Prophéties

Publié le 14 juillet, 2012 | par Pleins Feux

0

Une génération opprimée en captivité

Par : Samuel David Meyer – Janvier 2012

« Levez les yeux vers le ciel, et regardez en bas sur la terre ! Car les cieux s’évanouiront comme une fumée, la terre tombera en lambeaux comme un vêtement, et ses habitants périront comme des mouches ; Mais mon salut durera éternellement, et ma justice n’aura point de fin. Écoutez-moi, vous qui connaissez la justice, peuple, qui as ma loi dans ton cœur ! Ne craignez pas l’opprobre des hommes, et ne tremblez pas devant leurs outrages. Car la teigne les dévorera comme un vêtement, et la gerce les rongera comme de la laine ; Mais ma justice durera éternellement, et mon salut s’étendra d’âge en âge. » Ésaïe 51:6-8

« Dieu n’a point rejeté son peuple, qu’il a connu d’avance. Ne savez-vous pas ce que l’Écriture rapporte d’Élie, comment il adresse à Dieu cette plainte contre Israël : Seigneur, ils ont tué tes prophètes, ils ont renversé tes autels ; Je suis resté moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie ? Mais quelle réponse Dieu lui fait-il ? Je me suis réservé sept mille hommes, qui n’ont point fléchi le genou devant Baal. De même aussi dans le temps présent il y a un reste, selon l’élection de la grâce. » Romains 11:2-5
« Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard ? Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »
Luc 18:7-8
« Encore un peu, un peu de temps : Celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas. Et mon juste vivra par la foi ; Mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui. Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme. »
Hébreux 10:37-39
Dans ce bulletin, nous allons examiner de près les événements de nos jours et considérer d’une façon réfléchie la métamorphose et la progression à partir de nos générations passées jusqu’aux générations qui existent présentement sur la terre. Nous vivons vraiment dans une période de l’histoire qui diffère de toutes les autres, et ceux qui constituent désormais notre société, sont radicalement différents, de toutes les générations précédentes. Nous voyons maintenant le fruit d’un conditionnement social et généralisé qui a dépouillé nos jeunes des valeurs qui étaient jadis si chères à l’Amérique. Ce qui a produit une génération de captifs qui c’est laissé asservir par un système conçu pour surveiller et contrôler leurs moindres gestes.

Les historiens ont adopté un ensemble traditionnel de noms pour les générations  modernes de l’histoire occidentale. Par exemple, ceux qui sont nés à la fin des années 1800 et ont combattu dans la Première Guerre Mondiale sont connus communément comme la Génération Perdue. Les générations qui ont suivi cette période ont été baptisées la Plus Grande Génération, la Génération Silencieuse, la Génération du Baby-boom, les Générations X, Y et Z.

La génération Z est généralement considérée comme toutes les personnes nées entre 1994 et 2004. Ces jeunes personnes sont parfois appelées «Race Digitale» parce qu’ils ont toujours connu et ont été submergées par la technologie. Ils préfèrent souvent interagir avec leurs amis et leurs connaissances en ligne plutôt que face à face. Ils sont connus pour avoir peu de considération pour la vie privée, et, tandis qu’ils sont aptes aux multitâches, l’acquisition rapide de données numériques et du divertissement les a laissés avec une capacité d’attention très diminuée. Les psychologues se réfèrent à cette condition à un « trouble déficitaire de l’attention ».

Les plus anciens membres de la génération Z atteindront bientôt l’âge de la majorité. Je ne peux pas m’empêcher de me demander si ce sera la dernière génération à atteindre l’âge adulte. Seul Dieu le sait avec certitude, mais, en considérant que la « génération Z » a été nommée d’après la dernière lettre de l’alphabet, la possibilité semble frappante.

En tout cas, ceux qui émergeront dans les générations futures, si le retour du Seigneur ne se fait pas dans l’immédiat et qu’il reste du temps, ils seront radicalement différents des générations passées. Cependant, Dieu nous dit dans Sa parole qu’Il se garderait toujours un restant de fidèle dans chaque génération. Ceux qui répondent à l’appel de notre Sauveur recevront la force de Dieu pour résister aux tentations et pour supporter tous les problèmes auxquels ils devront faire face dans ce monde de turbulences et d’hostilités. Si vous n’avez pas encore donné pleinement votre cœur à Dieu, je vous invite à le faire maintenant.

Un très sombre « Black Friday »

Chaque année, les détaillants des États-Unis tentent d’inciter les acheteurs à venir dans leurs magasins le lendemain de la Thanksgiving, également connu sous le nom de Black Friday, en offrant des rabais aux consommateurs en espérant pouvoir les convaincre que de telles offres sont ne se représenteront plus.  Avec une économie souffrant toujours des effets de la « Grande Récession », une multitude d’acheteurs courent désespérément après les bonnes affaires et de nombreux magasins espèrent désespérément vendre leurs marchandises. Traditionnellement, la plupart des magasins ouvrent tôt le matin du Black Friday. Cependant, en 2011, de nombreux magasins ont ouvert à minuit ou le jour même de la Thanksgiving et ont transformé cette journée qui est censé être un jour de remerciements en une frénétique tempête de consommation. Certaines personnes étaient si déterminées à obtenir des téléviseurs bon marché, des ordinateurs portables et d’autres marchandises qu’ils ont choisi de renoncer à l’Action de Grâce et on plutôt choisi de passer la journée en ligne debout devant les magasins.

Malheureusement, les annonces de produits bon marché semblent faire ressortir ce qu’il y a de pire chez les gens. Le soir de la Thanksgiving, à Porter Ranch, en Californie, une femme a attaqué d’autres acheteurs avec du poivre de Cayenne afin d’obtenir un avantage sur la foule et d’acheter les articles qu’elle voulait. Un témoin a décrit la scène comme suit : « Les gens ont commencé crier, à tirer et à se pousser les uns les autres, et puis toute la zone a été remplie de poivre de Cayenne. Je suppose que ce qui a déclenché le tout c’est que des gens ont commencé à retirer les plastiques des palettes, puis à se bousculer vers les étalages de jeux. Le tout a commencé avec des gens qui se bousculaient et hurlaient parce qu’ils ont été poussés dans des boîtes. »

De nombreux autres actes de violence se sont produits pendant la Thanksgiving et du Black Friday à travers le pays. À San Leandro, en Californie, un homme a été abattu dans un centre de stationnement d’un magasin Walmart cette nuit là. Une tentative de vol qui aurait mal tourné. À Kingston, en Caroline du Nord, des policiers hors service qui travaillaient comme gardes de sécurité ont utilisé du poivre de Cayenne pour maîtriser une foule indisciplinée au abord d’un magasin de la  même firme. A un autre endroit encore toujours chez Walmart, mais à Myrtle Beach, en Caroline du Sud, une femme a été tiré dans le pied alors qu’elle chargeait sa marchandise dans sa voiture. À South Charleston, West Virginia, un homme de 61 ans s’est effondré dans un magasin Target lors de ses achats pendant le Black Friday. Imperturbée par un vieil homme allongé sur le sol, la foule l’a enjambé et l’homme est décédé. L’événement tragique a provoqué la colère des amis du défunt et on peut se demander : « Où est le bon côté des gens ? Comment ne pourriez-vous pas remarquer et porter secours à un homme à terre se faisant piétiner ? Nous vivons dans une société de consommation ou la cupidité et l’avarice balaye le restant de notre humanité. »

Cet esprit de violence qui a été manifesté par la foule pendant ce Black Friday est très troublant. Si l’on doit atteindre un point dans l’histoire où l’économie des États-Unis s’effondrerait totalement et que les gens ne pourraient plus acheter ce qu’ils veulent, le comportement des consommateurs d’aujourd’hui est révélateur d’une foule en colère que nous verrions dans l’avenir sur une échelle beaucoup plus grande.

Il est également intéressant de noter que les vols à l’étalage sont à la hausse, ayant augmentés de 6 pour cent en 2011 seulement. Les pertes estimées pour les détaillants devraient être d’environ 119 milliards de dollars. Selon un rapport publié par Ad Week, un client sur onze dans les magasins vole des marchandises et 75 % de ces voleurs sont des adultes. Parlant du problème des vols à l’étalage en croissance, Johnny Custer, directeur des opérations pour Merchant Analytic Solutions a déclaré : « La plupart des voleurs à l’étalage ont tout simplement succombé à la tentation. Mais, ajoutez le sentiment du désespoir en raison des pressions économiques et des vacances, et vous avez la recette pour une soupe des vols ». Remarquablement, les deux éléments les plus souvent volés sont les filets mignons et le whisky Jameson. Il semble bien que beaucoup d’Américains ont oublié les paroles de Jésus qui nous a avertis dans Luc 12:15, « Gardez-vous avec soin de toute avarice ; Car la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l’abondance. »

L’œil vigilant de Big Brother !

Dans le roman de George Orwell, Nineteen Eighty-Four, Orwell a écrit un état totalitaire qui surveillait chaque mouvement de son peuple grâce à l’utilisation des téléviseurs. Les gens ont toujours entendu dire que « Big Brother vous surveille. » Étonnamment, la technologie de surveillance actuellement utilisée aux États-Unis dépasse de loin tout ce qu’Orwell n’aurait jamais pu imaginer.

Dans une affaire récente, dans le conté de Nelson, dans le Dakota du Nord, le shérif Kelly Janke s’est présenté dans une ferme pour enquêter sur six vaches manquantes. Les propriétaires de la ferme ont été peu coopératifs envers le shérif et l’ont chassé de leur propriété avec des fusils. En réponse, le shérif a appelé un drone Predator B. Ce drone, est équipé de caméras haute résolution, de capteurs thermiques et de radars. Le drone a volé à dix mille pieds au-dessus de la ferme. Tandis que le shérif et ses officiers regardaient la vidéo en direct sur un écran de 4 pouces, ils ont déterminé que les suspects avaient remisé leurs armes. Une équipe du SWAT est intervenu et a arrêté les hommes. Parlant du drone, le shérif Janke a déclaré : « Nous n’avons pas à nous exposer aux armes. Nous pouvons prendre notre temps et planifier méthodiquement notre approche. » Selon le général à la retraite, Michael C. Kostelnik, l’utilisation domestique de drones aux États-Unis n’est pas rare. Dans une interview, Kostelnik a déclaré que les drones Predator sont utilisés dans de nombreuses régions du pays, non seulement pour des opérations fédérales, mais aussi pour l’application des lois nationales et locales, et pour des interventions d’urgence en temps de crise. » D’autres ont averti que l’utilisation de drones pour des opérations de surveillance allait probablement augmenter.

« Ce genre de technologie placée entre les mains de personnes chargées de l’application des lois, peut profiter efficacement pour les opérations de surveillance, ils en profiteront encore d’avantage », a déclaré Ryan Calo, directeur de la vie privée et de la robotique au Centre pour Internet et pour la Société de la Stanford Law School. Il a en outre poursuivi en disant, « Cela pourrait être une période où les gens sont mal à l’aise, et ils veulent imposer des limites à cette technologie. Ils pourraient promptement nous déclarer :  « vous n’avez pas de vie privée en public. »

En Amérique, les drones espions ne sont pas la seule méthode de surveillance utilisés par les autorités. Les caméras de surveillance qui peuvent lire les plaques d’immatriculation sur les voitures et suivre les mouvements des conducteurs sont de plus en plus courantes également. La plus forte concentration de ces caméras est à Washington et dans les régions environnantes où 250 d’entre elles surveillent constamment les automobilistes. Les policiers peuvent entrer n’importe quel numéro de plaques d’immatriculation dans leur base de données. Si le véhicule en question passe devant une des caméras autour de la ville, immédiatement, les officiers sont informés de l’endroit où a été la voiture et quand elle y était. Les officiels de l’application de la loi ont été très heureux au sujet de la technologie. « La nouvelle technologie rend notre travail beaucoup plus facile et le travail des méchants beaucoup plus difficile », a déclaré le chef de police de Washington, Cathy Lanier. Cependant, tous ne sont pas aussi enthousiastes au sujet de cette technologie. « C’est Big Brother, et la question est : est-ce que nous désirons Big Brother ou est-ce Big Brother que nous ne désirons pas ?  Cette technologie pourrait être utilisée pour le bien et elle pourrait aussi être utilisée pour le mal. Je pense que nous devrions avoir une discussion pour savoir, si, et comment, cette technologie doit être utilisée. Qui reçoit les informations et quand ? Dans combien de temps ces informations seront-elles supprimées ? Toutes ces questions doivent être soigneusement examinées », a déclaré Orin Kerr, professeur de droit à l’Université George Washington.

Un rapport a maintenant fait surface prétendant que le Federal Bureau of Investigation, ou FBI, a attribué un contrat $524,972 à une compagnie basée en Virginie pour enregistrer le plus possible de conversations par radio. « Cela ne nous donne pas de capacité accrue, réfutant toute préoccupation concernant « Big Brother », car ce sont des informations qui sont diffusées sur les ondes. Il est très important pour nos enquêteurs de savoir ce qui est rapporté », a déclaré le porte-parole du FBI, Paul Bresson. Selon un article paru dans le Daily Mail, le Département de la Sécurité Nationale a augmenté sa surveillance des sites de réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter pour suivre les tendances qui pourraient préfigurer un soulèvement des États-Unis. Il a également été annoncé que la Bibliothèque du Congrès recevrait l’ensemble des archives publiques de chaque enregistrement fait sur Twitter. Pour ceux qui ne le savent pas, Twitter est un site populaire dans lequel les utilisateurs peuvent publier des commentaires d’une longueur  de 160 caractères. Ces messages, qui contiennent souvent des détails de la vie quotidienne de ses utilisateurs, sont appelés «tweets». Récemment Twitter a été fortement utilisé pour organiser des soulèvements dans des endroits comme la Tunisie et l’Égypte.

Un logiciel qui est conçu pour retracer les visages a été développé et déployé dans des endroits comme les centres commerciaux et les stations d’autobus. Un de ces logiciels est Intel’s AIM Suite, qui est utilisé sur les panneaux numériques équipés d’un logiciel de détection du visage. Si vous regardez ses publicités numériques, la technologie peut détecter votre âge approximatif et votre sexe pour personnaliser l’écran.  Afin d’afficher des annonces qui susciteront votre intérêt. Les données sont ensuite envoyées aux annonceurs, détaillant combien de temps, un consommateur a regardé une annonce et à quelle distance il se trouvait de l’écran. Une société connue sous le nom d’Affective Interfaces espère amener la technologie un peu plus loin et utiliser un logiciel de reconnaissance faciale afin de détecter les émotions des consommateurs. Il est également intéressant de noter que Google a développé une technologie jugée si effrayante qu’ils ont décidé de ne pas l’appliquer. Le logiciel aurait permis aux utilisateurs de prendre une photo d’une personne avec son téléphone. Ce logiciel pourrait alors le reconnaître et le comparer à une base de données qui pourrait vous dire qui est la personne. « Nous avons construit cette technologie, et nous l’avons retenue. Et autant que je sache, c’était la seule technologie construite par Google, et nous avons décidé d’arrêter », a déclaré Eric Schmidt, président exécutif de Google. Bien que Google ait retenu cette technologie, il ne serait pas surprenant si elle atterrissait entre les mains de notre gouvernement de Big Brother, en supposant qu’ils ne l’aient pas déjà.

Je me console en sachant que finalement Dieu est en plein contrôle. Big Brother nous regarde, mais Dieu surveille Big Brother. Dans Jérémie 16:17, nous lisons : « Car mes yeux sont attentifs à toutes leurs voies, elles ne sont point cachées devant ma face, et leur iniquité ne se dérobe point à mes regards. »

Lois oppressives !

Ce n’est pas un secret que Barack Obama a un grand mépris pour la Constitution des États-Unis. Dans une interview à la radio publique de Chicago en 2001, Obama a fait la déclaration suivante concernant la Constitution, « Je ne pense pas que les deux points de vue soient contradictoires en disant ; que c’était un document politique remarquable qui a ouvert la voie vers la situation où nous nous trouvons actuellement, et en disant qu’il reflète aussi la faiblesse fondamentale de ce pays qui continue encore aujourd’hui. » J’ai toujours trouvé étonnant que le peuple des États-Unis puisse élire un homme qui dénigre la Constitution et ensuite se retourner et jurer sur la Bible pour défendre les principes d’un document qu’il estime refléter une « erreur fondamentale ».

Malheureusement, le Congrès américain vient d’adopter la Loi d’Autorisation de la Défense Nationale qui annule effectivement les droits constitutionnels des Américains et permet aux militaires de les détenir indéfiniment sans procès équitable si le gouvernement détermine qu’ils sont des terroristes ou des partisans du terrorisme. La section 1031 du projet de loi contient le texte suivant : « Le Congrès affirme que l’autorité du président se statue à utiliser toute la force nécessaire et appropriée, conformément à l’autorisation d’utiliser les forces militaires incluant le pouvoir pour les forces armées des États-Unis de détenir secrètement des personnes conformément à la loi des mesures de guerre. Une personne couverte par la présente section est une personne comme suit : Une personne qui a planifié, autorisé, commis ou aidé les attaques terroristes qui ont eu lieu le 11 septembre 2001 ou abrité les responsables de ces attaques. Une personne qui faisait partie ou a substantiellement supporté Al-Qaïda, les talibans ou leurs forces associées qui ont engagé les hostilités contre les États-Unis ou ses partenaires de la coalition, y compris toute personne qui a commis un acte de belligérance ou a directement pris en charge de telles hostilités avec l’aide des forces ennemies. » Le projet de loi stipule en outre que ceux qui répondent à la description ci-dessus pourraient être soumis à une ; « détention sous mesures de guerre, sans procès jusqu’à la fin des hostilités autorisées par l’Autorité d’utiliser les forces militaires. » Certaines personnes ont soutenu que la loi prévoyait une exemption pour les citoyens américains dans la section 1032 qui stipule que « l’exigence de détenir une personne en détention militaire en vertu du présent article ne s’applique pas aux citoyens des États-Unis. » Toutefois, cette section, qui a été intentionnellement rédigé d’une manière vague, pourrait être interprétée comme signifiant que l’armée des États-Unis n’était pas tenu de détenir des concitoyens américains, mais aurait toujours la possibilité de le faire.

Christopher Anders, conseiller législatif de l’organisation libérale connue comme l’American Civil Liberties Union, ou ACLU, suggère que l’exemption vague de la section 1032 ne s’applique pas à la section 1031 de toute façon. « L’exclusion sur la section 1032 s’applique uniquement à la section 1032. Elle ne s’applique pas à la 1031. Et, tout cela est encore pire, parce que tout juge va dire : « Bien sûr, les membres du Congrès voulaient dire que les citoyens américains pouvaient être détenus parce que si ce n’était pas le cas, ils l’auraient mis dans l’exception qu’ils ont mis dans une section ultérieure, » a déclaré Anders. Ceux qui s’interrogent sur les véritables intentions des dispositions du projet de loi, ne doivent pas regarder plus loin que le sénateur John McCain de l’Arizona, qui était un des parrains de la législation. « Je pense que tant que ces individus, peu importe qui ils sont, s’ils posent une menace à la sécurité des États-Unis d’Amérique, ne devraient pas être autorisés à continuer cette menace », a déclaré McCain. Le sénateur Lindsey Graham de Caroline du Sud, qui a fortement soutenu le projet de loi, a indiqué le 17 novembre 2011, « La section 1031, la déclaration de l’autorité de détenir ne s’applique pas aux citoyens américains et elle désigne le monde comme le champ de bataille, y compris les États-Unis. »

Une économie mondiale en péril !

Pour ceux d’entre nous, ici aux États-Unis, nous sommes douloureusement familiers avec les mauvaises conditions économiques qui ont frappé ce pays au cours des dernières années. Depuis 2008, les Américains ont souffert d’un chômage élevé, d’une stagnation des salaires, d’une augmentation du coût de la vie, de la pauvreté généralisée et une pléthore d’autres malheurs. Les États-Unis ont subi des moments difficiles auparavant, mais avec la lenteur à laquelle ce pays « récupère », beaucoup de gens se sont lassés et sont sans espoir. Selon un article publié par MSNBC, près de la moitié de tous les Américains vivent aujourd’hui dans la pauvreté. Sheldon Danziger, un professeur en politiques publiques de l’Université du Michigan, a expliqué la situation désastreuse comme suit, « Les programmes de filets de sécurité, tels que les coupons alimentaires et les crédits d’impôts, empêchent la pauvreté de monter encore plus haut qu’en 2010, mais, pour beaucoup de familles à faible revenu avec des dépenses reliées au travail, et à des frais médicaux, ils sont considérés comme trop «riches» pour se qualifier. La réalité est que les perspectives pour les pauvres sont lamentables. Si le Congrès et les États font d’autres coupures, nous pouvons nous attendre à ce que le nombre de pauvres et de familles à faible revenu augmente pendant les prochaines années. »  Malheureusement, les États-Unis ne sont pas la seule région du monde qui souffre des mauvaises conditions économiques. En Europe, le taux de chômage des jeunes est de 46 % en Espagne, 43 % en Grèce, 32 % en Irlande et 27 % en Italie. En septembre 2011, le Portugal, l’Irlande, l’Italie, la Grèce et l’Espagne ont accumulé plus de trois trillions d’euros en endettement. La situation est devenue particulièrement précaire pour l’Italie, qui aurait besoin de vendre plus de 30 millions d’euros d’obligations à la fin de janvier 2012, et de faire face à un éventuel défaut de paiement. Des incertitudes économiques sont à craindre en Europe, et de nombreuses sociétés ont déplacé leurs fonds hors du système bancaire européen. « Nous commençons à voir les signes que les entreprises retirent leurs dépôts des banques en Espagne, en Italie, en France et en Belgique. C’est une évolution inquiétante », a déclaré un analyste de City Group. Il y a aussi une course en cours sur les banques en Grèce. Au début de 2010, les banques grecques détenaient 237,7 milliards d’euros en dépôts. À la fin de 2011, ce montant avait chuté de 49 milliards d’euros.

La crise économique dans la zone euro est la cause de grandes inquiétudes pour beaucoup de gens. Selon un rapport publié par The Telegraph, l’armée britannique travaille actuellement sur une stratégie pour faire face à un éventuel «krach financier mondial ». Le général Martin Dempsey, un haut commandant militaire des États-Unis, a également exprimé son inquiétude sur un effondrement possible de l’économie européenne. « Je sais qu’ils ont pris certaines mesures avec les 17 membres de la zone euro pour tenter de mieux aligner … la politique monétaire et budgétaire. Mais, on ne le sait pas, du moins pour moi, si c’est la colle qui tiendra réellement le tout ensemble », a déclaré Dempsey. Une grande partie de ses préoccupations est pour les 80,000 soldats américains et les 20,000 travailleurs civils américains qui vivent en Europe.

Les frémissements de la guerre !

Le potentiel de la guerre contre l’Iran a continué d’augmenter au cours des derniers mois. Le va-et-vient constant de la rhétorique entre Israël et l’Iran a laissé de nombreuses personnes se demander si une guerre entre les deux nations était imminente. Selon un récent rapport de nouvelles, le guide suprême de l’Iran, l’Ayatollah Ali Khamenei, a ordonné à son armée de se préparer pour la guerre. En réponse à ces ordres, les responsables militaires ont redistribué les missiles de longue portée Shahab vers des sites secrets à travers le pays. Leurs forces aériennes ont également formé des «unités de réaction rapide», qui ont effectué des exercices. L’Iran a également ajouté trois nouveaux sous-marins à sa flotte navale. En outre, l’Iran a commencé à se préparer en déménageant ses installations nucléaires dans des souterrains afin de les protéger contre des attaques militaires. Un autre rapport affirme que des centaines de scientifiques nord-coréens sont actuellement en Iran pour les aider dans le développement de leurs capacités nucléaires.

De plus, l’armée américaine a subi la perte embarrassante d’un bien après que les forces iraniennes aient réussi à capturer un drone espion Sentinel QR-170. Le drone, qui vaut six millions de dollars, a été appelé une «perte significative» par le journaliste de la défense, Robert Densmore. « Ces Sentinels sont une technologie assez rare, et en voir un, en parfaite condition, être capturé par un adversaire potentiel, est un problème important, surtout parce que l’Iran a des liens avec la Russie et a été courtisée par la Chine », a déclaré Densmore. Parlant du drone capturé, l’ancien vice-président américain Dick Cheney a déclaré que Barack Obama aurait du répondre par un raid aérien rapide contre l’Iran. Au lieu de cela, Obama a simplement décidé de demander le retour du drone. S’agissant de la demande de Barack Obama à l’Iran, la secrétaire d’État, Hillary Clinton, a déclaré : « Compte tenu du comportement de l’Iran jusqu’à ce jour, nous ne nous attendons pas à ce qu’ils s’y conforment. » En réponse, l’Iran s’est moquée d’Obama, en déclarant : « qu’il nous supplie donc, de lui redonner son joujou ».

Les tensions entre les alliés d’Israël et les partisans de l’Iran ont encore augmentées à l’aube de la nouvelle année. Le Secrétaire à la Défense, Leon Panetta, a déclaré que les États-Unis ne permettraient pas à l’Iran de développer des armes nucléaires et qu’ils feraient tout ce qui est nécessaire pour l’en empêcher. « Les États-Unis ne veulent pas que l’Iran développe des armes nucléaires. C’est une ligne rouge pour nous et c’est une ligne rouge également pour les Israéliens. Si nous devons le faire, nous allons traiter avec », a déclaré Panetta. Est-ce qu’une guerre avec l’Iran pourrait nous conduire à la troisième guerre mondiale que beaucoup de gens craignent ? Selon le service de nouvelles PressTV contrôlé par l’Iran, le général chinois Zhang Zhaozhong a récemment fait cette déclaration choquante, « La Chine n’hésitera pas à protéger l’Iran, lors d’une troisième guerre mondiale ».
En terminant, je sais que l’année de 2011 a certainement été très tumultueuse, et que 2012 a le potentiel pour être encore plus intense. En fait, les récents événements actuels ont inspiré un journaliste à écrire, « Avec les élections et les changements de leadership, dans les pays les plus puissants, l’Europe en crise, l’effervescence au Moyen-Orient, et l’aggravation des difficultés économiques causant des écarts de conduite et du mécontentement partout, 2012 pourrait être tout aussi volatile que 2011, sinon pire. » Nous avons besoin de notre Sauveur aujourd’hui plus que jamais, et nous nous rapprochons toujours de plus en plus de Son retour, et nous allons continuer à obéir à son commandement de veiller et de prier. Que la grâce et la paix soit sur vous au nom du Seigneur Jésus-Christ.

Last Trumpet Ministries, PO Box 806, Beaver Dam, WI 53916
http://www.lasttrumpetministries.org
http://lasttrumpetnewsletter.org/2012/01_12.html

Mots clés: , , , , , , , , ,



Comments are closed.

Back to Top ↑
  • VISITES


  • LES SECRETS DE L’ATLANTIDE 2021

  • Conférence 2020

  • Vidéos de l’Équipe

  • Pleins Feux Sur l’Heure Juste !

  • Hes The Lamb

  • Nouvelles d’Urgences

  • Abonnez-vous !

    Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception.

    L’Équipe de Pleins Feux ne pourra pas répondre aux questions posées.

    Nous espérons que la diversité et la pluralité des articles et produits sauront répondre avec satisfaction à vos demandes.

    La Direction


Real Time Web Analytics