Partager avec les autres
Table des matières

Par Adam Eliyahu Berkowitz – Le 6 mai 2022

« Ainsi parle l’Éternel : Est-ce toi qui me bâtiras une maison pour que j’en fasse ma demeure? »

2 Samuel 7:5

Alors que la plupart des Israéliens célébraient le Jour de l’Indépendance en organisant des barbecues familiaux, un petit groupe s’est réuni dans la vieille ville de Jérusalem et a commencé à tailler des pierres, les préparant à être utilisées pour construire le Troisième Temple prophétisé.

L’événement a été organisé par le rabbin Aryeh Lipo qui l’a imaginé alors qu’il se rendait aux funérailles du rabbin Chaim Kanievsky en mars. Lipo monte quotidiennement au Mont du Temple (lorsque la police israélienne autorise les Juifs à entrer) mais il délibérait avec un ami sur ce qui était plus important : Assister aux funérailles d’un tzaddik (juif juste) ou monter sur le Mont du Temple.

Pour honorer le rabbin Kanievsky, lui et un ami apprenaient une décision halakhique (loi de la Torah) rédigée par le rabbin Kanievsky dans laquelle il déclarait que les pierres du Temple devaient être taillées par les Juifs dans l’intention d’honorer le nom de Dieu.

« Nous avons une mitsva (commandement de la Torah) pour construire le Temple. Cette mitsva n’est ni conditionnelle ni limitée dans le temps. Nous avons cette exigence à tout moment. Il est donc dommage que nous n’y soyons pas activement engagés. En ce moment, il est politiquement compliqué pour nous de commencer à construire sur le Mont du Temple mais cela ne nous dispense pas de cette mitsva. »

Le rabbin Lipo s’est rendu compte qu’il était possible de commencer à accomplir cette mitsva en préparant les pierres qui serviront à construire le Troisième Temple. Il a expliqué que le rabbin Moïse ben Maimon, l’autorité médiévale de la Torah connue sous le nom de Maïmonide ou par l’acronyme Rambam, a enseigné que les pierres pour la construction du Temple étaient taillées à l’extérieur du Mont du Temple et transportées sur le Mont du Temple. Une fois sur le Mont du Temple, il était interdit d’utiliser des outils en fer pour former les pierres. Il était bien sûr interdit d’utiliser des outils en fer à tout moment pour former les pierres de l’autel.

Soit dit en passant, le rabbin Lipo a déjà commencé à ramasser des pierres pour l’autel. Le rabbin Lipo a cité le rabbin Tzvi Yehudah Kook qui, en 1937, a écrit un article relatif à la vision d’Ézéchiel du retour des Juifs à Sion :

« Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; J’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ézéchiel 36:26)

« Il y a des cœurs et il y a des cœurs », a écrit le rabbin Kook. « Il y a des cœurs humains et il y a des cœurs de pierre. Il y a des pierres et il y a des pierres. Il y a des pierres silencieuses et il y a des pierres qui sont des cœurs. Ces pierres, vestiges de notre demeure d’en haut, conservent leur sainteté même dans la désolation, car la Shekhinah n’a jamais quitté le mur des lamentations » (Tanhuma Shemot 10)…. Ces pierres sont nos cœurs !

Afin d’accomplir correctement la mitsvah, le rabbin Lipo a dû consulter plusieurs rabbins experts en questions concernant le Temple. En raison de sa nature politiquement sensible, un aspect que certains rabbins considèrent lorsqu’ils se prononcent sur le Mont du Temple et le troisième temple, il existe normalement des points de vue très divergents sur ces questions.

« Tous les rabbins que nous avons consultés ont convenu que nous devrions commencer à préparer les pierres », a déclaré Lipo. « Ce n’était pas seulement une action physique pour produire des pierres taillées. Nous devions faire très attention à nos intentions. Bien sûr, ce n’était pas une déclaration politique. L’intention était d’unifier les Juifs et le monde entier en faisant de Dieu Un et Son Nom Un ».

C’est pour cette raison qu’ils ont choisi de commencer à former les pierres du Troisième Temple à Yom Haatsmaut, le jour de l’indépendance d’Israël. Le rabbin Lipo a cité des commentaires qui expliquaient que lorsque Dieu est apparu à Moïse au buisson ardent, il a dit à Moïse que la raison de faire sortir les Juifs était de le servir à Jérusalem.

« Dieu dit : Je serai avec toi ; Et ceci sera pour toi le signe que c’est moi qui t’envoie ; Quand tu auras fait sortir d’Égypte le peuple, vous servirez Dieu sur cette montagne. » (Exode 3:12)

« L’identité unificatrice du peuple juif s’exprime dans le Temple de Jérusalem », a expliqué le rabbin Lipo. « En ce jour, il y a 74 ans, Israël est devenu un État, mais l’essence de la nation est le Temple de Jérusalem ».

La plupart des carrières en Israël sont exploitées par des Arabes et ils ont préféré ne pas utiliser de pierres provenant de ces endroits. Ils ont ramassé 23 pierres de taille dans un champ près de la communauté d’Eish Kodesh (feu sacré) à Samarie. Un entrepreneur de Judée a transporté les pierres dans une zone proche de la synagogue Hurva dans la vieille ville. La mère de Lipo, qui est née avec l’État d’Israël, il y a 74 ans, a participé, aidant avec enthousiasme à tailler les pierres.

Lipo prévoit d’organiser plus d’événements de ce type pour préparer plus de pierres pour le Troisième Temple.

Joshua Wander a participé à l’événement. Tout en coupant les pierres, Wander portait des tefillin (phylactères) et avait son arme de poing prête, personnifiant la prophétie de Néhémie :

« Chacun d’eux, en travaillant, avait son épée ceinte autour des reins. Celui qui sonnait de la trompette se tenait près de moi. » (Néhémie 4:18)

« C’était un acte important en soi et un message à la nation ainsi qu’au monde, mais c’était aussi un message à Hachem que nous n’étions pas simplement assis à attendre le Messie », a déclaré Wander à Israel365 News. « Nous avions l’intention de montrer que nous travaillons activement pour amener le Troisième Temple, comme prophétisé et comme commandé ».

La situation actuelle dans laquelle Israël est un pays magnifiquement développé alors que le Mont du Temple est sous le contrôle des Palestiniens est similaire à la situation décrite par le Prophète Aggée :

« Est-ce le temps pour vous d’habiter vos demeures lambrissées, quand cette maison est détruite ? » (Aggée 1:4)

La Bible d’Israël a expliqué un message qui est tout aussi pertinent aujourd’hui :

S’adressant aux Juifs qui sont retournés en Terre d’Israël après soixante-dix ans d’exil babylonien, la mission de Chagai est de les motiver à reprendre la construction du Deuxième Temple. Il commence par les mettre au défi de réfléchir à leurs priorités et de considérer ce qui est le plus important : Leur confort ou celui de Dieu ? Alors qu’ils habitent des maisons à panneaux, la maison d’Hachem est en ruine. Le terme hébreu pour « panneaux » est sefunim. Selon certains, les panneaux étaient en bois de cèdre, importé du Liban. Chagai accuse le peuple de ne pas avoir appris du roi David, qui a dit au prophète Natan : « J’habite dans une maison de cèdre, et l’arche de Dieu habite au milieu d’une tente. » (2 Samuel 7). David aspirait à surmonter cette disparité et à construire le premier Beit Hamikdash, tandis que les Israélites à l’époque de Chagai sont insouciants. Chagai essaie de briser leur complaisance. Les pierres sont stockées conformément à leur destination.

Source

Traduit par PLEINSFEUX

close

Ne manquez rien !

Rejoignez les nouvelles de PleinsFeux.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !
En savoir plus dans notre politique de confidentialité

Translate »