Famille

Publié le 09 août, 2018 | par Equipe de Pleinsfeux

0

UNE AUTRE RAISON POUR L’ABOLITION DE L’AVORTEMENT

Par Ron Edwards – Le 3 août 2018

Depuis 1973, les États-Unis d’Amérique ont autorisé l’assassinat légal de plus de 90 millions de bébés à naître.  La plupart des rapports estiment entre 56 et 70 millions de décès américains dus à l’avortement.  Mais, lorsque des États comme New York et la Californie qui ne déclarent pas le total de leurs avortements sont pris en compte, je me risquerais à dire que c’est plus proche de 90 à 100 millions de bébés à naître qui ont été assassinés.  Quelle horrible tache sur la république fondée sur les principes dignes de la vie, de la liberté et de la recherche du bonheur.  Je crois que les pères fondateurs (y compris le plus libéral Alexander Hamilton) seraient consternés par la pratique sociale consistant à assassiner des membres de notre propre population américaine, qui n’ont fait aucun mal.

Je peux seulement imaginer combien de bébés à naître ont été brusquement anéantis par des avortements forcés en Chine. Je pense qu’il y en a eu un milliard ou plus sur plusieurs décennies.  Une chose qui sonne juste est qu’une chose conduit ou ouvre la porte à une autre.  Je crois que l’attitude ou l’esprit de mort est devenu une grande influence dans la société.  C’est le résultat direct de la légalisation du meurtre de bébés à naître, ce qui a contribué au mépris croissant envers les bénédictions de la vie.

Une fois que les gens s’habituent à quelque chose, ils passent souvent à des activités plus drastiques et, dans certains cas, plus insidieuses.  Dans le cas d’enfants légalement assassinés en Amérique et bien au-delà, la situation est en train de s’enfoncer.  Il a été récemment révélé que trois enfants ont été assassinés par leurs parents en raison d’une maladie en Belgique.  En 2014, le roi Philippe de Belgique a signé un projet de loi autorisant l’euthanasie des enfants.  Je me souviens des gémissements internationaux doux au sujet de cette décision horrible.  L’Académie Américaine des Pédiatres a correctement affirmé que le projet de loi rendrait les enfants « inutiles ».

« Les enfants pourraient être euthanasiés légalement s’ils souffraient énormément », une notion subjective de la vie de quelqu’un et de l’absence de traitement.  Plus horrible encore, les enfants en Belgique ne doivent pas être malades en phase terminale pour être tués.  Pour ajouter encore plus d’insulte à la blessure, le projet de loi visant à tuer des enfants a été vigoureusement soutenu par les politiciens belges parce que les enfants étaient déjà assassinés légalement.  Quelle pente glissante malade dans laquelle une société peut embarquer.

Depuis la décision déviante d’autoriser l’euthanasie d’enfants belges, trois enfants ont été tués.  En 2016, le premier enfant a été assassiné pour avoir souffert d’une « maladie incurable » non divulguée.  Deux autres ont été éliminés en 2017.  Leur âge et la description de leur maladie n’ont pas été divulgués.  Une autre illustration de la pente glissante révèle qu’en plus de l’euthanasie des enfants, les décès par suicide assisté ont augmenté régulièrement chaque année depuis sa légalisation, il y a 16 ans.

Selon Cassy Fiano-Chesser, reporter de Live Action, le nombre de cas d’euthanasie a presque doublé au cours des quatre dernières années, passant de 232 à 444.  Selon la loi belge, les personnes qui subissent une euthanasie doivent être en phase terminale ou dans des douleurs insoutenables, ce qui est très, très subjectif.  C’est le critère subjectif qui permet à l’abus de se répandre.  Les personnes ont été euthanasiées pour la cécité, l’anorexie, la dépression, même pour les transgenres.  Ces abus sont rarement poursuivis.

Le président du comité fédéral belge de l’évaluation de l’euthanasie n’est nul autre que Wim Distelmans.  C’est un médecin belge notoire qui va apparemment euthanasier n’importe qui, n’importe quand et pour n’importe quelle raison. Wim Distelmans est le médecin qui a euthanasié les frères jumeaux qui devenaient aveugles.  Comme si la glorification de la mort de Wim Distelmans n’était pas assez horrible, il a également visité environ 70 personnes à Auschwitz, le camp nazi démoniaque, pour une visite pédagogique sur l’euthanasie.  Wim Distelmans a qualifié « d’inspirant » et le camp de concentration était considéré comme le lieu idéal pour réfléchir sur ce que signifie « mourir avec dignité ».

Une chose est sûre, l’obscurité qui caractérise l’avortement ouvre la porte à la pente glissante qui mène à la mort, à la tyrannie et à l’injustice pour tous. « Nous, le peuple » devons freiner ce mal avant qu’il ne mette fin à notre grande république, comme nous la connaissons.  Ainsi, l’avortement doit être avorté pour arrêter la pente glissante dans notre propre république.  Que Dieu bénisse l’Amérique avec des conseils et de la sagesse providentiels et que l’Amérique puisse en profiter avant qu’il ne soit trop tard.  Vous pouvez également être béni via l’émission de Ron Edwards Experience sur KCKQ AM 1180 Reno, Nevada, et partout ailleurs sur www.americamatters.us, SHRmedia.  En outre, le commentaire radio de The Edwards Notebook élimine les mythes et révèle la vérité pendant le week-end à Captain’s America Third Watch sur 80 stations de radio de la station phare WGUL AM 860.

Source:  News With Views 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Mots clés: , , , , , , , ,



Back to Top ↑
  • VISITES


  • Donation pour HESTHELAMB

    Pleins Feux sur l'Heure Juste, bénéficie du ministère de HESTHELAMB, et nous voudrions l'aider aussi financièrement.
    Ces vidéos produites demandent beaucoup d'investissement et désirons vous partager ce besoin.
    Merci pour votre soutien !

  • Conférence 2018

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction

  • Conférence 2015 et 2012




Real Time Web Analytics