôtre Paul dans I Thessaloniciens 5:3, quand il a écrit : « Quand les hommes diront : Paix et sûreté! Alors une ruine soudaine les surprendra…. » La vérité est que ce monde ne pourra jamais atteindre une paix durable aussi longtemps que la majorité des gens continuera à rejeter le Prince de la Paix. La bonne nouvelle est que vous, en tant qu’individu, pouvez atteindre Dieu et, ce faisant, pouvez atteindre une paix durable au sein de votre cœur. Si vous n’avez pas encore pleinement donné votre vie à Dieu, je vous encourage à le faire maintenant. Avec la présence de notre Sauveur dans votre vie, vous pouvez vraiment embrasser Ses mots « ne soyez pas troublés », même si ce monde est confronté à de nouvelles menaces, des guerres et des rumeurs de guerres chaque jour.

Les scientifiques prédisent la fin du monde !

 Cette année a déjà été une année chargée parce que les scientifiques alarmistes craignent les effets des changements climatiques, le réchauffement de la planète et la surpopulation. Pourtant, un autre rapport a fait surface sur le sujet et, cette fois, les scientifiques impliqués affirment que tout ceci pourrait conduire à la fin du monde. L’étude a été rédigée par un groupe de vingt-deux biologistes et écologistes, et a été publiée dans la revue Nature dans son numéro du 7 juin 2012. Le professeur James Brown de l’Université du Nouveau-Mexique, et un des auteurs du rapport, a déclaré, « Nous avons créé une bulle de population et d’économie humaine … ce qui est totalement insoutenable et devra dégonfler progressivement ou le tout va exploser. Si ça explose, les conséquences vont vraiment être sombres pour les personnes ainsi que la biodiversité et le reste de la planète. » L’auteur principal du rapport, le professeur Anthony Barnosky du département de biologie à l’Université de Californie-Berkeley, a déclaré : « L’effet net de ce que nous causons pourrait effectivement être l’équivalent d’un astéroïde frappant la terre dans le pire des scénario. » Un autre co-auteur du rapport affirme qu’il est peut-être déjà trop tard. « Nous avons peut-être déjà franchi le point de basculement ou nous pouvons ne pas avoir une alerte précoce », a déclaré Alan Hastings, un écologiste de l’Université de Californie-Davis. Enfin, Arne Mooers, un professeur en biodiversité à l’Université Simon Fraser, a offert ce bref résumé des conclusions de l’étude, « La société a l’échelle mondiale doit décider collectivement que nous devons baisser drastiquement notre population très rapidement. Plus d’entre nous devons nous déplacer dans des zones optimales à la densité plus élevée et laisser des secteurs de la planète récupérer. Des gens comme nous doivent être forcés à être matériellement pauvre, du moins à court terme. Nous devons également investir beaucoup plus d’argent dans la création de technologies pour produire et distribuer la nourriture sans manger plus de terres et d’espèces sauvages. C’est un ordre très important. »

 Selon l’écrivain du New York Times, James Gillis, les auteurs du rapport prédisent que le monde tel que nous le connaissons peut arriver à sa fin « au cours de seulement quelques générations humaines, sinon plus tôt. » Bien que ce groupe de scientifiques ait raison en ce qui concerne les délais de destruction de la terre, ils n’ont pas raison au sujet de la cause de la destruction. C’est toujours le péché qui a fait que la situation dans le monde s’est progressivement aggravée à travers l’histoire, et c’est une tendance qui se poursuivra jusqu’à la fin des temps. Je crois que le barrage de récents rapports de la communauté scientifique prophétisant la disparition de la terre est une tentative pour conditionner les masses à accepter des sacrifices difficiles parmi lesquels la montée du système de l’antéchrist déclarant être nécessaire pour « sauver la planète ». Après tout, les gens sont beaucoup plus faciles à contrôler si on leur dit que l’existence même de la race humaine est en jeu.

Surveillance dans les cieux !

 Ces dernières semaines, le développement et le déploiement de drones a reçu une importante couverture dans les médias traditionnels. Beaucoup d’Américains sont de plus en plus inquiets de la possibilité que cette technologie puisse être utilisée pour garder les gens sous une surveillance constante. « Il y a une méfiance parmi les gens qui sont venus pour me voir pour discuter de cette question concernant notre gouvernement. C’est la sonnette d’alarme auprès du public américain, » a déclaré Jeff Landry, un membre républicain du Congrès de la Louisiane. De nombreux services policiers à travers les États-Unis utilisent déjà des drones, et, dans une interview radiophonique de mai 2012, le Gouverneur de la Virginie, Bob McDonnell, a apporté son soutien à l’utilisation accrue de la technologie. « Je pense que nous devrions utiliser la technologie pour rendre l’application de la loi plus productive ; Cela réduit la main-d’œuvre dans les airs et c’est plus sûre. C’est pourquoi nous l’utilisons sur le champ de bataille », a déclaré M. McDonnell. La déclaration de McDonnell a soulevé la colère de John Whitehead, président de l’Institut Rutherford de Charlottesville, en Virginie. « L’Amérique n’est pas un champ de bataille, et les citoyens de cette nation ne sont pas des insurgés qu’il faut vaincre » a dit Whitehead. En réponse à la controverse, le sénateur républicain du Kentucky, Rand Paul, a introduit une législation intitulée « L’Acte de 2012 pour Préserver la Liberté de la Surveillance Injustifiée. » Expliquant la raison d’être de l’introduction de l’acte, Paul a écrit ce qui suit : « Je ne veux pas qu’un système de drones surveille où je vais, ce que je fais et pendant combien de temps je fais ce que je fais. Je ne veux pas d’un état qui surveille chacun de mes mouvements. Nous ne devrions pas être traités comme des criminels ou des terroristes alors que nous vaquons tout simplement à nos vies quotidiennes. Nous ne devrions pas voir nos droits violés par des tactiques injustifiées d’un état policier. » Paul a en outre continué à écrire : « Si le mandat n’est pas délivré, cette loi permettrait à toute personne de poursuivre le gouvernement. Cette loi précise également qu’aucun élément de preuve obtenu ou recueilli en contravention avec la présente loi ne peut être admissible comme preuve dans une action criminelle, civile ou réglementaire. »

 Bien qu’une réaction contre le déploiement de drones ait été en construction avec le public américain, il semble peu probable de dissuader le gouvernement de mettre en œuvre cette technologie. Au lieu de cela, ils peuvent tout simplement utiliser de plus petits drones qui sont beaucoup plus difficiles à détecter. En fait, les rapports d’étranges objets volants qui planent au dessus de rassemblements ont spéculé que le gouvernement des États-Unis a utilisé des drones semblables à des insectes pour espionner les protestations contre la guerre aussi loin que depuis 2007. Même s’il n’est pas possible de prouver d’une manière ou d’une autre si la spéculation était vraie, il a été révélé en 2008 que l’US Air Force avait mis au point des drones miniatures, appelés aussi « micro air vehicules », qui seraient de la taille de bourdons. Selon les rapports, ces drones minuscules ont la capacité de « photographier, enregistrer et même d’attaquer les insurgés et les terroristes. » Dans un développement ultérieur, l’Université de Pennsylvanie a produit des drones qui ont la capacité de voler en formations synchronisées. Ceux qui sont responsables de ce projet ont l’espoir que leurs drones pourraient un jour être en mesure de fonctionner « avec peu ou aucune supervision humaine directe. »

L’érosion des libertés religieuses en Amérique !

 Les États-Unis d’Amérique sont une nation qui a été historiquement connue pour ses libertés religieuses. Pourtant, ces dernières années, nous avons vu le droit de pratiquer sa religion, en particulier le christianisme, lentement érodé. Un cas choquant a récemment eu lieu dans le Wisconsin où un pasteur du village de Black Earth a été condamné à deux ans de prison pour avoir enseigné à sa congrégation à promulguer les châtiments corporels à leurs enfants quand ils se conduisent mal. Ce qui est vraiment remarquable et effrayant à propos de cette affaire, c’est que le pasteur n’avait pas battu un enfant lui-même et a donc été essentiellement emprisonné pour son discours. Non seulement cela, mais le pasteur a été dépouillé de son église, et il lui est interdit d’avoir une interaction avec la congrégation, même après que sa peine de prison ait été accomplie. Cette nation était autrefois fière de ses garanties pour la liberté d’expression, mais, il semble que dans cette ère moderne, la liberté d’expression n’ait plus aucune garantie.

 Un autre incident s’est produit récemment à Buffalo, New York, dans lequel un chrétien a reçu l’ordre d’officiers de police de cesser la distribution de tracts chrétiens et on lui a dit que s’il refusait de se conformer, il serait arrêté. À un moment donné au cours du conflit, un agent de police arracha les tracts de la main de l’homme et lui dit : « Ce n’est pas un jeu. Si vous donnez un seul tract de plus, vous allez en prison. » L’Alliance Defense Fund ou de l’ADF a déposé une poursuite contre la ville de Buffalo en réponse à ces événements qui ont été révélés. « L’exercice de vos droits à la liberté d’expression protégés par la Constitution n’est pas un crime », a déclaré l’avocat d’ADF, Jonathan Scruggs.

 Il semble également y avoir un effort pour étouffer les prières des chrétiens aux États-Unis. Par exemple, ses supérieurs ont dit à un aumônier bénévole du département de police de Charlotte-Mecklenburg qu’il ne serait plus autorisé à prier « au nom de Jésus » lors des événements publics. « On m’a dit que les aumôniers ne pouvaient plus invoquer le nom de Jésus sur la propriété du gouvernement », a déclaré l’aumônier Terry Sartain. Plus tard, il a poursuivi en disant, « Je suis très triste à ce sujet; Je suis un pasteur et Jésus est la seule chose que j’ai à offrir pour bénir les gens, leurs vies et leurs personnes. Cà apporte une préoccupation très réelle sur où nous nous dirigeons en tant que nation. »

 Malheureusement, les incidents de la répression religieuse contre les chrétiens se produisent aussi parfois au Canada. Cela est devenu clairement poignant en mai 2012 quand un étudiant de Forest Heights Community School en Nouvelle-Écosse a été suspendu pour une semaine lorsqu’il a porté un t-shirt à l’école avec le message suivant : « La vie est gaspillée sans Jésus ». On a dit à l’étudiant que s’il essayait de porter le t-shirt à l’école une nouvelle fois, il serait suspendu pour le reste de l’année. « J’ai été informé par ma directrice que c’était des paroles haineuses et un manque de respect pour les religions des autres. Elle m’a dit que le t-shirt ne pouvait pas être porté à l’école parce que les gens seraient offensés, » a raconté l’étudiant.

 Les efforts que nous voyons maintenant pour restreindre la foi chrétienne sont probablement les premiers frémissements des persécutions qui ne feront que s’intensifier à mesure que nous nous rapprochons du retour de notre Sauveur. Dans Matthieu 24:9-10, Jésus a avertit : « Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir; Et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. Alors aussi plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres. » Heureusement, nous savons que ceux qui se battent pour leurs convictions chrétiennes seront grandement récompensés à la fin. Car, comme Jésus l’a dit dans Matthieu 5:10-12, « Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux ! Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux ; Car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous. »

 

Le mois de la Fierté Gay d’Obama !

 Le 1 juin 2012, Barack Obama a publié une proclamation déclarant le mois de juin comme étant le «Mois de la fierté lesbienne, gay, bisexuelle et transsexuel. » Un extrait de sa proclamation se lit comme suit, « La communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transsexuel a écrit un fier chapitre dans l’histoire fondamentale américaine. Des braves hommes et femmes qui se sont levés pour parler, aux dirigeants de la foi qui se sont ralliés pour l’égalité, aux militants et aux partisans qui ont défié les lois injustes et ont marché sur Washington, ces Américains et leurs alliés ont obtenu ce qui semblait autrefois inconcevable. Ce mois-ci, nous réfléchissons sur leur héritage durable, nous célébrons le mouvement qui a rendu des progrès possibles, et nous nous réengageons à assurer les grands bienfaits de la liberté pour tous les Américains. » La proclamation d’Obama est un autre indicateur que les attitudes du gouvernement et de la population en général ont maintenant changé en faveur de l’homosexualité. En plus de sa proclamation, Barack Obama a également organisé une réception à la Maison Blanche, le 15 juin 2012, pour célébrer « Le Mois de la Fierté Gay ». Dans ses remarques à la réception, Barack Obama a dit à ceux impliqués dans l’homosexualité qu’ils avaient « tous les droits d’exiger, bruyamment et avec force, pour l’égalité ». Il a également réitéré son soutien aux mariages du même sexe dans son discours. « Les Américains peuvent encore évoluer quand il s’agit de l’égalité dans le mariage, mais, comme je l’ai indiqué personnellement, Michelle et moi avons fait notre idée sur cette question, » a insisté Obama.

 En outre, Barack Obama cherche à adopter une législation connue sous le nom de « Acte de non-discrimination dans l’emploi », ce qui pourrait contraindre les organisations religieuses à employer des homosexuels. « Le Congrès doit adopter cette loi, de sorte qu’aucun Américain ne puisse être congédié tout simplement parce qu’il est gay ou transsexuel », a dit Barack Obama. Cependant, Craig Parshall, vice-président senior de l’Association nationale des radiodiffuseurs religieux n’a pas hésité à exprimer son mécontentement sur la mesure. « Cette loi contre la discrimination dans l’emploi imposerait un fardeau constitutionnel incroyablement lourd sur les organisations religieuses et porterait atteinte à leur capacité à poursuivre leur mission », a déclaré Parshall.

 D’autres personnalités au sein du gouvernement américain ont également exprimé leur ferme soutien à l’homosexualité, dont la Secrétaire à la Santé et aux Services Sociaux, Kathleen Sebelius, la Secrétaire au Travail, Hilda Solis, la Secrétaire d’État, Hillary Clinton, et le Secrétaire à la Défense, Leon Panetta. Dans un salut aux membres homosexuels de l’armée des États-Unis, Panetta a salué l’abrogation de « Ne demandez pas, ne dites pas », une politique qui rejetait ouvertement les hommes et les femmes homosexuels de servir dans les forces armées. « Maintenant, vous pouvez être fiers de servir votre pays et vous pouvez être fiers de qui vous  êtes », a déclaré Panetta. Il a également été annoncé que le Pentagone serait l’hôte d’une célébration de la Fierté Gay, le 26 juin 2012.

 En tant que chrétiens, nous comprenons que nous ne pouvons pas soutenir le mode de vie homosexuel. Alors que Barack Obama continue à croire que les opinions des Américains « évoluent toujours, Dieu ne change pas et ses opinions n’évoluent pas. Malheureusement, de nombreux jeunes aux États-Unis abandonnent désormais leurs croyances chrétiennes et, selon un récent article de nouvelles, la prévalence et l’acceptation de l’homosexualité pourrait être en partie à blâmer pour l’apostasie. « Les plus jeunes chrétiens sont rebutés par les attaques contre les gays et les lesbiennes », a déclaré Stephanie Mencimer, écrivaine pour la revue libérale connue sous le nom de Mother Jones. Un autre écrivain dans le journal connu sous le nom de Outside the Beltway, nommé James Joyner, écrit : « Les jeunes gens ont tout simplement plus de chance de comprendre que, si leur religion leur enseigne des choses qu’ils croient être ridicules, comme l’homosexualité est mauvaise, alors, leur religion doit être ridicule. » Avec tant de dédain étant actuellement exprimée contre la foi chrétienne, il n’est pas étonnant que Jésus ait demandé dans Luc 18:8 : « Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre? »

 

La crise en Europe se poursuit !

 Après l’élection du 17 juin 2012 en Grèce, beaucoup ont été soulagés de voir que le parti conservateur pro-austérité, connu sous le nom de Parti de la Nouvelle Démocratie, a remporté l’élection. En conséquence, il semble probable que la Grèce continuera à utiliser l’euro comme monnaie, pour le moment du moins. Cependant, la crise en Grèce est loin d’être terminée. La Grèce, qui a maintenant été en récession pendant cinq années consécutives, cherche à renégocier les conditions du plan de sauvetage avec l’Union Européenne afin d’aider à soulager la souffrance du peuple qui croule sous les mesures d’austérité sévères maintenant en place. « L’objectif du gouvernement d’union nationale est de lutter contre la crise, d’ouvrir la voie à la croissance et de revoir les modalités du plan de sauvetage sans mettre en péril le parcours européen du pays, ni son appartenance à la zone euro », a déclaré un document politique écrit par le nouveau gouvernement. Toutefois, la chancelière allemande, Angela Merkel, a averti qu’il n’y aurait pas de renégociation importante des conditions du plan de sauvetage.

 Pendant ce temps, l’Espagne est devenue le quatrième pays d’Europe à recevoir un plan de sauvetage afin de soutenir son économie chancelante et sauver ses banques en faillite. Un rapport d’ABC News indique que le plan de sauvetage pourrait être aussi élevé que 100 milliards d’euros ou 125 milliards de dollars. La crise en Europe a déjà un impact sur l’économie mondiale. Le 21 juin 2012, il a été signalé que la cote de crédit Moody’s avait été abaissée pour quinze institutions financières, y compris certaines grandes banques comme Bank of America, Goldman Sachs, Citigroup et JPMorgan. Bank of America et Citigroup ont maintenant une cote de crédit de seulement deux crans au-dessus du statut de poubelle. La crise en Europe a été une des raisons invoquées par Moody’s pour les dégradations.

 En terminant, pour ceux d’entre nous qui continuent à veiller et à prier alors que nous attendons le retour de notre Sauveur, nous pouvons voir que tout ce monde est maintenant sur une trajectoire de collision avec une destruction soudaine. Heureusement, nous n’avons pas à nous diriger dans la même direction que la majorité des gens qui essaient de naviguer leurs vies à travers ces jours de confusion et de tourmente. Mon espoir est que ce bulletin touche les cœurs d’autant de personnes que possible et encourage tous ceux qui le liront à se rapprocher de notre Dieu Tout-Puissant. Que la grâce et la paix soient avec vous au nom du Seigneur Jésus.

Last Trumpet Ministries, PO Box 806, Beaver Dam, WI 53916
http://www.lasttrumpetministries.org
http://lasttrumpetnewsletter.org/2012/07_12.html

Mots clés: , , , , , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics