Fin des Temps

Publié le 12 mars, 2020 | par Equipe de Pleinsfeux

0

UN MONDE ASSIÉGÉ PAR LES CATASTROPHES ET LES MALADIES

Par Samuel David Meyer – Mars 2020

Ils se sont considérablement intensifiés

« Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres ; Gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent.  Mais ce ne sera pas encore la fin.  Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre.  Tout cela ne sera que le commencement des douleurs. » (Matthieu 24:6-8)

« Quand les hommes diront : Paix et sûreté !  Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point. » (I Thessaloniciens 5:3)

« Je me couche et je m’endors en paix, car toi seul, ô Éternel, tu me donnes la sécurité dans ma demeure. »  (Psaumes 4:9)

Dans ce numéro, nous allons à nouveau évaluer attentivement les événements actuels.  Il ne fait aucun doute que la planète que nous occupons en ce moment fait face à une étonnante vague de bouleversements alors que des foules d’humanité passent d’une crise à l’autre.  Dans un discours prononcé en février 2020, le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres, a déploré l’état du monde.  « J’ai parlé récemment de vents d’espoir. Mais, aujourd’hui, un vent de folie souffle sur le monde.  De la Libye à la Syrie et au-delà, l’escalade est de retour.  Les armes coulent et les offensives s’intensifient », a informé Guterres.  « Toutes les situations sont différentes, mais il y a un sentiment d’instabilité croissante et des tensions déclenchées, ce qui rend tout bien plus imprévisible et incontrôlable, avec un risque accru d’erreurs de calcul ».  Il a ensuite déclaré : « Comme nous pouvons le voir, les problèmes se nourrissent les uns les autres ».

Chose intéressante, 2020 est le 75e anniversaire de la fondation de l’Organisation des Nations Unies.  Cette organisation a été créée pour unir le monde et instaurer une paix durable, mais cette paix insaisissable ne sera jamais trouvée parce que l’Organisation des Nations Unies rejette le Prince de la Paix qui est Jésus-Christ.  L’apôtre Paul a averti dans I Thessaloniciens 5:3 :    « Quand les hommes diront : Paix et Sûreté !  Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point. »  Inversement, nous apprenons du Psaume 4:9 qu’une paix et une sécurité véritables ne viennent que de notre Dieu. Le verset déclare : « Je me couche et je m’endors en paix, car toi seul, Ô Éternel, tu me donnes la sécurité dans ma demeure. »  Néanmoins, António Guterres et ses responsables à l’ONU sont évidemment troublés par le fait que malgré leurs efforts et malgré le fait que les Nations Unies comptent 193 pays dans le monde, ils n’ont pas été en mesure d’atteindre leurs objectifs.  Au contraire, le monde est en état de siège alors que la maladie, la catastrophe et la guerre font continuellement des ravages.

Alors que nous regardons les événements de notre journée se dérouler, les chrétiens du monde entier commencent à se demander si nous approchons ou si nous sommes maintenant dans la fin des temps.  Cette évolution a été notée dans un article publié par un journal britannique qui déclarait dans son titre : « Fin du monde : La panique des coronavirus et la peste acridienne suscitent des craintes de l’apocalypse biblique ».  L’auteur de l’histoire accuse ensuite les chrétiens de « déclarations scandaleuses » pour avoir dit que Jésus pourrait revenir bientôt.  Pourtant, la description que Jésus nous a donnée de la fin des temps dans Matthieu 24 ressemble beaucoup à une description des gros titres des temps modernes.  Dans Matthieu 24, Jésus décrit une planète remplie de problèmes qui s’aggravent avec le temps.  Les versets 6-8 déclarent : « Vous entendez parler de guerres et de bruits de guerres ; Gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent.  Mais ce ne sera pas encore la fin.  Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre.  Tout cela ne sera que le commencement des douleurs. »  Ces événements se produisent depuis un certain temps, mais, ces dernières années, ils se sont considérablement intensifiés.  Sommes-nous proches de la fin ?  Bien que je ne sache pas quand le Seigneur Jésus-Christ reviendra, je sais qu’à chaque tic-tac de l’horloge, nous nous rapprochons un instant de ce jour fatidique.  Ainsi, à travers toutes les turbulences, nous levons toujours les yeux en prévision de l’apparition de notre roi.

La Terre ravagée par la maladie

Il semble qu’il y ait toujours une maladie qui fait les gros titres de nos jours. Parfois, il y en a plus d’un.  Ces dernières années, nous avons beaucoup entendu parler d’Ebola et de l’effet désastreux que cette maladie mortelle a causé sur le continent africain.  La dernière flambée, qui a commencé en août 2018, touche enfin à sa fin et serait presque terminée.  Au cours de cette période, 3500 personnes ont été infectées et 2250 sont décédées.  Alors que les Africains sont probablement soulagés de voir Ebola repartir, l’histoire récente suggère qu’il y aura davantage de flambées à l’avenir.  Cependant, comme cela a été la tendance, cette crise a cédé la place à une nouvelle.

Comme je l’ai signalé dans le numéro du mois dernier de ce bulletin, une toute nouvelle souche de coronavirus a fait des ravages en Chine.  Au cours des dernières semaines, la situation s’est régulièrement aggravée.  Chaque jour apporte de plus amples détails et, alors que j’écris ce bulletin le 18 février 2020, je regarde actuellement quarante histoires sur ce virus.  Je ne peux pas couvrir tous les détails, et il est probable que lorsque vous lirez ce rapport, une multitude de nouvelles histoires auront fait surface.

Officiellement, la maladie causée par cette nouvelle souche de virus a reçu un nom de l’Organisation Mondiale de la Santé.  Les personnes infectées souffriraient de COVID-19, qui est l’abréviation de « coronavirus disease 2019».  Au moment d’écrire ces lignes, il y avait eu plus de 74.000 infections en Chine continentale.  De nombreux autres pays ont signalé des infections au COVID-19, dont 62 cas à Hong Kong, 74 au Japon, 81 à Singapour, 35 en Thaïlande, 31 en Corée du Sud et 29 aux États-Unis.  Plus de 2000 personnes sont mortes.  Il y a tout juste huit jours, le 10 février 2020, le nombre total d’infections était de 43.099, avec environ 1000 décès.  USA Today a suggéré que le taux d’infection s’aggraverait beaucoup plus, et leur prédiction s’est maintenant avérée vraie.  L’histoire a cité le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé disant : « Il y a eu des cas inquiétants de… propagation de personnes sans antécédents de voyage en Chine.  La détection d’un petit nombre de cas peut indiquer une transmission plus répandue dans d’autres pays.  En bref, nous ne voyons peut-être que la pointe de l’iceberg ».

Comment va-t-il devenir mauvais ?  Personne ne le sait ; Cependant, les scientifiques sont assez alarmés par la propagation rapide de cette souche de coronavirus.  Les projections peuvent varier énormément d’un scientifique à l’autre, certains suggérant qu’il pourrait y avoir au moins 550.000 cas de la maladie tandis que d’autres suggèrent qu’il pourrait y en avoir jusqu’à 4,4 millions.  Le professeur Marc Lipsitch de Harvard pense qu’il pourrait y avoir une « pandémie mondiale »« Je pense qu’il est probable que nous assistions à une pandémie mondiale.  Si une pandémie se produit, 40% à 70% des personnes dans le monde sont susceptibles d’être infectées au cours de l’année à venir », a déclaré le professeur.

Il existe de nombreuses théories concernant l’origine de COVID-19.  Les chercheurs de l’Université de Technologie de Chine méridionale pensent qu’elle est définitivement née dans un laboratoire.  Dans un rapport publié par l’établissement d’enseignement, il a été noté que la nouvelle souche virale présente une forte similitude génétique avec le coronavirus CoV ZC45, que l’on trouve chez les chauves-souris en fer à cheval.  Le rapport a ensuite noté qu’il n’y avait pas de chauves-souris indigènes à moins de 600 miles de la ville de Wuhan, qui est l’épicentre de l’épidémie.  Cependant, une installation connue sous le nom de Wuhan Center for Disease Control abrite 605 chauves-souris malades.

Le sénateur Tom Cotton, un républicain de l’État américain de l’Arkansas, estime que la Chine n’a pas été à la hauteur de la vérité concernant l’épidémie de COVID-19.  Dans une entrevue, il a suggéré que le virus pouvait provenir du Laboratoire national de biosécurité de Wuhan.  « Nous n’avons pas de preuves que cette maladie est originaire de là-bas, mais en raison de la duplicité et de la malhonnêteté de la Chine depuis le début, nous devons au moins poser la question pour voir ce que les preuves disent, et la Chine ne fournit actuellement aucune preuve à ce sujet, » a déclaré Tom Coton.

Des vidéos tournées en Chine montrent clairement que les autorités chinoises portent un équipement de protection entraînant les citoyens contre leur volonté. Ceux qui ont tenté d’avertir le monde ont été menacés ou arrêtés.  Ce fut le cas du Dr Li Wen Liang qui fut l’un des premiers à avertir le monde du virus et fut ensuite réprimé par le gouvernement chinois.  Malheureusement, il est décédé plus tard d’une infection à coronavirus.  Chen Qiushi, qui avait filmé des vidéos de Chine et les avait mises en ligne après avoir renversé les contrôles Internet chinois, a récemment disparu.  Dans l’une de ses vidéos, Chen a déclaré : « J’ai peur.  J’ai le virus devant moi, et, sur mon dos, j’ai le pouvoir juridique et administratif de la Chine. »  En février 2019, le président chinois Xi Jinping a appelé les responsables de son pays à sévir contre ceux qui partagent la vérité sur l’état des zones touchées par la maladie.  « Il est nécessaire d’augmenter le recours à la force de police et de renforcer l’utilisation visible de la police », a déclaré M. Xi.  Il a également ordonné au gouvernement communiste chinois de « renforcer la gestion et le contrôle des médias en ligne » et de « réprimer ceux qui saisissent l’occasion de créer des rumeurs ».

Des rapports provenant de Taïwan affirment que COVID-19 pourrait être encore plus problématique que ce qui est généralement affirmé.  Un article publié le 10 février 2020 par le Taiwan News, cite le pneumologue chinois Zhong Nanshan qui affirme que la période d’incubation moyenne pour COVID-19 est de trois jours, mais la période d’incubation peut durer jusqu’à 24 jours. Compte tenu du fait que le protocole de confinement standard prévoit une quarantaine de 14 jours pour ceux qui sont exposés au virus, c’est une nouvelle troublante si elle est vraie.  Un autre rapport publié le 14 février 2020 par Taiwan News, cite un médecin anonyme qui prétend que ceux qui ont eu COVID-19 et récupéré peuvent être réinfectés et meurent souvent d’insuffisance cardiaque lorsque cela se produit.

Diverses maladies sont apparues et disparues au fil des ans, et peut-être la même chose se produira avec COVID-19.  À ce stade, nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve, et c’est une raison de plus pour continuer à prier.  Il convient de noter que les autorités japonaises sont très préoccupées par la propagation du COVID-19 dans leur pays et ont maintenant demandé au peuple japonais de prendre des mesures pour empêcher une nouvelle transmission.  « Nous voulons demander au public d’éviter les rassemblements non urgents et non essentiels.  Nous voulons que les personnes âgées et celles qui ont des conditions préexistantes évitent les endroits bondés », a déclaré le ministre japonais de la Santé, Katsunobu Kato.

Alors que COVID-19 recueille l’essentiel de l’attention des médias, il est loin d’être la seule maladie à semer la mort et la destruction dans son sillage.  La saison actuelle de la grippe aux États-Unis a été particulièrement mauvaise jusqu’à présent, et maintenant au moment où les experts disent qu’elle devrait se terminer, une deuxième vague frappe l’Amérique.  Il est très inhabituel que deux souches de grippe se propagent au cours d’une même saison, bien que cela se soit produit l’année dernière.  « Nous pourrions bien avoir, pour la deuxième année consécutive, sans précédent, une saison de la grippe à double canon », a déclaré le Dr William Schaffner de l’Université Vanderbilt à Nashville, Tennessee.  Selon un rapport publié par Live Science le 14 février 2020, il y a eu 26 millions de cas de grippe au cours de la saison en cours, qui ont entraîné 250.000 hospitalisations et 14.000 décès.  En ce qui concerne la Chine, outre le coronavirus, le pays asiatique est également aux prises avec la grippe aviaire H5N1 dans la province du Hunan.  Au 1er février 2020, les autorités chinoises ont été forcées d’abattre 17.828 volailles.

Bien que les virus affectent souvent les humains et les animaux, il convient de noter que les plantes peuvent également être atteintes de maladies.  C’est le cas d’un virus appelé ToBRFV.  Il a été découvert pour la première fois dans l’État israélien en 2014 et s’est depuis propagé en Europe, aux États-Unis et au Mexique.  Le virus provoque la formation de taches brunes disgracieuses sur les tomates et les rend inutilisables.  Cette maladie a récemment atteint la France pour la première fois.  Les agrumes sont également menacés en raison d’une infection bactérienne tenace appelée Huanglongbing.  La maladie, originaire de Chine, a atteint l’État américain de Floride en 2005.  Elle est arrivée en Californie en 2012 et continue de se propager, incitant le Los Angeles Times à avertir le 18 février 2020 d’une imminente « apocalypse des agrumes ». « Nous arrivons à un point où c’est un peu effrayant », a déclaré Tracy Kahn de l’Université de Californie à Riverside.  Nous voyons encore et encore les conséquences de vivre dans un monde déchu.  Tout comme Jésus nous a avertis, ce monde est rempli de maladies et de peste.  Heureusement, aucun de ces problèmes n’existera après notre entrée dans l’éternité avec notre Dieu.

Une catastrophe en Afrique

Récemment, en février, 160 soldats de l’armée ougandaise se sont rassemblés dans leur pays africain pour lutter contre une invasion.  Leurs ennemis n’étaient pas d’autres soldats.  Au lieu de cela, ils ont combattu des millions et des millions de criquets qui terrorisaient l’Afrique de l’Est.  Ils ont travaillé sans relâche pour empêcher l’essaim vorace, aspergeant les envahisseurs de produits chimiques, mais les insectes affamés ne seraient pas bloqués.

D’autres pays d’Afrique peuvent sans aucun doute être liés à la lutte de l’Ouganda.  Les criquets insatiables consommeront toute la végétation qu’ils peuvent trouver et ils ont pénétré en Éthiopie, en Somalie, à Djibouti, en Érythrée, en Tanzanie, au Soudan, au Soudan du Sud et au Kenya.  Ces essaims sont ahurissants.  En fait, un essaim qui a frappé le Kenya a couvert 930 milles carrés.  Selon Priya Gujadhur de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.  « Un essaim de cette taille peut consommer de la nourriture pour 85 millions de personnes par jour ».  Un article de la Société Radio-Canada déclare en outre que les criquets ont dévoré certains champs de cultures en aussi peu que 30 secondes.  Très peu a été épargné.  « Les sauterelles sont apparues, et nous avons appelé les autorités immédiatement.  Les avions ont commencé les pulvérisations à partir de ce bord de la rivière. Certains sont morts, mais le reste de l’essaim s’est déplacé vers nos fermes.  Ils ont tout détruit ici.  Ils ont maintenant déménagé dans nos maisons.  Ils y pondent maintenant des œufs », a déclaré une mère kényane de 38 ans qui a raconté son histoire poignante.

La situation désespérée en Afrique a incité le chef humanitaire des Nations Unies, Mark Lowcock, à dire : « Il y a un risque de catastrophe ».  Il a également averti que les efforts pour arrêter les essaims de criquets avaient été insuffisants.  « La réponse d’aujourd’hui ne fonctionnera pas, à moins qu’il n’y ait une grande extension », a-t-il déclaré.  Kelvin Dalrymple, vice-président et agent de crédit principal de Moody’s Investors Service, prévoit d’autres problèmes dans les jours à venir.  « La hausse des prix des denrées alimentaires due à une pénurie prolongée de cultures clés alimente le potentiel de troubles sociaux en Afrique de l’Est, une région où nous évaluons déjà les risques politiques comme élevés et les ingrédients des troubles sociaux potentiels qui prévalent », a déclaré Dalrymple.  Étonnamment, les experts ont averti qu’avec plus de pluies attendues, le nombre de criquets tourmentant l’Afrique pourrait augmenter de 500 fois d’ici le mois de juin 2020.

Ce sont des jours incroyables.  Les histoires que nous voyons éclaboussées à travers les gros titres des nouvelles sonnent comme des histoires tout droit sorties de la Bible.  Des nuées de sauterelles rappellent l’imagerie biblique, car Dieu avait utilisé ces mêmes créatures pour punir les Égyptiens à l’époque des anciens Israélites.  Il est remarquable de voir à quel point l’histoire trouvée dans Exode 10 ressemble aux nouvelles de l’Afrique moderne.  Dans Exode 10:5-6, Moïse avertit Pharaon que les sauterelles venaient, déclarant : « Elles couvriront la surface de la terre, et l’on ne pourra plus voir la terre ; Elles dévoreront le reste de ce qui est échappé, ce que vous a laissé la grêle, elles dévoreront tous les arbres qui croissent dans vos champs ; Elles rempliront tes maisons, les maisons de tous tes serviteurs et les maisons de tous les Égyptiens.  Tes pères et les pères de tes pères n’auront rien vu de pareil depuis qu’ils existent sur la terre jusqu’à ce jour.  Moïse se retira, et sortit de chez Pharaon. »  Bien que les essaims de sauterelles ne soient pas aussi mauvais aujourd’hui que la peste à laquelle les Égyptiens ont été confrontés, cela rappelle clairement que ces jours sont remplis de vues effrayantes.

Les démocrates nommeront-ils un socialiste ?

La saison des élections est à nos portes.  Les États ont déjà commencé à tenir leurs primaires et leurs caucus pour déterminer qui sera leur candidat démocrate contre Donald Trump pour le poste de président des États-Unis.  Le 3 février 2020, l’Iowa a tenu son caucus.  C’était un cauchemar entaché de problèmes techniques, et cinq jours après le vote, chaque circonscription de l’État a finalement rendu compte de ses résultats.  Initialement, il a été déclaré que l’État de l’Iowa avait un gagnant surprise : Pete Buttigieg.  Cependant, l’État de l’Iowa dit maintenant que Buttigieg et le socialiste Bernie Sanders se sont effectivement liés, ce qui a incité à un recomptage des voix.  Le 11 février 2020, l’État du New Hampshire a tenu ses primaires et le gagnant de ce concours a été Bernie Sanders.  Depuis ce temps, Sanders est devenu le favori pour obtenir la nomination du Parti Démocrate.  Il connaît une montée en popularité et a attiré une foule de 17.000 personnes lors d’un rassemblement organisé à Tacoma, Washington, le 17 février 2020.  « Nous n’avons peut-être pas des milliards de dollars à dépenser, mais nous avons des centaines de milliers de personnes à chaque État de ce pays frappant aux portes.  Et, c’est pourquoi nous allons gagner ici à Washington et pourquoi nous allons gagner partout dans ce pays », a déclaré Sanders à sa foule enthousiaste.

Curieusement, l’homme qui pourrait très bien devenir le candidat démocrate à la présidence des États-Unis n’est même pas techniquement un démocrate.  Il est un sénateur indépendant de l’État du Vermont qui admet ouvertement qu’il est socialiste.  Ceux qui l’ont connu dans le passé ne brossent pas un tableau très flatteur du politicien excentrique.  Un de ses amis qui le connaissait avant qu’il ne soit célèbre a noté que Sanders devait recourir au vol d’électricité parce qu’il était en retard dans le paiement de ses factures.  « L’électricité a été souvent coupée.  Je me souviens qu’il avait fait passer une rallonge jusqu’au sous-sol.  Il ne pouvait pas payer ses factures », a expliqué l’ami.  Il s’est essayé à la menuiserie, mais n’y a pas réussi.  En 1972, il a eu recours à la rédaction de documents sexuellement explicites pour une publication connue sous le nom de Vermont Freeman pour gagner de l’argent.  En 1977, il a lancé une société de production vidéo connue sous le nom de « American People’s Historical Society ».  Il a utilisé cette aventure pour faire des films à petit budget, qui se concentraient parfois sur ses héros socialistes.  Il a ensuite travaillé pour placer ses vidéos dans les écoles.  En mars 1981, il est devenu maire de Burlington, Vermont, après avoir remporté par dix voix seulement.  Il sera réélu trois fois maire et occupera ce poste jusqu’en 1989.

C’est durant son mandat de maire de Burlington que M. Sanders a épousé sa deuxième épouse, Jane.  Le lendemain du mariage, au printemps 1988, il partit avec sa fiancée en lune de miel en Russie, une nation qui était communiste à l’époque.  Pendant qu’il était là, il a ouvertement dénigré les États-Unis et fait des clochards avec des responsables russes.  Au retour de son voyage, Sanders aurait déclaré : « Prenons la force des deux systèmes.  Apprenons l’un de l’autre. »  Au fil des ans, Sanders a salué publiquement des dirigeants communistes tels que feu Fidel Castro de Cuba et Daniel Ortega du Nicaragua. Ne vous y trompez pas, Bernie Sanders est un radical.  En 1972, il a dit : « Çà ne me dérange pas que des gens viennent et m’appellent communiste. »  Mais, cela devrait le déranger.  Le communisme a infligé de la misère à des millions de personnes au cours des cent dernières années.  En outre, l’ancienne Union Soviétique, les gouvernements actuels de la Corée du Nord, de la Chine et de Cuba, sont tous des régimes communistes oppressifs qui ne tolèrent pas la dissidence ou la liberté d’expression.  Ce sont des sociétés laïques qui ne permettent pas le droit illimité d’adorer Dieu.  S’il était élu, Sanders serait le premier président ouvertement laïque, et il nous a déjà dit à plusieurs reprises ce qu’il voulait dans ses discours : Une révolution politique.

En fin de compte, Dieu décidera de ce qu’Il permettra aux États-Unis.  Ce n’est certainement pas une conclusion perdue que Bernie Sanders sera nommé président malgré sa base enthousiaste de jeunes supporters.  Ce qui est troublant, cependant, c’est que tant de gens veulent un dirigeant socialiste laïc. Ce n’est probablement qu’une question de temps avant d’en avoir un.

En ce qui concerne les autres candidats démocrates à la présidence, ils ne sont guère meilleurs que Sanders.  Pete Buttigieg, qui est également un favori parmi les électeurs, est un homme ouvertement homosexuel marié à un autre homme. Il a exprimé le désir d’avoir des enfants avec son « mari » à la Maison Blanche s’il devient président.  Curieusement, l’actuel président Donald Trump semble avoir un faible pour Buttigieg.  Dans une récente interview avec Geraldo Rivera sur Fox News, Rivera a demandé à Trump : « Les Américains voteraient-ils pour qu’un homme gay soit président ? »  Trump a répondu en disant : « Je pense que oui.  Je pense qu’il y en aurait qui ne le feraient pas, et vous savez, je ne ferais pas partie de ce groupe, pour être honnête avec vous ».  Il a ensuite ajouté : « Cela ne semble pas faire de mal à Pete Buttigieg ».

En terminant, le monde d’aujourd’hui est en crise.  Il existe de nombreuses maladies et catastrophes auxquelles il faut faire face, et l’humanité est confrontée chaque jour à de nombreuses menaces.  Malgré tout cela, nous servons un Dieu qui ne nous quittera jamais, et Jésus a promis qu’il nous réconfortera alors même que nous traversons ces moments difficiles.  Dans Jean 14:18, Jésus a dit : « Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous. »  J’exhorte chaque lecteur de ce bulletin à se repentir de ses péchés si vous ne l’avez pas encore fait et à consacrer votre vie à Dieu.  Ce faisant, nous trouvons la paix et le confort qui ne viennent que de notre Sauveur.

Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous.  Amen.

Source: Last Trumpet Ministries 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics