UNE LUNE BLEUE

[one_third_last][/one_third_last]

Par Adam Eliyahu Berkowitz – Le 18 octobre 2020

Une « Lune Bleue » apparaîtra à l’Halloween signalant la fin du paganisme à la veille des élections.

« La lumière de la lune sera comme la lumière du soleil, et la lumière du soleil sera sept fois plus grande, (comme la lumière de sept jours), lorsque l’Éternel bandera la blessure de son peuple, et qu’il guérira la plaie de ses coups. »   (Ésaïe 30:26)

Alors que les enfants s’habillent et errent dans les rues pour demander des bonbons à l’Halloween, une « lune bleue » supplémentaire brillera au-dessus de leur tête.  À première vue, il semble que la lune supplémentaire symbolise la montée du mal dans le monde trois jours avant l’élection présidentielle, mais, un rabbin explique qu’une apparition « supplémentaire » de la lune a accompagné la destruction de Sodome.

La Lune Bleue de l’Halloween

Comme d’habitude, la pleine lune des moissons, la pleine lune qui se produit le plus près de l’équinoxe d’automne, est apparue le vendredi 1er octobre, mais une autre pleine lune apparaîtra le samedi 31 octobre, investissant le mois d’octobre avec une lune supplémentaire, référée dans le folklore américain comme une lune bleue.  L’expression dans l’usage moderne n’a rien à voir avec la couleur réelle de la lune.  Une lune bleue est une pleine lune supplémentaire qui apparaît dans une subdivision d’une année : Soit la troisième des quatre pleines lunes d’une saison, soit une deuxième pleine lune dans un mois du calendrier commun résultant en une année civile avec 13 pleines lunes.  Le phénomène est relativement rare, se produisant une fois tous les 2,5 à 3 ans, d’où l’idiome « une fois dans une lune bleue ».

Mais, la lune bleue se déroulant cette année à l’Halloween est encore plus rare, apparaissant tous les 19 ans dans certains fuseaux horaires.  Une lune bleue d’Halloween a été vue en 2001, mais la dernière fois avant c’était en 1955.  La prochaine lune bleue d’Halloween apparaîtra en 20139.

Il convient de souligner que le concept de lune bleue est sans rapport avec le calendrier juif.  Les mois juifs commencent par une nouvelle lune et se terminent la veille de la prochaine nouvelle lune, de sorte que chaque mois juif ne peut avoir qu’une seule nouvelle lune.

Signe biblique

La Bible décrit ces phénomènes astronomiques comme un signe divin.

« Dieu dit : Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue du ciel, pour séparer le jour d’avec la nuit ; Que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années. »    (Genèse 1:14)

Une lune supplémentaire, ou une augmentation de la lune, est prévue dans le Talmud (Hulin 60b) pour avoir lieu à la fin des jours sur la base d’un verset de la Genèse.

« Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit ;  Il fit aussi les étoiles. »  (Genèse 1:16)

Bien qu’initialement décrit en termes égaux, le verset a ensuite noté que le soleil et la lune n’étaient pas égaux, le soleil étant appelé la « plus grande lumière » et la lune la « moindre lumière ».  Le Talmud explique que lorsque Dieu créa le soleil et la lune, ils étaient égaux en tous points, y compris la taille et l’intensité. La lune s’est plainte en disant : « Deux rois ne peuvent pas partager une couronne ».  Dieu a accepté et a diminué la lune, la compensant en ordonnant à Israël de fixer le calendrier par ses cycles tout en ordonnant également à Israël d’apporter une offrande pour le péché supplémentaire sur la nouvelle lune pour expier l’injustice faite à la lune.  Cette injustice sera corrigée dans les jours suivant le rachat final.

Lunes et politique

Ce nouvel intérêt pour le mal ancien a un parti pris politique.  Un groupe de sorcières et de sorciers de gauche s’est réuni l’année dernière à l’Halloween pour utiliser la magie noire pour placer un sort sur le président Trump et ses partisans.  En octobre 2018, une librairie occulte de Brooklyn a organisé un rassemblement pour jeter un sort au juge Brett Kavanaugh de la Cour Suprême nouvellement nommé et à la National Rifle Association.

Non seulement la lune bleue se lève à l’Halloween, mais ce sera trois jours avant l’élection présidentielle américaine.  Le rabbin Yosef Berger, le tombeau du rabbin du roi David sur le Mont Sion, a souligné que la proximité des deux événements est significative.  Il a noté que lors d’un rassemblement politique à Greenville, en Caroline du Nord, jeudi dernier, Trump a déclaré que le salut du coronavirus, une maladie dont il a récemment souffert, est entièrement entre les mains de Dieu.

« Des masques, pas de masques, tout ce que vous pouvez faire, tout ce que vous voulez, mais vous savez, vous avez toujours besoin de l’aide du Grand Patron !! »  a dit Trump, en montrant les cieux.  « C’est ce que j’ai fait. Nous avons besoin d’aide.  C’est bien de le dire. »

Trump a ensuite fait l’éloge du Dieu chrétien par son nom.

 

« Et nous vivrons selon les mots de notre devise nationale, En Dieu, nous avons confiance », a déclaré Trump.

Le rabbin Berger a souligné qu’il est interdit aux juifs d’accepter les affirmations théologiques chrétiennes.

« Le coronavirus est comme les fléaux de l’Égypte avant l’Exode, mais il est mondial, destiné à être un réveil et un calcul mondiaux », a déclaré le rabbin Berger.  « La solution n’est pas dans la science mais en Dieu.  Ce que nous sommes sur le point de voir est le point et le contrepoint de l’idolâtrie et du paganisme opposés à la croyance universelle en un seul vrai Dieu, tel que prophétisé par Zacharie », a déclaré le rabbin Berger.

« L’Éternel sera roi de toute la terre ; En ce jour-là, l’Éternel sera le seul Éternel, et son nom sera le seul nom. »  (Zacharie 14:9)

Le rabbin Berger a noté que cette Halloween sera considérée par les idolâtres comme un moment majeur de réjouissance car la lune est un symbole d’idolâtrie.

« Les idolâtres verront la lune supplémentaire comme un signe que leurs horribles croyances sont à la hausse », a déclaré le rabbin Berger.  « Mais, les commentaires juifs expliquent que le jour où Sodome et Gomorrhe ont été détruits, Dieu a placé à la fois le soleil et la lune qu’ils adoraient dans les cieux. Si la destruction leur était venue de jour, ils auraient dit que la lune les avait aidés ; Si de nuit, ils auraient déclaré que le soleil avait été leur aide.  Alors Dieu a détruit les villes tôt le matin quand le soleil et la lune brillaient ».

« Dès l’aube du jour, les anges insistèrent auprès de Lot, en disant : Lève-toi, prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, de peur que tu ne périsses dans la ruine de la ville. »   (Genèse 19:15)

« Cette année, nous voyons le même message », a déclaré le rabbin Berger. « Même s’ils prient la lune, même s’ils célèbrent leur fête païenne dégoûtante et incitent les enfants avec des bonbons à adorer le diable, il est inévitable qu’à la fin, ils tomberont et les gens qui louent Dieu seront les seuls restants. . »

Racines païennes de l’Halloween

Halloween a commencé avec Samhain, l’une des quatre principales fêtes païennes célébrées par les Celtics, qui vivaient dans des régions d’Irlande, du nord de l’Angleterre et de France avant que les Romains ne conquièrent la région au premier siècle de notre ère.  Samhain a marqué la fin de la saison des récoltes et le début de l’hiver ou la « moitié la plus sombre » de l’année.

Semblable à l’Halloween moderne, les païens celtiques se sont déguisés pour la Samhain et ont allumé des feux de joie.  Samhain était considéré comme une époque liminale où la frontière entre ce monde et le monde des esprits pouvait plus facilement être franchie.  En tant que tel, c’était un moment propice pour invoquer les esprits noirs pour aider à la nécromancie, communiquer avec les morts pour prédire l’avenir, une pratique explicitement interdite dans la Bible.

« Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. »  (Deutéronome 18:10-11)

Samhain a été célébré du coucher du soleil le 31 octobre au coucher du soleil le 1er novembre, alors que la journée celtique commençait et se terminait au coucher du soleil.  Les gens croyaient que sur Samhain, les esprits parcouraient le monde et que les cadeaux de nourriture et de vin seraient laissés de côté pour apaiser les esprits.  Lorsque les gens quittaient leurs maisons la nuit, ils portaient des masques pour être confondus avec des fantômes.

Dans ce qui est largement considéré comme un effort pour subsumer la fête païenne celtique dans la religion chrétienne, en l’an 1000 de notre ère, l’église a déclaré le 2 novembre le jour de la Toussaint, un jour honorant les morts.  La nuit précédant la Journée des Âmes a été ré-adoptée dans la région celtique, avec le nom changé de Samhain à All Hallows’Eve.

La fête est devenue populaire en Amérique dans la seconde moitié du 19ème siècle avec une vague d’immigration irlandaise résultant de la famine de la pomme de terre.  Aujourd’hui, c’est la deuxième fête la plus populaire pour dépenser de l’argent aux États-Unis : Les Américains déboursent 2,5 milliards de dollars en costumes et 3,5 milliards de dollars supplémentaires en bonbons.

Alors que de nombreux Américains insistent sur le fait que l’Halloween est une fête laïque et familiale, en raison de ses origines claires dans le paganisme et de son lien avec la nécromancie interdite, la plupart des autorités halakhiques (loi de la Torah) interdisent aux juifs pratiquants de participer à l’Halloween.

Le paganisme : Un phénomène croissant

Des études montrent que le paganisme aux États-Unis a augmenté à pas de géant ces dernières années, accompagné d’un intérêt croissant pour les activités liées à l’occultisme comme l’astrologie, le tarot et les sorts.  Un article dans Quartz a cité une étude réalisée par Trinity College dans le Connecticut.  De 1990 à 2008, le collège a mené trois grandes enquêtes détaillées sur la religion montrant que la Wicca, un nouveau mouvement religieux païen contemporain incorporant la sorcellerie, s’est considérablement développée au cours de cette période.  Sur environ 8000 Wiccans en 1990, ils ont trouvé qu’il y avait environ 340.000 pratiquants en 2008.  En plus des Wiccans, l’étude a montré 340.000 autres personnes s’identifiant comme païens en 2008.

Une étude ultérieure du Pew Research Center en 2014 a révélé que 0,4% des Américains, soit environ 1 à 1,5 million de personnes, s’identifient comme Wiccan ou Païens.  Pour mettre cela en perspective, un rapport dans le Christian Post sur cette étude compare cela à d’autres religions.

« Il y a peut-être maintenant plus d’Américains qui s’identifient comme sorciers pratiquants, 1,5 million, qu’il n’y a de membres du presbytérianisme principal (PCUSA), 1,4 million », écrit l’article.

L’église de Satan, la première église organisée des temps modernes à être consacrée à la figure de Satan, perçoit l’Halloween comme une opportunité pour l’Américain moyen de se livrer à des fantasmes satanistes secrets.  Sur son site web, l’église affirme que l’Halloween est « la nuit où les gens ordinaires essaient de pénétrer à l’intérieur et de toucher les ténèbres, ce qui pour les satanistes est un mode d’existence quotidien. »  Ils affirment qu’en s’habillant en costume, l’Américain moyen « plonge brièvement dans la piscine du « monde de l’ombre ».»

Source: Israël 365 News 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG