Conspiration

Publié le 11 mars, 2016 | par Equipe de Pleinsfeux

0

UN ORDRE MONDIAL CONTRE LES CITOYENS DE SOUCHE

Par J. B. Williams -Le 23 février 2016

Comme stratèges politiques amateurs dans le débat du Tea Party que le candidat du Bon Vieux Parti serait le meilleur pour l’Amérique, celui qui est le plus « constitutionnel » et qui conduirait notre nation loin du mouvement mondial d’Un Ordre Mondial pour éliminer la souveraineté et la sécurité des États-Unis, un grand nombre ignore complètement les trois seuls mots dans les documents de nos fondateurs qui empêchent que les États-Unis ne tombent jamais sous la domination des agents ou des dictateurs étrangers et sous les influences internationales … ces trois mots sont « Citoyen de souche ».

Contrairement à la croyance populaire, aujourd’hui, le nouvel ordre mondial annoncé par George H. W. Bush à l’époque de la guerre froide d’après Ronald Reagan, un nouvel équilibre mondial dans lequel les États-Unis seraient la seule superpuissance existante, après la chute de l’Union Soviétique … n’est pas la même chose que le communisme mondial sous Un Ordre Mondial soutenu par les Nations Unies, les Bilderberg, les Illuminati, le califat musulman, Barack Obama, Bill Clinton et Sanders, qui sont tous des communistes mondiaux se faisant passer pour des « progressistes ».

L’idée même que de nombreux socialistes des sociétés secrètes auraient jeté leur dévolu sur la destruction des États-Unis depuis sa naissance n’est pas un secret. Avant que l’encre ne sèche sur la Constitution des États-Unis, des gens étaient déterminés à la détruire. Tous les complots ne sont pas de simples théories … certains sont tout à fait réels, effectivement.

La conspiration d’Un Ordre Mondial

Une théorie du complot (qui est très réelle), Un Ordre Mondial se réfère à l’émergence d’un gouvernement mondial totalitaire, une économie mondiale, un système monétaire et un ensemble de lois.  Il s’agit de mettre sur pieds l’organisation mondiale de la communauté communiste, dans la politique, l’éducation, la religion, l’économie et les systèmes juridiques maintenant abusés par les pratiques de la Loi Commune, engagées à saper les protections constitutionnelles de toutes les lois de la loi naturelle.

La théorie du Nouvel Ordre Mondial (Bush sr.)

Après l’effondrement de l’Union Soviétique, en 1991, les États-Unis se trouvaient seuls dans le monde comme superpuissance internationale économique et militaire.  Le discours « des milliers de points de lumière » de Bush dans lequel il a utilisé l’expression « Nouvel Ordre Mondial » a parlé d’une nouvelle ère des efforts de sensibilisation et diplomatiques des États-Unis pour répandre la démocratie à des parties de la planète déchirées par la guerre via une Amérique « plutôt douce » au lieu de l’époque de la puissance militaire de la Première Guerre Mondiale et de la Seconde Guerre Mondiale …

Plus tard, les théoriciens du complot ont fusionné les deux termes « Un Ordre Mondial » et « le Nouvel Ordre Mondial » pour leur donner le même sens, en leur permettant de brouiller les pistes, en alléguant que ces deux idées autrefois concurrentes étaient maintenant le même agenda, et que les politiciens de toutes les allégeances politiques étaient impliqués.  Ceci a tourné l’Amérique contre l’Amérique, dans un conflit interne entre les citoyens qui ne pouvaient plus discerner l’ami de l’ennemi …

Le détournement des mots et des termes

Je n’utilise pas la vérité ci-dessus pour défendre papa Bush, mais pour illustrer comment les globalistes du « Un Ordre Mondial » ont fait avancer leur agenda en détournant simplement la terminologie, en twistant les vieux mots et les termes pour obtenir de nouvelles significations … qui conviennent à l’agenda global anti-américain.

Ils ont détourné le mot « progressiste », dans un effort pour convaincre les jeunes étudiants sans méfiance que le marxisme et le communisme sont des idées « progressistes » de l’avenir, au lieu des idées qui ont échoué dans le passé.

Ils ont récemment détourné le terme « mariage » dans le but de détruire le fondement de toute grande société, la cellule familiale.  Ils ont détourné le terme « égalité » dans le but de justifier « l’inégalité », un nouveau sens, un traitement différent sous la loi basée uniquement sur des intérêts économiques, raciaux et politiques ; en volant un individu afin de donner à un autre dans un effort continuel pour « transformer fondamentalement l’Amérique » dans le cadre d’une communauté mondiale grâce à l’ingénierie sociale.

Ils sont presque à 100% endoctrinés maintenant, avec les jeunes puissants votant en bloc derrière Hillary Clinton, un placard maoïste, et Bernie Sanders, un marxiste fièrement ouvert.

Parce que ces gens ont été élevés par des socialistes dans un système d’éducation ionisé, ils n’ont aucune idée de la façon dont ces concepts ont échoué à plusieurs reprises à travers le monde, en détruisant nation après nation et en laissant des centaines de millions de morts ou des vivants sous l’oppression auto-infligée.

Les seuls trois mots qui protègent et préviennent

Nos Chartes de la Liberté sont trois documents fondateurs, la Déclaration d’Indépendance, la Constitution des États-Unis et la Déclaration des Droits, qui ont toutes été effacées par nos tribunaux, le Congrès et le pouvoir exécutif depuis plus de cent ans maintenant.

Tout au long de ces trois documents, il n’y a que trois mots qui sont là pour empêcher un électorat américain sans méfiance de ne jamais s’asservir sous une domination étrangère via le processus démocratique.  Ces trois mots sont « Citoyen de souche » dans l’article II de la Constitution des États-Unis, comme une exigence pour les postes de président et de vice-président.

Après huit tentatives échouées pour éliminer l’exigence des Citoyens de souche, de l’article II, à travers le processus d’amendement, entre 2003 et 2008, la gauche mondiale a encore une fois tout simplement cherché à détourner le terme …

Afin de détourner ces trois simples mots, ils devaient d’abord faire en sorte que ce terme semble être ambigu.  Ils avaient besoin que ces trois mots semblent avoir plus d’une signification, au moins potentiellement.

Lorsqu’ils ont eu convaincu la population que le terme pouvait avoir plus d’une signification, ils les ont convaincus qu’ils avaient besoin d’un « expert » pour déterminer la vraie signification du terme pour eux.  Ils ont besoin d’un « constitutionnaliste » pour expliquer ces trois simples mots, qui, selon les experts, est un message secret des Fondateurs qu’aucun Américain moyen ne serait jamais en mesure de déchiffrer par lui-même …

L’entrée en scène des faiseurs de mots

Voici comment le détournement a commencé … Maintenant que les « experts » ont obtenu le pouvoir de définir ces trois mots pour « le peuple », ces mêmes experts qui ont détourné les termes de base depuis des décennies, vont être en mesure de détourner le terme « Citoyen de souche ».

L’électorat d’aujourd’hui dira : « Nous avons besoin d’un tribunal pour nous prononcer sur le terme Citoyen de souche, comme si l’Américain moyen ne pouvait pas déchiffrer ces trois simples mots par lui-même, ou prendre quelques minutes pour lire les commentaires de nos Fondateurs sur ce que ces trois mots signifiaient pour eux et pourquoi ils avaient choisi de placer ces trois mots dans l’article II. »

Mais, ces tribunaux sont en train de détruire la Constitution par la voie de détournement des termes constitutionnels depuis des décennies.  Par « bien-être général » dans la Constitution, les Fondateurs ne signifiaient pas des téléphones cellulaires ou des coupons alimentaires gratuits de Barack Obama. Mais, ce terme a été détourné également …

Comme une question de fait juridique, il n’y a que trois façons pour quiconque de devenir un citoyen légal des États-Unis …

1. Citoyen de souche – La descendance naturelle d’un père citoyen légal, comme une question de Loi Naturelle, inaliénable pour n’importe quelle loi fabriquée par l’homme.

2. Citoyen Né Natif – Une personne née sous la juridiction légale des États-Unis, mais, de parents étrangers et présumé être un «citoyen à la naissance » en vertu des interprétations du « bébé ancré » du 14ème amendement des Lois de  la Naturalisation des États-Unis en vigueur. (Citoyen de base)

3. Citoyen Naturalisé – Quelqu’un qui est né avec une citoyenneté étrangère inconnue qui, plus tard, cherche à acquérir la nationalité légale aux États-Unis par les processus d’Immigration et de Naturalisation des États-Unis. (Citoyen de base)

Tous les citoyens légaux américains sont un des ces trois et chacun d’entre eux aura une authentification documentée des États-Unis pour démontrer sa revendication à la citoyenneté.  Les trois sont distincts, et ne sont pas interchangeables.  Deux des trois sont des formes de « naturalisation », qui ne sont possibles qu’à la suite des politiques d’Immigration et de Naturalisation des États-Unis, qui tombent tous dans le 14ème amendement aujourd’hui.

Si vous n’avez aucune documentation d’authentification des États-Unis pour déterminer auquel des trois vous appartenez, alors, vous n’êtes pas un « citoyen juridique » des États-Unis.

Un seul des trois est éligible pour les postes de président et de vice-président en vertu de l’article II : le Citoyen de souche.  Les termes « citoyen de souche » et « citoyen à la naissance » du 14ème amendement ne sont pas synonymes ni interchangeables, comme les « experts » veulent nous le faire croire.

L’article I, concernant le Congrès, permet à tout « citoyen » juridique des États-Unis, qui répond par ailleurs aux critères d’admissibilité, de rechercher et d’obtenir un siège au Congrès.  Seul l’article II exige « Aucune autre personne qu’un Citoyen de souche » pour le Bureau Ovale.  Le président et le vice-président sont les deux seuls bureaux politiques dans l’ensemble des États-Unis qui exigent « Aucune autre personne qu’un Citoyen de souche ».

L’objectif de nos Fondateurs visait en fait le poste de commandant-en-chef. Nul besoin d’être un expert en droit constitutionnel pour saisir la véritable signification de ces trois simples mots, ou de comprendre pourquoi nos Fondateurs étaient assez sages pour rendre impossible à toute personne d’origine ou d’allégeance étrangère à la naissance de ne jamais pouvoir détenir  le poste de Commandant-en-chef.

Croyez-le ou non, la plupart des Américains, une fois informés, sont assez intelligents pour saisir cette réalité, même s’ils ont déjà établi un lien émotionnel avec un candidat qui s’est mis à frauder les électeurs américains par ses fausses allégations d’éligibilité, soutenues par les partis politiques corrompus, par leurs copains « experts » juridiques et même par de nombreux groupes du Tea Party à leur insu.

L’importance et la valeur de ces trois simples mots sont beaucoup plus grandes que n’importe quel politicien recherchant le pouvoir politique à un moment donné dans l’histoire.  Ces trois mots sont les seuls mots dans les documents de nos Pères Fondateurs qui empêchent le peuple américain de s’asservir lui-même sous une domination étrangère … et si on autorise le détournement du terme Citoyen de souche, ceci ne permettra pas seulement l’ouverture du Bureau Ovale à la domination étrangère, ceci tuera également tous les droits de la Loi Naturelle.

Le peuple américain doit simplement allumer rapidement … et rejeter tout candidat qui recherche le Bureau Ovale par des revendications frauduleuses d’admissibilité … En 2008 et en 2012, ce candidat était Barack Hussein Obama …

Aujourd’hui, les deux fraudes dans la course à la Maison Blanche sont deux sénateurs de première année, Ted Cruz du Texas et Marco Rubio de Floride.  Ils doivent être retirés de la course et tenus pleinement responsables de leurs actions … sinon il n’existe plus aucune règle du Droit Constitutionnel et aucun moyen de protéger la souveraineté et la sécurité des États-Unis.

Le Citoyen de souche est directement relié à l’ensemble des Droits Naturels qui ont été dotés par notre Créateur, et toutes les fondations pour la souveraineté et la sécurité nationale.  Ces concepts sont inséparables.  Perdez-en un et vous les perdez tous …

Source : News With Views

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics