Apostasie

Publié le 26 août, 2015 | par Equipe de Pleinsfeux

0

UN MONDE SUPER-SATURÉ DE MAL !

Par Samuel David Meyer – Aout 2015

« Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d’iniquités, à la race des méchants, aux enfants corrompus !  Ils ont abandonné l’Éternel, ils ont méprisé le Saint d’Israël.  Ils se sont retirés en arrière….  Quels châtiments nouveaux vous infliger, quand vous multipliez vos révoltes ?  La tête entière est malade, et tout le cœur est souffrant. » Ésaïe 1:4-5

« L’aspect de leur visage témoigne contre eux, et, comme Sodome, ils publient leur crime, sans dissimuler.  Malheur à leur âme !  Car ils se préparent des maux. » Ésaïe 3:9

« J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre ; J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction.  Choisis la vie, afin que tu vives, lui et ta postérité. » Deutéronome 30:19

« Tu ne prononceras point de sentence inique, et tu ne feras point mourir l’innocent et le juste ; Car je n’absoudrai point le coupable. » Exode 23:7

« Maudit soit celui qui reçoit un présent pour répandre le sang de l’innocent !  –  Et tout le peuple dira : Amen ! » Deutéronome 27:25

Dans ce bulletin, nous allons encore une fois faire la lumière sur l’actualité de notre époque, qui démontre clairement que notre monde est devenu super-saturé de mal. Cela est particulièrement vrai pour les États-Unis d’Amérique où des actions répréhensibles sont devenues la norme et où le péché est embrassé ouvertement. Les États-Unis sont devenus une terre où le péché le plus odieux de tous se produit sur une base quotidienne alors que plus d’un million de bébés à naître sont brutalement massacrés chaque année.   Conformément à un rapport publié par le Comité National du Droit à la Vie, en février 2014, plus de 56 millions d’avortements ont été réalisés aux États-Unis depuis 1973, quand l’avortement est devenu légal.

Le fournisseur d’avortements le plus connu dans le pays est une organisation appelée Planned Parenthood, qui a assassiné environ 6,8 millions de bébés depuis 1970.  Ce groupe maléfique a fait l’objet d’intenses contrôles ces derniers jours parce que des vidéos secrètes ont révélé que la Planned Parenthood avait participé activement à la vente de parties corporelles de bébés avortés.  Une des vidéos, qui a été capturée par un groupe appelé le Centre pour le Progrès de la Médecine, présente une femme du nom de la Dre Deborah Nucatola, directrice principale des services médicaux à Planned Parenthood en Amérique.  Dans la vidéo, la Dre Nucatola parle nonchalamment des opérations secrètes tout en dînant et décrit leurs procédures afin de préserver des parties corporelles spécifiques.  « Je dirais que la plupart des gens veulent un foie.  Et, pour cette raison, la plupart des fournisseurs feront ces cas sous guidage échographique, afin de savoir où mettre les forceps, » dit la Dre Deborah Nucatola.  Elle a plus tard ajouté, « Nous avons été excellents à obtenir des cœurs, des poumons, des foies, parce que nous le savons, donc, je ne vais pas écraser cette partie, je vais essentiellement écraser dessous, je vais écraser dessus et je vais voir si je peux les obtenir intacts. »  Dans la deuxième vidéo, publiée par le Centre pour les Progrès de la Médecine, le 21 mai 2015, des acteurs secrets ont redemandé à un officiel de Planned Parenthood au sujet d’achats de pièces de fœtus.  Dans ce cas, l’officiel est la Présidente du conseil des directeurs médicaux de Planned Parenthood, la Dre Mary Gatter.  Dans la vidéo, un acteur demande à la Dre Mary Gatter ce qu’il pouvait s’attendre à payer pour les tissus fœtaux intacts de bébés avortés.  Elle répond, « Eh bien, pourquoi ne commencez-vous pas en me disant ce que vous êtes habitués à payer ! »

La révélation que Planned Parenthood s’est engagé dans la vente illégale de parties corporelles provenant de bébés avortés a suscité l’indignation parmi de nombreuses personnes notables.  Cela inclut l’ancien neurochirurgien et l’actuel candidat présidentiel républicain, le Dr Benjamin Carson.  « Cette vidéo était comme vous gifler au visage avec un poisson froid pour vous aider à réaliser jusqu’à quel point la dépravation est devenue importante dans notre société.  Des petits bébés qui peuvent se déplacer, qui peuvent réagir et nous les prenons pour les réduire en pièces et nous prenons leurs organes pour les vendre. »  Il a ensuite ajouté, « Les mêmes personnes qui disent qu’ils ne sont pas vraiment des bébés, que c’est seulement une masse de cellules, disent ensuite : Est-ce que je peux avoir un foie ?  Est-ce que je peux avoir un cœur ?  Ils ne peuvent même pas reconnaitre l’hypocrisie de ce qu’ils font. »  Le sénateur Jeff Sessions, un républicain de l’Alabama, a également dénoncé Planned Parenthood et est un des nombreux sénateurs qui ont signé une lettre adressée à la Secrétaire des Services Humains et Sanitaires des États-Unis, Sylvia Burwell, qui exige l’assistance de l’agence, alors que les sénateurs étudient Planned Parenthood. « Nous sommes profondément troublés par des récentes images publiées par le Centre pour le Progrès de la Médecine décrivant des hauts dirigeants de Planned Parenthood de l’Amérique discuter en détail les pratiques de l’organisation sur la récolte les organes des fœtus, » déclare la lettre.  La lettre poursuit en disant, « Les images soulèvent un certain nombre de questions concernant les pratiques de l’organisation, y compris si elles sont conformes aux lois fédérales réglementant l’utilisation des tissus fœtaux et des avortements partiels. »  La républicaine candidate à la présidentielle Carly Fiorina a également exprimé sa consternation au sujet des pratiques de Planned Parenthood.  « Peu importe si vous pensez être pro-choix ou pro-vie.  Chaque femme, chaque homme doit se pencher sur ces vidéos et penser, Qu’est-il arrivé avec notre pays, » a déclaré Fiorina.

En réponse à des critiques sévères, des officiels de Planned Parenthood ont tenté de dépeindre leur groupe comme étant des victimes de supposés « extrémistes » qui cherchent à les détruire.  « Un groupe d’extrémistes qui a intimidé des femmes et des médecins pendant des années, avec leur agenda d’interdire complètement les avortements, ne documentent pas les méfaits ; Ils essaient de les créer, tout à fait en vain », a déclaré Planned Parenthood dans une lettre adressée au Congrès américain.  Il devrait être évident qu’il y a quelque chose de terriblement maléfique dans ce pays quand ceux qui veulent arrêter le massacre des enfants à naître sont appelés des « extrémistes ».  Présentement, Planned Parenthood est une organisation hautement favorisée qui reçoit de grandes quantités d’argents en financement du gouvernement des États-Unis et a été publiquement louangée par l’actuel président américain, Barack Obama.  C’était en avril 2013 quand Barack Obama s’est adressé à Planned Parenthood et a dit au groupe : « Aussi longtemps que nous devons nous assurer que les femmes aient accès aux soins de santé de qualité, abordables, et aussi longtemps que nous devons lutter pour protéger le droit des femmes à faire leurs propres choix pour leur propre santé, je veux que vous sachiez que vous avez aussi un président qui va être derrière vous pour lutter dans toutes les étapes du chemin.  Je vous remercie, Planned Parenthood.  Que Dieu vous bénisse. »  Au sujet de financement fédéral, des rapports indiquent que Planned Parenthood a reçu $528,4 millions pendant la période entre le 1er juillet 2013 et le 30 juin 2014.  Ceci correspond à une moyenne de $1.447.671 par jour ou $60.320 par heure !

Afin de pleinement comprendre jusqu’à quel point Planned Parenthood peut être diabolique, nous devons considérer les racines de l’organisation.  Conformément à la documentation de Planned Parenthood, leurs débuts remontent à 1916 quand une femme nommée Margaret Sanger a fondé la première clinique de contrôle des naissances du pays à Brooklyn, New York.  Bien que Margaret Sanger soit présentée comme une héroïne aujourd’hui par la foule des « pro-choix » (il serait beaucoup plus juste de les appeler pro-meurtres), ses propres écrits, et ils sont nombreux, révèlent qu’elle était une femme profondément méchante, qui méprisait les grandes familles et avait une opinion profondément raciste.  Un de ses plus grands objectifs était d’empêcher les noirs de procréer aux États-Unis.  Ce fait est clairement évident dans une lettre qui a été écrite par Margaret Sanger et adressée au Dr C. J. Gamble,  le 10 décembre 1939.  Dans cette lettre, Margaret Sanger a écrit ce qui suit : « Les travaux ministériels sont aussi importants et ils doivent aussi être formés, peut-être par la Fédération quant à nos idéaux et à l’objectif que nous espérons atteindre.  Il ne doit pas être révélé que nous voulons l’extermination de la population noire et le ministre est l’homme qui peut redresser cette idée si çà parvient à un de leurs membres les plus rebelles. »  Margaret Sanger a déjà aussi écrit, « Nous devrions appliquer une politique sévère et rigide de stérilisation et de ségrégation dans cette catégorie de population dont la progéniture est viciée, ou dont l’héritage est telle que les caractères répréhensibles peuvent être transmis à leur descendance. »  Il est choquant de voir que le désir de Margaret Sanger d’empêcher le plus possible la naissance des noirs se soit partiellement concrétisé.  En effet, un rapport du Département de la Santé et de l’Hygiène Mentale à New York indique qu’en 2013, 24.108 bébés noirs sont nés, tandis que 29.007 ont été avortés.  Ainsi, en 2013, plus de bébés noirs ont été assassinés dans l’utérus que de bébés qui sont nés vivants.  En tout cas, il devrait être évident maintenant que Planned Parenthood est une organisation véritablement barbare qui devrait être détruite.  Je ne peux même pas comprendre comment des gens, dont certains affirment même être chrétiens, peuvent supporter cette organisation.  Selon moi, un verset de la Bible remarquablement approprié peut être appliqué à Planned Parenthood.  Dans Deutéronome 27:25, nous lisons,   « Maudit soit celui qui reçoit un présent pour répandre le sang de l’innocent ! – Et tout le peuple dira : Amen ! »

La légalisation du péché du même sexe !

Le 26 juin 2015, les États-Unis d’Amérique ont changé à jamais.  Ce jour-là, la Cour Suprême des États-Unis a annoncé sa décision que le mariage homosexuel serait légal dans tous les cinquante états.  Cette décision, qui affecte des millions de personnes dans tout le pays, a été prise par cinq individus qui ont décidé qu’ils ont le pouvoir de modifier l’institution traditionnelle du mariage.  Les membres de la Cour Suprême qui ont voté en faveur des mariages homosexuels sont Anthony Kennedy, Ruth Bader Ginsburg, Sonia Sotomayor, Elena Kagan et Stephen Breyer. Il est intéressant de noter que deux de ces juges, Sotomayor et Kagan, ont été nommés par Barack Obama, ce qui a ouvert la voie pour que les  mariages homosexuels deviennent légalisés dans tout le pays.

En annonçant la décision, le juge Kennedy a lu l’opinion de la majorité dans lequel il déclara : « Aucune union n’est plus profonde que le mariage, car il incarne les nobles idéaux de l’amour, de la fidélité, du dévouement, du sacrifice et de la famille. En formant une union conjugale, deux personnes deviennent quelque chose de plus grand qu’ils étaient autrefois. »  Les juges dissidents, John Roberts, Samuel Alito, Antonin Scalia et Clarence Thomas n’étaient pas satisfaits de la décision, cependant.  « Le décret d’aujourd’hui dit que mon dirigeant, et le dirigeant de 320 millions d’américains d’un océan à l’autre, est une majorité des neuf avocats à la Cour Suprême.  L’opinion dans ces cas est la plus grande extension en fait, et la plus grande extension qu’on peut même imaginer, de la déclaration de la Cour de pouvoir créer des « libertés » que la Constitution et ses Amendements négligent de mentionner, » a écrit le juge Scalia.  Le juge Alito a averti que cette décision aura des conséquences pour ceux qui croient au mariage traditionnel.  « La décision d’aujourd’hui usurpe le droit constitutionnel du peuple de décider de maintenir ou de modifier la conception traditionnelle du mariage.  La décision aura également des conséquences importantes.  Ceci servira à vilipender les américains qui ne veulent pas souscrire à la nouvelle orthodoxie. »  Plus tard, le juge Alito a continué en écrivant, « Je suppose que ceux qui s’accrochent aux vieilles croyances pourront murmurer leurs pensées dans les recoins de leurs maisons, mais, s’ils répètent ces opinions en public, ils risqueront d’être étiquetés comme des bigots et seront traités comme tels par les gouvernements, les employeurs et les écoles. »

L’Administration Obama était tellement excitée au sujet de la décision de la Cour Suprême qu’ils ont décidé d’illuminer la Maison Blanche avec des lumières de l’arc en ciel pour célébrer cela.  « La Maison Blanche a été allumée pour démontrer notre engagement inébranlable au progrès et à l’égalité, ici en Amérique et partout dans le monde.  Les couleurs de fierté reflètent la diversité de la communauté des Lesbiennes, des Gays, des Bisexuels et des Transgenres, et ces couleurs célèbrent ce soir un nouveau chapitre dans l’histoire des droits civiques en Amérique, » a déclaré un officiel de la Maison Blanche.  Pendant ce temps, le président Barack Obama était tellement ravi par la décision qu’il s’est senti obligé de prononcer un discours.  « Cette décision constitue une victoire pour l’Amérique.  Cette décision confirme ce que des millions d’américains croient déjà dans leurs cœurs. »  Lorsque tous les Américains sont traités comme égaux, nous sommes tous plus libres, a déclaré Barack Obama dans son discours.

Barack Obama est-il correct dans son affirmation que nous sommes tous « plus libres » depuis que les mariages homosexuels ont été légalisés ?  En réalité, c’est exactement le contraire, et ceux qui désapprouvent les unions du même sexe peuvent se retrouver face à des difficultés extrêmes pour avoir adhéré aux enseignements de la Bible à ce sujet.  Tel est le cas pour un couple de l’Oregon qui possédait une boulangerie anciennement nommée Sweet Cakes by Melissa.  Après qu’Aaron et Melissa Klein aient refusé de faire un gâteau de mariage pour un couple de lesbiennes, ils se sont retrouvés devant un tribunal, ce qui a conduit à un jugement contre eux pour un total de $135.000.  Pour compliquer davantage les choses, le site de collectes de fonds appelé GoFundMe, a fermé la campagne de financement qui était utilisée par le couple pour couvrir les frais du procès contre eux en avril 2015.  « Après un examen attentif de notre équipe, nous avons trouvé que la campagne « Support Sweet Cakes by Melissa »  était en violation avec nos modalités et conditions, » a déclaré GoFundMe dans un communiqué.  Ils ont plus tard poursuivi en disant, « Les sujets de la campagne de « Support Sweet Cakes by Melissa » ont été formellement accusés par les autorités locales et jugés en violation de la loi de l’état de l’Oregon concernant les actions discriminatoires.  En conséquence, la campagne a été désactivée. »  En outre, un journal de la Pennsylvanie, appelé Patriot-News, a annoncé qu’il limiterait la publication d’éditoriaux et d’articles d’opinions qui s’opposent aux mariages du même sexe.  « Par suite de la décision de vendredi, PennLive/ Patriot-News limitera très strictement les éditoriaux et les lettres à l’éditeur à l’encontre des mariages homosexuels.  Ces unions sont désormais la loi du pays.  Et nous ne publierons pas ces lettres et éditoriaux, pas plus que nous publierions ceux qui sont racistes, sexistes ou antisémites », a annoncé le journal dans un article.  D’autres journaux suivront-ils bientôt ?  Il semble de plus en plus probable que les chrétiens croyant en la Bible seront de plus en plus soumis aux intimidations et à la censure.

Pour une majorité croissante aux États-Unis, cependant, le style de vie homosexuel est devenu un mode de vie qui est célébré et embrassé.  En fait, un récent titre du Huffington Post déclare que, « Les américains acceptent de plus en plus les gays tous les jours, suggère une étude. »  Ce support s’étend même à ceux qui prétendent être des ministres.  Cela comprend un ministre du nom d’Adam Phillips, qui a participé à son premier défilé de la fierté gaie en juin 2015.  Non seulement vous avez ce dirigeant de la foi qui a assisté à l’événement, mais, il portait une affiche avec lui qui déclarait « En tant que chrétien je suis désolé pour les actions bornées, trompeuses et manipulatrices de ceux qui refusent le droit et l’égalité à tant de personnes, au nom de Dieu. »  Malheureusement, le verset de la Bible que nous retrouvons dans Ésaïe 3:9 est devenu une description très précise des États-Unis d’Amérique.  Dans ce verset, nous lisons, « L’aspect de leur visage témoigne contre eux, et, comme Sodome, ils publient leur crime, sans dissimuler.  Malheur à leur âme !  Car ils se préparent des maux. »

Une présence satanique en Amérique !

Lorsque nous lisons les nouvelles actuelles, il est devenu tout à fait clair que nous vivons dans une époque très troublée.  Il y a beaucoup de maléfices qui se passent chaque jour et il semble que çà ne fait qu’empirer.  Bien sûr, Satan a exercé son influence sur le monde depuis des milliers d’années, mais, dans la plupart des cas, il va au moins essayer de masquer ses opérations et fonctionner dans le secret. Pourtant, dans cette période de plus en plus maléfique dans laquelle nous vivons, nous voyons maintenant des personnes opérant ouvertement sous l’influence du diable.  En effet, le 25 juillet 2015, un événement qui a été qualifié de « la cérémonie satanique publique la plus grande dans l’histoire » s’est déroulé à Détroit, dans le Michigan.  L’événement mettait en vedette le dévoilement d’une idole de bronze de huit pieds de hauteur d’une entité à tête de bouc appelée Baphomet, ce qui est communément appelé une représentation de Satan.  L’idole dispose également d’un pentagramme inversé et de deux petits enfants regardant vers l’image satanique. Dans les jours précédant la célébration, le Temple Satanique de New York a invité les gens à « venir danser avec le diable et à vivre l’histoire en marche. »

Selon les rapports, lorsque l’événement a commencé dans la nuit du 25 juillet, les participants ont été entendus scandant « Hail Satan », tandis que les mâles satanistes s’embrassaient.  Pour aggraver les choses davantage, les participants devaient non seulement payer soit vingt-cinq ou soixante-quinze dollars comme prix d’entrée, mais, ils devaient également signer un contrat qui transférait leur âme à Satan.  Le texte du contrat est le suivant, « Je suis d’accord qu’en signant ce document sous n’importe quel nom, donné ou adopté, réel ou pseudonyme, je donne par la présente mon âme à Satan, (aka Abbadôn, aka Lucifer, aka Beelzebub, aka l’Antéchrist.)  Je le fais tout en sachant qu’il (aka Le Tombé, aka le père des mensonges) ou un de ses représentants peuvent choisir de recueillir mon âme éternelle à tout moment, avec ou sans préavis.  Je comprends que ma signature ou ma marque qui représente n’importe quel nom, réel ou fabriqué, sur ces documents constitue un contrat durable et éternel, et qu’il n’y n’aura aucune négociation supplémentaire sur la question de mon âme éternelle. » Malheureusement,ce contrat a été signé par environ 100 personnes.

Le plan original était d’ériger l’idole sur le Capitole de l’état de l’Oklahoma, où un monument mettant en vedette les dix commandements avait auparavant été placé. Cependant, après la décision de la Cour Suprême de l’Oklahoma interdisant tous les affichages religieux sur les terrains du Capitole, le Temple Satanique a opté plutôt pour dévoiler leur nouvelle idole dans la ville de Detroit.   « Ceci a toujours été notre intention de le faire partout où c’était pertinent, partout où c’était nécessaire, et partout où ce dialogue devait avoir lieu, » a affirmé le représentant du Temple Satanique, Lucien Greaves.  Le groupe a examiné la possibilité de placer leur monument sur les terrains de Statehouse à Little Rock, en Arkansas, maintenant que l’Oklahoma n’est plus disponible.

Dangereux nouvel accord commercial de Barack Obama !

Ces dernières décennies, plusieurs mesures ont été prises pour établir un gouvernement mondial.  Depuis la création de l’Organisation des Nations Unies à la création de l’Union Européenne, des femmes et des hommes puissants ont cherché à mettre en place une société mondialiste pièce par pièce.  Cela inclut le Président américain Barack Obama qui a négocié un nouvel accord commercial appelé Partenariat Trans Pacific, ou PTP.  Cet accord qui implique les nations de l’Australie, de Brunei, du Canada, du Chili, du Japon, de la Malaisie, du Mexique, de la Nouvelle-Zélande, du Pérou, de Singapour, des États-Unis et du Vietnam, est tellement grand qu’il engloberait 40 pour cent du produit intérieur brut du monde.  Les négociations de cet accord ont été menées dans le secret extrême, au point que même les membres du Congrès des États-Unis n’ont pas été autorisés à lire le texte de l’accord dans son intégralité.  Cependant, ce qu’on sait de l’accord, indique qu’il pourrait avoir de graves répercussions sur l’emploi aux États-Unis, tout en forçant également des changements au droit d’auteur, au contrôle de l’internet, et même le coût des médicaments par prescriptions.  Par conséquent, nous avons des critiques très sévères des démocrates et des républicains concernant le présent accord.  « Cet accord obligerait les américains à compétitioner contre les travailleurs provenant de pays comme le Vietnam, où le salaire minimum est de $2.75 par jour.  Il menace de faire reculer les régulations financières, les normes environnementales et les lois américaines qui protègent la sécurité des médicaments que nous prenons, des aliments que nous mangeons et des jouets que nous donnons à nos enfants, » ont déclaré les représentants démocrates George Miller, Rose DeLauro et Louise Slaughter dans un article paru l’an dernier.

L’adversaire le plus vocal du Partenariat Trans Pacifique est peut-être le sénateur Jeff Sessions de l’Alabama.  En mai 2015, le républicain a écrit une lettre au président Obama pour lui demander de publier les détails de l’accord.  Comme prévu, la lettre fut ignorée par Obama et a incité le sénateur Sessions à écrire une lettre de rappel.  « La lettre, qui n’a reçu aucune réponse, posait plusieurs questions fondamentales et disait que le Congrès devrait avoir des réponses avant même d’envisager d’accorder à l’exécutif des nouveaux pouvoir aussi grands.  Parmi ces questions, j’ai demandé que vous rendiez publique la section de l’accord PTP qui crée une nouvelle structure de gouvernance transnationale dénommée Commission du Partenariat Trans Pacifique.  Les détails de cette nouvelle commission de gouvernance sont extrêmement larges et ont les caractéristiques d’une Union Européenne naissante avec beaucoup de similarités, » a écrit le sénateur dans son suivi.  Il a ensuite écrit, « Examiner le texte secret, ainsi que le document d’orientation secret qui l’accompagne, qui révèle que cette nouvelle commission transnationale, affrétée avec des clauses vivantes de l’accord, aurait le pouvoir de modifier l’accord après son adoption, d’ajouter de nouveaux membres et d’émettre des règlements ayant une incidence sur le travail, l’immigration, et les politiques environnementales et commerciales.  En vertu de cette nouvelle commission, le Sultan de Brunei aurait un vote égal à celui des États-Unis. »

N’oublions pas que lorsque les choses sont faites sous le voile du secret, c’est généralement pour cacher le mal.  En revanche, nous avons lu de notre Sauveur dans Jean 18:20, « Jésus lui répondit : J’ai parlé ouvertement au monde ; J’ai toujours enseigné dans la synagogue et dans le temple, où tous les Juifs s’assemblent, et je n’ai rien dit en secret. »

Néanmoins, le diable a toujours fonctionné dans le secret, c’est pourquoi nous avons vu la formation de sociétés secrètes et d’organisations secrètes dans le passé. Tous ces secrets seront révélés en temps utileDans Luc 12:2, Jésus nous dit, « Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu. »

En terminant, il est évident que les empreintes de Satan sont partout dans ce monde présent.  Pourtant, nous pouvons vaincre le mal dans ce monde grâce à la solidité de notre Seigneur et Sauveur, Jésus-Christ.  Dans Romains 12:21 nous sommes exhortés par l’apôtre Paul, « Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. »  Si vous n’avez pas encore entièrement dédié votre vie à Dieu, je vous invite à le faire maintenant.

Merci à tous nos supporters pour votre gentillesse.  Nous apprécions chacun d’entre vous et nous continuons à travailler aussi dur que possible pour la cause du Christ en ces temps périlleux.  Que la grâce et la paix soient avec vous au nom du Seigneur Jésus-Christ.

Source :   Last Trumpet Ministries, PO Box 806, Beaver Dam, WI 53916

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Mots clés: , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics